dimanche 13 septembre 2020

Autour du Coucouroucouil

Dimanche 6 septembre.

Non, le titre de ce billet n'est pas une plaisanterie, le pic Coucouroucouil existe bel et bien et domine le sympathique village de Prats-Balaguer, point de départ de notre randonnée, du haut de ses presque deux mille mètres d'altitude.

J'ai été inspiré par la lecture d'un vieux topo guide qui trainait sur une étagère, le guide rando de George Véron intitulé Cerdagne-Capcir ; il y est question d'aller, d'après l'auteur, au « plus beau col des Pyrénées Orientales », le col Mitja encadré de deux sommets jumeaux, le pic de Gallinas et le pic Redoun.

En fait nous nous contenterons de contempler ce magnifique col depuis un col plus modeste, le collet d'Avall à 1 996 mètres d'altitude, et nous ferons une gentille boucle autour du sommet au nom si rigolo.

Données GPS avec vue terrain.
Données GPS avec vue satellite.

Cette randonnée est un peu plus consistante que celle de la veille à la cabane de la Balmette mais sans être d'une réelle difficulté ; seul un passage avant le collet présente une pente raide que l'on gravira à son rythme.


Données GPS avec profil de la randonnée.

La longue pause d'une heure s'est évidemment déroulée (façon de parler pour une pause) au collet d'Avall, donc au point culminant du circuit situé exactement au kilomètre 5, juste avant de redescendre par le côté est du sommet. On remarquera d'ailleurs que le retour est plus court et aussi plus raide que l'aller.

La piste monte au-dessus de Prats-Balaguer. Au loin on aperçoit Mont-Louis.

A noter que nous avons eu beau temps pendant toute la balade alors que notre camp de base situé à Matemale est resté dans le brouillard toute la journée...

Nous passons devant ce qui reste du château de Prats-Balaguer. Au fond le village ensoleillé de Sauto.
La montée s'effectue sur un excellent sentier.
Le sentier longe un vieux béal désaffecté.
Nous arrivons bientôt à un bassin.
Un peu plus loin c'est la cabane d'Aixeques.
Au-dessus de la cabane le sentier passe à côté d'un étrange abreuvoir.
On remarque au passage, dans le lointain, les nuages qui stagnent sur notre camp de base, le camping du Lac à Matemale.

C'est ici que la montée est la plus rude.
Cependant juste avant le collet le sentier se fait plus bienveillant.
Nous voici arrivés au collet d'Avall avec dans le fond le col Mitja.
En commençant la descente, un petit coup d'œil en arrière vers la vallée de la Riberola.

Cette vallée, également appelée vallée de l'Orri, mène au col des Nou Fonts, mais cet itinéraire sera pour un autre jour, une autre année.

Le sentier commence à descendre...à plat !
Mais ne vous y trompez pas, cela ne va pas durer, la preuve :

Il faut bien redescendre tout ce que l'on a monté, c'est un principe inviolable de tout circuit.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire