samedi 17 avril 2021

Fadaisier de la semaine 15

 France declares ‘calamité agricole’ after record cold – Watts Up With That?

John Dueker

April 11, 2021 6:06 pm

Coldest February in 30 years, April 9 freeze in France, when do we go back to predicting an upcoming ice age?

Février le plus froid depuis 30 ans, gel du 9 avril en France, quand est-ce qu'on se remet à prédire une prochaine ère glaciaire ?
Est-ce de l'humour ou bien le gars est-il sérieux ? Comme nous sommes sur WUWT la deuxième hypothèse a des chances d'être la plus probable. Et comme nous connaissons tous le fameux point Godwin il faut maintenant y ajouter le point Greta qui n'en est pas très éloigné :
ResourceGuy

April 11, 2021 7:39 pm

Send in La Greta to warm things up.
Envoyez La Greta pour réchauffer les choses.
Le gars semble effectivement avoir des ressources en idioties qu'il tient à partager.

*****

Vaccins Vaxzevria™ ou COVID-19 Janssen™, bonnet noir, noir bonnet - AIMSIB

Il persiste à ce jour de nombreux pays (Suisse, Afrique du Sud, USA…) qui n’ont pas choisi de prendre le pari de commercialiser les vaccins AstraZeneca™sur leurs sols.

Les principes fondamentaux de la pharmacovigilance induisant la plus grande prudence vis-à-vis de nouvelles technologies, ici des vaccins OGM, les décisions des autorités compétentes (ANSM en France) devraient se trouver en corrélation directe avec la gravité et l’occurrence élevées des effets indésirables graves, malheureusement déjà constatés.

Il est vrai que ça tombe comme des mouches chez les gens vaccinés à l'AstraZeneca, comme nous le confirme France Info dans Covid-19 : les effets indésirables du vaccin AstraZeneca à la loupe :
Selon l'Agence européenne des médicaments, au 4 mars, seul 0,66 % des personnes vaccinées ont déclaré des effets indésirables. 3 013 événements ont été enregistrés, dont 32 % graves et 68 % non graves. 
En France, une personne est décédée de ce type de thrombose, sans qu'aucun lien de cause à effet avec la vaccin n'ait encore été établi. 
Ah oui j'oubliais, on nous cache tout et on nous dit rien, Bill Gates tire les ficelle avec l'aide de George Soros et des hommes lézards, où avais-je la tête ?

J’ai peur que le vaccin Astra Zénéca ne joue le rôle du mauvais flic dans cette série B où il n’y a même pas de bon flic….Une sorte de repoussoir pour valoriser les autres vaccins…

Encore un qui regarde trop la télé.

Si vous interdisez les vaccins Vaxzevria™ et COVID-19 Janssen™ comment voulez-vous que Deagel, une organisation de renseignement pour le gouvernement américain, qui prévoit une dépopulation mondiale massive de 50 à 80% d’ici 2025, soit dans l’avenir crédible.

Lui de toute évidence a été en contact avec les hommes lézards et il connait donc parfaitement le danger.

Bon, cela dit quand je me ferai vacciner s'il y a du Pfizer disponible c'est lui que je prendrais de préférence à l'Astra Zeneca, mais pas parce que des petits hommes verts seraient déguisés en adénovirus.

*****

2105. JC | 12/04/2021 @ 13:49 

N’empêche qu’il gèle quasi toutes les nuits en ce moment contrairement au dogme du réchauffement climatique.
Je dois avouer que là je reste coi, quand un certain niveau de stupidité est dépassé alors il n'y a plus rien à dire, on se tait et on contemple.

*****

Le Bistrot à Corona - Changement Climatique (skyfall.fr)

3862. scaletrans | 14/04/2021 @ 10:52 
[...] on a commencé par classer des molécules prises depuis 50 ans par des milliards de personnes dans la catégorie « vénéneux », puis en interdisant purement et simplement la médecine de ville de soigner (avec menaces du Désordre des Médecins à la clé), en traitant le plus grand infectiologue de la Terre de charlatan[...]
Voilà, je me suis lâché 
Voilà ce qui arrive quand on se tape la tête contre les murs, on finit par raconter de grosses bêtises. La chloroquine a bien été utilisée durant de nombreuses décennies pour soigner ou prévenir le paludisme, en aucun cas pour traiter le Covid-19, maladie pour laquelle ce médicament n'a montré aucune efficacité particulière. Quant à qualifier Didier Raoult de « plus grand infectiologue de la Terre » c'est une plaisanterie pour la simple et bonne raison qu'il n'est pas infectiologue mais microbiologiste ! Voir à ce sujet Didier Raoult est-il vraiment infectiologue ? ainsi que Plus de morts à Paris qu'à Marseille? L'infectiologue Christophe Rapp accuse Didier Raoult de "populisme scientifique" :
Je rappelle [c'est Christophe Rapp qui s'exprime] qu'il [Didier Raoult] est microbiologiste et non pas infectiologue, alors il faudra arrêter de marquer infectiologue sur le bandeau, car on n'est que 80 professeurs de maladies infectieuses en France et ce n'est pas le même métier
Charlatan n'est effectivement pas le même métier que professionnel reconnu, bien que certains naviguent entre les deux en jouant sur des subtilités de langage. Après tout pour le péquin moyen (scaletrans par exemple) quelle est la différence entre infectiologue et microbiologiste ? Quelle est la différence entre un médicament qui traite le paludisme et un autre à qui on demandera de s'occuper d'un nouveau virus ?

*****

Salim Laïbi - Babelio

J'aime bien cet exemple, c'est le mot technologie. Alors technologie dans les pays maghrébins, arabes on va dire entre guillemets, on dit un institut c'est maheb technologia, sauf que technologie c'est un mot qui vient de l'arabe, de tekni [...] 

Salim Laïbi, alias Le Libre Penseur, semble prendre ici ses désirs pour des réalités. Le mot technologie est bien sûr d'origine grecque ancienne, comme nous l'enseignent les site cnrtl (dér. de τ ε χ ν ο λ ο ́ γ ο ς « qui traite d'un art ou des règles d'un art ».) ou Wikipédia (Le mot technologie vient du grec technología (τεχνολογία) téchnē (τέχνη) ; mais l'ami Laïbi en a d'autres dans le même genre :

Liste de mots qui seraient d'origine arabe... 

Nous n'allons prendre que quelques exemples :
  • Estimer vient du latin aestimare (Littré)
  • Crime vient du latin crimen (cnrtl
  • Courir vient du latin currere (cnrtl)
  • Occident vient du latin occidens de occidere « tomber » (cnrtl)
  • Blâmer vient du latin populaire blastemare (wiktionary)
Bref il semblerait que tous les mots présentés dans la vidéo sont d'origine latine, donc antérieurs de plusieurs siècles à l'expansion arabe du 7ème siècle qui nous a certes donné beaucoup de mots (et de monuments) sans qu'il soit nécessaire d'en rajouter des fantaisistes.

Mais vous aurez deviné que Salim Laïbi a le désir de rétablir la vérité, en nous parlant notamment de Voltaire et de l'Islam, on se demande bien pourquoi. Ah si, Laïbi, nous informe Babelio, est 

Chirurgien dentiste de profession, [mais] est aussi un polémiste conspirationniste aux amitiés nombreuses avec l'extrême-droite. Il s'intéresse à des questions de société et de politique, en prenant des positions anti-vaccin, homophobes, antisémites et négationnistes.
Je crois que tout est dit.

*****

Géographie de la voiture électrique | Mythes, Mancies & Mathématiques (wordpress.com)

 Il n’est pas besoin d’analyses savantes pour constater que les dispositions avantageuses consenties en faveur des voitures électriques et hybrides rechargeables profitent essentiellement aux classes urbaines aisées et aux entreprises, qui en tout état de cause pourraient se passer de cette manne.

Comment faire plus bête que cette constatation ? Comme si les toutes premières voitures automobiles n'avaient pas été utilisées par les classes supérieures, les seules à pouvoir se les offrir. Et qui aujourd'hui ne possède pas ou n'a jamais possédé de voiture à moteur à explosion ?
Le 15 avril 2021 à 17 h 25 min, Murps a dit :

Bravo pour ce petit billet sur la sociologie des propriétaires de voitures électriques, et qui démontre une fois de plus le parisianisme de nos décideurs.
La bêtise répond à la bêtise, pour Murps seuls les Parisiens possèderaient une voiture électrique.

Carte de France des bornes de recharge (source Auto Plus)


Comme on peut le voir il n'y a qu'à Paris qu'on peut utiliser une voiture électrique, putain de parisianisme va !

*****

Pr. Christian Perronne : "On nous ment sur les masques, les tests, les vaccins et les traitements !" - YouTube

Il y a des suicides d'enfants, c'est du jamais vu, l'autre jour un pédopsychiatre a dit qu'il a vu un enfant de neuf ans se pendre dans sa chambre, il n'avait jamais vu ça de toute sa carrière...

Christian Perronne en roue libre et totalement déjanté. Effectivement un enfant est mort récemment en participant au « jeu du foulard », donc il ne s'est pas suicidé à cause du coronavirus (voir Aube : un enfant de 9 ans retrouvé pendu dans sa chambre près de Troyes), par contre il y a neuf ans, en 2012, un autre enfant s'était bien suicidé pour avoir fait « une grosse bêtise » (voir A 9 ans, il se pend dans sa chambre), probablement qu'il avait anticipé la venue de la pandémie... A moins que Perronne ait simplement entendu un pédopsychiatre dire « il y a neuf ans un enfant s'est suicidé » en ajoutant qu'à l'époque il n'avait jamais vu ça, et notre bon Perronne, obnubilé qu'il est par ses obsessions chloroquinesques, a compris ce qu'il raconte à Morandini.

Et ce gars-là exerce toujours la médecine...et il a toujours de nombreux supporters :
Gabriele Carlil y a 1 jour (modifié)
" Y sont où, ces traitements ? " " Mais pourquoi on ne les utilise pas, ces traitements ? " C'est un journaliste, ce gars-là ??? N'a jamais entendu parler de l'Hydroxychloroquine, ni de l'Azithromycine, ni de l'Ivermectine ? Il a hiberné, pendant ces derniers mois ? Pas entendu parler de l'étude bidon du Lancet ? " Pourquoi ? Pourquoi ?? ", s'échine-t-il à clamer. Il essaie par tous les moyens de coincer le Professeur, se montre même menaçant lorsqu'il évoque l'Ordre des médecins, par exemple, et se borne à vanter des vaccins qui, soit dit en passant, sont encore phase de pharmacovigilance (c'est-à-dire que l'on n'en connaît pas les effets secondaires) et à propos desquels tout ce que l'on sait, c'est ce qu'en ont dit les labos. On se demande vraiment pourquoi il exerce ce métier et comment il en est arrivé là. Tout à fait indigne d'interviewer ce médecin honnête, courageux et solidaire de ceux qui souffrent.
Le journaliste en question est Jean-Marc Morandini, que je n'appréciais pas trop jusqu'à présent mais que j'ai trouvé plutôt bon dans sa confrontation avec Perronne.


jeudi 15 avril 2021

Il parait que nous sommes toujours en 2018

 Plus c'est gros et plus ça passe, ainsi vu dans Outsiders Weather and Ice Age Watch: Satellite data shows up climate forecasts sur YouTube ce graphique :

Comment le réchauffement climatique peut-il se produire ?

Oui, dans la légende du graphique c'est ce que dit le clown qui officie sur Sky News Australia, une chaine, vous l'aurez deviné, du groupe Murdoch : « how can global warming be occuring? », et vous noterez le titre de la vidéo : « Weather and Ice Age Watch » soit veille météorologique et glaciaire, oui vous avez bien lu, le gars est sur le point d'annoncer la survenue d'un nouvel âge glaciaire à l'aide d'une multitude de courbes, dont un plat de spaghettis censé représenter l'ensemble des projections issues de modèles climatiques accompagné d'une sauce de relevés de températures de la basse troposphère.

Mais si vous êtes observateur vous aurez certainement remarqué que la vidéo date du 11 avril dernier, et une question vous brûle à coup sûr les lèvres, la suivante : mais pourquoi donc les courbes de températures issues des satellites s'arrêtent-elles à l'année...2018 ?

Un élément de réponse, parmi bien d'autres, se trouve probablement dans le graphique que produit Roy Spencer, le copain de John Christy, celui-là même à l'origine du graphique montré par le guignol officiant à titre de prêcheur chez Sky News :

Anomalies de températures UAH par rapport à la période 1991-2020 (source drroyspencer)

Ce graphique va jusqu'en mars 2021 et l'on peut y voir une jolie courbe rouge représentant la moyenne mobile sur 13 mois. Alors reprenons calmement le graphique du pitre de service afin de lui coller ce qui manque, à savoir les années 2019 et 2020, en négligeant le premier trimestre 2021 si vous le voulez bien car la situation actuelle n'est que temporaire et il est bien évident que les températures vont se refaire une beauté avec une Niña qui va s'affaiblir dès ce printemps ; comme 2020 est sensiblement au même niveau que 2016 sur le graphique de Spencer je me suis permis de tracer deux courbes, une pour UAH et l'autre pour RSS :

Graphique corrigé en incluant 2019 et 2020.

Pour 2021 si ça ne vous ennuie pas on pourra faire le même exercice début 2022 quand l'année entière sera derrière nous. Que constatons-nous sur ce nouveau graphique ? Eh bien en première approche qu'il est beaucoup moins sexy que celui présenté par le valet de Murdoch puisque l'année 2020 se situe maintenant en plein plat de spaghettis, certes dans la partie basse mais quand même bien dedans. Et cela à supposer que d'autres éléments ne soient pas eux-mêmes vérolés dans le graphique d'origine.

D'abord pourquoi mélanger deux types de graphiques, ceux des modèles qui commencent en 1975 d'après ce que nous dit le gugusse, et ceux des satellites qui partent seulement de 1979 ? Et pourquoi sélectionner les modèles qui débutent en 1975 alors que nous avons d'autres modèles plus récents et donc plus performants ?

Et de quels modèles John Christy s'est-il servi ? De ceux du temps de Wally Broecker, en 1975, dont je montrais sa projection dans Les modèles climatiques sont-ils fiables ? (bis) :

Réchauffement projeté à partir de Broecker 1975 (ligne noire épaisse) comparé aux relevés de température observés par la NASA, la NOAA, HadCRUT, Cowtan et Way, et Berkeley Earth (lignes colorées fines) de 1970 à 2020. Période de référence de 1970 à 1990. Graphique réalisé par Carbon Brief à l'aide de Highcharts.

Comme par hasard ce modèle est celui qui « chauffe » le plus (avec ex aequo celui d'Hansen en 1988) :

Différents modèles avec leurs performances respectives par rapport aux températures réellement constatées.

Puisque les températures observées allaient jusqu'en 2018 il aurait été normal de choisir des modèles plus récents, par exemple les tout derniers de 2013 qui « chauffaient » beaucoup moins, ou bien pourquoi pas ceux de 1995 qui « refroidissaient » de 28%, soit quasiment le même pourcentage que celui de Broecker mais dans l'autre sens ! Evidemment dans ce dernier cas la démonstration n'aurait plus tenu la route, vous n'imaginez tout de même pas que John Christy aurait bâti son échafaudage branlant sur la base d'un tel graphique :

Réchauffement prévu par le deuxième rapport d'évaluation du GIEC (projection moyenne - ligne noire épaisse, avec des limites supérieures et inférieures indiquées par des lignes noires pointillées fines). Graphique réalisé par Carbon Brief à l'aide de Highcharts.

Vous pouvez vous mettre le reste de la vidéo sous le bras, vous éviterez ainsi de perdre votre temps en regardant des paysages gelés supposés vous avertir que la prochaine glaciation est en cours. Vous aurez aussi droit, si vous persistez quand même à boire la coupe jusqu'à la lie, au couplet sur le prince Philip qui adressa jadis une lettre à Ian Plimer afin de l'avertir que le réchauffement climatique était une blague de son potache de fils Charles qui en avait eu l'idée en buvant un jour un verre de bière tiède.


mardi 13 avril 2021

Pierre Chaillot, décodeur ou déconneur de l'éco ?

 AVIS A LA POPULATION !

Si vous êtes mathématicien et excellez en statistiques (j'en connais bien un...) pourriez-vous prendre connaissance de la vidéo Grippe VS Covid, qui est vraiment le plus mortel ? sur YouTube, puis de sa réfutation par les décodeurs du Monde, enfin de la réponse de l'auteur aux décodeurs dans Covid VS Grippe : les mauvais calculs des décodeurs, si possible avant de lire l'article ci-dessous ? D'avance merci !

*****

Depuis que nous subissons cette épidémie de Covid-19 nous avons appris à connaitre un certain nombre de personnes bizarroïdes qui étaient pour la plupart d'entre nous totalement inconnues jusqu'alors.

Ainsi qui n'a jamais entendu parler aujourd'hui d'un professeur surcoté officiant du côté de la Canebière ? Et si l'on s'intéresse vraiment au sujet on ne peut pas ne pas savoir qui sont Jean-Dominique Michel ou Laurent Mucchielli, tout comme Silvano Trotta (ou Silvano Trottinetta comme on l'appelle à l'IHU Méditerranée Infection dans le bureau du boss) n'a plus de secrets pour nous.

Mais depuis peu de temps un nouveau venu (j'allais écrire un nouv'OVNI) apparait de plus en plus souvent, un certain Pierre Chaillot plus connu sous le nom de sa chaine YouTube Décoder l'éco.

Un signe avant-coureur nous laissant présager que nous sommes en présence de quelqu'un de « douteux » tient au fait que ses « réflexions » sur le Covid-19, qui d'après lui ne ferait pas plus de morts qu'une grippe ordinaire, sont reprises par des sites que l'on pourra sans trop d'excès juger eux-mêmes comme douteux ; par exemple (avec des extraits significatifs) :

Le 1er février 20212020 : la moisson des morts, par Décoder l’éco dans Le Libre Penseur :

Les médias sont en train de découvrir que tous ces morts [du Covid-19] viennent peut-être du fait que la France et tout le monde occidental prend un sérieux coup de vieux et donc que toute période épidémique fait plus de morts. [...] On a enfermé tout le monde depuis 1 an, non pas parce qu’une maladie a tué des gens plus jeunes qu’avant, mais au contraire parce que les français ont vécu plus vieux. 

Bref si le Covid-19 fait des morts c'est parce que les gens vivent plus vieux, Cqfd. Notons que le site Le Libre Penseur a produit des articles sur le climat dans la même veine que ce que l'on trouve sur Skyfall ou Contrepoints, par exemple :

Réchauffement climatique : les températures atteignent – 68°C en Sibérie !

Surprise climatique : la calotte du Groenland grossit en 2017

Réchauffement climatique ou pas ?! dont la présentation commence ainsi :

Vidéo intéressante et très bien réalisée qui donne une idée sur la problématique du réchauffement climatique imposée par le système comme un véritable dogme religieux qui ne supporte pas la contradiction ! Malheur aux blasphémateurs !

Ce ne sont que quelques articles consacrés au climat parmi plusieurs centaines (la recherche sur le mot climat donne 44 pages comprenant chacune en moyenne environ 8 articles...) ; au passage il faudra que je pense à consulter ce site pour alimenter à peu de frais mon fadaisier hebdomadaire, les jours où l'inspiration viendrait à me manquer je pense que je moissonnerai sans aucun problème à grands coups de faux (sic).

Le 12 avril 2021La dictature des tests par Décoder l’Éco sur La Pilule Rouge : reprise sans aucun commentaire d'une vidéo de Pierre Chaillot (le titre parle de lui-même) ; vous avez peut-être compris que la « pilule rouge » fait référence au film Matrix, une icône de la complosphère que tous les initiés connaissent : si vous prenez la pilule bleue vous vous endormez tranquillement sans plus vous poser de questions, par contre si vous choisissez la rouge alors tout s'éclaire et le monde vous apparait tel qu'il est en réalité, avec Bill Gates et George Soros (plus quelques autres à la peau verte) aux commandes bien entendu. A ce sujet vous pouvez consulter l'excellent article du Monde Comment « Matrix » a fait passer la pilule du complotisme ; extrait :

Aujourd’hui, la fameuse pilule rouge que choisit d’avaler Neo, sésame pour un monde plus vrai et plus cru, s’est imposée comme la métaphore de l’entrée dans un discours alternatif, celui que les médias tairaient, celui qui dérangerait, par opposition à la pilule bleue, qui serait celui de l’acceptation paresseuse.

Le 14 janvier 2021Décoder l'Eco: Grippe VS Covid, qui est vraiment le plus mortel ? sur REINFOCOVID : là encore reprise d'une vidéo (celle justement que j'aimerais qu'un mathématicien analyse...) sans un seul commentaire ; on notera qu'on a affaire une nouvelle fois à un site de « réinformation » qui prétend donc lui aussi vous faire avaler la pilule rouge afin de vous ouvrir les yeux. Ce site, dont le porte-parole est le jeune médecin déjanté Louis Fouché, adorateur du dieu Raoult, qui se parfume tous les matins à la chloroquine (j'en fais un peu trop là, non ?) et s'exhibe avec Thierry Casasnovas, ce site donc « entend mobiliser contre le «rapt démocratique» provoqué, selon [Louis Fouché], par la crise sanitaire » ; nous n'irons pas plus loin de peur de déraper nous aussi dans le fouché, pardon dans le fossé.


Il y a d'autres sites moins complotistes, ou pas complotistes du tout, qui reprennent des vidéos de Décoder l'éco, mais toujours à ce qu'il me semble en faisant une confiance aveugle dans ce que raconte Pierre Chaillot qui, il faut bien l'avouer, apparait très convaincant dans ses explications. Nous avons par exemple Éloge de la raison dure, un site qui me parait relativement sérieux et honnête si j'en juge par son traitement du climat, même si parfois ça laisse un peu à désirer, mais qui se fend d'un article dans lequel il donne à voir la vidéo 2020 : la moisson des morts sans trop se poser de questions ; comme un lecteur lui fait remarquer que les Décodeurs de l'info du Monde auraient réfuté cette vidéo (en fait il s'agissait d'une autre...) voici ce que l'auteur du blog lui répond :

François Roby dit :
22 février 2021 à 17 h 43 min

Sérieusement, vous comptez sur “Les Décodeurs” du Monde pour vérifier réellement quelque chose ? Houlà…

D’abord, je ne suis pas non plus abonné au Monde, et cela ne m’a pas empêché de lire l’article, je ne vois donc pas quel a été votre problème.

Ensuite, la vidéo à laquelle fait référence Le Monde n’est pas celle intitulée “2020 : la moisson des morts” mais une autre, plus ancienne (14 janvier), intitulée “Grippe VS Covid, qui est vraiment le plus mortel ?”. Cela dit je vous invite à la regarder… et à regarder également le commentaire qu’a publié l’auteur, le 28 janvier, de l’article des “Décodeurs” du Monde. Si après ça vous n’avez pas encore compris que les Décodeurs sont au mieux incompétents, au pire payés pour mentir (comme beaucoup de journalistes), alors je ne peux rien pour vous.

Mais il faut travailler un minimum pour être libre, car si vous vous contentez de faire confiance à telle ou telle source en fonction de son “prestige” ou de sa “renommée”, vous êtes foutu ! Or comme le dit l’auteur, qui vous donne dans ses vidéos les sources – tout à fait officielles et publiques – de ses données, vous avez les moyens de vérifier par vous-même ce qu’il dit.
Déjà commencer par « Sérieusement, vous comptez sur “Les Décodeurs” du Monde pour vérifier réellement quelque chose ? » ça part vraiment très mal. Même s'il peut arriver aux Décodeurs de se tromper sur des détails (l'erreur est humaine) il faut se munir de munitions de gros calibre pour attaquer un de leurs décodages, et là on ne peut que constater que François Roby se contente de se payer de mots à peu de frais avec son « Si après ça vous n’avez pas encore compris que les Décodeurs sont au mieux incompétents, au pire payés pour mentir (comme beaucoup de journalistes) » qui montre que lui aussi semble préférer les sites de réinformation aux médias mainstream.

Cependant quand Pierre Chaillot, dans sa vidéo, proclame (à 10:35 environ) que « il ne s'est absolument rien passé d'exceptionnel en terme de mortalité en 2020 », on est en droit de s'interroger soit sur sa santé mentale soit sur son honnêteté quand on sait que son ancien employeur, l'INSEE, n'est pas particulièrement d'accord avec son affirmation péremptoire ; en effet, le 29 mars dernier, dans 2020 : une hausse des décès inédite depuis 70 ans - Insee Première - 1847, on peut lire :
En raison de l’épidémie de Covid-19, la mortalité a été exceptionnelle en 2020 avec près de 669 000 décès toutes causes confondues, soit 56 000 décès de plus qu’en 2019 (+ 9 %). Une telle hausse de la mortalité n’a pas été enregistrée en France depuis 70 ans. Cette hausse est notamment très supérieure à celle observée lors des épisodes grippaux et caniculaires sévères des années précédentes.
Et un chapitre entier est titré « Un surcroît de décès en 2020 nettement supérieur à ceux occasionnés par les grippes saisonnières, même les plus fortes », en contradiction totale avec la teneur de la vidéo de Pierre Chaillot qui tente de nous faire avaler que la grippe de 2017, si elle avait eu lieu en 2020, aurait fait plus de morts que ceux occasionnés par le Covid-19 !

La bonne question à se poser : qui est vraiment le plus sérieux, Pierre Chaillot, l'INSEE ou Le Monde ?

On peut également se gratter le cuir chevelu quand on entend notre « expert en statistiques » nous marteler (à partir de 11:00) que le confinement de début 2020 n'aurait eu aucun effet parce que patin-couffin, sans se demander pourquoi les deux pays qui actuellement ont comptabilisé le plus de morts, les Etats-Unis et le Brésil, on commencé par ignorer tout confinement en tablant sur l'immunité collective (ou de troupeau si l'on préfère) et que parmi les pays scandinaves le seul qui n'ait pas confiné, la Suède, est finalement celui qui s'en sort le plus mal. Sans parler de la Chine qui a confiné massivement quasiment dès le début (avec toutefois une courte période de déni...) sans demander son avis à la population avec le résultat que l'on peut voir aujourd'hui. Inutile de donner d'autres exemples (la Nouvelle Zélande entre autres), tous montrent en règle générale, avec peut-être quelques exceptions, que le confinement a bien eu un effet sur la diffusion du virus, ce qui est assez facile à comprendre, car moins on se déplace et moins on a de chances (ou de risques) de passer la bestiole à quelqu'un d'autre ; je ne sais plus qui disait que si toute la population mondiale était strictement confinée le virus serait définitivement vaincu en une quinzaine de jours, ce qui est bien sûr impossible en pratique mais parfaitement plausible dans un monde imaginaire.

Vous aurez remarqué que j'ai écrit plus haut que l'INSEE avait été l'employeur de Pierre Chaillot, ce qui est confirmé par le profil LinkedIn de l'intéressé :

Expérience de Pierre Chaillot à l'INSEE (source LinkedIn)


On ne voit pas dans ce cursus d'expérience particulière dans le département statistiques de l'INSEE, Pierre Chaillot a été essentiellement employé au service informatique des Ressources Humaines, il a cependant passé trois ans en tant que « chargé d'études », poste dans lequel il évoque des « méthodologies statistiques répondant aux besoins des acteurs publics » ou encore une « Mise en œuvre des travaux d’analyses et rédaction de 14 études couvrant l’ensemble des thèmes de la statistique locale », sans que l'on sache vraiment quel était son niveau d'expertise en statistique nationale et ce qu'il en resterait encore aujourd'hui...

On l'a vu, l'INSEE est en désaccord avec lui sur le caractère exceptionnel des décès liés au Covid-19 en 2020 qu'il nie puisqu'il l'attribue simplement au fait que la population a vieilli, ce qui au demeurant est une partie de l'explication comme le reconnait l'article des décodeurs du monde :
La forte hausse de la mortalité en 2020 ne peut pas uniquement s’expliquer par le vieillissement de la population.
Et si Pierre Chaillot nous dit que la grippe de 2017 aurait fait davantage de morts en 2020 que le Covid-19, les Décodeurs a contrario nous affirment que 
Selon un calcul théorique, le bilan du Covid-19 aurait pu osciller entre 60 000 et 65 000 morts si l’épidémie était arrivée en 2017. Dans tous les cas, il s’agit d’un bilan autrement plus important que celui de la grippe saisonnière de 2016-2017.
Alors qui croire, à qui se fier ?

Pierre Chaillot a un cursus scolaire intéressant comme on peut le constater sur son profil LinkedIn :

Education et certifications de Pierre Chaillot (source LinkedIn)


A part le Bafa, que je n'ai pas repris, tout le reste semble en adéquation avec un profil de statisticien : de bonnes bases en mathématiques complémentées par une formation spécifique dans le domaine des statistiques, mais il me semble que ce doit être le cas pour n'importe quel statisticien employé par l'INSEE, je me trompe ?

Alors les statisticiens de l'INSEE sont-ils des incompétents notoires ne comprenant rien aux chiffres qu'ils produisent et les analysant de travers, ou bien notre Pierre Chaillot serait-il, par hasard, atteint d'un syndrome aigu de Dunning-Kruger lui faisant surestimer ses compétences dans la matière ?

Vous comprenez pourquoi j'ai besoin qu'un « bon » mathématicien me vienne en aide sur le coup, car il faut bien le dire je suis un peu déboussolé avec tous les chiffres lancés par les uns et les autres avec des explications qui divergent complètement.

Inutile d'ajouter que les commentaires dans les vidéos ne facilitent pas le démêlage du vrai et du faux ou de l'à-peu-près, comme d'habitude ils contribuent à la confusion générale quand ils ne se contentent pas de simplement bêler avec le troupeau en remerciant l'auteur de les avoir éclairés en leur faisant avaler la fameuse pilule rouge.

A vous de choisir, moi je préfère la jaune.


PS1 - Je dois quand même préciser que tout n'est pas à jeter dans ce qu'explique Pierre Chaillot, il dit beaucoup de choses vraies et enfonce parfois des portes béantes, comme quand il dit que l'hôpital est sous-tension depuis longtemps et que nos dirigeants actuels y sont un peu pour quelque chose (il me semble qu'il a oublié de parler de Sarkozy, mais il dit quand même « depuis trente ans »...)

PS2 - Pierre Chaillot est associé à Laurent Toubiana et Laurent Mucchielli dans une étude désavouée par l'INSEE :

exemple d'affiliation erronée, avec quelqu'un qui ne travaille plus à l'INSEE et travaillait sur le SI RH (source Twitter)

l'Insee n'est associé en aucune façon à cette étude. Aucun des co-auteurs n'y travaille ou n'y est affilié (source Twitter)

L'« étude » en question est visible sur Médiapart dans L’épidémie de Covid-19 a eu un impact relativement faible sur la mortalité en France.

PS3 - Voir aussi :

dimanche 11 avril 2021

Fadaisier de la semaine 14,5

  

Bonus dominical, parce que vous le valez bien.


*****

Au fond | Mythes, Mancies & Mathématiques (wordpress.com)

Le 10 avril 2021 à 21 h 58 min, JR a dit :

Bonsoir Laurent, mais quand (sic) était-il depuis la création de la terre ? C’est à l’image du Carbone, que représente une fenêtre de 50 ans dans la vie de la terre dan un univers infini ? Tout cela est mouvant, comme le climat, qui par définition est chaotique. Merci. Bien à vous. JR

On l'aime notre JR, s'il n'existait pas il faudrait le fabriquer de toutes pièces avec ce qui nous tombe sous la main, par exemple des neurones de moule afin d'augmenter un peu son QI et lui faire comprendre l'infini de l'univers et de la bêtise humaine, ça lui éviterait de proférer ce genre de sottise :

Le 9 avril 2021 à 19 h 52 min, JR a dit :
[bla bla bla] Au fait, qu’est devenu le trou de la couche d’ozone…et la publicité qui régnait autour de cette histoire ? Bien à vous. Résistons. JR
Repris en chœur par un autre handicapé mental :
Le 10 avril 2021 à 17 h 52 min, Jean-Louis a dit :
Bonjour,
Et, pour aller dans le même sens que JR, que sont devenues « les pluies acides » des années 80 qui devaient ronger, petit à petit, toutes nos forêts ?…
Cdlt.
Afin de ne pas traumatiser ces deux pèlerins il ne faut surtout pas leur apprendre que si les pluies acides ont été stoppées et le « trou » dans la couche d'ozone a cessé de s'agrandir c'est uniquement à cause d'affreuses législations destinées à empêcher les industriels de faire leurs affaires en toute tranquillité ; c'est comme les ours polaires qui étaient en danger d'extinction à cause de la chasse qu'on leur menait, une législation et hop, les voilà qui reprennent du poil de la bête, avant de se faire rattraper par la patrouille, pardon, je voulais dire par le réchauffement climatique qui va faire fondre leur terrain de jeu.

Mais le mot de la fin est pour l'illuminé de service qui tient à tout prix à donner son point de vue :
Le 10 avril 2021 à 11 h 20 min, Aragorn a dit :
Oui l’histoire a toujours fonctionné comme ça, et les plus grandes choses sont souvent arrivées de manière totalement imprévisibles. Donc ne jamais désespérer. Il y a un mouvement de fond de résistance au mondialisme politique progressiste. Ce mouvement est parti, mine de rien, de Poutine. Puis il a gagné de nombreux pays comme la Hongrie, la Pologne, le Brésil et a atteint une taille critique quand Trump est arrivé au pouvoir aux Etats-Unis. Tout ce mouvement de résistance au globalisme est disqualifié en permanence, populiste voire fasciste, mais ce sont des mots. Les gens réélisent ces dirigeants qui sont proches d’eux et des soucis réels de leurs peuples. Trump a littéralement gelé pendant 4 ans toutes les avancées globalistes, à commencer par le délire climatique. Il a été battu par la plus vaste fraude électorale jamais organisée, mais ce n’est que partie remise. Le mouvement est en marche. Tout peut arriver, et des choses étonnantes vont advenir, pas forcément dans le sens attendu.
C'est beau hein ! J'aimerais bien avoir ici sur mon blog des zozos qui viennent comme chez Rittaud déballer tout ce qu'ils ont sur la patate, au moins ça a le mérite de faire rire et de détendre l'atmosphère.


*****

2032. Bernnard | 8/04/2021 @ 10:12

JC (#2031),
La capacité calorifique de l’eau est bien supérieure à la capacité calorifique d’un gaz. Les calories contenues dans l’eau chaude vont être transférées en partie à un bien plus grand volume d’air (au moins localement dans un premier temps) . C’est un problème classique de transfert de chaleur. Quant à réchauffer l’ensemble de l’atmosphère ça prendra du temps effectivement.
Effet Dunning-Kruger en approche...
2033. JC | 8/04/2021 @ 10:45
Bernnard (#2032),
Mais je crois que cela n’est pris en compte par aucun climatologue.
L'effet Dunning-Kruger a frappé. Mais ce n'est qu'un ricochet car peu de temps auparavant il avait cogné fort :
2030. Bernnard | 8/04/2021 @ 1:04
[...]
On ne sait pas (à ma connaissance -si quelqu’un ici a des éléments..) l’apport de l’eau qui est éjectée à plus de 600 °C avec des débits inconnus mais vraisemblablement importants vers le haut de la surface océanique par les centaines, milliers (?) de « fumeurs noirs » répartis le long d’un rift, à 4 000 m de fond. Cette eau s’étale vraisemblablement (comment) à la surface et élève sensiblement la température de surface. C’est de cela que je parle. Ce qui serait étonnant, mais c’est discutable, ce serait que l’eau de surface ne s’échauffe pas du tout. On peut calculer la température de l’eau éjectée à la sortie de ces bouches, car on connaît la pression, mais on n’a pas la connaissance (AMHA) du débit et du comportement le l’eau de l’ensemble de ces sources hydrothermales en activité simultanée au fond de l’océan.
Autant sur terre, il est facile de visionner une éruption ou un geyser, autant sous l’eau et à 4000 m de profondeur on ne visionne rien du tout à la surface. On peut simplement mesurer une température.
Waouh ! les fumeurs noirs seraient donc responsables du réchauffement de la surface des océans, et cela depuis les débuts de l'ère industrielle s'il vous plait, avant ils attendaient patiemment de fumer en retenant leur respiration il faut croire. Sacré Bernnard, quand il y a une connerie à dire il répond toujours présent alors qu'on ne lui demandait rien. S'il s'était documenté un minimum avant de sortir sa grosse bourde il aurait su que les panaches hydrothermaux éjectés des « fumeurs » se déplacent plutôt...horizontalement ! Voir Panaches - Géosciences Marines (ifremer.fr) :
Au dessus des zones actives, les panaches hydrothermaux s’élèvent dans la colonne d’eau tant que la densité des fluides est moins dense que celle de l’eau de mer. Après leur éjection, mélange avec l’eau de mer ambiante, transport par advection (déplacement d'une masse d'air dans le sens horizontal) à partir de la source, les fluides vont se disperser latéralement au gré des courants océaniques et atteindre un état d’équilibre.
Donc non, il n'est pas « étonnant [que] l’eau de surface ne s’échauffe pas du tout ». Mais après l'intervention d'eauchere qui essaie de ramener un peu de raison l'effet Dunning-Kruger donne le coup de grâce :
2061. Bernnard | 9/04/2021 @ 18:47

eauchere (#2059),
Votre niveau en physique est inquiétant. Je me demande où vous pouvez avoir étudié.
Je parle d’une eau chaude qui nait au fond de l’océan et qui remonte. Ce n’est pas la même chose que de l’eau océanique chauffée à partir de la surface par le soleil.
Maintenant si pour vous, l’eau chaude reste au milieu de son ascension vers la surface alors que sa densité est plus faible il va falloir nous expliquer.
La Thermdocline on connait depuis longtemps !

La thermocline est la zone de transition thermique rapide entre les eaux superficielles de l’océan (généralement plus chaudes et oxygénées) et les eaux profondes (généralement plus froides et anoxiques et parfois plus salées).
Aie ça fait mal ! Et eauchere enfonce plus loin le clou en donnant plusieurs lien dont Abysse sur Wikipédia dans lequel on peut lire en toutes lettres :
Les cheminées hydrothermales sont le contraste direct avec une température constante. Dans ces systèmes, la température de l'eau en bordure des cheminées peut atteindre 400 °C (l'ébullition est empêchée par la pression hydrostatique considérable), tandis que quelques mètres plus loin, elle peut être de 2 à 4 °C seulement5.
Si seulement Bernnard savait lire, ou n'avait pas égaré ses lunettes...Le plus comique dans l'affaire c'est qu'il est persuadé d'avoir raison et il donne à eauchere un lien vers un document...qui l'enfonce encore davantage !
2071. Bernnard | 10/04/2021 @ 0:01

eauchere (#2069),
Vous débarquez!
Je parle depuis le début des sources hydrothermales ( fumeurs noirs). Relisez les messages et intervenez à bon escient. Ce comportement est bien la preuve que vous intervenez ici pour enfumer les discussions. Cela doit cesser ! Je vous rappelle que si vous continuez dans cette voie vos commentaires ne paraitront plus.
Je parle donc des « bouches » d’eau très chaude. L’eau qui en sort est au-delà du point critique (voir le lien ci-après). Ce qui signifie que par rapport à l’eau à 4 °C l’eau environnante, cette eau qui jaillit dans l’état super critique a une viscosité très faible et une forte diffusivité.
La faible viscosité de l’eau, sa diffusion très forte ainsi que sa très faible densité fait qu’elle file tout droit vers la surface. Évidement elle va s’étaler très probablement et, bien sûr, se refroidir en remontant vers la surface.
https://planet-terre.ens-lyon.fr/ressource/fluide-supercritique.xml
On peut lire noir sur blanc dans L'état supercritique en sciences de la Terre :
L'état supercritique de l'eau dans cette zone [dans les fractures de la croûte océanique à proximité des dorsales] est encore loin d'être connu (étude de Koschinsky [3], par exemple) mais nous pouvons imaginer que les grandes capacités d'extraction d'éléments de l'état supercritique jouent un rôle puisque ces fluides qui circulent dans la roche sont capables de mettre en solution un grand nombre d'éléments chimiques, éléments libérés en sortie de cheminée (dépôt des éléments dissous lors du passage de l'état supercritique à l'état liquide et/ou lors du refroidissement rapide de l'eau à la sortie des cheminées... formées par la précipitation des éléments en solution dans l'eau "chaude" et/ou supercritique lors du rapide refroidissement de l'eau "chaude" à son contact de l'eau du fond de l'océan.
Si quelqu'un de charitable pouvait faire passer l'information à monsieur Bernnard afin de le déniaiser et qu'il s'endorme moins bête ce soir, ça serait sympa, merci pour lui. Sans oublier the fritz qui tient absolument à s'embourber avec Bernnard :
2074. the fritz | 10/04/2021 @ 10:22

Bernnard (#2071),
Soyez rassuré , c’est quand même ce flux de chaleur interne de la Terre de 0, 2 watt par mètre carré , bien sur plus élevé au niveau des cordillières sous marines et encore plus près des fumeurs ( d’ailleurs il y en a ici qui doivent abuser de ces fumeurs en herbe) , flux qui assure la circulation thermohaline , et est sans aucun doute responsable des événements DO pour liberer de temps en tems l’arctique quand il est couvert de glace à longueur de millénaires

Pour finir eauchere semble gagner la partie avec

2077. eauchere | 10/04/2021 @ 11:29
Bernnard (#2075),
J’ai trouva ça qui abonde une fois de plus dans mon sens :
https://schmidtocean.org/cruise-log-post/tracking-down-hydrothermal-vents/

On peut notamment y voir ceci :


Graphique d'une cheminée dans un cône d'expansion formant un panache hydrothermal (pas à l'échelle). L'eau de mer qui pénètre dans les fissures de la croûte est chauffée par un magma situé à plusieurs kilomètres de profondeur. L'eau de mer chauffée transporte les produits chimiques du magma et des roches crustales vers l'océan. Les fluides qui se déversent sont dilués par l'eau de mer, s'élèvent de quelques centaines de mètres et sont dispersés latéralement par les courants locaux.

On ne le dira jamais assez, un bon dessin vaut mieux qu'un long discours.


*****

2042. Cdt e.r. Michel | 8/04/2021 @ 22:59

papijo (#2040),
Vous savez à quoi me fait penser SA Sufisance?
« Wise men talk because they have something to say; fools, because they have to say something. » – Plato

« Parfois, il vaut mieux fermer sa gueule au risque de passer pour un con, que de l’ouvrir et de ne laisser aucun doute à ce sujet » (Gustave Parking) attribué aussi à Churchill
On peut croire le commandant sur parole, il sait de quoi il cause à force de passer pour un con en faisant notamment parler Platon en anglais.

*****

Prince Philip was a climate change sceptic. [...]

it must be remembered he was also a man of great imperfections.
Le Prince Philip était un sceptique du changement climatique. [...]

il faut se rappeler qu'il était aussi un homme avec de grandes imperfections.
On ne saurait mieux dire.

*****

Greta Thunberg Threatens to Boycott the Glasgow COP26 Climate Conference – Watts Up With That?

Maybe if Greta had gone to school a bit more she would know all this.
Peut-être que si Greta était allée à l'école un peu plus, elle saurait tout ça.
Peut-être que si Eric Worrall n'était pas payé pour désinformer ses lecteurs il écrirait moins de bêtises.

*****

One of the most famous skeptics in the world just died — but who’s going to mention that « JoNova (joannenova.com.au)

They couldn’t cancel Prince Philip, but the media have cancelled that he was a skeptic of climate change.

Ils n'ont pas pu faire disparaître le Prince Philip, mais les médias ont occulté le fait qu'il était un sceptique du changement climatique.
Euh, honnêtement qu'est-ce qu'on en a à foutre de ce que pensait Philip du changement climatique ?

*****

Au fond | Mythes, Mancies & Mathématiques (wordpress.com)

Le 11 avril 2021 à 11 h 32 min, fritz a dit :

Quand je lis l’article de l’OMM recommandé par SAEZ
https://public.wmo.int/fr/medias/nouvelles/apr%C3%A8s-avoir-battu-un-record-le-trou-dans-la-couche-d%E2%80%99ozone-2020-sest-referm%C3%A9
et qu’on lit ceci en introduction
« « « « « « Il s’agit de l’un des trous les plus grands, les plus profonds et les plus durables observés depuis le début des activités de surveillance de la couche d’ozone, il y a 40 ans » » » » »
Et ceci en conclusion

« « « « « Dans leur dernière évaluation scientifique de l’appauvrissement de la couche d’ozone, publiée en 2018, l’OMM et le Programme des Nations Unies pour l’environnement concluaient que la couche d’ozone était en voie de rétablissement et que les concentrations de l’ozone au-dessus de l’Antarctique pourraient retrouver d’ici 2060 les valeurs qu’elles avaient avant 1980 » » » » »

On se demande sur quelles analyses ils se basent puisque celles-ci ont débuté en 1980
En fait l’OMM raconte autant de conneries concernant le trou d’ozone que L’OMS concernant la pandémie du Covid
Il parait que the fritz était géologue dans une autre vie, il devrait donc comprendre certaines choses, mais non. Pour avoir une idée de l'impact des CFC sur la couche d'ozone il suffit de regarder ce graphique :

Chronologie des ODS (substances appauvrissant la couche d'ozone) et de l'ozone (source wmo)

Comme par hasard les CFC ont commencé à être utilisés de manière industrielle après la seconde guerre mondiale, et comme par hasard c'est après le Protocole de Montréal, signé en 1985 et interdisant leur usage, que le « trou » a commencé à se résorber, comme par hasard. Mais ce n'est probablement pas un hasard si the fritz fait l'âne sur Skyfall pour avoir un peu d'attention.

*****

3821. Floyd | 11/04/2021 @ 0:20

COVID ET MENSONGES : La létalité réelle du Covid-19 ? Equivalente à celle de la grippe annuelle ! : https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2021/04/10/ccovid-et-mensonges-la-letalite-reelle-du-covid-19-equivalen-314387.html
C'est vrai quoi, au Brésil d'ailleurs ils en savent quelque chose :

Covid-19 : pour la première fois, le Brésil déplore plus de 4 000 morts de la maladie en 24 heures.

Une petite grippette, comme nous le disait le professeur Raoult, un expert mondial en enfumage en tous genres.

samedi 10 avril 2021

Monsieur Antoine a perdu ses AMP, prière de les lui rapporter à l'accueil svp !

 Je l'avais prédit mercredi dernier, dans Détour par le futur chez Météo France j'écrivais ceci :

Sur Skyfall c'est toujours silence radio du côté de monsieur Antoine, aka AntonioSan, le consultant météo pour les nuls qui cherche encore comment placer ses anticyclones mobiles polaires dans ce genre de situation (à mon avis à force de chercher il a dû disjoncter)

Et ça n'a pas manqué, il a effectivement disjoncté dans le Fil info de sceptiques 2020 sur Skyfall :

2060. AntonioSan | 9/04/2021 @ 18:45 

https://www.lefigaro.fr/sciences/episode-de-gel-sans-le-rechauffement-climatique-les-plantations-auraient-du-resister-20210409

Un épisode de gel a touché de nombreuses cultures cette semaine en France. Les températures ont chuté, à certains endroits, sous 0 degré à une vitesse jamais observée depuis 1947 pour un mois d’avril. Thierry Castel, chercheur associé dans l’équipe de climatologie du laboratoire Biogéoscience* et enseignant à Agrosup Dijon, répond à nos questions sur ce phénomène inquiétant.

Eh bien c’est a cause du rechauffement qui fait onduler le jet stream nous dit le Castel…

LE FIGARO. – Comment expliquer ce froid au mois d’avril, alors que l’on parle à longueur de temps du réchauffement climatique?

Thierry CASTEL. C’est pourtant bien lié. Les différences de températures se réduisent entre la zone polaire et les moyennes latitudes. Cela conduit à moduler les ondulations du «jet» (des vents très rapides situés en Atlantique Nord, qui jouent un rôle important dans la circulation atmosphérique, NDLR). À cause de cela, nous faisons face à des descentes d’air froid et des remontées d’air chaud plus importantes. Par exemple, pendant qu’en février 2017 nous avions en France des températures bien supérieures aux moyennes saisonnières, il a neigé en Libye. Ça va s’accentuer.


Donc la reduction de gradient de temperature entre le pole qui provient du rechauffement de celui-ci et l’equateur arrive a faire descendre plus au sud de l’air polaire plus froid qui n’existe plus puisque le pole se rechauffe…

Les glaciations seront a terme des episodes majeurs de rechauffement…

Il ne manque plus a l’article qu’un encouragement vaccinal pour etre encore plus woke, genre la vaccination combat le rechauffement climatique, ou bien une imposition des mains par Greta au choix.
Donc aucune mention du moindre AMP, monsieur Antoine n'a pas réussi à en trouver un seul et essaie désespérément de se raccrocher aux branches en se moquant d'un climatologue interviewé par Libération, un quotidien qui n'a pas les faveurs du spécialiste météo maison dont les explications alambiquées sont destinées à un public peu informé mais tout acquis à sa cause.

On rappellera ici que l'amplification arctique, c'est-à-dire la diminution du gradient de température entre l'Arctique et le reste de la planète (l'Arctique se réchauffe deux fois plus vite que la moyenne globale) est suspectée d'affaiblir le jet stream et donc de le faire onduler avec de plus grandes amplitudes, ce qui est susceptible de provoquer des descentes d'air polaire plus fréquentes sous nos latitudes.

Bien qu'il s'agisse d'une théorie qui ne fait pas l'unanimité force est de constater que le jet stream ces derniers temps avait un comportement très erratique comme je l'ai précisé dans mon billet mentionné au début :
L'article [de Météo France] nous confirme une « circulation très ondulante » en faisant bien sûr référence à « des courants-jet (sic) s’orientant très nettement selon un axe méridien » ; pour ceux qui auraient des doutes en voici la preuve :
Régime des vents au géopotentiel 250 hPa le mercredi 7 avril (source nullschool.net)


Au passage arrêtons-nous un instant sur cet extrait de notre ami le clown météo :
Donc la reduction de gradient de temperature entre le pole qui provient du rechauffement de celui-ci et l’equateur arrive a faire descendre plus au sud de l’air polaire plus froid qui n’existe plus puisque le pole se rechauffe…
Si vous n'avez pas remarqué que c'est complètement stupide c'est que vous n'avez pas fait attention ; en effet, même si le pôle Nord se « réchauffe », les températures restent quand même bien plus froides que sous nos latitudes, par conséquent si de l'air polaire arrive sur nous il est normal qu'il fasse très froid, un enfant de huit ans pourrait le comprendre, mais pas monsieur Antoine (j'espère que pour vous cela ne pose pas de problème, autrement je me ferais du souci pour votre santé mentale)

Par ailleurs il est également stupide de nier que de l'air polaire arrive chez nous à cause d'une grande ondulation du jet stream descendant très bas en latitude et très probablement causée par un affaiblissement de celui-ci, affaiblissement lui-même assez probablement lié à la diminution du gradient de température entrainée par le phénomène de l'amplification arctique elle-même une conséquence du réchauffement de la planète (vous suivez ?) ; même s'il n'y a aucune certitude à 100% il s'agit là d'une hypothèse qui tient plutôt bien la route, en tout cas bien davantage que celle qui concerne les fameux anticyclones mobiles polaires de feu Marcel Leroux que monsieur Antoine cherche encore dans tous les recoins possibles de la planète ; mais manque de chance, comme on peut le constater sur les cartes météo le seul anticyclone présent dans les lieux est situé au sud du jet stream, il ne peut donc en aucun cas provenir des régions polaires et encore moins s'y rendre ; voici à ce sujet une de ces cartes météo tirée du site Dailymotion de Météo Bretagne :

Présentation de la météo pour la journée du mardi 6 avril (source Bing video)


Voici les paroles du présentateur à ce moment :
C'est bien au niveau du pôle que ça bouge avec ce vent de secteur nord qui arrive tout simplement du pôle et qui glisse jusqu'à la France et l'Europe de l'ouest, avec les hautes pressions actuellement sur l'Atlantique et les basses pressions en Scandinavie, c'est donc un couloir véritablement qui dégouline jusqu'à nous [...] 
Nous avons donc un anticyclone sur l'Atlantique (les trois lettres A) que nous pouvons repérer sur notre carte fétiche pour cette même date du 6 avril :

Pressions moyennes à la surface (MSLP) le mardi 6 avril (source nullschool.net)

L'anticyclone est donc bien visible à la fois sur la carte météo ainsi que sur le site nullschool.net quand on regarde les pressions à la surface, mais aussi...quand on s'élève de 10 kilomètres en altitude :

Régime des vents au géopotentiel 250 hPa le mardi 6 avril (source nullschool)

Tout correspond sur chacune des trois cartes ci-dessus :

  • Il y a bien des hautes pressions sur l'Atlantique ;
  • Il y a bien des basses pressions sur la Scandinavie ;
  • Il y a bien un « couloir de vent qui dégouline » depuis les régions arctiques.
On remarquera en prime que les deux petites dépressions atlantiques sont elles-aussi visibles tant à la surface qu'au niveau du jet stream et qu'elles sont lovées au creux de boucles annexes de celui-ci ; quant à l'anticyclone on voit mal comment il pourrait provenir des régions polaires tellement il semble emprisonné sous un dôme de vents puissants qui font barrière avec le Groenland et l'Islande.

Je précise tout cela car monsieur Antoine avait un jour affirmé sur Skyfall, en réaction à l'un de mes articles, que ce qui se passe au niveau du jet stream n'a rien à voir avec la circulation atmosphérique à la surface, là où sont supposés se balader ses AMP au sujet desquels il doit être toujours en train de se demander où il a bien plus les poser la dernière fois (c'est comme les clés de voiture, parfois on a du mal à les retrouver)

Tiens au sujet des clés de voiture, ça me fait penser à une blague que je vais vous resservir parce que vous avez été gentils de me lire jusqu'ici ; monsieur Antoine avait un jour écrit à mon sujet en me mettant, quel honneur ! sur le même niveau que Valérie Masson-Delmotte (voir dans Dénigrement à tous les étages) :
La pauvre VMD, comme le marigot d’ailleurs sont comme ces gens qui cherchent leurs clés perdues la nuit sous un réverbère parce que c’est là où il y a de la lumière!
Ce qui m'a inspiré ceci :

Un fou et un climatosceptique doivent chercher leurs clés la nuit dans une rue où un seul lampadaire est allumé.

Le fou les cherche sous le lampadaire, parce que c'est là que l'on voit le mieux.

Le climatosceptique les cherche dans l'obscurité alors qu'elles sont bien visibles sous le lampadaire.

Laissons monsieur Antoine dans l'obscurité dans laquelle de toute évidence il se complait, la science avancera de toute façon avec ou sans lui.