jeudi 12 mai 2022

Autour du ruisseau de Candour près de Saint-Martin-Laguépie

 Ce mercredi 11 mai était prévu pour être la journée la plus chaude de la semaine et ce fut effectivement le cas de ce premier Saint de glace !

Nous avons à l'occasion préféré aller faire notre première « vraie » randonnée de l'année dans un endroit où le couvert végétal serait suffisant pour nous garantir un minimum de fraicheur, aussi notre choix se porta sur la vallée du Viaur, encaissée et arborée à souhait, dans un endroit encore à ce jour inexploré par nous, à savoir le ruisseau de Candour près de Saint-Martin-Laguépie dans le Tarn ; comme souvent cette randonnée nous a été soufflée par notre ami Visorando que je tiens à remercier ici.

Le topo-guide donne les informations suivantes :

  • Durée : 6h30
  • Distance : 18,54km
  • Difficulté : Moyenne
A comparer avec mes données GPS issues de ma montre Polar :

Données GPS.
Durée : 6h21
Distance : 19,26km

La différence en distance est moins due à une petite erreur de parcours vers la fin qu'au fait que le parking n'était pas accessible, le petit pont y amenant étant en réfection, nous obligeant à aller nous garer sur la route en revenant sur Saint-Martin-Laguépie ; voici les vues satellite et terrain du circuit en question :

Vue satellite.

Vue terrain.


En ce qui concerne la situation générale et les accès routiers voici la carte élargie :

Accès routiers.

J'ai évoqué une erreur de parcours vers la fin, la voici en image :

Erreur de parcours.

La description du circuit est un parfait sans-faute de l'auteur du topo-guide, dommage qu'une petite imprécision entre les points 16 et 17 puisse induire en erreur un randonneur ayant dans les jambes quelques 18 kilomètres effectués pour la plupart sous un soleil de plomb ! En effet, le topo guide nous dit au point 16 :

Pénétrer en sous-bois et marcher jusqu'à l'endroit où ce chemin se divise en deux de façon peu distincte : être attentif.

Il se trouve que peu après l'entrée dans le bois il y a bien une bifurcation avec un chemin peu visible partant sur la gauche, or le point 17 commence ainsi :
 Garder la gauche.
Si l'on prend ce chemin de gauche on se trouve au bout d'un kilomètre environ confronté...à un cul-de-sac ! ce qui oblige soit à rebrousser chemin, soit (ce qui fut notre choix) à descendre la pente raide à travers les arbres, arbustes et épineux divers afin de rejoindre le bon chemin. En fait le point 17 où il faut « être attentif » et « garder la gauche » semble être là où je l'ai mentionné dans la carte ci-dessus, ce que je n'ai pas pu vérifier sur le terrain étant donné que je n'y suis pas passé...

A part cette légère imprécision dans le descriptif je dois dire que les détails donnés dans l'ensemble sont remarquablement précis et permettent d'effectuer cette randonnée quasiment les yeux fermés, enfin je veux dire sans lire la carte et en se fiant uniquement aux indications de l'auteur ! Cela dit la carte doit toujours être consultée bien entendu, elle permet de se situer dans l'espace et de repérer à l'avance les points de passages comme par exemple les villages que nous allons traverser un peu plus tard.

Pour ce qui est de la difficulté celle-ci est cotée comme étant moyenne dans le topo-guide, ce qui me parait correct ; en effet, même si elle ne comporte aucune difficulté technique, la distance de plus de 18 kilomètres ne permet pas de la classer dans les randonnées faciles, un marcheur peu aguerri pouvant trouver la deuxième partie, en grande partie effectuée sur de petites routes bitumées, particulièrement éprouvante.

Quelques photos permettront de juger de l'ambiance essentiellement champêtre de cette balade sympathique.

Dès le début le décor est planté !


Quelques belles surprises sur le chemin (ici une digitale solitaire)

Sur la plateau nous rencontrons notre premier relais étape.

Il semblerait que nous soyons ici au paradis des vaches.

Je vous disais...?

Hum Charal !

La rénovation est en cours, la réception des travaux n'est pas pour tout de suite.

Des panneaux solaires sur de nombreux toits.

Si avec ça vous ne savez pas où vous êtes...


Collection de médailles.

    
Là ça commence à chauffer un peu.

Je disais donc.

Paysage typique du coin.

Emballé c'est pesé ?

Un petit stock de bois pour passer quelques jours de frimas.

Je trouvais alors que la balade commençait à être longue.

Saint-Christophe.


Une belle demeure à Jouanens.

Une autre qui demande à être un peu rafraichie.

Un stock de lauzes en dépôt-vente ?

L'emplacement du parking que nous n'avons pas pu atteindre.

A partir de là il suffit de traverser le pont et de parcourir quelques centaines de mètres pour rejoindre la voiture garée sur le bas-côté de la route.


jeudi 5 mai 2022

Le 9 mai

 Bientôt deux mois et demi de guerre et on voit toujours très mal comment tout ça va se terminer.

Il y a cependant une date qui suscite beaucoup de spéculations, c'est le 9 mai prochain, le Jour de la Victoire des soviétiques sur les Nazis que les Russes continuent à célébrer en exhibant régulièrement leurs têtes nucléaires dernier cri entre autres jolis joujoux jetables sur les méchants (que nous sommes bien entendu)

Ainsi Anna Colin Lebedev imagine le discours (en l'abrégeant fortement) que Poutine pourrait tenir à sa population et que je compile ci-après (entre parenthèses les commentaires sont d'elle) :

L'armée russe avance en libérateurs (rappelez-vous, la moitié des Russes est convaincue que son armée est accueillie sans hostilité par les Ukrainiens). Nous avançons, mais les néonazis restent puissants. Ils sont soutenus et armés par l'Occident. L'adversaire s'est révélé encore plus coriace que prévu. Il cherche à détruire la Russie, à perpétrer un génocide contre la population russe. L'Occident est contre nous. Il y aura des sacrifices encore (va-t-il annoncer les pertes?) Il a fallu 5 ans à l'URSS pour venir à bout des nazis. Il en faudra peut-être autant aujourd'hui. Mais comme pendant la Grande guerre patriotique, nous vaincrons et nous sauverons le monde. Nous sommes les forces du bien et nous ne pouvons pas perdre. Bla, bla, bla.

J'ai comme l'impression que ça tient la route, on verra bien si la réalité rejoint cette prédiction, après tout nous aurons peut-être une grosse surprise, Poutine pouvant soit déclarer que la Russie se retire de toutes ses possessions illégalement acquises et qu'elle envoie un message d'amour à toute l'humanité, ou bien que l'apocalypse nucléaire est ce qui nous attend à brève échéance si nous continuons à essayer de défendre un pays souverain attaqué parce qu'il était un peu trop démocratique ; le véritable discours que nous découvrirons avec bonheur le 9 mai sera très probablement quelque part entre ces deux extrêmes et celui imaginé par Anna Colin Lebedev a une certaine chance de voir quelques uns de ses éléments repris par le dictateur du Kremlin. A mon avis les termes néonazis, occident et OTAN ont de grandes chances d'être mentionnés à plusieurs reprises, on parie ?

Il y a toutefois une grosse interrogation sur un point précis du discours concernant la suite des « opérations » ; va-t-il notamment déclarer la guerre officiellement à l'Ukraine, ce qui lui permettrait de mobiliser conscrits et réservistes de la nation afin d'étoffer les troupes professionnelles actuellement sur le champ de bataille ?

Un certain Dmitri Alperovitch ne le croit pas ; dans un fil Twitter il donne ses raisons :

I am going to go out on a limb here and make a prediction that Putin will not do a full mobilization call on May 9th or anytime in the near future I could be wrong and I don’t have as much confidence in this call as I did in my invasion prediction back in December but…
Je vais prendre un risque et prédire que Poutine ne fera pas d'appel à la mobilisation totale le 9 mai ou dans un avenir proche. Je pourrais me tromper et je n'ai pas autant confiance dans cet appel que dans ma prédiction d'invasion en décembre, mais...

Il faut dire que le monsieur avait quand même bien prévu ce qui allait se passer, et ce dès le 21 décembre 2021 ! Je vous laisse découvrir ses prédictions mais vous donne quelques passages pour vous éclairer :

In the last few weeks, I have become increasingly convinced that Kremlin has unfortunately made a decision to invade Ukraine later this winter. While it is still possible for Putin to deescalate, I believe the likelihood is now quite low. Allow me to explain why
Ces dernières semaines, je suis de plus en plus convaincu que le Kremlin a malheureusement pris la décision d'envahir l'Ukraine plus tard cet hiver. S'il est encore possible que Poutine procède à une désescalade, je pense que la probabilité est désormais assez faible. Permettez-moi d'expliquer pourquoi

Je rappelle, c'était écrit le 21 décembre 2021, soit deux mois avant l'agression russe sur l'Ukraine du 24 février 2022.

Signal: The obvious one. The military build-up on Ukraine’s borders (in the north, east and south in Crimea). This mobilization is qualitatively and quantitatively different from the past
Le signal : Le plus évident. Le renforcement militaire aux frontières de l'Ukraine (au nord, à l'est et au sud en Crimée). Cette mobilisation est qualitativement et quantitativement différente des précédentes.

Suivent d'autres signaux tendant tous à montrer que l'agression était inévitable, par exemple celui-ci que nous connaissons bien maintenant :

Signal: The information battlefield is now being prepared for a provocation that can be pinned on Ukraine, US or NATO (or all 3). They will be used as part of an excuse to justify an invasion
Le signal : Le champ de bataille de l'information est actuellement préparé pour une provocation qui peut être imputée à l'Ukraine, aux États-Unis ou à l'OTAN (ou aux trois). Ils seront utilisés comme une partie de l'excuse pour justifier une invasion.
Le fameux prétexte fabriqué de toutes pièces et que de nombreux gogos ont avalé pour le régurgiter régulièrement sur les réseaux sociaux (voir Guerre en Ukraine: c’est la faute à l’OTAN. Des voix qui se démarquent: Manlio Dinucci et Nabil Boukili) avec la soi-disant « promesse » qui aurait été faite à la Russie de ne pas étendre l'OTAN, promesse dont on cherchera vainement une quelconque trace écrite signée par toutes les parties concernées. Si certains pays ont décidé de leur propre chef de rejoindre l'Alliance atlantique c'est qu'ils avaient de bonnes raisons que l'Histoire explique très bien, ce ne sont d'ailleurs pas ces pays que Poutine a décidé d'agresser, mais bien la Moldavie (avec la Transnistrie), la Georgie (avec l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud) et l'Ukraine (avec la Crimée et le Donbass) qui ont dû céder une partie de leur territoire au « grand frère » qui ne veut bien sûr que leur bonheur.

On note en plus que Dmitri Alperovitch avait bien anticipé la problématique énergétique :
Energy prices are skyrocketing. Europe is wholly dependent on Russia’s gas and even the US is currently importing Russia’s crude oil. There is little chance there will be economic sanctions on fossil fuels as a result
Les prix de l'énergie montent en flèche. L'Europe est entièrement dépendante du gaz russe et même les États-Unis importent actuellement le pétrole brut de la Russie. Il y a peu de chances que des sanctions économiques soient prises à l'encontre des combustibles fossiles.
Quand on voit les difficultés de certains pays pour couper le cordon gazier...

Pour ce qui est de la mobilisation générale que Poutine ne devrait pas décréter selon Dmitri Alperovitch nous verrons bien, ses explications ne sont pas très convaincantes et paraissent un tantinet confuses, il a peut-être raison, mais le dictateur du Kremlin est tellement imprévisible que probablement lui seul connait le message qu'il entend passer ce jour si particulier ; peut-être même est-il en train de le travailler en le modifiant à plusieurs reprises en fonction des événements, qui sait...

A mon avis le gros obstacle à une mobilisation générale serait l'accueil que lui réserverait la population, sachant que de nombreux actes de sabotage semblent être commis dans tout le pays, sans compter les tentatives nombreuses d'éviter la conscription, voire de migrer à l'étranger pour ceux qui pourraient être enrôlés sans qu'ils en aient vraiment envie, tout cela montre une certaine réticence de la part des principaux intéressés !

Pour en savoir plus sur ces « réticences » on peut lire le fil twitter de Kamil Galeev qui commence ainsi :
May 9, the Victory Day is a crucial symbolic date. We should expect the Victory Parade and Putin's speech to the nation on that day. What is he gonna say? Many are pondering whether he will: 1. Declare war on Ukraine 2. Declare mass mobilisation in Russia Let's discuss both
Le 9 mai, jour de la Victoire, est une date symbolique cruciale. Nous devons nous attendre à la parade de la Victoire et au discours à la nation de Poutine ce jour-là. Que va-t-il dire ? Beaucoup se demandent s'il va : 1. Déclarer la guerre à l'Ukraine 2. Déclarer une mobilisation de masse en Russie Discutons de ces deux points.
En fait on voit qu'il y a deux possibilités : déclarer la guerre à l'Ukraine d'une part et déclarer la mobilisation générale d'autre part ; personnellement je ne vois pas trop comment l'un pourrait aller sans l'autre étant donné que les forces russes actuelles sont manifestement dans l'incapacité totale de conquérir l'ensemble du pays, n'étant toujours pas en mesure de « sécuriser » le seul Donbass et ayant les plus grandes difficultés à s'étendre vers l'ouest pour joindre la Crimée à la Transnistrie, un des objectifs évidents de Poutine.

Kamil Galeev ajoute cependant un élément important à prendre en considération, expliquant qu'une mobilisation est plus facile à décréter qu'à réaliser :
Now let's return to the prospects of a total or partial mobilisation which may be declared on May 9. The problem with the total mobilisation is that Russia has no capacity to do it properly. The USSR could, while Russia absolutely can't
Revenons maintenant aux perspectives d'une mobilisation totale ou partielle qui pourrait être déclarée le 9 mai. Le problème de la mobilisation générale est que la Russie n'a pas la capacité de la faire correctement. L'URSS le pouvait, alors que la Russie ne le peut absolument pas.
On pourrait ici objecter que la Russie n'avait déjà pas la capacité d'envahir « correctement » l'Ukraine, et pourtant elle l'a décidé, ou plutôt Poutine seul dans son coin l'a décidé, donc qui nous dit que...?

En résumé :
Russia has the capacity to draft the enormous number of recruits via a mass mobilisation. It has no capacity to train them, provide them with required equipment or with officers' leadership. Which means that a mass mobilisation would be a really dumb decision
La Russie a la capacité de recruter un nombre énorme de personnes par le biais d'une mobilisation de masse. Elle n'a pas la capacité de les former, de leur fournir l'équipement nécessaire ou de les diriger avec des officiers. Ce qui signifie qu'une mobilisation de masse serait une décision vraiment stupide.
Décision vraiment stupide, oui, comme le fut etc. (je vous laisse terminer la phrase maintenant que vous avez compris)

C'est en substance ce que Kamil Galeev nous dit dans la foulée :
Declaring a mass mobilisation would be dumb. And yet, that does *not* mean that Putin wouldn't do it. He can. As a general rule, prognosing a leader's decisions based on "common sense" or on "logic" is largely counterproductive. A leader absolutely can do something dumb
Déclarer une mobilisation de masse serait stupide. Et pourtant, cela ne veut *pas* dire que Poutine ne le ferait pas. Il le peut. En règle générale, pronostiquer les décisions d'un dirigeant sur la base du "bon sens" ou de la "logique" est largement contre-productif. Un dirigeant peut absolument faire quelque chose de stupide

On ne le lui fait pas dire.

J'y vais ou j'y vais pas ? Je me tâte, je me tâte...


mardi 3 mai 2022

Mais où est donc passé monsieur Antoine ?

 Les lecteurs qui me suivent depuis plusieurs années (oui je parle de vous-deux là) connaissent bien monsieur Antoine, aka AntonioSan, un apprenti météoromancien ayant lu toute l'oeuvre de Marcel Leroux et en ayant retenu une seule chose : les anticyclones mobiles polaires (AMP) sont seuls responsables du temps qu'il fait et qui passe sous nos latitudes.

Il aimait bien me donner des leçons en croyant que c'était moi qui en prodiguais, par exemple ainsi (voir Ils doivent être fous ces Anglais !) :

4107. AntonioSan | 27/10/2019 @ 6:16
scaletrans (#4105), Et dans son empressement à vouloir donner une leçon à Cliff Mass [blablabla] Mr. Jourdain n’a toujours pas compris qu’un anticyclone, c’est à dire une masse d’air dense à haute pression , a une épaisseur de 1500m [blablabla] apparait clairement, de la surface jusqu’au niveau 1500m (environ 850 hPa) et disparait en altitude, sur sa série de cartes. Que son petit point vert soit situé au même endroit, à 10 500m ou en surface n’y change rien puisque l’anticyclone passe par dessus! [blablabla]

Oui il me surnommait Mr. Jourdain parce que, du moins je pense, j'aurais découvert récemment l'existence de l'anticyclone des Açores ! Ne me disait-il pas (voir le même billet cité ci-dessus) :
[blablabla] oyez bonnes gens, Jourdain du marigot vient de découvrir l’anticyclone des Açores. C’est vous dire s’il est cool.

Et de m'expliquer doctement ce qu'est un anticyclone, lequel ne s'élèverait qu'à une altitude maximum de 1500 mètres, ce qui l'arrangeait bien puisque de son point de vue le jet-stream, qui se balade à 10 kilomètres au-dessus de nos têtes, ne peut en aucun cas expliquer la météo de notre ras de pâquerettes.

Bien évidemment il y a des hautes et des basses pressions y compris au niveau du jet-stream, et ces hautes et basses pressions ont une particularité que je ne cesse de répéter et que chacun peut vérifier autant de fois qu'il veut en consultant à tout moment le site earth.nullschool.net ; cette particularité est en fait bicéphale :

  1. pour ce qui concerne l'hémisphère nord (dans le sud c'est l'inverse) les hautes pressions sont TOUJOURS situées au sud d'une boucle du jet-stream et les basses pressions sont TOUJOURS situées à leur nord, ce qui fait que ces hautes et basses pressions ne traversent JAMAIS le jet-stream (en réalité il y a deux branches de jet-stream dans chaque hémisphère, mais je simplifie) ;
  2. quand on consulte une carte météo on remarque que quasiment TOUJOURS le temps qu'il fait au niveau du sol, là où nous vivons, correspond assez bien à la situation du jet-stream qui se trouve, rappelons-le, à 10 kilomètres au-dessus de nous.
Pour illustrer le point 1 ci-dessus voici la situation à la date d'aujourd'hui :

Régime des vents au géopotentiel 250 hPa (source nullschool)

On distingue vaguement les deux branches de jet-stream présentes sur chaque hémisphère, ce qui fait au total quatre jet-streams, mais il y en a qui sont plus puissants que d'autres, ce sont ceux qui sont situés près des pôles, c'est en tout cas ceux que l'on distingue le plus nettement ; cela dit il est parfois difficile de les différencier quand la situation est chaotique, avec de grandes ondulations notamment, ce qui est arrivé cet hiver si je me souviens bien ; par ailleurs à certains endroits les deux jet-streams peuvent fusionner pour n'en former qu'un seul, je vous laisse les repérer sur la carte, ce n'est pas très compliqué à trouver.

On remarque que comme je le disais les hautes pressions (A) sont positionnées entre une boucle du jet-stream et l'équateur, quant aux basses pressions (D) elles se trouvent du côté des pôles.

J'ajouterai que vous pouvez consulter chaque jour cette animation, vous ne verrez JAMAIS une haute pression traverser le jet-stream, idem pour une basse pression bien entendu.

Alors pourquoi je dis tout ça maintenant ?

Eh bien c'est en lisant un tweet de Ben Noll que monsieur Antoine et ses AMP me sont revenus à la mémoire ; voici ce qu'écrit le météorologue américain :
Looking ahead to next week, the jet stream is forecast to push northward into Canada, with an upper level ridge of high pressure building over the eastern U.S. This is good news for those who prefer it warmer 😎

En ce qui concerne la semaine prochaine, le courant-jet devrait se déplacer vers le nord jusqu'au Canada, avec une crête de haute pression en altitude sur l'est des États-Unis.

C'est une bonne nouvelle pour ceux qui préfèrent la chaleur.

Et de montrer notamment cette carte :

Prévision de la situation du jet-stream au 13 mai prochain.

Mon site fétiche ne donnant une prévision que jusqu'au 8 mai prochain je ne suis pas en mesure de confirmer la prévision de Ben Noll, mais je lui fais entièrement confiance ; de toute façon il ne s'agit que d'une prévision météo, l'important étant dans le cas présent de constater que c'est bien le jet-stream qui fait la pluie et le beau temps là où monsieur Antoine voulait à tout prix voir des AMP à la manoeuvre.

Mais au fait il est passé où monsieur Antoine ?


Brève leçon d'histoire

 Nous n'apprenons jamais vraiment de nos erreurs passées, même quand elles datent d'à peine 80 ans.

Manifestation pacifiste à New-York en 1941 (source Anti War (WWII - Hitler) Protest in NYC, July 7 1941)

Voici quelques instantanés de cette manifestation, avec ma traduction pour plus de clarté :

Arm Britain and prolong the war - South America and Europe stay out of the war.

Traduction : Armer l'Ukraine ne fait que prolonger la guerre - Si vous n'êtes pas Ukrainiens laissez-les se démerder avec les Russes.

Hitler has not attacked us, why attack Hitler? - Why not peace with Hitler?

Traduction : Poutine ne nous a pas attaqués, pourquoi attaquer Poutine ? - Pourquoi ne pas faire la paix avec Poutine ?

C'était en 1941, c'était à New-York, on pouvait à la limite leur pardonner, ils étaient tellement loin des opérations spéciales de Pout..., pardon de Hitler.

Aujourd'hui nous sommes en 2022 et ce genre de discours on l'entend ici en Europe, à 2 ou 3 heures d'avion de Kiev.

Finalement les gens ne sont pas physionomistes pour deux sous, pourtant :

Hitler, Staline et Poutine, des gens biens pour les pigeons (source SF totalitaire: quand fascisme, nazisme et stalinisme étaient des utopies)



lundi 2 mai 2022

Un peu de chaud et de froid

 Tiens pour changer un peu, faisons dans l'ultracrépidarianisme climato-météonesque avec l'aide de Guillaume Séchet qui twitte ceci :

🌡 Si une grosse anomalie chaude s'étend du #Pakistan au sud-est de la #Russie, de vastes régions de #Chine subissent une forte anomalie froide. Il a fait 14,9°C à #Macao, valeur la plus basse en mai depuis 1917 ! (via tropicaltidbits.com)

Anomalies de températures du 1er mai par rapport à la période 1981-2010.

Alors allons de ce pas jeter un petit coup d'oeil sur notre site bien aimé :

Régime des vents au géopotentiel 250 hPa (source nullschool)

Nous voyons donc à 10 km d'altitude un gros anticyclone au-dessus de l'Inde, pouvant expliquer les fortes températures sur ce pays ainsi qu'au Pakistan voisin, et nous constatons également qu'il y a une dépression sur le sud-est asiatique qui, alliée à un anticyclone sur le Kamtchatka, envoie une coulée d'air polaire sur la région, pouvant là-aussi expliquer les basses températures signalées par Guillaume Séchet.

Quant aux anticyclones mobiles polaires (AMP) de feu Marcel Leroux on les cherche en vain ; l'anticyclone au-dessus du Kamtchatka ne provient pas du pôle, il suffit pour s'en persuader de faire défiler l'animation dans le passé.

Bref, l'influence du jet-stream sur notre météo encore une fois démontrée par l'image, comme tous les météorologues sérieux le reconnaissent aujourd'hui.

En ce qui concerne le climat, est-ce que ces températures « anormales » sont provoquées par le réchauffement climatique ?  J'imagine que si on interrogeait un climatologue il botterait en touche en disant qu'il est trop tôt pour le dire, qu'on n'a pas assez de données, etc.

Mon petit doigt ultracrépidarien, lui, me dit que bientôt (disons dans une ou deux décennies à la louche) le doute sera levé.

Mais vu les endroits où mon petit doigt va parfois se fourrer il faut quand même faire attention à ce qu'il raconte.


samedi 30 avril 2022

Climactualités - avril 2022

 Concentration de l'atmosphère en CO₂

Global Monitoring Laboratory - Carbon Cycle Greenhouse Gases (noaa.gov)

La concentration en CO₂ au site du Mauna Loa semble marquer le pas, le mois de mars 2022 étant presque identique au même mois de l'année passée ! 

 On s'aperçoit également d'un net décrochage de la courbe noire qui représente la moyenne mensuelle après correction du cycle saisonnier (l'explication pourrait être La Niña : Mauna Loa carbon dioxide forecast for 2022) :

Moyenne mensuelle récente du CO₂ à l'observatoire de Mauna Loa.
Variation de la concentration en CO₂ depuis 1960.

Les lignes et symboles rouges représentent les valeurs moyennes mensuelles, centrées sur le milieu de chaque mois. Les lignes et symboles noirs représentent les mêmes valeurs, après correction pour le cycle saisonnier moyen.

Taux de croissance annuel moyen du CO₂ au Mauna Loa.

Ce graphique montre les taux de croissance annuels moyens du dioxyde de carbone pour Mauna Loa. Les moyennes décennales du taux de croissance sont également représentées par des lignes horizontales pour les années 1960 à 1969, 1970 à 1979, et ainsi de suite.


*****

Divers graphiques montrant l'évolution du CO2 (et de la température) au cours des âges.

Source 400,000 Years of Carbon Dioxide | Climate Central


Source Graphic: The relentless rise of carbon dioxide – Climate Change: Vital Signs of the Planet (nasa.gov)


Concentrations de l'atmosphère en CO2 depuis 500 millions d'années (source Earth.Org)


Evolution (estimation) de la température durant les 500 millions d'années passées (source Earth.Org)


Attention ! L'échelle des abscisses des deux derniers graphiques n'est pas la même !


*****

ENSO


CURRENT STATUS:

LA NIÑA ADVISORY

The chances that La Niña—the cool phase of the ENSO climate pattern—will last through Northern Hemisphere summer are just under 60 percent according to the April 2022 forecast.La Niña influences the hurricane season, has links to springtime tornado activity, and can increase the chance of drought in some regions.

Selon les prévisions d'avril 2022, il y a un peu moins de 60 % de chances que La Niña - la phase froide du modèle climatique ENSO - dure tout l'été de l'hémisphère nord. La Niña influence la saison des ouragans, est liée à l'activité des tornades au printemps et peut augmenter les risques de sécheresse dans certaines régions.
Index ENSO de 2013 à 2022 (source weather.plus)

Index ENSO de 1950 à 2022 (source weather.plus)



*****

Données de température de Weather.Plus

Global temperatures - weather.plus

Fig.1 : Anomalies annuelles de la température globale depuis 1880 : Terre en vertocéan en bleuvaleur globale en rouge.

Fig.1 : Anomalies annuelles de la température globale des 30 dernières années : Terre en vertocéan en bleuvaleur globale en rouge.


*****

Données de températures de la NOAA

Climate Change: Global Temperature | NOAA Climate.gov

Température annuelle de surface comparée à la moyenne du XXe siècle de 1880 à 2020.

*****


Elévation du niveau moyen des mers

Mean Sea Level: Aviso+ (altimetry.fr)

Niveau moyen global de référence (GMSL) basé sur les données des missions TopEx/Poseidon, Jason-1, Jason-2 et Jason-3 de janvier 1993 à aujourd'hui, après élimination des signaux annuels et semi-annuels et application d'un filtre de 6 mois. En appliquant la correction du rebond postglaciaire (-0,3 mm/an), l'élévation du niveau moyen des mers a ainsi été estimée à 3,5 mm/an avec une incertitude de 0,4 mm/an (mis à jour le 21/02/2022)



Tendance régionale du niveau de la mer du 01/01/1993 au 31/08/2021 (en mm/an) à partir des données multi-missions Ssalto/Duacs.

*****

GISS L-OTI anomalies de températures vs 1881-1910

data.giss.nasa.gov

Anomalies de températures pour le mois de mars 2022 par rapport à la période de référence 1881-1910.

Rappel des années précédentes (à partir de 2016, année la plus chaude) avec leur classement :

  • année 2021 : 1.11 => 5
  • année 2020 : 1.24 => 2
  • année 2019 : 1.21 => 3
  • année 2018 : 1.08 => 6 
  • année 2017 : 1.17 => 4 
  • année 2016 : 1.26 => 1

On notera pour le mois de mars la valeur de +1,26°C identique à celle relative à l'année record 2016 ; cela ne présage pas que 2022 sera aussi chaude que 2016, cependant on lira avec intérêt Chaleurs extrêmes : 50°C en Inde et au Pakistan... pourquoi le phénomène menace aussi d'autres régions du monde :
Un épisode de canicule extrême frappe actuellement l'Inde et le Pakistan, où le mercure avoisine les 50°C. D'après une étude britannique, ce phénomène pourrait s'étendre dans d'autres régions du monde.
Ou Températures proches de 50°C : comment expliquer la vague de chaleur extrême qui s'abat sur l'Inde et le Pakistan ? :
Une vague de chaleur record frappe l'Inde et ses environs, avec près de 46°C à Delhi, 48°C dans le Rajasthan (nord ouest) ce jeudi 28 avril, et 48°C attendus également au Pakistan. [...] cette vague dure depuis déjà près de deux mois. Mars a été ainsi le mois le plus chaud jamais enregistré dans une quinzaine d'États indiens, avec 9°C de plus que la moyenne. En avril, huit jours de canicule ont déjà été comptabilisés, avec des pics à 43-45°C, soit 5-7°C de plus que la normale. La nouvelle vague de chaleur s'annonce encore plus éprouvante en mai.
Il me semble qu'il sera instructif de consulter la carte des anomalies de températures du mois prochain...

On remarquera enfin que nous sommes en période de forte La Niña et qu'en principe les températures devraient être plutôt moins élevées par rapport à la  « normale » ; il sera donc très intéressant de voir ce qu'il adviendra lors du prochain El Niño !


*****

Polar Science Center

psc.apl.uw.edu

Evolution du volume de la banquise arctique de PIOMAS par rapport à la moyenne de la période 1979-2021.


Fig 11. Moyenne annuelle du volume de glace de mer de PIOMAS

*****


Arctic Data archive system (ADS)

ads.nipr.ac.jp/vishop/#/extent

Evolution de la banquise arctique.

Evolution de la banquise antarctique.


Evolution globale des deux banquises arctique et antarctique.



Historique des Climactualités (l'Arctique est mentionné en premier ; en bleu les valeurs minimalesen jaune les maximales ; la valeur entre parenthèses est la variation par rapport à l'année précédente)


Moyenne des années 1980 à la même date : 14,08 + 7,91 = 21,99

Avril 2022 : 12,84 + 7,50 = 20,34 (-0,96)
Mars 2022 : 13,79 + 4,16 = 17,95 (-1,20)
Février 2022 : 14,14 + 2,17 = 16,31 (-0,44)
Janvier 2022 : 13,70 + 3,00 = 16,69 (-0,23)
Décembre 2021 : 12,50 + 6,32 = 18,82 (-0,32)
Novembre 2021 : 10,79 + 13,48 = 24,27 (+0,37)
Octobre 2021 : 7,97 + 16,98 = 24,94 (+0,99)
Septembre 2021 : 5,04 + 18,04 = 23,08 (+0,20)
Août 2021 : 5,05 + 18,57 = 23,62 (+1,14)
Juillet 2021 : 6,38 + 17,39 = 23,77 (+1,48)
Juin 2021 : 9,09 + 14,81 = 23,90 (+0,33) 
Mai 2021 : 11,29 + 11,66 = 22,95 (+0,54)
Avril 2021 : 12,82 + 8,48 = 21,3 (+0,78)
Mars 2021 : 13,62 + 5,53 = 19,15 (+0,65)
Février 2021 : 13,73 + 3,02 = 16,75 (-0,35)
Janvier 2021 : 13,43 + 3,50 = 16,92 (-0,13)
Décembre 2020 : 12,07 + 7,07 = 19,14 (+0,23)
Novembre 2020 : 9,71 + 14,19 = 23,90 (+0,77)
Octobre 2020 : 6,02 + 17,94 = 23,95 (-0,33)
Septembre 2020 : 4,08 + 18,81 = 22,88 (+0,22)
Août 2020 : 4,06 + 18,43 = 22,48 (+0,26)
Juillet 2020 : 5,78 + 16,51 = 22,29 (-0,17)
Juin 2020 : 9,18 + 14,39 = 23,57 (+0,80)
Mai 2020 : 10,83 + 11,58 = 22,41 (+1,35)
Avril 2020 : 12,60 + 7,92 = 20,52 (+1,30)
Mars 2020 : 13,56 + 4,94 = 18,50 (+0,94)
Février 2020 : 14,30 + 2,81 = 17,10 (+0,64)
Janvier 2020 : 13,63 + 3,42 = 17,05 (+0,56)
Décembre 2019 : 12,26 + 6,65 = 18,91 (+0,99)
Novembre 2019 : 9,85 + 13,27 = 23,13 (-0,67)
Octobre 2019 : 7,06 + 17,21 = 24,28 (+0,01)
Septembre 2019 : 4,31 + 18,35 = 22,66 (-0,03)
Août 2019 : 4,34 + 17,89 = 22,23 (-0,27)
Juillet 2019 : 6,08 + 16,39 = 22,46 (-0,65)
Juin 2019 : 9,09 + 13,68 = 22,77 (-1,01)
Mai 2019 : 10,88 + 10,18 = 21,06 (-0,61)
Avril 2019 : 12,56 + 6,66 = 19,22 (+1,07)
Mars 2019 : 13,73 + 3,83 = 17,56 (+0,19)
Février 2019 : 14,02 + 2,44 = 16,46 (+0,47)
Janvier 2019 : 13,48 + 3,01 = 16,49 (+0,35)
Décembre 2018 : 11,85 + 6,07 = 17,92 (-0,97)
Novembre 2018 : 10,54 + 13,26 = 23,8 (+0,48)
Octobre 2018 : 7,18 + 17,09 = 24,27 (-0,82)
Septembre 2018 : 4,68 + 18,01 = 22,69
Août 2018 : 4,8 + 17,7 = 22,5
Juillet 2018 : 6.67 + 16.44 = 23.11
Juin 2018 : 9.19 + 14.59 = 23.78
Mai 2018 : 11.02 + 10.65 = 21.67
Avril 2018 : 12.82 + 6.33 = 18.15
Mars 2018 : 13.87 + 3.50 = 17.37
Février 2018 : 13.68 + 2.31 = 15.99
Janvier 2018 : 12.68 + 3.46 = 16.14
Décembre 2017 : 11.76 + 7.13 = 18.89
Novembre 2017 : 10.07 + 13.25 = 23.32
Octobre 2017 : 7.82 + 17.27 = 25.09
Septembre 2017 : pas de stats