jeudi 30 septembre 2021

Climactualités - septembre 2021


ENSO

climate.gov/enso

LA NIÑA WATCH

The central tropical Pacific Ocean is in a neutral climate state, but the odds of at least a weak La Niña emerging this fall have risen to 70-80 percent.

Le centre de l'océan Pacifique tropical est dans un état climatique neutre, mais les chances de voir apparaître au moins une faible La Niña cet automne sont passées à 70-80 %.
Index ENSO de 2012 à 2021 (source weather.plus)

Index ENSO de 1950 à 2021 (source weather.plus)


*****


GISS L-OTI anomalies de températures vs 1881-1910

data.giss.nasa.gov

Anomalies de températures pour le mois d'août 2021 par rapport à la période de référence 1881-1910.

Rappel des années précédentes (à partir de 2016, année la plus chaude) avec leur classement :

  • année 2020 : 1.24 => 2
  • année 2019 : 1.21 => 3
  • année 2018 : 1.08 => 5 
  • année 2017 : 1.17 => 4 
  • année 2016 : 1.26 => 1


*****


Polar Science Center

psc.apl.uw.edu

Evolution du volume de la banquise arctique de PIOMAS par rapport à la moyenne de la période 1979-2020.

NB - à partir de ce mois je me contenterai de mentionner ce seul graphique.


*****


Arctic Data archive system (ADS)


ads.nipr.ac.jp/vishop/#/extent

Evolution de la banquise arctique.

Evolution de la banquise antarctique.

Evolution globale des deux banquises arctique et antarctique.


Historique des Climactualités (l'Arctique est mentionné en premier ; en bleu les valeurs minimalesen jaune les maximales ; la valeur entre parenthèses est la variation par rapport à l'année précédente)


Moyenne des années 1980 à la même date : 7,76 + 18,42 = 26,18

Septembre 2021 : 5,04 + 18,04 = 23,08 (+0,20)
Août 2021 : 5,05 + 18,57 = 23,62 (+1,14)
Juillet 2021 : 6,38 + 17,39 = 23,77 (+1,48)
Juin 2021 : 9,09 + 14,81 = 23,90 (+0,33) 
Mai 2021 : 11,29 + 11,66 = 22,95 (+0,54)
Avril 2021 : 12,82 + 8,48 = 21,3 (+0,78)
Mars 2021 : 13,62 + 5,53 = 19,15 (+0,65)
Février 2021 : 13,73 + 3,02 = 16,75 (-0,35)
Janvier 2021 : 13,43 + 3,50 = 16,92 (-0,13)
Décembre 2020 : 12,07 + 7,07 = 19,14 (+0,23)
Novembre 2020 : 9,71 + 14,19 = 23,90 (+0,77)
Octobre 2020 : 6,02 + 17,94 = 23,95 (-0,33)
Septembre 2020 : 4,08 + 18,81 = 22,88 (+0,22)
Août 2020 : 4,06 + 18,43 = 22,48 (+0,26)
Juillet 2020 : 5,78 + 16,51 = 22,29 (-0,17)
Juin 2020 : 9,18 + 14,39 = 23,57 (+0,80)
Mai 2020 : 10,83 + 11,58 = 22,41 (+1,35)
Avril 2020 : 12,60 + 7,92 = 20,52 (+1,30)
Mars 2020 : 13,56 + 4,94 = 18,50 (+0,94)
Février 2020 : 14,30 + 2,81 = 17,10 (+0,64)
Janvier 2020 : 13,63 + 3,42 = 17,05 (+0,56)
Décembre 2019 : 12,26 + 6,65 = 18,91 (+0,99)
Novembre 2019 : 9,85 + 13,27 = 23,13 (-0,67)
Octobre 2019 : 7,06 + 17,21 = 24,28 (+0,01)
Septembre 2019 : 4,31 + 18,35 = 22,66 (-0,03)
Août 2019 : 4,34 + 17,89 = 22,23 (-0,27)
Juillet 2019 : 6,08 + 16,39 = 22,46 (-0,65)
Juin 2019 : 9,09 + 13,68 = 22,77 (-1,01)
Mai 2019 : 10,88 + 10,18 = 21,06 (-0,61)
Avril 2019 : 12,56 + 6,66 = 19,22 (+1,07)
Mars 2019 : 13,73 + 3,83 = 17,56 (+0,19)
Février 2019 : 14,02 + 2,44 = 16,46 (+0,47)
Janvier 2019 : 13,48 + 3,01 = 16,49 (+0,35)
Décembre 2018 : 11,85 + 6,07 = 17,92 (-0,97)
Novembre 2018 : 10,54 + 13,26 = 23,8 (+0,48)
Octobre 2018 : 7,18 + 17,09 = 24,27 (-0,82)
Septembre 2018 : 4,68 + 18,01 = 22,69
Août 2018 : 4,8 + 17,7 = 22,5
Juillet 2018 : 6.67 + 16.44 = 23.11
Juin 2018 : 9.19 + 14.59 = 23.78
Mai 2018 : 11.02 + 10.65 = 21.67
Avril 2018 : 12.82 + 6.33 = 18.15
Mars 2018 : 13.87 + 3.50 = 17.37
Février 2018 : 13.68 + 2.31 = 15.99
Janvier 2018 : 12.68 + 3.46 = 16.14
Décembre 2017 : 11.76 + 7.13 = 18.89
Novembre 2017 : 10.07 + 13.25 = 23.32
Octobre 2017 : 7.82 + 17.27 = 25.09
Septembre 2017 : pas de stats

lundi 27 septembre 2021

Message aux climato-négationnistes

 Je n'ai pas pu m'en empêcher, il faut absolument que je vous fasse partager.

Une des images intrigue d'ailleurs toujours les astronomes. Certains pensent que c'est un message aux climato-négationnistes.

A voir avec le reste sur Twitter chez Eric Lagadec.

J'en vois qui vont encore chouiner et pleurnicher parce qu'on les compare à des gens peu recommandables. Pauvres petits choux.


mardi 21 septembre 2021

Qui a dit que nous pouvions le faire ?

 Il est de bon ton parmi certains « pro-climat » de refuser le catastrophisme et de faire preuve d'un optimisme en béton armé. Oui, disent-ils, nous pouvons éviter d'atteindre les « deux degrés de plus », il suffit d'une part de jouer au petit colibri qui fait sa part et d'autre part de changer drastiquement notre système économique fondé sur l'accumulation de capital afin de viser le « bien-être » de l'humanité entière, pauvres y compris bien sûr !

Permettez-moi de réitérer ici mes légers doutes sur la capacité de notre civilisation avancée d'arriver à ses fins, et je vais prendre deux exemples qui viennent de tomber sur les téléscripteurs.

Tout d'abord nous avons cette déclaration d'Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies, dont nous avons la primeur avec Planet is on catastrophic path to 2.7 degrees of warming, UN report shows (Selon un rapport des Nations unies, la planète est sur la voie catastrophique d'un réchauffement de 2,7 degrés.) :

This is breaking the promise made six years ago to pursue the 1.5-degree Celsius goal of the Paris Agreement. Failure to meet this goal will be measured in the massive loss of lives and livelihoods.
C'est rompre la promesse faite il y a six ans de poursuivre l'objectif de 1,5 degré Celsius de l'Accord de Paris. L'incapacité à atteindre cet objectif se mesurera à l'aune des pertes massives de vies et de moyens de subsistance.
Cette déclaration venait à la suite de la publication, le 17 septembre dernier, du rapport de la CCNUCC intitulé National determined contributions under the Paris Agreement. Synthesis report by the secretariat (Contributions déterminées au niveau national dans le cadre de l'Accord de Paris. Rapport de synthèse du secrétariat) dans lequel on peut voir ce magnifique dessin qui vaut tous les trop longs discours :

Comparaison des émissions mondiales selon les scénarios évalués dans le rapport spécial du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat sur le réchauffement de la planète de 1,5 °C avec les émissions mondiales totales selon les contributions déterminées au niveau national.

Comme on peut le constater il y a du boulot et il faudrait vraiment se retrousser les manches.

Vraiment ?

J'ai comme un léger doute (merde voilà que je radote)

Dans Joe Manchin Will Craft U.S. Climate Plan (Joe Manchin va élaborer le plan climatique américain), un article paru  avant-hier dans le New York Times, on en apprend une bien bonne :

This Powerful Democrat Linked to Fossil Fuels Will Craft the U.S. Climate Plan
Ce puissant démocrate lié aux combustibles fossiles va élaborer le plan climatique américain.
Joe Manchin, le présumé démocrate qui met en péril toutes les décisions prises par l'autre Joe qui ne trouve rien de mieux, à part se foutre de notre gueule (mais c'est une autre histoire et puis nous l'avons bien cherché après tout), que de propulser un climato-charbonnier à un poste lui permettant de
write the climate portion of the budget bill in a way that would keep natural gas flowing to power plants, according to people familiar with his thinking.
rédiger la partie climatique du projet de loi sur le budget de manière à maintenir l'approvisionnement en gaz naturel des centrales électriques, selon des personnes au fait de ses réflexions.
Par ailleurs, et afin de nous rassurer pleinement, l'article du NYT nous informe que 
Mr. Manchin is also closely associated with the fossil fuel industry. His beloved West Virginia is second in coal and seventh in natural gas production among the 50 states. In the current election cycle, Mr. Manchin has received more campaign donations from the oil, coal and gas industries than any other senator, according to data compiled by OpenSecrets, a research organization that tracks political spending.
M. Manchin est également étroitement associé à l'industrie des combustibles fossiles. Sa chère Virginie-Occidentale est, parmi les 50 États, le deuxième producteur de charbon et le septième producteur de gaz naturel. Dans le cycle électoral actuel, M. Manchin a reçu plus de dons de campagne des industries du pétrole, du charbon et du gaz que tout autre sénateur, selon les données compilées par OpenSecrets, un organisme de recherche qui suit les dépenses politiques.
Permettre à quelqu'un qui doit non seulement sa fortune personnelle mais aussi son poste de sénateur aux énergies fossiles de « rédiger la partie climatique » d'un projet de loi, comment dire, c'est un peu comme si on donnait au PDG de Philip Morris le poste de secrétaire à la Santé et aux Services sociaux ou bien qu'on faisait en sorte que les industriels de l'armement définissent la politique étrangère du pays (euh, on me souffle à l'oreille que c'est déjà la cas, au temps pour moi)

Comme dirait l'autre :

On n'a pas le cul sorti des ronces.


Addendum qui vaut la peine d'être mentionné :

Les économies avancées tirent la reprise mondiale (source Le Monde)

Bref...


dimanche 19 septembre 2021

Rittaud et ses groupies

 Mon billet précédent avait pour sujet l'interview de Benoit Rittaud dans la petite lucarne de la télé d'extrême-droite TVL ; pour ceux qui se demandent de quoi il s'agit c'est ici


Il est intéressant de consulter les commentaires (certains, pas tous, autrement on y passerait la journée) ayant été suscités par l'apparition de la vierge, pardon, je veux dire du gourou de la secte des climato-irréalistes. C'est dans Interview sur TVLibertés que cela se passe.

Voyons d'abord celui-ci qui fait preuve d'une cécité remarquable :

Le 18 septembre 2021 à 22 h 15 min, JR a dit :
Bonjour, bravo Benoît et félicitations au journaliste, qui pour une fois ne coupe pas sans cesse la parole à l’invité. Si ce Monsieur est d’extrême droite, alors mois je suis curé, il s’agit sans doute d’une petite case que des journaleux peu scrupuleux (subventionnés par nos impôts) aiment cocher. [bla bla bla]
J'ai le plaisir d'annoncer à JR qu'il est effectivement curé ; en effet, Martial Bild a sa fiche Wikipédia dans laquelle on peut (et on doit) lire :
Cadre du Front national de 1980 à 2008, il cofonde le Parti de la France en 2009, puis TV Libertés en 2014.
Quant à TV Libertés (TVL en abrégé) le même Wikipédia nous précise :
TV Libertés est classée à l'extrême droite et utilise le concept de « réinformation » pour promouvoir ses idées. La chaîne se définit elle même comme une télévision « libérée du politiquement correct »
Je m'attends maintenant à ce que JR vienne dire la messe (en latin bien entendu) régulièrement chez Rittaud, il l'a bien mérité. Il nous en dit d'ailleurs un peu plus sur son orientation politique alors que personne ne lui demandait rien :
Si Eric Zemmour est élu Président, ce qui serait souhaitable, puisque c’est le seul candidat à la présidentielle, a ouvertement dénoncer cette supercherie, ce casse du siècle de 100 M de $ que les pauvres gens devront s’acquitter. Benoît ferait alors un parfait ministre de l’énergie et du développement industriel.

Je suis d'accord, Benoit Rittaud en ministre du Grand Nimportnawak, un ministère spécialement créé pour lui dans un gouvernement d'extrême-droite cela a du sens, en tout cas il fait tout pour se faire remarquer de ce côté-ci du spectre politique avec ses apparitions notamment dans Valeurs Actuelles. Et si ce n'est pas Zemmour ce sera Le Pen, il suffit de patienter un peu et ça va le faire.

D'autres commentateurs ont jugé que Rittaud était quelqu'un de « calme », ce qui vous l'avouerez est bien la preuve qu'il a raison :

Le 18 septembre 2021 à 10 h 24 min, Marc RICHARD-MOLARD a dit :

Très bonne intervention de B. Rittaud comme a son habitude. Calme, mesurée mais très bien argumentée.
Le 18 septembre 2021 à 13 h 13 min, Damien Paturle a dit :

Quelle leçon de calme et de tempérance, bravo Benoît.
Le 18 septembre 2021 à 15 h 02 min, Robert Girouard a dit :

Cool. Bravo BenoÎt, il faudrait quelqu’un comme vous au Québec pour expliquer les choses simplement, clairement, poliment, calmement, surtout CALMEMENT, car le message principal des réalistes est qu’il ne faut pas s’alarmer et encore moins paniquer devant les aléas de la météo…
Si l'on pouvait exporter Rittaud et sa calmitude au Québec je ne suis pas sûr que ce serait vraiment faire un cadeau à nos amis canadiens, je pense qu'ils le refileraient aussitôt à leurs voisins du sud, par exemple au Texas ou en Floride où il ferait un malheur parmi les déçus du trumpisme tellement il est raccord avec ce qui leur sert de cerveau.

On a aussi loué le passe-plat, enfin je veux dire l'intervieweur, celui en principe chargé de jouer au journaliste d'investigation, ainsi :
Le 18 septembre 2021 à 8 h 46 min, Chrit a dit :

Excellent, comme toujours ! Clairement exposé, arguments et exemples bien choisis. Ah, quand la raison l’emporte…
Et merci à l’intervieweur, parfaitement dans son rôle, ce qui surprend vu la rareté de la chose.
Le 18 septembre 2021 à 9 h 46 min, pastilleverte a dit :

Je plussoie sur l’intervieweur qui a bien joué son rôle de « poil à gratter », sans agressivité et en laissant parler Benoît.
Bravo à toi, à quand une interview sur une chaîne plus « grand public » ? (on peut rêver)
Le 18 septembre 2021 à 10 h 48 min, Bassline a dit :

Très bonne interview, bravo. Et bravo aussi au journaliste qui ne vous a pas coupé tout le temps.
Le 18 septembre 2021 à 22 h 15 min, JR a dit :

Bonjour, bravo Benoît et félicitations au journaliste, qui pour une fois ne coupe pas sans cesse la parole à l’invité.
Il n'y a qu'un tout petit détail que tous ces commentateurs n'ont pas souligné, certainement parce qu'ils étaient distraits et n'y ont pas pensé, c'est que d'une part le « journaliste » en question n'y connait rien et s'est seulement documenté sur des sites comme celui de Rittaud, et d'autre part que ce dernier n'avait aucun contradicteur sérieux sur le plateau afin de réfuter toutes les âneries qu'il débitait comme une grenouille de bénitier fait défiler ses perles sur son chapelet. Mais à part ça tout va bien, bravo Rittaud !

Nous avons également certains commentaires surréalistes comme celui-ci :
Le 18 septembre 2021 à 13 h 13 min, Damien Paturle a dit :

Quelle leçon de calme et de tempérance, bravo Benoît. Dans vos interviews, vous parlez rarement du CO2, par exemple de ses émissions anthropiques qui ne représentent qu’une petite partie de ses émissions ou de sa faible participation à l’effet de serre par rapport à la vapeur d’eau, .
Il me semble que c’est le coeur du débat où tout se mesure en émissions de CO2.
N’y a-t-il pas une façon simple, claire et irréfutable d’en parler ?
Euh oui, il y a une façon très simple, claire et irréfutable de parler du CO₂, c'est de faire venir un véritable expert qui saura vous renseigner sans vous égarer, mais c'est peut-être un peu trop demander à une télé de « réinformation » d'extrême-droite qui n'a pas l'habitude de ce genre de comportement inacceptable. On a une réputation à préserver nom de Dieu !

Mais en définitive nous finissons par comprendre ce qui motive le maitre des lieux avec ceci :
Le 18 septembre 2021 à 20 h 20 min, jean nivon a dit :

Eh bien moi, je n’achèterai pas le livre de Benoit Rittaud ! …… Je l’ai déjà !
Climatiquement vôtre. JEAN
Et bien sûr l'argument imparable du nombre de vues qui démontre que Rittaud a parfaitement raison :
Le 18 septembre 2021 à 10 h 29 min, Fm06 a dit :

Déjà 15000 vues sur YouTube ! Bravo Benoit. Les premiers commentaires y sont plutôt favorables.
A l'heure où je mets sous presse nous en sommes à plus de 17 000 vues, soit 0,025% de la population française, soit à peine moins que le taux de CO₂ dans l'atmosphère. Et comme il parait que 0,04% c'est rien du tout, hein, alors 0,025% je vous dis pas.


vendredi 17 septembre 2021

Rittaud fait toujours du Rittaud

 Ne vous inquiétez pas, ça va être court, mais bon.

Rittaud se voit une nouvelle fois donner la parole dans une émission sur une télé alternative dans laquelle il déroule les ineptes considérations dont il a le secret et dont il fait profiter sa coterie de climato-déviationnistes depuis plus de dix ans maintenant.

Supprimons le GIEC, bureaucratie climatique - Le Zoom - Benoît Rittaud - TVL

Ne comptez pas sur moi pour reprendre en détails toutes les contre-vérités et autres énormités proférées par le miteux-matheux-mancien-climato-irréaliste en chef, la loi de Brandolini me décourage définitivement de me lancer dans l'aventure.

Je vais seulement me focaliser sur un des derniers points abordés concernant les iles Maldives qui d'après notre boni-menteur seraient en excellent état et se mettraient même à croitre dans le temps ; voici ce qu'il assène sans être contredit le moins du monde par un expert qui aurait pu se trouver sur le plateau avec lui (mais non, ce serait trop facile) :

On présente souvent l'idée que [les Maldives] vont être noyées, ça aussi c'est des raisonnements extrêmement simplistes qui consistent à confondre ce qui se passe sur la Terre avec ce qui peut se passer dans une baignoire quoi. Effectivement vous faites tourner la baignoire si vous êtes dedans, petit à petit vous êtes progressivement noyés, mais sur la Terre ça se passe différemment et ce n'est pas parce que vous avez des iles qui sont à quelques dizaines de centimètres au-dessus du niveau de la mer que elles vont être noyées parce que la mer monte, et ce n'est pas parce que je le dis que c'est vrai, parce qu'on l'observe [...]

Je m'arrête là car c'est trop drôle et j'ai vraiment trop mal aux côtes ; on dirait que Rittaud se compare à Archimède avec sa baignoire, malheureusement pour lui ce n'est pas le même niveau, et je ne parle pas ici du niveau de la mer...

Alors qu'en est-il de ce niveau de la mer aux Maldives ?

C'est simple, une image (ou deux) valant un long discours voici ce qu'on nous montre dans Preparing for Rising Seas in the Maldives, un site de la NASA :

Les Maldives le 3 février 1997.

Les Maldives le 19 février 2020.

Et là Benoit Rittaud s'écrie hourrah ! vous voyez bien qu'il n'y a aucun problème puisqu'aucune ile n'a disparu et qu'en plus quelques unes ont vu leur population augmenter de manière considérable !

Sauf que si on lit attentivement l'article on s'aperçoit que les choses ne sont pas si simples (simplistes dirait Rittaud) que cela :

With global sea level rising 3 to 4 millimeters per year, and that rate expected to rise in coming decades, some analysts anticipate a grim future for the Maldives and other low-lying islands. One study concluded that low-lying islands could become uninhabitable by 2050 as wave-driven flooding becomes more common and freshwater becomes limited.
Le niveau mondial de la mer augmentant de 3 à 4 millimètres par an, et ce taux devant s'accroître au cours des prochaines décennies, certains analystes prévoient un avenir sombre pour les Maldives et d'autres îles de faible altitude. Une étude a conclu que les îles de faible altitude pourraient devenir inhabitables d'ici 2050, car les inondations provoquées par les vagues deviennent plus fréquentes et l'eau douce se fait rare.
Oui c'est quand même ballot, le taux actuel de 3 à 4 millimètres (soit 30 à 40 centimètres par siècle) va encore continuer de s'accroitre, ainsi
The Intergovernmental Panel on Climate Changes anticipates sea level could rise by about half a meter by 2100 even if greenhouse gas emissions are sharply reduced or rise up to 1 meter if greenhouse gas emissions continue to increase strongly.
Le GIEC prévoit que le niveau de la mer pourrait s'élever d'environ un demi-mètre d'ici 2100, même si les émissions de gaz à effet de serre sont fortement réduites, ou atteindre un mètre si les émissions de gaz à effet de serre continuent à augmenter fortement.
Un demi-mètre à partir de 2020 bien sûr, ce qui correspondrait à une augmentation moyenne sur ce siècle de 5 millimètres par an, dans l'hypthèse optimiste qui s'avère donc très problématique (en plus d'être plus que probable) pour les gens vivant au bord de la mer, mais rassurons-nous, Rittaud vit à Paris et ne risque pas de se mouiller les orteils, sauf si sa baignoire déborde.

Mais finalement les Maldives ont peut-être une chance de s'en sortir, car :
There is one piece of positive news: natural processes on coral reef atolls (like those in the Maldives) might make the islands more resistant to sea level rise than their low elevations might initially suggest. Multiple studies, many of which use Landsat observations, show that most coral atoll islands in the Maldives and elsewhere have remained stable or even grown larger in recent decades.
Il y a une bonne nouvelle : les processus naturels sur les atolls de récifs coralliens (comme ceux des Maldives) pourraient rendre les îles plus résistantes à l'élévation du niveau de la mer que leur faible élévation ne le laisse supposer au départ. De multiples études, dont beaucoup s'appuient sur des observations Landsat, montrent que la plupart des atolls coralliens des Maldives et d'ailleurs sont restés stables ou ont même grandi au cours des dernières décennies.
Ben voilà, nous savons maintenant d'où Rittaud tient ses informations concernant la « bonne santé » des Maldives, ces iles « monteraient » en même temps que le niveau marin, ce qui signifie...que le niveau marin monte bien !

Pour résumer la situation, les Maldives vont peut-être s'en sortir (cependant ce n'est pas sûr à 100%) grâce au fait que les coraux sont des organismes vivants et évoluent dans le temps mais aussi du fait que des sédiments sont amenés par la mer sur les iles  et donc les « reconstruisent » en quelque sorte :
Scientists are still studying why, but some research indicates that storms and floods that wash over islands can move offshore sediment onto the island surface, building the island up in the process. Other research shows that healthy coral reefs can grow upward even when seas are rising by producing abundant sediment.
Les scientifiques cherchent encore à comprendre pourquoi, mais certaines recherches indiquent que les tempêtes et les inondations qui balaient les îles peuvent déplacer les sédiments du large sur la surface de l'île, ce qui permet de la construire. D'autres recherches montrent que des récifs coralliens sains peuvent se développer vers le haut même lorsque les mers montent en produisant des sédiments en abondance.
En conclusion le fait que les Maldives ne soient pas complètement submergées et ont une petite chance de s'en sortir ne change rien au fait que le niveau des mers monte de manière inquiétante et posera des problèmes pour d'autres endroits de la planète qui ne bénéficient pas des mêmes conditions ; par exemple le Bangladesh pour ne prendre que ce pays emblématique pour lequel on nous explique dans New study predicts human exodus in Bangladesh due to sea-level rise :
Rising sea levels and more powerful cyclonic storms, phenomena driven by the warming of oceans due to climate change, puts at immediate or potential risk an estimated 680 million people living in low-lying coastal zones (a number projected to reach more than one billion by 2050). In nations like Bangladesh these populations are already moving to escape sea-level rise.
L'élévation du niveau des mers et l'augmentation de la puissance des tempêtes cycloniques, phénomènes induits par le réchauffement des océans dû au changement climatique, mettent en danger immédiat ou potentiel quelque 680 millions de personnes vivant dans des zones côtières de faible altitude (un nombre qui devrait atteindre plus d'un milliard d'ici 2050). Dans des pays comme le Bangladesh, ces populations se déplacent déjà pour échapper à l'élévation du niveau de la mer.
Mais Rittaud n'a-t-il pas affirmé peu avant dans son entretien qu'il y avait actuellement « zéro réfugiés climatiques » ?

Le déni à ce niveau-là, ça relève quasiment de l'art. L'art de prendre les gens pour des cons.


jeudi 16 septembre 2021

Le Haut conseil pour le climat et les rêves les plus fous

 Christophe Cassou nous informe :

Document essentiel, factuel et complet sur "L’état du #Climat" en France! De la géophysique, l'adaptation et l'atténuation, aux politiques mises en oeuvre. L'évaluation la plus claire et objective disponible aujourd'hui pour tous les acteurs climat en . A partager

Le lien qu'il donne nous mène vers le Haut conseil pour le climat :

#Rentrée: Le
@hc_climat

présente la version grand public de son rapport annuel « Renforcer l’atténuation, engager l’adaptation » Un outil pédagogique utile pour s'informer et se former sur les enjeux #climat


Lequel Haut conseil nous fournit son rapport de septembre 2021.

Tout cela est bien joli, on aime bien les émojis rigolos et originaux (hum) qui parsèment les tweets de gens sympathiques et pleins de bonne volonté.

Mais finalement à quoi ça sert tout ça ?

J'ai regardé (en diagonale) le rapport en question, on y parle de véhicules électriques, mais à aucun moment on ne dit comment on va produire cette électricité :

Page 7 du rapport.

Fort bien.

D'ailleurs je suis 100% en accord avec ce qui est dit au tout début :

La planète se réchauffe à cause des émissions de gaz à effet de serre (GES) qui sont liées aux activités humaines. Pour limiter les impacts de ce réchauffement, il faut atteindre le plus vite possible zéro émission nette de CO2, et réduire fortement les autres gaz à effet de serre (méthane, protoxyde d’azote…), à l’échelle mondiale.

Super !

Mais on fait comment ? Et avec qui ?

A l'heure actuelle le tweet enregistre un nombre phénoménal de retweets et de likes : 

(2) Haut conseil pour le climat on Twitter: "#Rentrée: Le @hc_climat présente la version grand public de son rapport annuel « Renforcer l’atténuation, engager l’adaptation »🌍 Un outil pédagogique utile pour s'informer et se former sur les enjeux #climat 🎯 👉 https://t.co/YKJRQ8COZi" / Twitter

Je ne doute pas un seul instant que dans les heures et les jours à venir ces chiffres fantastiques vont doubler voire tripler, nous atteindrons très probablement les 500 likes ou même un peu plus, ce qui, rapporté à la population française, nous donnerait un stupéfiant ratio de 0,00075% !

La question pertinente à se poser est donc : est-ce que les décideurs responsables vont lire ce rapport et en tirer les conclusions qui s'imposent afin d'ajuster le tir et nous permettre d'atteindre nos objectifs de neutralité carbone ? :

Page 5 du rapport.

Je n'ai pas la réponse à cette question, cependant j'ai comme un léger doute.


mercredi 15 septembre 2021

L'Université Catholique de Louvain, un repère de climato-neuneus ?

 Il y a un peu plus de deux ans, dans Grèves et marches pour le climat, les raisons d'un échec prévisible, je faisais part de mes doutes sur l'efficacité des « grèves pour le climat » organisées notamment à la suite de l'activisme de la jeune Greta Thunberg.

Greta Thunberg, l'adolescente suédoise qui met les pieds dans le plat pour sauver le climat.

Mon article n'a pas eu beaucoup de succès, à la date d'aujourd'hui il n'a suscité qu'un seul commentaire récent :

Veuillez poursuivre la rédaction de vos publications svp, votre site me fait vachement rire (merci!). Magnifique exemple : "Bien que leur action soit parfaitement légitime et basée sur une approche intelligente (ils ont compris ce qui les attend)" : les jeunes manifestants n'ont rien compris du tout, et je le démontre point par point dans cet article écrit par moi-même et publié aujourd'hui sur SCE, article qui démonte pièce par pièce cette absurdité des grèves scolaires pour le climat : https://www.science-climat-energie.be/2021/09/03/non-aux-greves-scolaires-pour-le-climat/

Je suis allé voir ce fumeux article qui est censé « démonter pièce par pièce cette absurdité des grèves scolaires ». Je n'ai pas été déçu.

En préambule de ce qui va suivre je me permettrai juste de conseiller audit Guillermo GM de se ressaisir afin d'éviter le ridicule qui lui pend au nez s'il continue dans la voie qu'il s'est choisie, à savoir contester la réalité du changement climatique en se référant à des guignols avérés qui se prennent pour des petits génies ayant compris ce que l'immense majorité de la communauté scientifique n'aurait pas pigé depuis deux siècles de recherches depuis Joseph Fourier (je sais, la phrase est un peu longue mais j'aime bien vous maintenir en haleine à défaut de pouvoir vous tenir en laisse)

Le site en question, Science, climat et énergie, est bien connu ici, voir notamment La théorie du RCA n'est pas justifiée, c'est monsieur Geuskens qui vous le dit et vous pouvez le croire (si vous êtes croyant) et Les clones d'Ivar Giaever ; on y trouve des auteurs tels que Samuele Furfari, George Geuskens, Drieu Godefridi ou Alain Préat, pour n'en citer que quelques uns qui, je pense, sont les plus populaires dans la sphère climato-révisionniste (mais je ne suis pas sûr de tous bien les connaitre, j'ai quand même d'autres matous à fouetter)

Donc l'article en question, NON aux grèves scolaires pour le climat ! | Science, climat et énergie, est écrit par un certain Guillermo GM qui se dit « étudiant en physique à l’Université Catholique de Louvain. » ; dès le début nous savons à quoi nous en tenir avec cet apprenti physicien qui semble avoir les idées bien arrêtées alors qu'il n'a pas encore commencé sa carrière, ce qui promet pour la suite :

Depuis plusieurs années, l’ardeur de l’hystérie climatique, qui n’est pas prête de s’éteindre, se manifeste religieusement par de nombreux aspects, notamment par ses processions qu’incarnent les « marches pour le climat ».

« Hystérie climatique », qui « se manifeste religieusement » par des « processions », le vocabulaire utilisé nous montre que Guillermo n'est pas vraiment original, il nous ressert une bouillie de mots déjà régurgitée à de nombreuses reprises par bien plus talentueux que lui en matière de désinformation, bref il ne fait que réemployer des termes forgés par des professionnels grassement rémunérés par « qui-vous-savez » à l'attention des climato-niais dans son genre qui vont à leur tour resservir la tambouille à plus idiots qu'eux (si si, ça peut se trouver, le puits semble sans fond)

Notre benêt du jour commence son « argumentation » en tentant de nous démontrer (spoiler : c'est raté) que les grèves pour le climat seraient « illégales » ! Pauvre Guillermo qui ignore que le mot « grève » peut tout à fait être employé dans des occasions autres que celles qu'il nous sort naïvement :

 la « grève climatique » n’obéit en rien aux principales définitions juridiques de la grève [1] :

  • les grévistes doivent être un groupe de salariés, ce qui n’est pas le cas ici puisque les élèves ne le sont pas ;
  • les grévistes doivent avoir une revendication professionnelle, ce qui n’est pas le cas ici puisque les élèves ont principalement une revendication politique.

Je pouffe.

Ainsi les femmes (car il s'agit essentiellement de femmes) qui font la grève du sexe seraient d'après Guillermo des salariées de leur compagnon (on imagine mal que ce soit de leur compagne, mais pourquoi pas aussi...) et elles auraient donc des revendications professionnelles !

De la même manière ceux qui font la grève de la faim seraient tous des salariés mécontents de leurs conditions de travail, c'est cela ?

Avouez qu'il y a de quoi s'exclaffer quand Guillermo enchaine avec ceci :

Cette action ne doit donc en aucun cas être considérée juridiquement comme une grève, mais plutôt comme un manquement volontaire aux cours par un groupe de non-salariés afin de manifester pour une dite cause sans la moindre revendication professionnelle.

Evidemment personne n'a jamais dit qu'une grève pour le climat pouvait être « considérée juridiquement comme une grève », il s'agit ici d'un très bel homme de paille servi par Guillermo qui s'inspire de (ou apparait dans) tous les sites réactionnaires et complotistes que l'on trouvera dès qu'on fera une recherche sur Microsoft Bing avec la suite de mots « greve pour le climat illégale ? » : climato-realistes.frValeurs actuelles,Mythes, Mancies & Mathématiquesdreuz.infoRésistance RépublicaineLes Observateurs et bien sûr Science, climat et énergie ! Avec Google la même suite de mots donne des résultats plus partagés, on trouve également, pour relever le niveau, france24.comla-croix.comNational GeographicCairn.info, ou bien encore La Presse où l'on peut lire :

En raison d’un carcan historique, les principaux acteurs syndicaux québécois traînent une vision plus ou moins étroite du concept de grève.

Ainsi il faut lire un journal québécois pour apprendre que 

il apparaît évident que le concept de grève transcende celui imposé par le Code du travail.

Le petit Guillermo, qui n'a pas fini ses études et est toujours en phase de construction, devrait méditer sur ce « concept de grève [qui] transcende celui imposé par le Code du travail », si cela s'applique au Canada il y a de fortes chances pour que ce soit valable partout dans le monde, même en Belgique...

Mais continuons sans nous appesantir davantage sur le concept de grève appliqué « à la lettre » par Guillermo, comme d'autres nient l'« effet de serre » sous le simple (et stupide) prétexte que l'atmosphère terrestre ne se comporte pas comme une serre de jardin, ces jeux de mots laids qui font les gens bêtes ne servent qu'à détourner l'attention des imbéciles afin qu'ils ne regardent pas au bon endroit.

Plus intéressant est le deuxième chapitre intitulé aventureusement par Guillermo l'apprenti physicien 

2. Une méconnaissance abyssale en science, climat et énergie

Que les grévistes du climat ne soient pas tous physiciens émérites et aient des lacunes dans le domaine de la science du climat, cela semble être un scoop pour Guillermo, pourtant que n'arrête pas de nous dire Greta Thunberg ? Tendez l'oreille, elle nous dit ceci depuis le début :

Je ne veux pas que vous m'écoutiez, je veux que vous écoutiez les scientifiques.

Et Guillermo ferait bien d'écouter lui aussi ce que disent les scientifiques, cela lui éviterait d'écrire ce genre d'ineptie :

Pour conclure sur l’effet de serre, notons enfin que ce phénomène lui-même est sujet à caution puisqu’il est incompatible avec les principes de base de la spectroscopie d’absorption et d’émission (voir ici).

Devinez où mène le lien aimablement fourni par Guillermo, c'est dans Le réchauffement climatique d’origine anthropique où l'on peut lire notamment dès le début :

 Cette théorie [du réchauffement climatique d’origine anthropique] est basée sur l’existence d’un hypothétique effet de serre 

« Théorie » basée sur un « hypothétique effet de serre », est-ce bien la peine de continuer ? Non, pas vraiment puisque j'en ai déjà parlé dans La théorie du RCA n'est pas justifiée, c'est monsieur Geuskens qui vous le dit et vous pouvez le croire (si vous êtes croyant), si vous voulez en savoir plus vous savez comment procéder.

Je garderai le meilleur pour la fin, quand Guillermo nous assène avec un sérieux que l'on pense ne trouver qu'au Gorafi ou dans l'Onion :

En conclusion de cette longue analyse, les jeunes grévistes, qui manquent grandement de crédibilité et répètent mécaniquement des paroles déjà construites par d’autres [...]

Là je me suis écroulé de rire en tombant de ma chaise qui heureusement pour moi est posée sur un tapis moelleux !

Je réitère mes conseils à l'attention de Guillermo : fais gaffe mon petit gars, tu n'as pas encore trop de visibilité et tu es encore à temps d'effacer toutes les preuves de ton égarement présent, surtout les éloges que tu reçois de personnes démonétisées qui risquent de plomber la suite de ton parcours, tel celui-ci :

Furfari

Bravo pour votre courage et votre exemple. Je confirme ce que vous avez écrit.







Si Furfari confirme ce que t'as écrit, c'est que c'est pas vraiment bon signe.

D'un autre côté se référer à Jean-Pascal van Ypersele est maladroit :
Comme démontré à de multiples occasions entre autres sur Science-Climat-Énergie (SCE) (voir notamment iciici ou ici), quelles que soient les revendications des jeunes pour atténuer le réchauffement climatique, comme la réduction des émissions de gaz à effets de serre, de telles mesures n’auront aucun effet significatif sur la ‘température moyenne globale’, voire n’auront aucun effet du tout. Cet argument peut paraître facile voire trop simple, mais comme dirait Jean-Pascal Van Ypersele : « Nobody can negotiate with the laws of physics » [16].
En effet, Jean-Pascal van Ypersele est tout le contraire de tous les guignols qui se sont succédés en commentaires pour te tresser des louanges, il a été vice-président du GIEC et c'est donc un peu ballot de ta part de le citer pour appuyer tes élucubrations.

Apprends d'abord la physique, avec de bons professeurs, et tu pourras ensuite venir donner des leçons aux climatologues.

Tu ne pourras pas dire que tu n'as pas été prévenu.


mardi 14 septembre 2021

Cécité covidiote

 Lu ce commentaire dans Soignants contaminants, ça va être pire (en bonus: la Françafrique revient) :

A propos des « vaccins » ARN qui seraient incapable d’intégrer l »ADN, vois cet article :
https://www.pnas.org/content/118/21/e2105968118
Reverse-transcribed SARS-CoV-2 RNA can integrate into the genome of cultured human cells and can be expressed in patient-derived tissues
Non seulement cette thérapie génique à l’essai imposée par tous les moyens aux malheureux cobayes que nous sommes est quasiment sinon totalement inefficace pais aussi très dangereuse !

Ainsi d'après monsieur Inoxydable un vaccin à ARN, comme le Pfizer par exemple, serait capable d'intégrer notre ADN et ce serait donc prouvé grâce à l'étude dont il fournit le lien.

Cependant il y a un petit problème.

Quand on lit l'étude en question et que l'on fait une recherche sur le mot anglais « vaccine » on ne trouve...qu'une seule occurrence que voici :

The presence of LCMV sequences integrated in the genomes of acutely infected cells in mice led the authors to speculate that expression of such sequences “potentially represents a naturally produced form of DNA vaccine” (30).

La présence de séquences du LCMV intégrées dans les génomes de cellules infectées de façon aiguë chez la souris a conduit les auteurs à spéculer que l'expression de telles séquences "représente potentiellement une forme de vaccin ADN produit naturellement" (30).

Et c'est tout !

Je suis très loin d'être un expert en la matière, toutefois rien que le titre de l'étude m'avait déjà mis la puce à l'oreille :

Reverse-transcribed SARS-CoV-2 RNA can integrate into the genome of cultured human cells and can be expressed in patient-derived tissues
L'ARN du SRAS-CoV-2 rétro-transcrit peut s'intégrer dans le génome de cellules humaines cultivées et s'exprimer dans des tissus dérivés de patients.
Aucune mention du moindre vaccin, on parle ici du virus SARS-CoV-2 lui-même, celui qui donne la maladie Covid-19, et si on lit attentivement le passage où il est question d'un vaccin on s'aperçoit que des « séquences du LCMV » représenteraient « une forme de vaccin ADN produit naturellement » ! De plus, et cela a son importance, on parle de souris et non d'humains, mais ce n'est qu'un tout petit détail n'est-ce pas ?

Pour info, et afin que vous vous couchiez moins bêtes ce soir, le LCMV c'est un lymphocytic choriomeningitis virus, ne m'en demandez pas davantage, si vous avez besoin de précisions allez poser la question au sieur Inoxydable, il aura sûrement la réponse quelque part dans son chapeau.

Pour aller plus loin dans la compréhension des phénomènes en cours lors d'une vaccination par ARNm voici un article de factchecking, Non, cette étude ne montre pas que l'ARN messager des vaccins peut modifier notre génome, que je vais relire à tête reposée quand j'aurai le temps après m'être muni de plusieurs cachets d'aspirine à portée de main. Il ne s'agit pas de la même étude que celle montrée par monsieur Inoxydable mais le principe est exactement le même : faire dire aux scientifiques ce qu'ils n'ont évidemment jamais ne serait-ce que suggéré.

Mais nous avons l'habitude sur le sujet du climat, donc notre étonnement est de 0,5 sur l'échelle de Richter mesurant la magnitude de la connerie humaine.



Deux publications scientifiques françaises dans le top 10 des plus citées, vraiment ?

 On se perd en conjectures.

Frédérique Vidal affirme que deux publications françaises seraient dans le top 10 des plus citées en 2020 et que ce serait dû à ses efforts à elle (ou quelque chose comme ça) ; voir La France est une grande nation scientifique: parmi les 10 publications scientifiques les plus citées au monde pendant cette crise, 2 étaient françaises. Grâce à #FranceRelance et à la #LoiRecherche, nous permettons un réinvestissement massif dans la recherche.

Ils sont nombreux à insister en lui demandant de leur dire quelles sont les deux publications en question, mais apparemment ils n'obtiennent aucune réponse satisfaisante de la ministre :

Defakator @DEFAKATOR_Off ·19h
Replying to
@VidalFrederique
Pourriez-vous donner les références de ces publications ? En vous remerciant par avance.
Elisabeth Bik @MicrobiomDigest ·14h
I would like to see which two publications were those
Dre. Alexandra Gros  @alexandra_gros ·3h
Replying to
@VidalFrederique
Bonjour, peut on avoir la source du classement mis en avant ainsi que les 2 publications (doi, titres, auteurs) qui sont dans les 10 publications scientifiques les plus citées au monde pendant la crise sanitaire, svp ? Merci.
Tristan Kamin  @TristanKamin ·3h
Replying to
@VidalFrederique
On attend TOUJOURS de savoir de quelles publications il s'agit. On veut savoir si vous faites, comme tout le monde le soupçonne, la promotion de la fraude scientifique.
@CheckNewsfr, à l'aide ?
Jean Dupond @JeanDup58572389 ·1h
Ça fait plusieurs fois que je vois passer cette histoire mais je ne comprends pas de quelle publication on parle...
Romain / EBBH (Evidence Based Bonne Humeur) @Evidencebbh·19h
Replying to
@VidalFrederique
Lesquelles ?


Alexis Quentin @AStrochnis ·20h
Replying to
@VidalFrederique
Juste pour savoir, vous pouvez préciser quelles sont les 2 publis en question?
 Brault Vincent @Lionning13 ·19h
C'est laquelle ? Je n'arrive pas à trouver les deux articles cités


Il y en a peut-être d'autres, mais je me suis arrêté là, pas besoin d'en rajouter davantage.

Tout ce qu'a trouvé à répondre notre « ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation » c'est ça :

Replying to
Des précisions plutôt que le bruit de fond. Ci-après les deux publications auxquelles je faisais référence. Encore toutes mes félicitations aux équipes de Jean-Laurent Casanova et de Laurent Abel.

Deux publications de nos chercheurs dans le Top 10 de la revue Nature en 2020 | Université de Paris (u-paris.fr)


On se frotte les yeux afin de se persuader qu'on ne rêve pas, car l'article en question nous parle d'UNE équipe franco-américaine qui aurait réalisé DEUX études figurant donc dans le fameux top 10 :

Pourquoi la réponse individuelle à l’infection par le virus SARS-CoV2 varie-t-elle autant d’une personne à l’autre ? Des équipes de recherche internationales d’Université de Paris, de l’Inserm et de l’AP-HP, au sein de l’Institut Imagine, et de l’Université Rockefeller et du Howard Hughes Medical Institute à New York ont pour la première fois répondu à cette question. Cette découverte a été classée parmi les 10 avancées majeures de 2020 selon la prestigieuse revue Nature.
Le premier article publié dans Science décrit ainsi des anomalies génétiques chez des patients atteints de formes sévères de Covid-19 au niveau de 13 gènes déjà connus pour régir la réponse immunitaire contrôlée par les IFN de type I contre le virus grippal.
Dans la seconde étude également publiée dans Science, les chercheurs montrent chez les patients atteints de formes graves de Covid-19, la présence à taux élevé dans le sang d’anticorps dirigés contre les IFN de type I des individus (auto-anticorps) et capables de neutraliser l’effet de ces molécules antivirales.

Ce serait donc une équipe franco-AMERICAINE qui placerait DEUX de ses études dans le top 10 des papiers les plus cités en 2020, et notre ministre de se gargariser de l'excellence de la recherche française grâce notamment à la loi recherche pour les années 2021-2030 !

Elle invoque également une « France Relance » qui semble avoir été lancée fin 2020 si j'en crois mes recherches sur Google, par exemple France Relance : l’expertise de FinInfra sollicitée pour deux appels à projets dédiés à la rénovation énergétique des bâtiments publics :

Frédérique Vidal et Olivier Dussopt ont annoncé, le 7 septembre [2020], le lancement de deux appels à projets dédiés à la rénovation énergétique des bâtiments publics de l’État [...]

J'ai personnellement un peu de mal à m'expliquer comment des lois ou projets lancés fin 2020 pourraient avoir eu une quelconque influence sur la qualité de travaux scientifiques durant l'année 2020, surtout quand les deux études dont il est question sont des participations avec...les Américains !


Le plus comique c'est quand un certain Eric Chabrière, supplétif de Didier Raoult de son état, twitte le plus sérieusement du monde :

 Pr Chabriere@EChabriere
Certainement avec les travaux de l'IHU. L'excellence de l'IHU.

On n'arrive pas vraiment à savoir si « les travaux de l'IHU » figurent dans le classement de Nature des publications scientifiques les plus citées en 2020, mais comme nous savons tous maintenant que c'est de la daube en boite si c'est vraiment le cas cela met un peu plus de piment dans la salade de Frédérique Vidal.

J'ai vainement cherché sur Nature ces « 10 études les plus citées » mais je n'ai pu trouver que Nature’s 10: ten people who helped shape science in 2020 où dix personnes sont mentionnées pour avoir « contribué à façonner la science en 2020 », lesquelles sont dans l'ordre d'apparition :

  1. Tedros Adhanom Ghebreyesus
  2. Verena Mohaupt
  3. Gonzalo Moratorio
  4. Adi Utarini
  5. Kathrin Jansen
  6. Zhang Yongzhen
  7. Chanda Prescod-Weinstein
  8. Li Lanjuan
  9. Jacinda Ardern
  10. Anthony Fauci
Malheureusement pour nous pas un seul Français, pas de Didou Raout, pas d'Alexandra Henrion-Conne, pas de Louis Faitchier, pas de Lolo Muchiaulit, pas de...

Nature mentionne quelques candidats pour 2021 :
  • Marion Koopmans
  • Zhang Rongqiao
  • Karen Miga
  • Rochelle Walensky
  • Jane Greaves

Merde alors, toujours pas de Français en vue malgré les immenses efforts déployés par notre ministre affectée à la recherche et à l'innovation, c'est totalement inexplicable !

Si vous, cher lecteur, avez une idée de ce qui cloche chez nous (les Belges peuvent participer au débat) alors merci de bien vouloir éclairer ma lanterne, moi je suis un peu paumé.