vendredi 30 juillet 2021

Le Groenland rend-il les gens cons ?

 C'est fou (dans tous les sens du terme) ce que le Groenland fait dire comme bêtises chaque fois qu'on en parle.

On connait tous la fable du Groenland vert qui aurait entrainé sa colonisation du temps d'un certain Erik Le Rouge à un moment où il faisait un peu moins froid qu'auparavant, il y en a qui vont même (voir Il y a 1 000 ans, le Groenland était vert et sans glace) jusqu'à affirmer que cette ile aurait été alors entièrement couverte de végétation, d'où son nom ; évidemment la glace recouvre le Groenland presque entièrement depuis belle lurette (voir Pierre Taberlet : « Quand le Groenland était vert ») et les Vikings ont pu profiter d'une courte fenêtre pendant laquelle les conditions étaient « acceptables » pour eux dans deux toutes petites zones situées à l'ouest de l'ile (voir Histoire Erik Le Rouge pour quelques détails supplémentaires)

Aujourd'hui toutes les mesures montrent que le Groenland perd régulièrement de la glace, mais on trouve toujours des gugusses pour nier l'évidence.

Ainsi un certain Rémy Storm, qui sur Twitter déclare sa « passion pour la #météo et le #climat et les phénomènes intenses (orage/tempête/neige) », se tire une rafale dans les deux pieds avec ce qui suit en réponse à World Meteorological Organization :

RémyStorm

@ROrage09


Replying to
@WMO and
@PolarPortal
À tient !! Sa parle des informations alarmistes qui arrange hein !! Malheureusement pour vous on va rappeler que les dernières semaines ont battu des records de gains de glaces dans la durée et pas sur un jour comme aujourd'hui avec un deficit thermique marqué , sacré alarmistes

On passera sur le français approximatif, voici ce que notre « passionné » montre comme carte à l'appui de ses élucubrations :

Source Surface Conditions: Polar Portal

Ainsi monsieur Rémy Tempête non seulement ne sait pas écrire correctement dans sa langue natale (je pars du principe qu'il est Français) mais également il ne sait pas lire un graphique et tire de celui qu'il montre des conclusions opposées à la réalité ! Sans parler du fait qu'il ne connait pas la définition du « bilan de masse de la surface » ou SMB (Surface Mass Balance).

Sur la carte qu'il exhibe fièrement on voit nettement que le bilan de masse de la surface à la date du 28 juillet est nettement...déficitaire ! Ce n'est évidemment pas toujours le cas comme on peut le constater sur le graphique du bas, ça fluctue, parfois ça gagne, d'autres fois ça perd, mais le plus important est bien de préciser que ce SMB ne tient pas compte du vêlage des glaciers, lequel entraine un déficit quasi constant comme on peut le voir quand on regarde la bonne page qui n'a malheureusement pas été actualisée depuis août 2019 (mais ils foutent quoi ces Danois ?) :

Source Mass and Height Change: Polar Portal

La contribution à la hausse du niveau marin figure dans le graphique du bas, ça augmente continuellement en tendance à long terme et il n'y a aucune raison pour que ça redescende étant donné que les températures sont toujours à la hausse.


Climactualités - juillet 2021


ENSO

Le 30/07/2021 : climate.gov/enso

LA NIÑA WATCH

The central tropical Pacific Ocean is in a neutral climate state, but experts now think there is a 55% chance that La Niña will return this fall and last through Northern Hemisphere winter.

SURVEILLANCE DE LA NIÑA

Le centre de l'océan Pacifique tropical est dans un état climatique neutre, mais les experts pensent désormais qu'il y a 55 % de chances que La Niña revienne cet automne et dure tout l'hiver de l'hémisphère Nord.
Index ENSO de 2012 à 2021 (source weather.plus)

Index ENSO de 1950 à 2021 (source weather.plus)

*****

GISS L-OTI anomalies de températures vs 1881-1910


Le 30/07/2021 : data.giss.nasa.gov

Anomalies de températures pour le mois de juin 2021 par rapport à la période de référence 1881-1910.

Rappel des années précédentes (à partir de 2016, année la plus chaude) avec leur classement :

  • année 2020 : 1.24 => 2
  • année 2019 : 1.21 => 3
  • année 2018 : 1.08 => 5 
  • année 2017 : 1.17 => 4 
  • année 2016 : 1.26 => 1


*****


Polar Science Center

Le 30/07/2021 : psc.apl.uw.edu

Anomalie du volume de la glace de mer arctique

Le volume de la glace de mer est calculé à l'aide du système pan-arctique de modélisation et d'assimilation de l'océan glacé (PIOMAS, Zhang et Rothrock, 2003) développé à l'APL/PSC. Les anomalies pour chaque jour sont calculées par rapport à la moyenne sur la période 1979 -2016 pour ce jour de l'année afin de supprimer le cycle annuel. Le cycle annuel moyen du modèle du volume de la glace de mer sur cette période va de 28 000 km3 en avril à 11 500 km3 en septembre. La ligne bleue représente la tendance calculée à partir du 1er janvier 1979 jusqu'à la date la plus récente indiquée sur la figure 1. Les zones ombrées représentent un et deux écarts types des résidus de l'anomalie par rapport à la tendance de la figure 1 et des écarts types par rapport à la moyenne journalière 1979-2017 de la figure 2.

Fig.1 Anomalie du volume de la glace de mer arctique de PIOMAS mise à jour une fois par mois. Les anomalies quotidiennes de volume de la glace de mer pour chaque jour sont calculées par rapport à la moyenne de 1979 à 2020 pour ce jour de l'année. Les points de repère sur l'axe des temps se rapportent au premier jour de l'année. La tendance pour la période de 1979 à aujourd'hui est indiquée en bleu. Les zones ombrées indiquent un et deux écarts-types par rapport à la tendance. Les barres d'erreur indiquent l'incertitude de l'anomalie mensuelle tracée une fois par an.

Fig. 2 Volume total de la glace de mer arctique d'après PIOMAS montrant le volume du cycle annuel moyen, ainsi que de 2011 à 2020. Les zones ombrées indiquent un et deux écarts types par rapport à la moyenne.

Mise à jour annuelle

L'année 2020 s'est terminée avec un volume moyen annuel de glace de mer qui était le troisième plus faible jamais enregistré avec 13 500 km³, avec des chiffres de volume très similaires pour les années récentes de faible volume annuel (2011, 2012, 2016, 2019). 2017 détient toujours le record de volume annuel avec 12.800 km³

Mise à jour mensuelle de juin 2021

Le volume moyen de la glace de mer arctique en juin 2021 était de 15 500 km3. Cette valeur est la 6e plus faible jamais enregistrée pour le mois de juin, soit environ 1 100 km^3 de plus que le record établi en 2017. Le volume de glace mensuel était 45% inférieur au maximum de 1979 et 28% inférieur à la valeur moyenne pour 1979-2020. Le volume de glace moyen de juin 2021 était environ 0,8 sigma au-dessus de la ligne de tendance 1979-2020. La fonte des glaces en juin a été assez rapide pour les dernières années (Fig 4).
Fig 4 Comparaison des anomalies quotidiennes du volume de glace de mer par rapport à 1979-2019.

La carte des anomalies d'épaisseur de glace pour juin 2021 par rapport à 2011-2020 (Fig 6) montre des anomalies divisées en deux moitiés, l'une positive et l'autre négative.
Fig 6. Anomalie de l'épaisseur de la glace PIOMAS pour juin 2021 par rapport à 2011-2020.

Les anomalies négatives s'étendent du nord du Groenland et le long de l'archipel canadien, les zones au nord du Groenland présentant à nouveau une très faible épaisseur de glace comme les années précédentes (voir notre article récent). Des paires de fortes anomalies positives et négatives existent le long de la Sibérie, indiquant une source dynamique de variabilité, bien que les températures élevées dans la mer de Laptev jouent probablement un rôle également. Les séries chronologiques d'avril (Fig 8) pour les deux ensembles de données ne présentent aucune tendance apparente au cours des 11 dernières années. La comparaison avec la série chronologique de 43 ans 1979-2021 souligne l'importance de la variabilité naturelle dans les séries chronologiques relativement courtes telles que celles actuellement disponibles dans le CS2.

Fig 8. Séries chronologiques de l'analyse multi-capteurs CryoSat-2/SMOS (AWI/ESA) et de l'anomalie du volume de la glace de mer PIOMAS pour le mois d'avril

Fig 11. Volume moyen annuel de la glace de mer selon PIOMAS

*****

Arctic Data archive system (ADS)

Le 30/07/2021 : ads.nipr.ac.jp/vishop/#/extent)
Evolution de la banquise arctique.



Evolution de la banquise antarctique.

Evolution globale des deux banquises arctique et antarctique.

Historique des Climactualités (l'Arctique est mentionné en premier ; en bleu les valeurs minimalesen jaune les maximales ; la valeur entre parenthèses est la variation par rapport à l'année précédente)


Moyenne des années 1980 à la même date : 9,08 + 16,77 = 25,85

Juillet 2021 : 6,38 + 17,39 = 23,77 (+1,48)
Juin 2021 : 9,09 + 14,81 = 23,90 (+0,33) 
Mai 2021 : 11,29 + 11,66 = 22,95 (+0,54)
Avril 2021 : 12,82 + 8,48 = 21,3 (+0,78)
Mars 2021 : 13,62 + 5,53 = 19,15 (+0,65)
Février 2021 : 13,73 + 3,02 = 16,75 (-0,35)
Janvier 2021 : 13,43 + 3,50 = 16,92 (-0,13)
Décembre 2020 : 12,07 + 7,07 = 19,14 (+0,23)
Novembre 2020 : 9,71 + 14,19 = 23,90 (+0,77)
Octobre 2020 : 6,02 + 17,94 = 23,95 (-0,33)
Septembre 2020 : 4,08 + 18,81 = 22,88 (+0,22)
Août 2020 : 4,06 + 18,43 = 22,48 (+0,26)
Juillet 2020 : 5,78 + 16,51 = 22,29 (-0,17)
Juin 2020 : 9,18 + 14,39 = 23,57 (+0,80)
Mai 2020 : 10,83 + 11,58 = 22,41 (+1,35)
Avril 2020 : 12,60 + 7,92 = 20,52 (+1,30)
Mars 2020 : 13,56 + 4,94 = 18,50 (+0,94)
Février 2020 : 14,30 + 2,81 = 17,10 (+0,64)
Janvier 2020 : 13,63 + 3,42 = 17,05 (+0,56)
Décembre 2019 : 12,26 + 6,65 = 18,91 (+0,99)
Novembre 2019 : 9,85 + 13,27 = 23,13 (-0,67)
Octobre 2019 : 7,06 + 17,21 = 24,28 (+0,01)
Septembre 2019 : 4,31 + 18,35 = 22,66 (-0,03)
Août 2019 : 4,34 + 17,89 = 22,23 (-0,27)
Juillet 2019 : 6,08 + 16,39 = 22,46 (-0,65)
Juin 2019 : 9,09 + 13,68 = 22,77 (-1,01)
Mai 2019 : 10,88 + 10,18 = 21,06 (-0,61)
Avril 2019 : 12,56 + 6,66 = 19,22 (+1,07)
Mars 2019 : 13,73 + 3,83 = 17,56 (+0,19)
Février 2019 : 14,02 + 2,44 = 16,46 (+0,47)
Janvier 2019 : 13,48 + 3,01 = 16,49 (+0,35)
Décembre 2018 : 11,85 + 6,07 = 17,92 (-0,97)
Novembre 2018 : 10,54 + 13,26 = 23,8 (+0,48)
Octobre 2018 : 7,18 + 17,09 = 24,27 (-0,82)
Septembre 2018 : 4,68 + 18,01 = 22,69
Août 2018 : 4,8 + 17,7 = 22,5
Juillet 2018 : 6.67 + 16.44 = 23.11
Juin 2018 : 9.19 + 14.59 = 23.78
Mai 2018 : 11.02 + 10.65 = 21.67
Avril 2018 : 12.82 + 6.33 = 18.15
Mars 2018 : 13.87 + 3.50 = 17.37
Février 2018 : 13.68 + 2.31 = 15.99
Janvier 2018 : 12.68 + 3.46 = 16.14
Décembre 2017 : 11.76 + 7.13 = 18.89
Novembre 2017 : 10.07 + 13.25 = 23.32
Octobre 2017 : 7.82 + 17.27 = 25.09
Septembre 2017 : pas de stats

jeudi 29 juillet 2021

Vaccin et allergie, les deux mamelles du nouveau complotisme ?

 Un jeune homme de 22 ans (voir Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech) est mort peu de temps après avoir été vacciné, il n'a pas fallu longtemps avant que certaines réactions arrivent sur les téléscripteurs du bon docteur de Lorgeril :

jc 28/07/2021 À 14:05

La mort, lundi 26 juillet, d’un jeune homme de 22 ans habitant à Sète, quelques heures après une première injection du vaccin anti-Covid Pfizer …

Contacté par Le HuffPost, le responsable du centre de pharmacovigilance de Montpellier, le professeur Jean-Luc Faillie, explique qu’une enquête est en cours et qu’un dossier sera transmis à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) “dans la journée”.

Une probable allergie alimentaire

Les centres de pharmacovigilance n’ont pas pour habitude de communiquer sur les dossiers en cours, mais vu la portée médiatique de ce décès, le professeur a souhaité préciser que l’enquête “s’oriente beaucoup vers un problème d’allergie alimentaire qui ne semblerait pas être en relation avec la vaccination”.

En effet, selon Jean-Luc Faillie, Maxime Beltra avait des antécédents allergiques importants. “Il y a probablement eu une exposition à un allergène qui a eu lieu après la vaccination”, explique-t-il.
Michel de Lorgeril 28/07/2021 À 15:32
Ben voyons…
C’est faute au petit verre de rouge !
Avec des pharmacovigilants pareils, le travail est bien fait !
Déplorable…
Moi ce que je trouve déplorable c'est le commentaire du bon docteur, qui enchaine :
Philippe 29/07/2021 À 07:55

Les allergies alimentaires mortelles en quelques minutes ça existe,rarement petit verre de rouge, souvent arachides que d’autres aliments
Michel de Lorgeril 29/07/2021 À 10:03

Certes !
Tout à coup comme ça sans prévenir et juste après une vaccination ?
Vous plaisantez ?
Déclaration obligatoire !
Moi ce que je trouve marrant c'est l'étonnement naïf de de Lorgeril, à moins qu'il ne soit vraiment sérieux, auquel cas c'est encore plus...déplorable !

Alors je vais rappeler, en reformulant, ce que j'écrivais déjà il y a peu dans Aujourd'hui toutes les morts sont causées par les vaccins contre le Covid-19. Quoique. : à chaque moment il y a des gens qui meurent ou tombent malades, par conséquent il y a une certaine probabilité pour que quelqu'un qui meurt ou tombe malade ait été vacciné peu de temps auparavant étant donné qu'une partie de la population a reçu ses deux doses (une seule pour le Janssen) ; et si toute la population était complétement vaccinée alors cette probabilité serait maximale.

Dans ces conditions il n'est a priori pas anormal que l'on constate que des gens meurent peu de temps après leur vaccination ; et si l'on veut incriminer le vaccin il faut alors apporter la preuve que c'est lui et lui seul qui a causé la mort, or dans le cas présent quelle preuve apporte le docteur de Lorgeril ?
Terry 29/07/2021 À 17:22

Les chocs anaphylactiques n’interviennent pas forcément dans les minutes qui suivent l’événement déclencheur. La preuve, une de mes soeurs a fait un choc après plusieurs jours avec un médicament pris quotidiennement pendant une quinzaine de jours.
Le vaccin peut être responsable mais on ne le saura jamais vu l’empressement qu’a la pharmacovigilance à classer l’affaire. Circulez, y’a rien à voir !
Michel de Lorgeril 29/07/2021 À 18:12

Vous comprenez tout !
Moi ce que je comprends c'est que le docteur de Lorgeril a décidé une fois pour toutes que le vaccin était le responsable de la mort de ce jeune de 22 ans. Sans apporter la moindre preuve évidemment.

Moi non plus je n'ai absolument aucune preuve que le vaccin n'y soit pour rien, comme je n'ai aucune preuve que ce que le jeune homme a mangé, plusieurs heures APRES l'injection mais juste AVANT son malaise ayant entrainé sa mort, y soit pour quelque chose.

Simplement je le répète : à chaque moment quelqu'un meurt ou tombe malade etc.

Et si ce jeune homme n'avait pas été vacciné mais s'était rendu au restaurant pour y manger ce qu'il a mangé ce soir-là, serait-il mort de la même façon ou aurait-il survécu ? Mystère et boule de gomme.

Cependant il était allergique et a apparemment mangé quelque chose qu'il ne pouvait pas supporter, d'où l'oedème de Quincke dont il avait déjà été victime par le passé.

Alors est-ce que le cocktail de l'allergie déclarée vers 22 heures, alliée à la vaccination reçue vers 14 heures, soit environ 8 heures auparavant, a été la cause du décès, certains spécialistes en doutent fortement ; dans Que sait-on du décès de Maxime Beltra, 22 ans, survenu après avoir reçu une dose de vaccin ? le professeur Jean-Luc Faillie, Directeur du Centre Régional de Pharmacovigilance de Montpellier, nous dit ceci :
[Le rassemblement des informations pour communiquer le dossier à l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM)] est encore en cours, mais je peux déjà vous dire que l’on ne s’oriente pas vers une imputabilité franche du vaccin. Beaucoup d’éléments penchent vers une allergie alimentaire [...] Généralement, le choc [de la réaction allergique] est quasiment immédiat. On ne peut pas considérer que des effets qui surviennent plus de trois heures après l’exposition soit de l’anaphylaxie.

Et il n'est pas le seul de cet avis ; dans Mort de Maxime Beltra : l'allergie alimentaire privilégiée, une enquête ouverte on trouve les noms de deux autres spécialistes : 

Pour plusieurs médecins allergologues interrogés par le Figaro, "ce n'est certainement pas une allergie au vaccin". Il faut rester prudent, d'autant plus qu'on ne connaît pas le dossier médical. Mais si un choc anaphylactique doit survenir, il se manifeste dans l'heure qui suit la vaccination, voire dans les 15 à 30 minutes après l'injection", explique notamment le Pr Frédéric Bérard. Le Pr Frédéric de Blay, responsable du service d'allergologie du CHU de Strasbourg et président de la société française d'allergologie confirme également l'analyse de son confrère "un choc anaphylactique survenant 9 heures après la vaccination, cela n'est jamais arrivé. A priori, ça ne ressemble pas du tout à une anaphylaxie due à un produit injectable".
Mais ces trois spécialistes ne sont pas isolés, ainsi dans Décès de Maxime Beltra : si c'était le vaccin, "une réaction se serait manifestée dans les minutes qui suivent" on nous donne un quatrième nom :
[L'oedème de Quinke] est la réaction allergique la plus grave. Elle se provoque à cause d'éléments qui pénètrent le corps, comme l'injection ou l'ingestion de médicaments, une piqûre d'abeille, ou l'ingération d'aliments", explique le docteur Jean-Luc Menardo, allergologue à Montpellier. [...] Pour le Dr Menardo, il est difficile d'établir un lien avec le vaccin. "Les personnes qui ont des allergies ont un risque de faire une réaction au vaccin, mais c'est infime, et elle se manifeste dans les minutes qui suivent. Il est mort quelques heures après, donc il y a très peu de risque que ce soit le vaccin". Maxime a reçu sa première dose lundi à 14 h, il est décédé à 23h.
Mais nous avons un cinquième nom à vous transmettre, et l'information vaut le coup qu'on s'y attarde ; dans Que sait-on du décès de Maxime Beltra, 9 heures après l'injection du vaccin Pfizer ?  nous avons les explications suivantes :
Interrogée par Ouest France au mois d'avril dernier, le Dr Isabelle Bossé, allergologue et présidente du syndicat français des allergologues (Syfal), expliquait qu'il n'y avait pas de contre-indication à la vaccination pour les personnes qui font des allergies d’œdème de Quincke : "La réaction allergique dite "œdème de Quincke" n'est que le symptôme, il faut savoir quel est l'allergène qui provoque ces réactions, mais les allergies au polyéthylène glycol sont rarissimes, donc pas de contre-indication à la vaccination." Concernant les allergies alimentaires, l'allergologue précise que "tous les vaccins sont autorisés car il n'y a aucun lien entre les allergies alimentaires et les composants des vaccins".
Nous avons donc une belle brochette d'allergologues qui nous assurent que la probabilité pour que le vaccin soit en cause est infime, pour ne pas dire inexistante, mais de Lorgeril, lui, est plutôt de l'avis de Florian Philippot :
Florian Philippot

@f_philippot


La mort suite à vaccination de #maximebeltra semble authentique. Voir ci-dessous. Tragique. Pensée pour ce jeune, en parfaite santé, pour ses proches. Le pouvoir doit immédiatement supprimer le #PasseSanitaire qui transforme insidieusement ce vaccin en produit de consommation !
La mort de Maxime Beltra récupérée à la volée par un fasciste, quelle belle référence pour le bon docteur de Lorgeril !

Florian Philippot est d'accord avec de Lorgeril, à la place de celui-ci je me poserais des questions...


samedi 24 juillet 2021

La vallée du Lampy

 Voilà une petite balade sympa que j'avais déjà effectuée en octobre 2015, mais à l'époque je ne relatais pas encore mes randonnées dans mon blog, cependant j'avais pris des photos qui me permettent aujourd'hui de faire quelques comparaisons.

Tout d'abord il faut dire que l'itinéraire parcouru il y a 6 ans, à partir du topoguide de la Montagne Noire aux éditions Chamina, qui n'est apparemment plus disponible sauf sur Amazon (hélas), ne peut plus être effectué tel quel ; en effet, dès le départ le topo nous dit :

Du lavoir [...] prendre à droite un chemin goudronné [...]

Malheureusement ce chemin n'est désormais plus accessible, on tombe sur une barrière qui nous en interdit l'accès :

Interdit d'aller plus loin, propriété privée plus risques d'éboulements...

Les risques d'éboulement sont mentionnés sur l'affichage blanc placardé juste au-dessous du panneau propriété privée ; alors pour savoir à quoi ressemble ce qu'il y a après cette barrière il faut se reporter aux photos prises en 2015, quand le passage était encore praticable (avouez que je vous gâte) :

Premières usines de textile désaffectées (il y en aurait eu 21 en 1870...)

Une roue à aubes accolée à un moulin.

Mais l'électricité passe toujours ici, nous sommes dans une propriété privée...

Si vous voulez voir à quoi cela ressemble vu du ciel vous êtes servi :

Le secteur privé, et donc aujourd'hui interdit à la circulation.

Si vous voulez savoir ce que j'en pense, eh bien j'en pense que le risque d'éboulement a bon dos, la raison la plus plausible expliquant la restriction de passage me parait plutôt être que le propriétaire des lieux en a eu un peu marre de voir passer devant chez lui des randonneurs et autres vététistes, car oui le circuit était également proposé à ces derniers !

Bref.

Peu avant la barrière on pouvait apercevoir cette belle demeure qui à mon avis ne devait pas être celle appartenant à un ouvrier tisseur bossant dans l'une des usines parsemant la vallée, il est un peu plus probable qu'elle hébergeait le maitre des lieux ainsi que des esclav...., pardon, enfin, vous m'avez compris :

La maison du boss.

Ça c'était en octobre 2015, voici à quoi ça ressemble maintenant :

La maison du boss bis.


Hormis la tenue plus légère (juillet versus octobre) on ne peut pas ne pas remarquer que quelques travaux d'embellissement/aménagement ont été effectués entretemps (si vous ne voyez pas de différences je vous conseille d'aller consulter un spécialiste de la vue) ; sur la deuxième prise de vue on peut voir la fameuse barrière accolée à ce qui ressemble à un garage à calèche, impossible donc d'aller plus loin.

A part ce petit imprévu qui nous a fait passer par la route menant au barrage, soit un détour insignifiant, le reste du parcours est quasiment identique, nous avons seulement pris une variante avant d'atteindre le village de Villemagne en suivant un balisage qui n'existait pas en 2015 (c'est fou ce que les choses évoluent en si peu de temps), mais finalement le chemin était tout aussi agréable, donc pas de souci.

Voici maintenant les habituelles cartes et données personnelles suivies de quelques photos pour agrémenter le tout.

Accès routiers.

Mes données personnelles.


Vue satellite.

Vue terrain.

Juste après le parking on prend à gauche (et non à droite) de l'imposant lavoir de Cenne-Monestiés.

La route goudronnée se transforme en chemin agréable à cheminer (mais loin des cheminées des usines en contrebas !)

La retenue d'eau est modeste, pas de quoi casser trois pattes à un canard.

Le chemin langoure le long du lac.

Oui je sais, le verbe langourer n'existe pas, mais je fais ce que je veux ici.

Un calvaire bidon peu avant d'arriver à Villemagne.

Il y a toujours des endroits où les promeneurs ne sont pas les bienvenus.

Enfin Villemagne et ses lézardes protégées du public.

Ici on prend bien soin du personnel soignant (tsoin-tsoin)

Et on arrive même à recycler les bidets (pour ceux qui ont une petite envie, d'une pierre deux coups, mais les plantes n'ont pas l'air d'apprécier)

Vue panoramique sur la plaine du Lauragais.


Si vous voyez ces ruches c'est que vous n'êtes pas sur le bon chemin, faites demi-tour.

  
Botte qui roule n'amasse rien du tout.

On peut dire que le paysage est champêtre. Oui on peut le dire. Alors disons-le.

Vous ai-je déjà dit que...? Oui je crois vous l'avoir dit, mais vous n'écoutez jamais.

Et on revient doucement à Cenne-Monestiés.

Cenne-Monestiés où nous accueillent de drôles de bestiaux :

La sculpture qui a régné sur la cheminée ?

Les auteurs de cette oeuvre sont Lib et Lul, deux artistes du coin.

Et pour terminer, un peu de climat au logis avec cet extrait Wikipédia concernant Cenne-Monestiés :

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent aux données mensuelles sur la normale 1971-20005. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-contre3.

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l'Énergie et du Climat6 complétée par des études régionales7 prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. Ces changements peuvent être constatés sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Saissac », sur la commune de Saissac, mise en service en 19288et qui se trouve à 5 km à vol d'oiseau9,Note 2, où la température moyenne annuelle est de 10 °C et la hauteur de précipitations de 1 320,9 mm pour la période 1981-201010. Sur la station météorologique historique la plus proche, « Carcassonne », sur la commune de Carcassonne, mise en service en 1948 et à 23 km11, la température moyenne annuelle évolue de 13,7 °C pour la période 1971-200012, à 14,1 °C pour 1981-201013, puis à 14,5 °C pour 1991-202014.

Voilà voilà.


jeudi 22 juillet 2021

Aujourd'hui toutes les morts sont causées par les vaccins contre le Covid-19. Quoique.

 Hier, dans Rions un peu avec le docte Pierre-Henri Bredontiot, je rapportais les dires d'un adepte du groupuscule AIMSIB qui affirmait le plus sérieusement du monde que

Le variant delta en Grande Bretagne, où 53% de la population est vaccinée:
Le virus tue plus chez les vaccinés

Je tombe aujourd'hui sur un débunkage dans Fact Check: Anonymous 'Whistleblower' Did NOT Document 45,000 Deaths From COVID Vaccine: She Guesstimated That Number (Vérification des faits : La "dénonciatrice" anonyme n'a PAS documenté 45 000 décès dus au vaccin COVID : Elle a estimé ce nombre par approximation) ; on voit donc qu'un peu partout on trouve des gens pour claironner que « beaucoup meurent suite à la vaccination contre le Covid-19 ».

Cela m'entraine à vous proposer la courte réflexion suivante.

En l'absence de toute vaccination il y a toujours des gens qui meurent ou tombent malades.

En supposant que 100% de la population serait vaccinée, les gens qui seraient de toute façon morts ou seraient tombés malades mourraient ou tomberaient malades, de quantités de causes n'ayant rien à voir avec le Covid-19 : AVC, cancer, chute de cheval, noyade, etc.

Donc la probabilité pour que quelqu'un meure ou tombe malade suite à sa vaccination, contre le Covid-19 ou n'importe quelle autre maladie, est alors maximale.

On aurait donc des gens très intelligents qui nous diraient quelque chose du genre « 100% des vaccinés qui sont tombés malades ou sont morts suite à leur vaccination le doivent au vaccin, puisque leur mort ou leur maladie a suivi de près l'injection fatale ».

Cqfd ?

mercredi 21 juillet 2021

Rions un peu avec le docte Pierre-Henri Bredontiot

 Je ne peux pas m'empêcher de vous faire partager.

Sur le site de l'AIMSIB (Association des Imbéciles Mentalement Stigmatisés par une Injection de Bêtise), sous l'article Bientôt tous non-vaccinés dont j'ai déjà parlé, nous avons le pitre des lieux qui commente ceci :

Dr. Pierre-Henri BREDONTIOT sur 21 juillet 2021 à 7h59

Le variant delta en Grande Bretagne, où 53% de la population est vaccinée:
Le virus tue plus chez les vaccinés
[...]
Retrouvez les chiffres officiels ici:

http://www.brujitafr.fr/2021/07/en-angleterre-les-vaccines-sont-plus-morts-du-variant-indien-que-les-non-vaccines.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail
Je n'ai pas lu tout ce qui figure dans le [...], pourquoi me ferai-je mal plus que de mesure, je ne suis quand même pas masochiste à ce point, mais le lien final a attiré mon attention et je suis allé voir quel était ce site brujitafr.fr que je ne connaissais pas jusqu'à present ; donc un grand merci à monsieur Bredontiot pour me l'avoir fait découvrir, ce qui a immédiatement eu pour effet chez moi de déclencher un fou rire que j'ai eu du mal à arrêter.

En feuilletant le site en question je suis tombé sur un article récent intitulé #USA = Des nouvelles du Plan – #Audits électoraux + #JoeBiden laisse échapper : " Nous avons mis sur pied la plus vaste organisation de fraude électorale " - MOINS de BIENS PLUS de LIENS (interdit de ne serait-ce sourire, c'ets sérieux non mais !) dans lequel on peut lire ce passage annoncé au clairon dans le titre lui-même :
#JoeBiden laisse échapper :
" Nous avons mis sur pied
la plus vaste organisation
de fraude électorale "
Un lien est disponible qui mène vers #JoeBiden laisse échapper : « Nous avons mis sur pied la plus vaste organisation de fraude électorale » :
Dans un podcast publié samedi, Joe Biden a déclaré que sa campagne avait réuni « l’organisation de fraude électorale la plus étendue et la plus inclusive de l’histoire de la politique américaine » – car l’élection présidentielle sera marquée par d’importantes batailles juridiques.
Mort de rire !

Biden aurait donc admis, PUBLIQUEMENT, avoir organisé la « fraude électorale la plus étendue et la plus inclusive de l'histoire de la politique américaine » ! Rien que ça !

Bon, arrêtons d'être sérieux et reprenons notre ton badin, Biden n'a évidemment JAMAIS admis une telle chose, pour en avoir le cœur net il suffit de consulter Joe Biden qui admet une fraude électorale ? Non, une vidéo sortie de son contexte (msn.com) : 
Une vidéo très relayée sur les réseaux sociaux semble montrer le candidat démocrate à la Maison Blanche, Joe Biden, affirmer que lui-même et l’administration Obama ont mis sur pied "l'organisation de fraude électorale la plus importante et inclusive de l’histoire de l’Amérique". En réalité, ses propos ont été détournés, puisque ce dernier évoquait le scénario mis en avant par la sphère complotiste autour d’une possible fraude électorale lors de l’élection à venir.
Je n'en dirai pas plus, il suffit de lire le reste de l'article de débunkage et de savoir également que tous les habituels sites de « réinformation » ont relayé la flaque-niouze ; liste non exhaustive :
 Et c'est sur ce genre de sites que le bon docteur Bredontiot va chercher ses infos pour en faire profiter tous les gogos abonnés à l'AIMSIB, comme celui-ci par exemple :
Ordinateur sur 21 juillet 2021 à 14h39

Nous ne sommes plus en démocratie, mais en plein dans la fabriquation du consentement.
A mon avis le dénommé Ordinateur a dû avoir quelques problèmes de fabriquation (sic) quand ses composants ont été fabricés (resic)

Avouez quand même qu'on rigole bien à l'AIMSIB, et je me demande pourquoi de Lorgeril s'en est éloigné (mais pas trop, juste ce qu'il faut)


mardi 20 juillet 2021

Michel de Lorgeril semble avoir des problèmes de calcul

 Dans Peut-on comparer les vaccinés et les nonvaccinés ? Un exemple de dévoiement de la démarche scientifique ! de Lorgeril se pose une question intéressante. Effectivement nous avons affaire à deux populations assez différentes et les comparaisons peuvent être piégeuses.

Je ne vais pas analyser ses explications et encore moins le contredire, bien que je me sois fendu d'un commentaire que voici (je répondais en fait à un autre commentateur qui disait notamment « Plus prudent les vaccinés ??? ce n’est pas ce que je constate tous les jours ») :

Géd 19/07/2021 À 14:18

Idem en ce qui me concerne, je ne constate en rien que les vaccinés soient « plus prudents que les non-vaccinés » ; je connais des non-vaccinés qui font gaffe en respectant les gestes barrières et des vaccinés (moi par exemple) qui relâchent un peu leur attention, par exemple en ne portant pas systématiquement de masque en présence d’autres personnes (j’en porte en grande surface, mais avec certaines personnes je m’en dispense…)

Il est sûr que les deux populations ne sont pas comparables, certains non-vaccinés étant des extrémistes antivax avérés (Cf le lectorat habituel de l’AIMSIB), cependant il me semble difficile de contester le fait que plus on vaccine de gens dans une population donnée et moins il y a de morts du Covid-19.

MDL fait à mon avis une fixation sur les essais randomisés en double aveugle qui seraient selon lui les seuls à pouvoir prouver quelque chose (ce qui est parfaitement exact pour un traitement nouveau, tel que l’HCQ…qui n’a rien donné de probant !), mais à mon avis cela ne s’applique pas forcément à la situation actuelle qui peut s’appréhender différemment.
J'aurais peut-être dû être plus précis à la fin, car des essais randomisés en double aveugle existent bien pour les vaccins, mais ces derniers ont pour but de prévenir des maladies chez des personnes a priori en bonne santé alors que les médicaments « classiques » sont utilisés pour soigner et si possible guérir des malades ; dans ce contexte les essais de nature scientifique ne peuvent pas avoir exactement la même optique : dans un essai sur un vaccin on étudiera par exemple les effets secondaires et la présence (ou pas) d'anticorps, en faisant bien sûr la balance bénéfices/risques de manière identique que pour un médicament ; pour un vaccin on n'aura donc pas de certitude absolue dès la fin des essais comme on pourrait l'avoir pour un médicament classique, dans ce cas soit le médicament fait ses preuves durant l'essai, soit il ne les fait pas et on considère l'essai non concluant, alors que pour le vaccin il n'y a pas vraiment de certitude qu'il sera efficace ; d'ailleurs il n'y a pas longtemps on s'interrogeait sur les performances de chaque vaccin anti-Covid-19, et les jours qui passent apportent des informations qui sont plutôt rassurantes. On remarquera qu'on n'a pas attendu d'avoir des quasi-certitudes pour administrer ces vaccins à des millions de gens, et s'ils étaient vraiment dangereux cela se verrait il me semble.

Mais le sujet du présent billet a été suscité par un autre commentaire de de Lorgeril lui-même répondant à un de ses lecteurs :
Camille 20/07/2021 À 12:19

Bonjour
On dit que le vaccin protège des formes graves.
Quand on dit que le vaccin est efficace à 77% pour le variant beta ça veut dire qu’on a 23% de malchance de faire une forme grave ? Ou juste 23% d’attraper le virus et d’être malade sans forme grave?
Je ne comprends rien à toutes ces histoires de pourcentage en fait ….

( en supposant bien sûr que le vaccin soit efficace!)
Je vous remercie par avance pour votre réponse .
Michel de Lorgeril 20/07/2021 À 13:40

Ces pourcentages ne veulent rien dire de concret ; c’est de la poudre aux yeux !
C’est une diminution du risque relatif !
Seule une diminution du risque absolu a un sens médical.
je prends un exemple simple : soit un essai clinique comparant 100 vaccinés avec 100 non vaccinés.
Au cour du suivi, 2 nonvaccinés sont PCR+ contre 1 seul vacciné.
Le crétin conclut : 50% de réduction du risque relatif.
Le scientifique évalue le risque absolu dans les deux groupes : 2% dans un cas contre 1% dans l’autre cas.
La diminution du risque absolu est de 1% ou de 0,01…
Compris ?
On notera d'emblée le ton condescendant du maitre des lieux avec le « Compris ? » final, comme si la leçon avait été donnée à un mauvais élève qui justement n'aurait rien compris à la question.

In multivariable analysis, the vaccine effectiveness (95% confidence interval) seven days after the second dose of mRNA vaccine was estimated at 88% (81-92), 86% (81-90) and 77% (63-86) against COVID-19 with the original virus, the B.1.1.7 lineage, and the B.1.351/P.1 lineages, respectively.
Je reste perplexe sur le commentaire de de Lorgeril qui nous dit que « C’est une diminution du risque relatif ! » ; à mon avis il s'agit là d'un pourcentage absolu, les 77% semblent correspondre à la proportion de patients ayant reçu le vaccin (lineage B.1.1.7) avec succès, mais comme je suis loin d'être un expert en lecture d'étude scientifique j'accepterais volontiers d'être contredit par un commentateur éclairé qui apporterait des arguments dépourvus d'incantations (des volontaires ?)

Mais là où je peux me battre (façon de parler) avec de Lorgeril c'est il me semble sur la partie purement statistique.

Je reprends ce qu'il nous dit :
je prends un exemple simple : soit un essai clinique comparant 100 vaccinés avec 100 non vaccinés.
Au cour du suivi, 2 nonvaccinés sont PCR+ contre 1 seul vacciné.
Le crétin conclut : 50% de réduction du risque relatif.
Le scientifique évalue le risque absolu dans les deux groupes : 2% dans un cas contre 1% dans l’autre cas.
La diminution du risque absolu est de 1% ou de 0,01…
En l'occurence le crétin a à mon avis raison, la réduction du risque relatif est bien de 50%, soit (2 - 1) / 2 x 100. Pour le dire autrement un non vacciné a 2 chances sur 100 d'être infecté contre 1 chance sur 100 pour le vacciné, le risque est donc divisé par 2 ; si on multiplie les nombres par mille on a 2 000 infections chez les non vaccinés contre seulement 1 000 chez les vaccinés, soit une réduction qui ne me parait pas insignifiante de 1 000 !

Mais là où ça se gâte vraiment c'est quand de Lorgeril nous sort qu'un scientifique arriverait à la conclusion que « La diminution du risque absolu est de 1% ou de 0,01 »...

Non, la diminution du risque absolu, qui passe de 2% chez les non vaccinés à 1% chez les vaccinés, n'est pas de 1% et encore moins d'un fantaisiste 0,01 qui ne veut rien dire ; en réalité la diminution de 2% à 1% est de UN POINT DE POURCENTAGE ! Qui correspond à une baisse de 50% !

Ceux qui me suivent depuis un certain temps se souviennent certainement de François Gervais (voir François Gervais et Benoit Rittaud sont fâchés avec les mathématiques !) qui avait affirmé, en présence du mathématimancien Benoit Rittaud, que la concentration du CO₂ dans l'atmosphère était passée de 0,03% à 0,04%, ce qui représentait, pour lui, une augmentation...de 0,01% ! Evidemment la hausse de la concentration du CO₂ est bien plus importante, puisqu'en pourcentage on arrive à +33,33% ((0,04 - 0,03) / 0,03 = +33,33%), et même à +48% quand on utilise correctement les ppm à la place des % : (415 - 280) / 280 x 100 = +48% !

On voit ici, avec l'exemple du CO₂, que la variation relative a bien plus d'importance que les proportions absolues.

Mais en médecine peut-être qu'effectivement il faut payer davantage d'attention aux données absolues qu'à leur évolution, ainsi dans l'exemple de de Lorgeril on est en droit de se poser la question suivante : est-ce qu'une diminution du risque absolu d'un point de pourcentage (et non de 1%...) est quelque chose de significatif, et est-ce que la variation (forcément relative) de 50% n'est pas quelque chose d'exagéré, de trompeur ?

Pourquoi pas ?

Personnellement je ne sais pas répondre à ce genre de question, mais j'ai quand même comme l'impression que si on divise un risque par deux cela vaut quand même le coup d'essayer.

Autrement à part cela de Lorgeril a fini par me censurer, mes commentaires ne sont plus publiés et il l'annonce en plus fièrement :
Michel de Lorgeril 20/07/2021 À 08:58

Vous devenez franchement grossier et ce sera votre dernière permission sur ce blog car ma patience a des limites.

J’illustre votre profonde naïveté en vous citant : « je doute fortement que l’ensemble de la communauté scientifique internationale soit débile au point de ne pas comprendre qu’en matière de vaccination on est dans un domaine différent de celui de la médecine qui traite des malades. »

Vous êtes bon pour le Ministère. Bonne chance !
Monsieur s'est sans doute vexé parce que j'avais écrit ceci :
Par ailleurs, je dois vous avouer qu’en traitant Anthony Fauci de crétin vous descendez d’un cran dans mon estime, mais j’imagine que ça vous en bouge une sans déranger l’autre.
La citation attribuée à Jacques Chirac a dû en fait déranger l'autre, on comprend donc l'énervement de quelqu'un à qui ça gratouille plutôt que ça chatouille et qui se croit infiniment supérieur à quelqu'un comme Fauci :
Michel de Lorgeril 19/07/2021 À 13:35

Si vous aviez encore des illusions sur Tonio Fauci, vous voilà servi…
S’il était le seul crétin à déblatérer…
Lisez les articles des médias conventionnels ; c’est consternant !
Et jamais une ligne pour un débat contradictoire…
Oui c'est vrai, les médias conventionnels c'est de la merde, mieux vaut prendre ses (ré)informations chez Valeurs Actuelles ou Reinfocovid, là c'est du lourd, sans compter bien sûr le blog de Michel de Lorgeril, dans lequel tout n'est même pas mauvais.