mardi 13 septembre 2022

Anne-Laure Bonnel, la pasionaria du Donbass

 J'ai déjà écrit le 8 mars dernier au sujet de la damoiselle Bonnel (voir Anne-Laure Bonnel, la petite télégraphiste du Kremlin ? ) et force est de constater que je ne changerais quasiment rien si je devais remettre une louche à son sujet.

Vous remarquerez que mon billet date du 8 mars, soit une quinzaine de jours seulement après l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

A cette époque nous savions tout des exactions commises par les Russes, je commençais ainsi mon billet par ces mots :

 Il y a actuellement en Ukraine d'innombrables crimes de guerre qui sont commis par l'armée russe au détriment du peuple ukrainien ; les Russes bombardent sciemment des immeubles d'habitation, mitraillent ou lancent des obus de mortier délibérément sur les civils qui tentent de fuir, tout ceci peut être constaté quasiment en temps réel avec toutes les vidéos de particuliers ou les reportages de journalistes sur le terrain, sans qu'on puisse mettre en avant une quelconque tentative de manipulation de l'« image » à des fins de propagande, même si certaines sources peuvent à juste titre paraitre douteuses tout en étant ultra-minoritaires et très rapidement « débunkées » (voir par exemple Ukraine : les fake news déferlent sur les réseaux sociaux, qui tentent de les endiguer)

Donc dès le début du conflit tout était parfaitement connu et par la suite tout ce que nous savions alors a été confirmé et amplifié par d'innombrables autres crimes commis par les envahisseurs ; ainsi le bombardement de la maternité de Marioupol date...du 9 mars, soit un jour seulement après mon billet !

Il y a eu ensuite les révélations du massacre de Boutcha « une série de crimes de guerre commis pendant l'invasion de l'Ukraine par la Russie, entre les  et  (source Wikipédia), ce que bien évidemment j'ignorais le 8 mars alors qu'ils étaient perpétrés.

Nous avons également eu le bombardement de la gare de Kramatorsk le 8 avril, un mois donc après mon billet. 

La liste n'est pas exhaustive et l'on ne connaitra vraiment l'ampleur des crimes de guerre commis par les Russes que bien après que ce conflit soit terminé, même si nous en sommes déjà en très grande partie informés.

On me retorquera que les Ukrainiens ne sont pas tous blancs comme neige, et tout comme il existe quelques nazillons parmi les rangs de l'armée ukrainienne il y a très certainement un certain nombre de crimes qui sont imputables à quelques illuminés, cependant j'ai deux réponses à apporter :

  1. Il y a très probablement davantage de nazillons dans les rangs de l'armée russe que chez les Ukrainiens ;
  2. Il n'y a qu'un responsable de tous les crimes de guerre commis par des soldats, qu'ils soient Russes ou Ukrainiens ou autres : Vladimir Poutine.
Pourtant nous trouvons toujours, à la date d'aujourd'hui, des gens qui ne changent pas de ligne de conduite malgré toutes les évidences que chacun peut constater en y mettant un peu du sien, et Anne-Laure Bonnel en fait partie.

Je la suivais sur Twitter mais la pimprenelle m'a bloqué, je pense parce que ce que je commentais n'allait pas trop dans le sens du message qu'elle essaie de faire passer auprès de ses adeptes ; aussi j'ai été obligé de créer un autre compte pour pouvoir lire ce qu'elle raconte et je dois avouer que je n'ai pas été déçu.

Ainsi le 12 septembre (donc hier) Anne-Laure Bonnel retweete un certain Nicolas Vidal :

🎯🎙❗️"La vérité cachée du Donbass!" Entretien exceptionnel avec la journaliste Anne-Laure Bonnel ce soir à 18H sur Putsch Live ! Cette interview sera diffusée en exclusivité sur mon compte Gettr !

Anne-Laure Bonnel : l'entretien exceptionnel en exclu sur Gettr !


Dans le fil de commentaires la demoiselle intervient avec ceci :

Et svp, n'oubliez jamais qu'ils ont caché cette guerre dans le Donbass qui date de 2014. J'ai vu, filmé, enregistré. Et aucun média mainstream ne diffusera quoi que ce soit. J'assume et je l'écris on vous prend pour des sots.

Je ne sais pas qui prend qui pour des sots mais je tiens à préciser ici aussi deux choses :
  1. Si aucun média ne reprend la tambouille d'Anne-Laure Bonnel c'est peut-être parce que ça n'en vaut vraiment pas la peine ;
  2. Il est faux de dire « qu'ils ont caché cette guerre dans le Donbass qui date de 2014 »

En effet, la guerre du Donbass a bien été couverte par les médias « mainstream » en 2014, cependant comme ce conflit est rapidement devenu larvé et sans rebondissement les mêmes médias sont passés à autre chose, tout comme avec le Yémen ou d'autres conflits du même type dans le monde ; c'est d'ailleurs ce que certains redoutent avec le présent conflit, s'il devait s'éterniser, immanquablement les médias finiraient là-aussi par mettre en avant d'autres sujets et à « oublier » celui-ci.

Pour illustrer le fait que des médias « mainstream » et assimilés ont bien couvert le conflit en 2014 voici un petit aperçu :

Ce n'est qu'un petit aperçu que l'on peut compléter, si l'on a le temps et l'envie, avec une recherche sur le mot « Donbass » dans quelques médias « mainstream »:


Il est donc assez gonflé de prétendre que « aucun média mainstream ne diffusera quoi que ce soit », cela-dit quand on voit ce que lesdits médias mainstream diffusent comme informations, toutes cohérentes entre elles mais en contrepoint du narratif de la donzelle qui se prend pour une lanceuse d'alerte, on comprend l'agacement provoqué chez celle qui s'est prise d'amour pour les malheureux Ukrainiens pro-russes manipulés par le FSB.

On en rigolerait presque quand on voit ces temps-ci l'accueil réservé aux soldats ukrainiens dans les zones tout juste libérées par ceux qui ont dû subir l'occupation pendant plus de six mois ; voir par exemple Après la contre-offensive ukrainienne dans le Donbass, les habitants des villages libérés témoignent :

A Zaliznytchne, un petit village près de Zaporijjia, les habitants racontent avoir vécu "des choses similaires à celles de leur grands-parents pendant la Seconde Guerre mondiale". Des passages à tabac, des destructions, des pillages, et la peur constante d’être tué. L’arrivée des soldats ukrainiens dans la ville a donc été pour eux un soulagement. 

Ou dans Guerre en Ukraine: dans Izioum libérée, la majorité des habitants se disent "heureux" et soulagés :

Selon plusieurs habitants rencontrés, beaucoup de voisins pro-russes ont pris la route vers l'est, avant même le retrait des soldats du Kremlin. Selon Moscou, plusieurs milliers de personnes ont été accueillies en Russie ces derniers jours. Grigori Pyvovar, a lui rencontré les soldats ukrainiens dès dimanche matin. "Il y avait des larmes dans nos yeux", dit-il.
Il y avait bien, parmi les habitants libérés, des pro-russes qui ont pris leurs cliques et leurs claques, pensant probablement meilleur pour eux de rejoindre ceux avec qui ils avaient collaboré plutôt que de subir la vindicte populaire qui parfois peut s'avérer fatale...


Je n'ai pas encore visionné la vidéo d'Anne-Laure Bonnel, j'ai quelques réticences à le faire, sachant pertinemment qu'elle ne m'apprendra pas grand-chose et que je risque d'être assez vite énervé par le ton larmoyant de celle qui ne voit midi qu'à sa fenêtre orientée vers Moscou.

Quand j'aurai quelques minutes à perdre je dis pas, mais faudra que je me force un peu tout de même.


lundi 5 septembre 2022

Le pic de Nore

 Nous sommes déjà allés au pic de Nore une paire de fois (voir par exemple Le pic de Nore) et la balade d'aujourd'hui avait déjà été effectuée dans le sens des aiguilles d'une montre, alors qu'aujourd'hui nous avons suivi ce que Visorando préconisait dans Le Pic de Nore, à savoir quasiment le même itinéraire mais dans l'autre sens.

Allons tout de suite à l'essentiel.

Mes données personnelles.

Comparons avec Visorando :

  • Ma montre Polar :
    • Durée : 4h59
    • Distance : 11,07 km
  • Visorando :
    • Durée : 4h15
    • Distance : 10,07 km
Comme souvent nous n'avons pas réalisé « exactement » ce qui est écrit dans le topo-guide, ce qui explique la différence en distance ; pour la durée il faut compter avec l'heure de farniente passée au moment de la pause déjeuner auprès des menhirs du bois de Nouret.

Vue satellite.

Les menhirs se trouvent autour du petit appendice situé en haut à gauche.

Vue terrain.

La brume au sommet du pic, mais aussi un manque de vigilance de ma part, ont fait que nous avons « raté » une partie du circuit et nous sommes retrouvés sur le chemin emprunté à l'aller, ce qui nous a obligés d'emprunter une variante pour « récupérer » le bon itinéraire. A l'arrivée au village de Pradelles-Cabardès le même manque de vigilance nous a fait prendre un chemin qui nous renvoyait vers le pic, mais là je ne pouvais pas incriminer la brume pour me dédouaner !

Que voulez-vous, même avec un topo-guide et une carte IGN (n° 2344 ET) dans les mains je suis capable de m'égarer, mais jamais de me perdre ; s'égarer c'est se tromper de chemin tout en étant parfaitement capable de retomber sur ses pattes, alors que se perdre c'est ne plus savoir où l'on est. Et dans le coin pour se perdre il faut vraiment le faire exprès...

Quelques belles images pour terminer.

On y va ou on rentre à la maison ?

Finalement on y va.

Ce n'est pas si catastrophique que ça en a l'air.

On appelle cela des entrées maritimes accompagnées (ou causées) par le vent d'autan, plus exactement l'autan noir ; ici le site Visorando nous dit :
Après la passerelle, bifurquer à droite sur le Chemin du Roquo d'Astié. Après un passage en balcon offrant une belle vue sur le village, arriver à un bifurcation.

Le Roquo d'Astié le voici :

Le Roquo d'Astié.

Pour le « beau point de vue » promis par Visorando on repassera. Une autre fois.

Mais tout n'est pas perdu pour (vent d') autant :

Une trouée de ciel bleu au dessus du Roquo.

Cheminement dans la lande.

L'arrivée au sommet après une heure trente de grimpette.

On a connu temps plus dégagé. Heureusement qu'une aide précieuse est là pour nous expliquer ce que nous voyons ou croyons voir :

Une table de désorientation.

Même les éoliennes n'arrivent pas à chasser la purée de petits pois.

Mais je vous avais dit que tout n'était pas perdu :

Un agréable sentier en sous-bois ensoleillé.

Et nous arrivons enfin au lieu de rendez-vous avec un célèbre Gaulois (qui n'a pas daigné se montrer) :

Un menhir planté là.

C'est dans ces parages que nous cassons la croute et piquons un petit roupillon réparateur. La suite passe par le Roc du Nouret :

Dans la lande en direction du Nouret.

De la lande en veux-tu en voilà.

Depuis le Nouret le Nore dégagé nous fait la nique.

La descente vers Pradelles-Cabardès est une sinécure, aucune difficulté et même pas mal aux cuisses !

Peu avant le village des glacières nous attendent avec leur lot de friandises congelées :

Une glacière relativement bien conservée.

Pour en savoir plus sur ces glacières Wikipédia est votre amie ; extraits :
Les glacières de Pradelles-Cabardès1 sont d'anciennes glacières constituées de fosses semi-enterrées construites au xixe siècle. Elles servaient à la fabrication et au stockage de pains de glace en vue de leur commercialisation.

Une glacière est constituée d’une grande fosse cylindrique d’un diamètre de 8 à 10 m et d’une profondeur équivalente. Le remblai de déblaiement est placé aux abords de la fosse afin d’améliorer son isolement. Un mur de pierre bâti contre les parois habille le puits ; il s’élève au-dessus du sol de 2 à 3 m. Le toit à 2 pans en ardoises est supporté par des arcades en pierre et une charpente en bois. L’édifice comprend aussi 2 portes au niveau du sol : une pour le remplissage de la neige et l’autre pour l’évacuation de la glace. Un petit canal d’écoulement est situé au fond de la glacière pour évacuer l’eau issue de la fonte de la glace.

Je vous laisse lire la suite concernant leur fonctionnement.

Il existe même un chemin permettant de (toutes ?) les découvrir :

Une aire glaciaire ou une ère glacière...?

That's all folks!


mardi 30 août 2022

L'étang d'Izourt

 Une fois n'est pas coutume je vais faire très court.

Arrivée en vue du barrage de l'étang d'Izourt.

Déjà à ce moment on se doute que quelque chose cloche...

Vue surplombante du lac.

Ça se précise...

Vue d'ensemble du lac.

Ça se confirme même...

Pour information, voici une vue « normale » de l'étang d'Izourt :

Source Michel Monceau


Explication avec La Dépêche du 5 août dernier :

La sécheresse touche une grande partie de la France. En Occitanie les lacs sont particulièrement secs. Du Tarn et Garonne en passant par l'Ariège et la Haute Garonne découvrez les images satellites impressionnantes de l'assèchement des Lacs.
Le mois de juillet [2022] est le mois de juillet le plus sec depuis 1959. Cette sécheresse se remarque notamment dans les lacs de la région. Découvrez les images satellites de certains lacs d'Occitanie

Étang d'Izourt : Ariège

Image 1 : 15 juillet [2022] / Image 2 : Juillet 2021

A gauche le 15 juillet dernier, à droite juillet 2021.

Mais l'étang d'Izourt n'est pas le seul à être mis à contribution comme on l'apprend le 11 août avec Sécheresse. La Garonne peut-elle être à sec ? :

Le débit du fleuve [la Garonne] baisse dangereusement. Il est soutenu par les réserves artificielles des Pyrénées, mais jusqu’à quand ? 

La Garonne permet, l'approvisionnement en eau potable d'environ 1 million d’habitants, l’irrigation de 70 000 m² de culture et le fonctionnement d’une trentaine d’industries dont la centrale nucléaire de Golfech. Depuis le mois de juillet, le fleuve est en alerte, son débit flirtant dangereusement avec les 40 m3/seconde à Toulouse.
Sans le soutien à l’étiage notamment des retenues des Pyrénées (une dizaine de barrages EDF dans les Pyrénées et le Massif Central, lacs de Montbel, d’Oô, de Filheit) la Garonne ne serait plus le même fleuve, jusqu’à 40% de son débit provient en effet des lâchers d’eau en été. On peut monter jusqu’à 50%.

Et l'on nous montre une photo de l'étang d'Izourt :

Photo - Étang d'Izourt. © Mathieu Groc via @meteopyrenees.

A l'avenir il faudra donc aller à l'étang d'Izourt plutôt au début du printemps si l'on veut le voir avec sa bonne mine.

Au fait, voici le parcours de ce jour :

Vue satellite.


Climactualités - août 2022

 


 Concentration de l'atmosphère en CO₂

Global Monitoring Laboratory - Carbon Cycle Greenhouse Gases (noaa.gov)

Moyenne mensuelle récente du CO₂ à l'observatoire de Mauna Loa.

Variation de la concentration en CO₂ depuis 1960.


Les lignes et symboles rouges représentent les valeurs moyennes mensuelles, centrées sur le milieu de chaque mois. Les lignes et symboles noirs représentent les mêmes valeurs, après correction pour le cycle saisonnier moyen.

Taux de croissance annuel moyen du CO₂ au Mauna Loa.

Ce graphique montre les taux de croissance annuels moyens du dioxyde de carbone pour Mauna Loa. Les moyennes décennales du taux de croissance sont également représentées par des lignes horizontales pour les années 1960 à 1969, 1970 à 1979, et ainsi de suite.


Voir aussi : Mauna Loa carbon dioxide forecast for 2022 - Met Office

*****

Divers graphiques montrant l'évolution du CO2 (et de la température) au cours des âges.


Changement en parties par million par 1000 ans (Source Climate Central)


Source Graphic: The relentless rise of carbon dioxide – Climate Change: Vital Signs of the Planet (nasa.gov)


Concentrations de l'atmosphère en CO2 depuis 500 millions d'années (source Earth.Org)


Evolution (estimation) de la température durant les 500 millions d'années passées (source Earth.Org)


Attention ! L'échelle des abscisses des deux derniers graphiques n'est pas la même !


*****

ENSO



CURRENT STATUS:

LA NIÑA ADVISORY

La Niña—the cool phase of the ENSO climate pattern—influences the hurricane season, has links to springtime tornado activity, and can boost the Southwest summer monsoon. The latest NOAA outlook says the odds of a La Niña three-peat this winter have risen to more than 70 percent.

La Niña - la phase froide du modèle climatique ENSO - influence la saison des ouragans, est liée à l'activité des tornades au printemps et peut stimuler la mousson d'été dans le sud-ouest. Selon les dernières prévisions de la NOAA, les chances de voir La Niña se répéter cet hiver sont passées à plus de 70 %.

 

Index ENSO de 2013 à 2022 (source weather.plus)


Index ENSO de 1950 à 2022 (source weather.plus)


*****

Données de températures de la NOAA

Climate Change: Global Temperature | NOAA Climate.gov

Température annuelle de surface comparée à la moyenne de 1880 à 2021.


*****

Niveau moyen global de référence (GMSL) basé sur les données des missions TopEx/Poseidon, Jason-1, Jason-2 et Jason-3 de janvier 1993 à aujourd'hui, après élimination des signaux annuels et semi-annuels et application d'un filtre de 6 mois. En appliquant la correction du rebond postglaciaire (-0,3 mm/an), l'élévation du niveau moyen des mers a ainsi été estimée à 3,5 mm/an avec une incertitude de 0,4 mm/an (mis à jour le 2/04/2022)


Sur les 10 dernières années :



Sur les 10 dernières années : 4,36 mm / an (source Aviso)


Sur les 5 dernières années :

 
Sur les 5 dernières années : 4,56 mm / an (source Aviso)


*****


GISS L-OTI anomalies de températures vs 1881-1910

data.giss.nasa.gov


Anomalies de températures pour le mois de juillet 2022 par rapport à la période de référence 1881-1910.

Rappel des années précédentes (à partir de 2016, année la plus chaude) avec leur classement :

  • année 2021 : 1.11 => 5
  • année 2020 : 1.24 => 2
  • année 2019 : 1.21 => 3
  • année 2018 : 1.08 => 6 
  • année 2017 : 1.17 => 4 
  • année 2016 : 1.26 => 1


*****

Polar Science Center

psc.apl.uw.edu

Evolution du volume de la banquise arctique de PIOMAS par rapport à la moyenne de la période 1979-2021.


Fig 11. Moyenne annuelle du volume de glace de mer de PIOMAS


*****

Arctic Data archive system (ADS)

ads.nipr.ac.jp/vishop/#/extent

Evolution de l'étendue de la banquise arctique.

Evolution de l'étendue de la banquise antarctique.

Evolution globale des deux banquises arctique et antarctique.

Historique des Climactualités (l'Arctique est mentionné en premier ; en bleu les valeurs minimalesen jaune les maximales ; la valeur entre parenthèses est la variation par rapport à l'année précédente)


Moyenne des années 1980 à la même date : 7,46 + 18,19 = 25,65 (+3,08)

Août 2022 : 5,06 + 17,51 = 22,57 (-1,05)
Juillet 2022 : 6,74 + 15,88 = 22,62 (-1,15)
Juin 2022 : 9,32 + 13,36 = 22,68 (-1,22)
Mai 2022 : 11,60 + 10,49 = 22,08 (-0,87)
Avril 2022 : 12,84 + 7,50 = 20,34 (-0,96)
Mars 2022 : 13,79 + 4,16 = 17,95 (-1,20)
Février 2022 : 14,14 + 2,17 = 16,31 (-0,44)
Janvier 2022 : 13,70 + 3,00 = 16,69 (-0,23)
Décembre 2021 : 12,50 + 6,32 = 18,82 (-0,32)
Novembre 2021 : 10,79 + 13,48 = 24,27 (+0,37)
Octobre 2021 : 7,97 + 16,98 = 24,94 (+0,99)
Septembre 2021 : 5,04 + 18,04 = 23,08 (+0,20)
Août 2021 : 5,05 + 18,57 = 23,62 (+1,14)
Juillet 2021 : 6,38 + 17,39 = 23,77 (+1,48)
Juin 2021 : 9,09 + 14,81 = 23,90 (+0,33) 
Mai 2021 : 11,29 + 11,66 = 22,95 (+0,54)
Avril 2021 : 12,82 + 8,48 = 21,3 (+0,78)
Mars 2021 : 13,62 + 5,53 = 19,15 (+0,65)
Février 2021 : 13,73 + 3,02 = 16,75 (-0,35)
Janvier 2021 : 13,43 + 3,50 = 16,92 (-0,13)
Décembre 2020 : 12,07 + 7,07 = 19,14 (+0,23)
Novembre 2020 : 9,71 + 14,19 = 23,90 (+0,77)
Octobre 2020 : 6,02 + 17,94 = 23,95 (-0,33)
Septembre 2020 : 4,08 + 18,81 = 22,88 (+0,22)
Août 2020 : 4,06 + 18,43 = 22,48 (+0,26)
Juillet 2020 : 5,78 + 16,51 = 22,29 (-0,17)
Juin 2020 : 9,18 + 14,39 = 23,57 (+0,80)
Mai 2020 : 10,83 + 11,58 = 22,41 (+1,35)
Avril 2020 : 12,60 + 7,92 = 20,52 (+1,30)
Mars 2020 : 13,56 + 4,94 = 18,50 (+0,94)
Février 2020 : 14,30 + 2,81 = 17,10 (+0,64)
Janvier 2020 : 13,63 + 3,42 = 17,05 (+0,56)
Décembre 2019 : 12,26 + 6,65 = 18,91 (+0,99)
Novembre 2019 : 9,85 + 13,27 = 23,13 (-0,67)
Octobre 2019 : 7,06 + 17,21 = 24,28 (+0,01)
Septembre 2019 : 4,31 + 18,35 = 22,66 (-0,03)
Août 2019 : 4,34 + 17,89 = 22,23 (-0,27)
Juillet 2019 : 6,08 + 16,39 = 22,46 (-0,65)
Juin 2019 : 9,09 + 13,68 = 22,77 (-1,01)
Mai 2019 : 10,88 + 10,18 = 21,06 (-0,61)
Avril 2019 : 12,56 + 6,66 = 19,22 (+1,07)
Mars 2019 : 13,73 + 3,83 = 17,56 (+0,19)
Février 2019 : 14,02 + 2,44 = 16,46 (+0,47)
Janvier 2019 : 13,48 + 3,01 = 16,49 (+0,35)
Décembre 2018 : 11,85 + 6,07 = 17,92 (-0,97)
Novembre 2018 : 10,54 + 13,26 = 23,8 (+0,48)
Octobre 2018 : 7,18 + 17,09 = 24,27 (-0,82)
Septembre 2018 : 4,68 + 18,01 = 22,69
Août 2018 : 4,8 + 17,7 = 22,5
Juillet 2018 : 6.67 + 16.44 = 23.11
Juin 2018 : 9.19 + 14.59 = 23.78
Mai 2018 : 11.02 + 10.65 = 21.67
Avril 2018 : 12.82 + 6.33 = 18.15
Mars 2018 : 13.87 + 3.50 = 17.37
Février 2018 : 13.68 + 2.31 = 15.99
Janvier 2018 : 12.68 + 3.46 = 16.14
Décembre 2017 : 11.76 + 7.13 = 18.89
Novembre 2017 : 10.07 + 13.25 = 23.32
Octobre 2017 : 7.82 + 17.27 = 25.09
Septembre 2017 : pas de stats