mardi 29 janvier 2019

Climactualités - janvier 2019

ENSO

Le 29/01/2019 : climate.gov/enso

The Donald ayant décidé de mettre temporairement fin au shutdown (pour un financement de 3 semaines…) nous avons quelques informations laconiques de la part de la NOAA :
The surface of the tropical Pacific Ocean is nice and warm, but the atmosphere has yet to respond. Despite the waiting game, forecasters think there’s a 90% chance that El Niño will arrive soon and continue through the winter.
La surface de l'océan Pacifique tropical est agréable et chaude, mais l'atmosphère n'a pas encore réagi. Malgré l’attente, les prévisionnistes pensent qu’il y a 90% de chances que El Niño arrive bientôt et continue pendant l’hiver.
La dernière mise à jour officielle en date du 10 janvier nous disait ceci :
El Niño is expected to form and continue through the Northern Hemisphere spring 2019 (~65% chance).
El Niño devrait se former et se poursuivre dans l'hémisphère nord au printemps 2019 (~ 65% de chance).
Donc 90% de chance qu'il se produise « bientôt » et 65% (à peu près) qu'il dure pendant tout le printemps.
ENSO-neutral continued during December 2018, despite widespread above-average sea surface temperatures (SSTs) across the equatorial Pacific Ocean [Fig. 1]
La situation neutre d'ENSO s'est poursuivie en décembre 2018, malgré des températures de surface de la mer largement supérieures à la moyenne dans l'océan Pacifique équatorial [Fig. 1]
(par rapport à la moyenne de référence 1981-2010)
Moyenne des anomalies de températures de surface pour la semaine entourant le 2 janvier 2019 (par rapport à la moyenne de référence 1981-2010)
In the last couple of weeks, all four Niño indices decreased, with the latest weekly values at +0.2°C in the Niño-1+2 region and near +0.7°C in the other regions [Fig. 2].
Au cours des deux dernières semaines, les quatre indices Niño ont tous diminué, les dernières valeurs hebdomadaires étant à + 0,2 ° C dans la région Niño-1 + 2 et proches de + 0,7 ° C dans les autres régions [Fig. 2].
(par rapport à la moyenne 1981-2010)
Moyenne des anomalies de températures de surface dans les différentes régions El Niño (par rapport à la moyenne 1981-2010)
Positive subsurface temperature anomalies (averaged across 180°-100°W) also weakened [Fig. 3], but above-average temperatures continued at depth across most of the equatorial Pacific Ocean [Fig. 4].
Les anomalies positives de la température sous la surface (moyennes de 180° à 100°W) ont également faibli [Fig. 3], mais des températures supérieures à la moyenne se sont maintenues en profondeur sur la majeure partie de l'océan Pacifique équatorial [Fig. 4].
L'anomalie du contenu calorifique est calculée en partant de la moyenne des pentades de la période de base 1981-2010.
Moyenne des anomalies de températures de l'océan supérieur dans le Pacifique équatorial. L'anomalie du contenu calorifique est calculée en partant de la moyenne des pentades de la période de base 1981-2010.


Les anomalies sont des écarts par rapport aux moyennes des pentades de la période de base 1981-2010.
Section de la longitude et de la profondeur des anomalies de température (C°) du haut océan pacifique équatorial (0-300m) centrées sur la pentade du 3 janvier 2019. Les anomalies sont des écarts par rapport aux moyennes des pentades de la période de base 1981-2010.
The atmospheric anomalies largely reflected intra-seasonal variability related to the Madden-Julian Oscillation, and have not yet shown a clear coupling to the above-average ocean temperatures. Equatorial convection was generally enhanced west of the Date Line and suppressed east of the Date Line, while anomalies were weak or near average over Indonesia [Fig. 5].
Les anomalies atmosphériques reflètent en grande partie la variabilité intra-saisonnière liée à l'oscillation de Madden-Julian et n'ont pas encore montré de lien manifeste avec les températures océaniques supérieures à la moyenne. La convection équatoriale a été généralement renforcée à l'ouest de la ligne de changement de date et supprimée à l'est de cette ligne, tandis que les anomalies étaient faibles ou proches de la moyenne en Indonésie [Fig. 5].
Les anomalies OLR sont calculées à partir de la moyenne des pentades de la période de base 1981-2010)
Moyenne (W/m²) des anomalies du rayonnement en ondes longues sortantes (OLR) pour la période du 9 décembre 2018 au 3 janvier 2019. Les anomalies OLR sont calculées à partir de la moyenne des pentades de la période de base 1981-2010)
Low-level winds were near average, while upper-level wind anomalies were westerly over the eastern Pacific. The traditional Southern Oscillation index was positive, while the equatorial Southern Oscillation index was slightly negative. Despite the above-average ocean temperatures across the equatorial Pacific Ocean, the overall coupled ocean-atmosphere system continued to reflect ENSO-neutral.
Les vents dans les bas niveaux étaient proches de la moyenne, tandis que les anomalies de vent dans les couches supérieures étaient à l'ouest sur le Pacifique Est. L'indice d'oscillation australe traditionnel était positif, tandis que l'indice d'oscillation australe équatoriale était légèrement négatif. En dépit des températures océaniques supérieures à la moyenne dans l'océan Pacifique équatorial, le système global couplé océan-atmosphère a continué de refléter la neutralité ENSO.
The majority of models in the IRI/CPC plume predict a Niño3.4 index of +0.5°C or greater to continue through at least the Northern Hemisphere spring 2019 [Fig. 6].
La majorité des modèles du panache IRI / CPC prédit un indice de Niño3.4 supérieur ou égal à 0,5 ° C devant se prolonger au moins jusqu'au printemps 2019 dans l'hémisphère Nord [Fig. 6].
 Mise à jour le 19 décembre 2018.
Prévisions des anomalies de températures de surface (SST) pour la région El Niño 3.4. Mise à jour le 19 décembre 2018.

Regardless of the above-average SSTs, the atmospheric circulation over the tropical Pacific has not yet shown clear evidence of coupling to the ocean. The late winter and early spring tend to be the most favorable months for coupling, so forecasters still believe weak El Niño conditions will emerge shortly. However, given the timing and that a weak event is favored, significant global impacts are not anticipated during the remainder of winter, even if conditions were to form. In summary, El Niño is expected to form and continue through the Northern Hemisphere spring 2019 (~65% chance; click CPC/IRI consensus forecast for the chance of each outcome for each 3-month period).
Indépendamment des SST (températures de surface des mers) supérieures à la moyenne, la circulation atmosphérique dans le Pacifique tropical n’a pas encore montré de signes évidents de couplage avec l’océan. La fin de l’hiver et le début du printemps sont généralement les mois les plus favorables au couplage. Les prévisionnistes croient toujours que des conditions précaires d’El Niño vont bientôt apparaître. Cependant, compte tenu du moment choisi et de la préférence d'un événement faible, aucun impact global significatif n'est anticipé pendant le reste de l'hiver, même si les conditions devaient se former. En résumé, El Niño devrait se former et se poursuivre jusqu'au printemps 2019 dans l'hémisphère Nord (environ 65% de probabilité; cliquez sur les prévisions consensuelles du CPC / IRI pour connaître la probabilité de chaque résultat pour chaque période de trois mois).
 en gris = neutre, en rouge= El Niño, en bleu = La Niña.
Prévisions de début janvier concernant ENSO : en gris = neutre, en rouge= El Niño, en bleu = La Niña.

Il y a donc quelques chances d'avoir un faible El Niño ce printemps, par contre c'est du 50/50 pour le reste de l'année entre un El Niño et une situation neutre ; et quasiment aucune chance de rencontrer une La Niña (probabilité maximum de 12% en août-septembre-octobre)

*****

GISS L-OTI anomalies de températures vs 1881-1910 

Le 29/01/2019 : data.giss.nasa.gov

En raison du shutdown la carte du mois dernier n'a pas été actualisée, je la reprends donc ci-après :

Anomalies de températures pour la période décembre 2017-novembre 2018 par rapport à la période de référence 1881-1910.

*****

Coral Reef Watch

Le 29/01/2019 : coralreefwatch.noaa.gov

his figure shows the distribution of the lowest heat stress levels predicted by at least 60% of the model ensemble members. In other words, there is a 60% chance that the displayed heat stress levels will occur.
NOAA Coral Reef Watch's most recent Four-Month Coral Bleaching Heat Stress Outlook is below. This figure shows the distribution of the lowest heat stress levels predicted by at least 60% of the model ensemble members. In other words, there is a 60% chance that the displayed heat stress levels will occur.

*****

Climate Prediction Center 

Le 29/01/2019 : cpc.ncep.noaa.gov

Prévisions de tempêtes tropicales.

*****

Polar Science Center

Le 29/01/2019 : psc.apl.uw.edu

Toujours en raison du shutdown américain les données n'ont pas été actualisées, je reprends donc ci-après le texte du mois dernier :
The year 2017 finished out with an annually averaged sea ice volume that was the lowest on record with 12,900 km 3 , below 2012 for which the annually averaged volume was 13,500 km3 . This was even though extent and sea ice thickness were at record lows during the early months of 2017 but anomalousy little melt for the recent years (Fig 8), brought the ice volume back above record levels.
L'année 2017 s'est terminée avec un volume de glace de mer moyen annuel le plus bas jamais enregistré, avec 12 900 km 3, inférieur à 2012, pour un volume annuel moyen de 13 500 km3. Même si l'étendue et l'épaisseur de la glace de mer étaient au plus bas au cours des premiers mois de 2017, une fonte anormalement faible au cours des dernières années (Fig. 8) a ramené le volume de la glace à un niveau record.
Average Arctic sea ice volume in November 2018 was 9400 km3. This value is the 5th lowest on record about 1200 km3 above the November record that was set in 2012 with ~8200 km3 and about 250 km3 lower higher 2017. Ice volume was 53% below the maximum in 1979 and 36% below the mean value for 1979-2017. November 2018 ice volume falls just a slightly above the long term trend line. 
Le volume moyen de glace de mer dans l'Arctique en novembre 2018 était de 9 400 km3. Cette valeur est la 5ème plus basse enregistrée sur le record d’environ 1200 km3 de plus que le record de novembre établi en 2012 avec environ 8200 km3 et environ 250 km3 de moins que 2017. Le volume de glace était de 53% inférieur au maximum en 1979 et de 36% inférieur à la moyenne 1979-2017. Le volume de glace de novembre 2018 se situe juste au-dessus de la ligne de tendance à long terme.
Pour les cartes se reporter aux climactualités de décembre.

La synthèse est donc toujours la même :
  • l'année 2017 détient le record du volume minimal moyen de la banquise arctique, devançant l'année 2012 qui s'était fait remarquer par son record, qui tient toujours, à la fin de l'été boréal ; 
  • le mois de novembre 2018 est en 5ème position, avec 1200km3 de plus que le record de 2012 ; 
  • le volume de glace est environ un tiers inférieur à la moyenne 1979-2017 ; 
  • le mois de novembre 2018 se situe juste au-dessus de la tendance à long-terme […]

*****

Arctic Data archive system (ADS) 

Le 29/01/2019 : ads.nipr.ac.jp

Evolution de la banquise arctique.

Evolution de la banquise antarctique.


Historique des Climactualités (l'Arctique est mentionné en premier ; en bleu les valeurs minimales, en jaune les maximales ; la valeur entre parenthèses est la variation avec l'année précédente) 

Janvier 2019 : 13,48 + 3,01 = 16,49 (+0,35)
Décembre 2018 : 11,85 + 6,07 = 17,92 (-0,97)
Novembre 2018 : 10,54 + 13,26 = 23,8 (+0,48)
Octobre 2018 : 7,18 + 17,09 = 24,27 (-0,82)
Septembre 2018 : 4,68 + 18,01 = 22,69
Août 2018 : 4,8 + 17,7 = 22,5
Juillet 2018 : 6.67 + 16.44 = 23.11
Juin 2018 : 9.19 + 14.59 = 23.78
Mai 2018 : 11.02 + 10.65 = 21.67
Avril 2018 : 12.82 + 6.33 = 18.15
Mars 2018 : 13.87 + 3.50 = 17.37
Février 2018 : 13.68 + 2.31 = 15.99
Janvier 2018 : 12.68 + 3.46 = 16.14
Décembre 2017 : 11.76 + 7.13 = 18.89
Novembre 2017 : 10.07 + 13.25 = 23.32
Octobre 2017 : 7.82 + 17.27 = 25.09
Septembre 2017 : pas de stats

*****

Le forum de Davos, le meilleur endroit pour prendre des décisions en faveur de l'Humanité…


L'avenir du climatoscepticisme se prépare doucement.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire