jeudi 18 février 2021

Prévisions météo pour la semaine prochaine

 Une fois n'est pas coutume, je vais jouer au présentateur météo, mais avec cependant l'aide de véritables spécialistes, car je n'en suis bien sûr pas un et je n'ai pas, contrairement à Benoit Rittaud, une boule de cristal pour me dire un avenir qui ne se produira pas et qui me ferait passer pour un charlot, ce que je ne souhaite pas pour des raisons purement personnelles qui ne vous regardent pas.

Sur Twitter on peut voir cette carte météo pour la période du 22 au 28 février prochains :

Evolution probable des centres d'action en Europe (source Météo-Contact)

Ma curiosité m'amène à aller regarder un de mes sites favoris que mes lecteurs réguliers commencent à connaitre un peu :

Régime des vents au géopotentiel 250 hPa (source nullschool.net)

Vous pouvez noter la date de la simulation :  le 22 février prochain, donc correspondant au premier jour de la prévision de Météo contact, et que constate-t-on ?

  • l'anticyclone à 1025 hPa centré sur l'Europe est bien visible à 10 kilomètres d'altitude, là où circule le jet stream (ou courant jet) ;
  • la dépression à 990 hPa située dans l'Atlantique nord, au sud du Groenland, est elle aussi présente au géopotentiel 250 hPa ;
  • le flux de chaleur en provenance d'Afrique du nord, signalé par la flèche rouge, s'explique parfaitement par le double enroulement constitué :
    • par les hautes pressions européennes qui tournent dans le sens des aiguilles d'une montre et
    • par le petit système dépressionnaire centré sur l'Espagne (à 10 kilomètres d'altitude je rappelle) qui alimente la pompe à chaleur maghrébine.
Dans ce schéma aucun anticyclone mobile polaire à l'horizon, ce qui va certainement peiner un certain monsieur Antoine (aka AntonioSan) qui officie sur le site Skyfall en tant que présentateur météo stagiaire de première année, lequel va avoir du mal pour trouver une explication qui tienne la route en faisant appel aux mânes de feu Marcel Leroux, ce géographe qui s'était cru climatologue et avait réussi l'exploit d'en persuader quelques uns qu'il avait révolutionné la science climatique avec des thèses sorties de son cerveau imaginatif (mais l'imagination et la science ne font pas toujours bon ménage)

Nous allons donc très probablement avoir une fin de mois de février à caractère printanier, ce qui ne veut pas dire que cela continuera en mars et les mois suivants, le jet stream, « aidé » en cela par un vortex polaire plutôt capricieux ces derniers temps, n'a peut-être pas fini de nous réserver des surprises.

Et si vous habitez au Texas et vous demandez pourquoi vous vous caillez les miches, peut-être que ceci vous éclairera malgré la panne d'électricité dont vous êtes probablement victime :

Régime des vents au géopotentiel 250 hPa au-dessus des Etats-Unis (source nullschool.net)


La date est bien le 18 février, soit aujourd'hui même, et la flèche dirigée vers le bas ne laisse aucun doute sur l'origine du froid polaire qui s'abat jusqu'au sud du pays ; et là non plus, aucun anticyclone mobile polaire pour expliquer la situation (pauvre monsieur Antoine, il doit être au désespoir et chercher à se reconvertir dans la pêche aux moules, une activité où il aurait certainement plus de succès)

Mais ne vous inquiétez pas, à partir de dimanche prochain l'état du Texas devrait retrouver des températures positives dès le matin :

Températures prévues pour samedi matin (source lachainemeteo)


Et que nous dit notre site de référence pour ce jour-là ?

Régime des vents au géopotentiel 250 hPa pour le samedi matin au-dessus des Etats-Unis (source nullschool.net)

De l'air chaud en provenance de l'équateur qui négocie un virage à droite pour adoucir les grandes plaines texanes (entre autres)

J'attends avec impatience les analyses dont monsieur Antoine ne manquera pas de faire profiter ses nombreux admirateurs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire