lundi 24 juin 2019

L'explication de la prochaine canicule ?


Le jet stream (source earth.nullschool.net/#current/wind/isobaric/250hPa)
Situation au 24 juin à 0:20.

Que nous dit le site gloucestershireweather pour les jours à venir ?

Le 25 juin à minuit.

Le 26 juin à minuit.


Le 27 juin à minuit.

Le 28 juin à minuit.

Le 29 juin à minuit.

Voici ce qui est écrit sur le site pour expliquer ce qu'est le jet-stream :
Le courant-jet est une bande étroite d'air circulant rapidement à haute altitude. Habituellement, le courant-jet marque la limite entre l'air polaire froid au nord et l'air plus chaud au sud. Le Jet Stream joue un rôle important en ce qui concerne la météo à travers tout le Royaume-Uni […]
On peut raisonnablement penser que ce qui est valable pour la Grande-Bretagne l'est également pour la France et d'une manière générale pour l'Europe mais aussi pour toutes les régions situées dans la zone d'influence du Jet Stream.

Quelques explications complémentaires données par le site :
[Les courants-jets] sont formés par les différences de température dans la haute atmosphère, entre l'air polaire froid et l'air tropical chaud.
Il est également précisé que c'est en hiver que la différence de température entre les hautes et les basses latitudes est la plus grande, donc c'est en hiver que le Jet Stream est le plus fort avec des vents pouvant aller de 300 à 400mph (480-640km/h) ;

Et comme on le dit souvent, un bon dessin vaut mieux qu'un long discours, ainsi :
Le ballet des ondes de Rosby (source gloucestershireweather)

On voit ici l'explication des « remontées » d'air chaud et des « descentes » d'air polaire que le réchauffement climatique amplifie en affaiblissant le Jet-Stream par le biais de l'amplification arctique ; le site insideclimatenews explique les conséquences probables de cette amplification arctique :
It might seem counterintuitive, but global warming plays a role in blasts of bitter cold weather. The reason: It influences the jet stream.
Cela peut sembler contre-intuitif, mais le réchauffement climatique joue un rôle dans les vagues de froid intense. La raison : il influence le courant-jet.
Le courant-jet polaire peut atteindre plusieurs milles de profondeur et plus de 100 milles de largeur, les vents les plus forts soufflant habituellement de 5 à 10 milles au-dessus du sol. Dans cette visualisation de la NASA les vents les plus rapides sont en rouge ; les vents les plus lents sont en bleu. Crédit : NASA
Sans surprise dans cette configuration le centre des Etats-Unis bénéficie de conditions très « favorables » alors que le nord-est du pays ainsi que l'est du Canada «subit » des températures nettement plus fraiches aux mêmes latitudes. Le même site montre en image la différence entre un fort et un faible Jet Stream :
Le vortex polaire est une vaste zone de basse pression et d'air froid au-dessus des pôles Nord et Sud de la Terre. Lorsque le courant-jet s'affaiblit, il devient plus instable, ce qui permet à l'air froid de plonger vers le sud par endroits tandis que l'air plus chaud se déplace vers le nord ailleurs.

Finalement les choses ne semblent pas si compliquées quand on les regarde de très haut, en attendant voici les prévisions de Météo France pour les jours à venir :
Lundi 24 juin après-midi.

Mardi 25 juin après-midi.

Mercredi 26 juin après-midi.

Jeudi 27 juin après-midi.

Vendredi 28 juin après-midi.

Samedi 29 juin après-midi.

Dimanche 30 juin après-midi.

Une semaine de grand beau temps avec des températures hors normes si tôt dans la saison, cela nous laisse le temps de réfléchir et de se poser la question suivante :
Et si le Jet-Stream y était pour quelque chose ?
Avec une question subsidiaire à titre de rattrapage pour ceux qui auraient butté sur cette première interrogation :
Et si le réchauffement climatique nous promettait de telles situations plus souvent à l'avenir ?
Profitez bien du soleil et de la chaleur, on pourrait bien avoir un été pourri par la suite si le Jet Stream s'avisait de se décaler légèrement sur le côté…



Aucun commentaire:

Publier un commentaire