mardi 17 septembre 2019

Benoit Rittaud et sa conception de la science

Encore une belle perle enfilée par notre mathématimancien préféré, j'ai nommé Benoit Rittaud, qui se base sur un sondage pour justifier sa conception toute personnelle de la science (je rappelle quand même que Rittaud enseigne l'épistémologie, ça fait un peu peur pour ses étudiants, vous ne trouvez pas ?)

Dans Nouveau sondage sur le climat : l’esprit critique résiste toujours voilà-t-il pas qu'il nous assène sans vergogne :
Un sondage YouGov sur la question du climat vient d’être publié. Mené dans plusieurs pays, il indique que le climato-réalisme résiste contre vents et marées à la permanente propagande carbocentriste.
Ah bon !

Tout d'abord, voici ce que nous dit l'introduction du sondage en question :
Climate change may never before have been as firmly fixed in the public consciousness as it is today. With campaigner Greta Thunberg set to speak at the UN’s Climate Action Summit, a new international YouGov survey uncovers attitudes to climate change across the world.
Le changement climatique n'a peut-être jamais été aussi fermement ancré dans la conscience publique qu'aujourd'hui. Alors que la militante Greta Thunberg s'apprête à prendre la parole au Sommet des Nations Unies sur le climat, une nouvelle enquête internationale YouGov révèle les attitudes face au changement climatique à travers le monde.
Et que disent les « attitudes face au changement climatique à travers le monde » ?
Acknowledgement of mankind’s role in the changing climate is widespread
Le rôle de l'humanité dans le changement climatique est largement reconnu.
Là-dessus je suis entièrement d'accord avec Benoit Rittaud, effectivement le « climato-réalisme » est de toute évidence bien vivant dans l'esprit des sondés, bien que le mot « réalisme » n'ait pas tout à fait le même sens pour Rittaud que pour le commun des mortels ; pour lui il s'agit bien sûr de climato-irréalisme et il nous en donne encore une fois ici la preuve avec son interprétation biscornue des résultats de ce qui n'est qu'un sondage et ne reflète de toute façon en rien ce que pense la communauté scientifique, laquelle est d'accord à près de 100% (certains disent 97%, admettons que la réalité est entre les deux) sur le fait que si la température augmente de façon anormale depuis peu c'est uniquement à cause des gaz à effet de serre que nous balançons dans l'atmosphère.

Et le sondage continue en nous donnant quelques précisions utiles :
That climate change is happening and that humanity is at least partly responsible is a view held by the majority across the world. Indians are the most likely to think that human activity is the main reason the climate is changing, at 71%.
Que le changement climatique est en train de se produire et que l'humanité est au moins en partie responsable est un point de vue partagé par la majorité des habitants de la planète. Les Indiens sont les plus susceptibles de penser que l'activité humaine est la principale raison du changement climatique, soit 71 %.
Les Indiens sont donc les plus « réalistes » de la planète, voyons voir qui est le plus « irréaliste » et partage les opinions de Benoit Rittaud :
At 35% Norwegians and Saudi Arabians are the least likely to think this, although a further 36% and 48% respectively in each country think that humanity is partially responsible for the changing climate.
Avec 35%, les Norvégiens et les Saoudiens sont les moins enclins à le penser, bien que 36% et 48% respectivement dans chaque pays pensent que l'humanité est partiellement responsable du changement climatique.
Comme de bien entendu deux pays producteurs de pétrole, cela vous étonne ?

Mais le sondage enfonce davantage le clou dans le pied de Benoit Rittaud :
Majorities in all countries believe that climate change will result in: serious damage to the global economy; cities being lost to rising sea levels; mass displacement of people from some parts of the world to others; and small wars.
Dans tous les pays, des majorités pensent que le changement climatique entraînera de graves dommages à l'économie mondiale, la perte de villes en raison de l'élévation du niveau de la mer, le déplacement massif de populations de certaines régions du monde vers d'autres et de petites guerres.
Et que déduit de tout cela notre ami mathématimancien ?
Les seuls Européens à échapper à l’autoflagellation sont les pays nordiques, ce qui suggère au passage qu’ils semblent avoir bien intégré leur statut d’autorité morale. Le « modèle scandinave » n’est-il pas une tarte à la crème des professeurs de vertu ?
Ben voyons !

Il est vrai que les pays scandinaves seront plutôt épargnés par la hausse possible de 6 à 7°C (voir dernières nouvelles de Météo France) et pourront même y trouver de nombreux avantages, par contre on se demande bien pourquoi les Philippines ou le Vietnam sont les plus pessimistes comme le montre ce tableau :
Les craintes que le changement climatique ait un impact important sur la vie d'une personne sont beaucoup plus faibles dans les pays occidentaux que dans les pays de l'Est et du Moyen Orient.
 
Mais il est vrai que Benoit Rittaud n'habite pas aux Philippines, on ne peut donc pas le suspecter de partialité dans ses commentaires sur le sujet.


138 commentaires:

  1. """"Dans tous les pays, des majorités pensent que le changement climatique entraînera de graves dommages à l'économie mondiale, la perte de villes en raison de l'élévation du niveau de la mer, le déplacement massif de populations de certaines régions du monde vers d'autres et de petites guerres""""

    Et que fait notre comptable retraité ? rien, il s'en fout et préfère aggraver la situation en allant se balader à Ténérife...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert, arrêtez de vous ridiculiser en public, ce n'est pas bon pour votre image.

      Supprimer
    2. Quelque chose me disait que Robert allait nous sortir la blague qui s'imposait ... Gagné :D

      Supprimer
    3. Le pire c'est que Robert ne blague pas, il est sérieux...

      Supprimer
    4. Géd je ne sais pas qui est le plus ridicule, celui qui agit ou celui qui sait mais ne fait rien à part taper sur les climatonégateurs façon cour de récréation d'école primaire....

      https://www.activesustainability.com/climate-change/6-actions-to-fight-climate-change/

      Supprimer
    5. et j'enfonce le clou..

      https://www.lemonde.fr/climat/article/2018/05/07/le-tourisme-fait-s-envoler-le-rechauffement-planetaire_5295656_1652612.html

      Supprimer
    6. Vous êtes mignon tout plein Robert, tellement naïf que cela en est vraiment touchant.

      Je cite un passage du lien que vous me donnez : « Sans surprise, les Américains pèsent le plus fortement dans ce bilan, et sont à l’origine d’environ un quart des « émissions touristiques ». Ils sont suivis des Chinois, dont les classes émergentes sont de plus en plus voyageuses. Arrivent ensuite, dans le « top 10 » des pays émetteurs, l’Allemagne, l’Inde, le Mexique, le Brésil, le Canada, le Japon, la Russie et le Royaume-Uni. »

      Quand vous aurez convaincu ces centaines de millions de gens de ne plus prendre l'avion je daignerai envisager de faire de même, en attendant plutôt que de rester dans mon trou comme vous à me morfondre en regardant les autres se faire plaisir permettez-moi d'agir comme il me plait, ce qui ne m'empêche pas de dénoncer les charlatans qui nient les problèmes du RCA, ce qui au fond est ma principale motivation.

      Pour les leçons de morale j'ai passé l'âge et vous êtes de toute façon un très mauvais précepteur.

      Supprimer
    7. Pour apporter la réflexion de Michael Mann : https://eu.usatoday.com/story/opinion/2019/06/03/climate-change-requires-collective-action-more-than-single-acts-column/1275965001/ et la phrase qui résume parfaitement la situation ici ; "In contrast, a focus on personal action can divide us, with those living virtuously distancing themselves from those living “in sin.”"

      Supprimer
    8. Je suis bien conscient de vivre "in sin" mais j'ai aussi un gros défaut, je suis réaliste, à la limite du cynisme, je sais que je ne suis pas grand chose et que mes actions sont comme un pet de mouche dans l'océan, ce que Michael Mann traduit à sa façon, donc je n'ai strictement aucune mauvaise conscience à prendre l'avion même si je sais que l'avion est une source importante d'émissions de CO2.

      A ce sujet j'ai retrouvé l'Atlas des énergies mondiales (éditions Autrement) dans lequel on peut lire page 82 : « la mobilité mondiale des voyageurs devrait continuer à croitre d'ici 2050 […] Elle serait potentiellement de 3 à 4 fois supérieure en passagers-kilomètres à celle de 2000 […] le transport aérien de passagers est le segment qui se développe le plus vite en chiffres absolus » ; par ailleurs les prévisions d'Airbus sont à la hausse pour les 20 prochaines années (voir https://investir.lesechos.fr/actions/actualites/airbus-releve-sa-prevision-de-demande-d-avions-neufs-pour-les-20-prochaines-annees-1872569.php) et comme j'imagine que Boeing ne doit pas être en reste cela me fait penser que tant qu'il y aura du pétrole disponible à prix concurrentiel, ce qui va être le cas encore pendant quelques décennies, de plus en plus de gens prendront l'avion pendant que Robert restera sagement chez lui à les regarder passer dans le ciel ; mais il aura sa bonne conscience pour lui, c'est déjà ça.

      Supprimer
  2. L'inde est aussi un producteur de pétrole au même titre que la Norvège.
    Encore une bien mauvaise analyse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour cela que l'Inde se classe au 2e rang mondial des importateurs de pétrole !

      Comme analyste vous êtes un champion, il n'y a aucun doute là-dessus.

      Bien des pays produisent du pétrole dans le monde, il faudra me dire en quoi mon analyse (à moins que vous ne parliez de celle de Rittaud) est mauvaise, mais la brièveté de votre commentaire me laisse supposer que vous n'avez pas beaucoup de munitions à tirer.

      Supprimer
  3. L'inde produit 40 MoT/an, La Norvège 80 elle se classe dans ce sondage au même niveau que l'Arabie et ses 500 MoT/an. Donc non la production n'a rien de déterminant dans ce sondage.
    Un commentaire bref, parce que le reste c'est votre blabla classique et insignifiant, donc rien à redire.
    Au passage, l'Inde en importe beaucoup parce que c'est un GROS pays - il y a confusion et vous êtes vraiment un âne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors deux choses à préciser pour vous mettre les points sur les i :

      1 - ce sondage ce n'est pas moi qui l'ai commandé ni réalisé, ses résultats vous incommodent peut-être ou vous paraissent étranges, j'en ai rien à faire c'est votre problème.

      2 - mon billet ne faisait que vous faire voir qu'on pouvait avoir d'autres vues sur ce sondage que ce qu'en donne Rittaud, en aucun cas je n'ai eu l'intention de l'analyser en détails ou d'en tirer quelque conclusion que ce soit ; comme je l'ai précisé ce n'est qu'un sondage qui ne remet nullement en cause ce que disent les scientifiques, mais comme vous n'êtes pas un âne vous l'aviez compris, n'est-ce pas ?

      Supprimer
    2. Autre chose concernant votre « Donc non la production n'a rien de déterminant dans ce sondage. »

      Là c'est vous qui faites l'âne sans trop vous en rendre compte.

      La Norvège et l'Arabie Saoudite sont deux pays pour lesquels le pétrole est une ressource essentielle dans leur économie, donc bien évidemment que cela peut avoir une influence sur la perception qu'ont leurs habitants sur le réchauffement climatique, si vous en êtes à nier même cela c'est que vraiment il n'y a plus rien à faire pour vous récupérer.

      Supprimer
    3. Un vrai âne est bien moins bête que certains humains ainsi qualifié !
      ;)

      Supprimer
  4. Ce sondage montre l'etendue du travail qu'il faut faire. Esperons que l'évolution court terme de la situation avec malheureusement des conséquences dramatiques ouvrira les yeux sur la folie dans laquelle nous nous sommes engagés.
    Esperons aussi que tout cela ne reste pas impuni ...

    RépondreSupprimer
  5. Oui ça pourrait fonctionner et vous aimeriez bien qu'il en soit ainsi sauf que La Suède de Greta a les mêmes résultats à ce sondage - pour info elle produit plus d'éolien que de pétrole ;)
    Vous êtes définitivement un âne à vouloir persister coute que coute avec votre analyse foireuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'avez donc strictement rien compris et vous continuez à vous enferrer.

      Pourquoi ne suis-je pas surpris ?

      Supprimer
  6. Vous voulez punir qui Benhur, ceux qui crament du CO2 pour aller se promener é Ténériffe? vos ancêtres pour avoir inventer le moteur à explosion? la jeunesse grosse consommatrice de smartphone et d'internet? l'Arabie Saoudite et la Norvège?
    Ca devient vraiment grave et inquiétant ici...

    RépondreSupprimer
  7. "Vous voulez punir qui Benhur" ?

    Ceux qui pour des interets electoralistes court terme mettent en danger notre avenir .
    Ceux qui, par idéologie, refusent le progrés et détourne la Science .
    Ceux qui ont abandonné l'Humanisme ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là vous me surprenez, j'avais cru comprendre que vous étiez plutôt dans le camp des climato-irréalistes dans lequel se prélasse celui qui persiste à commenter ici alors qu'il serait bien mieux ailleurs (chez Rittaud par exemple)

      Supprimer
    2. En relisant les commentaires anciens vous concernant je m'aperçois qu'effectivement je me suis un peu emmêlé les pinceaux en vous prenant pour ce que vous n'êtes pas, toutes mes excuses !

      Faut me comprendre, je fais mille choses à la fois et je mélange parfois mes interlocuteurs, maintenant je ferai plus attention et reconnaitrai votre char quand il arrivera au coin de la rue;)

      Supprimer
    3. BenHur

      """"Ceux qui, par idéologie, refusent le progrés et détourne la Science .""""

      Qu'appelez vous progrès ?

      Supprimer
  8. https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/progr%C3%A8s/64212

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le progrès est le fait de progresser, tout simplement, mais cela ne dit pas dans quelle direction on progresse, cela peut très bien être vers un abime, dans une impasse ou contre un mur, ou bien sur le chemin d'un monde meilleur, bien malin qui peut dire...

      Supprimer
    2. Belle manière de botter en touche...

      Supprimer
    3. Pourriez-vous svp développer un peu mon cher Robert ?

      Quelle est votre définition à vous du progrès et en quoi la définition du dictionnaire montrée par BenHur vous fait penser à un bottage en touche ?

      Les mots ont un sens qui en principe est défini dans un dictionnaire, donc personnellement cela ne me choque pas qu'on nous donne la définition dans le Larousse.

      Supprimer
    4. Le progrès est un mot valise et d'aucuns y mettent un peu tout et n'importe quoi. il y a une énorme différence entre le "progrès" technologique et le progrès d'une société humaine et nous pouvons constater que si nous progressons au niveau matériel et technologique nous régressons à toute vitesse sur le point de vue humain.

      Supprimer
    5. On est d'accord, relisez ce que j'ai écrit un peu plus haut, ce n'est guère différent de ce que vous expliquez.

      Une remarque cependant, il ne s'agit pas d'un mot valise, sauf à considérer qu'il y aurait deux mots, pro et grès, qui auraient été accolés pour désigner quelque chose qui en ferait l'amalgame, comme les mots franglais ou Benelux ; je pense que vous vouliez plutôt dire qu'il s'agit d'un mot général pouvant désigner plusieurs choses, mais je ne sais pas s'il y a un mot pour qualifier ce genre de mot !

      Supprimer
  9. Bonjour
    Sauf erreur de ma part, Benoit Rittaud enseigne les mathématiques pas l'épistémologie , je pense que vous confondez avec Serge Galam :
    https://www.amazon.fr/scientifiques-ont-perdu-Nord/dp/2259207340 : Serge Galam Directeur de recherche au CNRS, il est membre du Centre de Recherche en Epistémologie Appliquée (CREA) à l'École Polytechnique.
     https://www.futura-sciences.com/sciences/personnalites/mathematiques-benoit-rittaud-140/
    et https://www.math.univ-paris13.fr/~rittaud/Didactique.html
    Autre remarque, vous mélangez la notion de consensus et celle de preuve. C'est la fameuse histoire des 97 % de climatologues d'accord. Le meilleur exemple est celui de la tectonique des plaques, cinquante années de consensus des plus grands scientifiques mondiaux pour expliquer que cette théorie était une foutaise .(http://geologie-patrimoine-matheysine.fr/documents/conferences/2006_conf_tectoplaques.pdf).  Vous pourriez creuser le sujet et faire un article sur le sujet. Cerise sur le gâteau, le promoteur de la théorie de la tectonique de plaques Wegener  n'était pas du sérail  (météorologue et non géologue).
    Un autre exemple plus proche de nous (vécu par ceux qui sont aujourd'hui retraités) est la fameuse raison d'état soutenue par les scientifiques de l'époque pour imposer le diesel (Co2 oblige) dans les années 1980 : http://www.lefigaro.fr/societes/2012/09/25/20005-20120925ARTFIG00310-l-industrie-automobile-defend-le-diesel-envers-et-contre-tout.php
    «Tout bascule au milieu des années 1980, lorsque Jacques Calvet, le patron de PSA, décide de développer des petits moteurs diesel pour ses citadines, comme la Peugeot 205, de façon à alléger la facture des automobilistes», explique Bernard Jullien, directeur du Gerpisa, un centre de recherche sur l'automobile."
    J'ai même entendu il y a quelques mois Sébastien Balibar dans une conférence expliquer qu'une voiture à essence consommait 50 % (je ne suis pas sur du chiffre mais c'est l'idée) de plus qu'un diesel, d'où CO2 en plus d'où RCA. Les erreurs ont la vie dure y compris chez les scientifiques. En regardant le bilan global du diesel versus essence  (consommation, désulfuration, densité, combustion), avec les données  2018, il n'y a pas de différence significative en émission de CO2 !!
    https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/automobile-carburant-emet-plus-co2-essence-gasoil-947/
    https://www.novethic.fr/actualite/environnement/pollution/isr-rse/psa-nissan-volvo-et-volkswagen-leurs-nouveaux-modeles-emettent-plus-de-co2-145453.html
    Ces articles sont incomplets, je vais essayer d'y remédier en écrivant un article plus documenté.
    Salutations
    Saumon


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Sauf erreur de ma part, Benoit Rittaud enseigne les mathématiques pas l'épistémologie »

      Vous avez probablement raison, je me demande cependant s'il n'y a pas de module épistémologie dans l'enseignement de maths, bref, j'ai peut-être surinterprété le genre de commentaire que j'ai pu lire par exemple ici http://effetsdeterre.fr/2010/03/27/epistemologie-ou-climatoscepticologie/ ; extrait : « Bref un cours d’épistémologie qui visait à nous faire comprendre qu’il y a la climatologie et la climatomancie » ; donc même s'il ne donne pas vraiment de cours il semble donner des leçons d'épistémologie dans ses bouquins (je dois préciser que je n'en ai lu aucun, pas envie d'apporter mon obole à un charlatan dont je connais les opinions via son blog et ses interventions radios ou télévisées)

      « vous mélangez la notion de consensus et celle de preuve »

      Certainement pas. Le consensus est simplement l'accord de la communauté scientifique dans sa grande majorité, pour ne pas dire dans sa totalité, sur un sujet donné à un moment donné ; ce consensus peut parfaitement évoluer dans le temps puisque la science avance et des découvertes peuvent invalider certaines convictions anciennes ; je ne pense pas que la tectonique des plaques soit le meilleur exemple (voyez ça avec Robert qui semble en connaitre un rayon sur le sujet), on pourrait plutôt illustrer le consensus et son évolution dans le temps avec par exemple le géocentrisme qui fut à une très lointaine époque le consensus des savants, remplacé par l'héliocentrisme mettant le Soleil et non la Terre au centre de l'Univers, pour enfin arriver à notre époque à un autre consensus qui sera peut-être battu en brèche un jour ou l'autre.

      En ce qui concerne le RCA le consensus actuel dans la communauté scientifique est bien proche de 100% si l'on ne prend bien évidemment en compte que les scientifiques qui bossent sur le climat, sans inclure donc les Allègre, Courtillot, Gervais, Rittaud et consorts qui n'ont aucune légitimité sur le sujet ; et je ne vois pas comment ce consensus pourrait disparaitre ou même diminuer dans l'état actuel des connaissances, pour le moment les pourfendeurs du RCA n'ont absolument rien en magasin, ils ont x théories qui se contredisent mutuellement et ne paraissent pas en mesure d'abattre l'édifice construit depuis 200 ans.

      « je vais essayer d'y remédier en écrivant un article plus documenté »

      Pourquoi pas ? Vous pouvez le publier ici sur mon blog à moins que vous ayez un site à vous ; si cela vous intéresse contactez-moi par mail (cela est également valable pour Robert s'il a quelque chose d'intéressant à dire sur Wegener ou sur un autre sujet)

      Supprimer
    2. Le problème de Wegener c'est qu'il n'a pu apporter aucune explication du mécanisme de la dérive des continents Sa théorie de la fragmentation d'un unique continent n'a donc pas convaincu, il manquait à Wegener (et aux autres) des connaissances indispensables sur la structure interne de notre planète, Ces connaissances seront acquises ultérieurement et à partir de là, plus personne ne contestera la validité de la théorie de Wegener.

      On retrouve un peu le même cas de figure dans la théorie de l'héliocentrisme qui sera validée par Newton (théorie de la gravitation) alors que Galilée (et Copernic) ne pouvait émettre qu'une hypothèse.

      Supprimer
    3. Merci pour ces précisions Robert, il me semble me souvenir également que ce que reprochait l'Eglise à Galilée c'était justement de ne pas apporter la preuve de ce qu'il affirmait, ou quelque chose comme ça, mais vous en savez peut-être un peu plus là-dessus ?

      Supprimer
    4. C'est un peu plus compliqué, en fait, il y a dans l'affaire Galilée plus une opposition philosophique que l’avènement d'une théorie scientifique.
      quelques pistes intéressantes :

      https://philosciences.com/philosophie-et-societe/ideologie-croyance-societe/145-galilee-proces

      https://www.lhistoire.fr/les-enjeux-dun-proc%C3%A8s

      https://clio-texte.clionautes.org/la-science-au-xviie-siecle-galilee.html

      Supprimer
    5. Si je comprend bien , Wengener avait bati sa théorie sur des correlations ( formes des continents, similarité des roches , sediments ...) mais sans apporter la demonstration de la causalité en décrivant les mécanismes ...

      Un peu comme les climato-sceptiques qui spéculent sur le pseudo cycle de 60 ans. A partir d'une observation bien vague , ils imaginent qu'il y a un mecanisme inconnu modulant le climat sans pourtant être capable de le décrire ... Quand Gervais présente les variations de la position du centre de gravité du Soleil, on reste encore dans de la corrélation trés vague.

      La théorie du RCA est plus avancée car tout le monde reconnait la causalité du CO2 avec l'augmentation de la température et les mécanismes sont bien compris et décrits. Ce qui reste á affiner c'est l'aspect quantitatif pour que la théorie soit complete. Car une sensibilité [+1.5 degC - 4.5 degC] c'est trés large.

      Enfin , je pense qu'il ne faut pas mettre tous les scientifiques climato-sceptiques dans le meme sac : il y a ceux qui bavardent , speculent et font le show ( Gervais) et il y a ceux qui travaillent serieusement en essayant de décrire des mécanismes additionels modulant le climat comme Svensmark. Meme s'il a peut etre tort sur l'aspect quantitatif de son mécanisme , cela reste de la Science et c'est interessant.

      Supprimer
    6. """"il y a ceux qui travaillent serieusement en essayant de décrire des mécanismes additionels modulant le climat comme Svensmark.""""

      Désolé de vous décevoir mais Svensmark est du même acabit que Gervais ou Scafetta. Etablir une théorie sur une corrélation d'une quinzaine d'années c'est se foutre de la gueule du monde. On sait depuis longtemps et on n'a pas eu besoin de l'expérience CLOUD pour le savoir que les aérosols sulfurés émis par les émissions anthropiques sont le facteur majeur de la nucléation des nuages.
      A propos de CLOUD, cette expérience n'a jamais été mise sur pied pour vérifier ou infirmer la théorie de Svensmark, elle a été conçue pour mieux comprendre les différents acteurs de la formation des nuages en l'absence d'aérosols sulfurés ceci afin d'en affiner la modélisation...

      Supprimer
    7. https://home.cern/science/experiments/cloud
      "Could there be a link between galactic cosmic rays and cloud formation? An experiment at CERN is using the cleanest box in the world to find out"

      Il me semble que c'est le coeur de la théorie de Svensmark : Moins d'activité solaire --> pLus de bombardement de rayon cosmic --> plus de nuages --> facteur de refroidissement du climat.
      Enfin c'est grossierement le mécanisme que j'ai modestement compris. Reste á vérfier si effectivement les rayons cosmiques peuvent creer des aerosols et á quantifier .
      D'apres ce que j'ai compris , la réponse est : 1) Oui pour le mécanisme et 2) cela n'en crée apparemment pas assez pour justifier un refroidissement.
      Votre commentaire me semble un peu excessif et erroné.

      Supprimer
    8. """"Votre commentaire me semble un peu excessif et erroné.""""

      Pas le moins du monde, l'effet du rayonnement cosmique qui a été étudié comme tous les autres paramètres est marginal en ne peut en aucun cas avoir un effet quelconque sur le climat, j'ajout que Svensmark n'a jamais été fichu de quantifier ce phénomène et que depuis 10 ans il y a anticorrélation.... D'autre part la théorie de Svensmark avait été réfutée bien avant le début de CLOUD

      http://stephenschneider.stanford.edu/Publications/PDF_Papers/Laut2003.pdf

      Supprimer
    9. La conclusion de votre papier ...
      "As to the many publicized studies indicating potential
      mechanisms for solar-climate interactions through modu-
      lation of the atmospheric circulation (Bond et al., 2001
      ;Haigh, 1996, 2001;Shindell et al., 1999, 2001) some of them
      may indeed have identi1ed important physical mechanisms.
      However, further work is necessary to confirm their role."

      Ma conclusion : laissons les chercheurs chercher ...

      Quant á votre remarque acide sur le fait que Svensmark n'ait pas pu quantifier , elle est idiote. C'est l 'experience CLOUD qui a permis une premiere quantification du phénoméne.
      Car si on suit votre raisonnement , vous donnez de l'eau au moulin des climato-sceptiques : en effet l'effet de serre n'a pas été quantifié précisément non plus puisque le GIEC rapporte une sensibilité entre 1.5 degC et 4.5 degC ...

      Supprimer
    10. Avant de traiter les autres d'idiots, il faudrait que vous compreniez de quoi il s'agit, avez vous seulement lu le premier papier de Svensmark et Friis-Christensen (1997) et les suivants ? Pour votre gouverne quand on émet une théorie on apporte des éléments si Svensmark avait eu raison on aurait observé ce phénomène dans l'atmosphère et il aurait pu être quantifié. Je vous rappelle que Svensmark base toute son argumentation sur une corrélation d'une quinzaine d'années seulement.

      """"en effet l'effet de serre n'a pas été quantifié précisément non plus puisque le GIEC rapporte une sensibilité entre 1.5 degC et 4.5 degC ...""""

      Merci de m'éclairer, vous n'avez aucune culture scientifique et vous parlez sans savoir.... Jusqu'à plus ample informé, une sensibilité de 1.5° à 4.5° c'est une quantification même si elle est imprécise car il existe des incertitudes d'ailleurs les études les plus récentes réduisent ces incertitudes...

      Supprimer
    11. Je n'ai pourtant pas de culture scientifique mais je sais ce que j'écris . En l'occurence , j'ai écrit "n'a pas été quantifié precisément" et non pas "n'a pas été quantifié du tout" ... Ensuite je ne vous ai pas traité d'"idiot" , mais j'ai écrit que votre remarque était "idiote" (et je le maintiens)

      Donc vos conseils á deux balles vous les gardez pour vous . Ce sont les extremistes et ayatollahs obtus dans votre genre qui agissent comme de parfaits repoussoirs et marquent contre leur camps. C'est á cause des gens comme vous que rien ne bouge ...
      Vous devriez vous sentir un peu visé par cela : https://public.wmo.int/en/media/news/statement-wmo-secretary-general-petteri-taalas

      "However, I pointed out that the science-based approach is undermined when facts are taken out of context to justify extreme measures in the name of climate action. Action should be based on a balanced view of the science available to us and not on a biased reading of reports by the Intergovernmental Panel on Climate Change, of which WMO is one of the parent organizations"

      Et je suis en accord avec 100% du texte ...

      Supprimer
    12. Ne sodomisez pas les diptères, Le GIEC a quantifié la sensibilité climatique que ce soit précis ou non n'a pas d'importance, Svensmark n'a jamais pu le faire pour soutenir sa théorie fumeuse, parce que votre erreur se trouve là, vous n'avez pas les connaissances pour distinguer un travail sérieux d'une fumisterie.

      Contrairement à vous, je ne suis pas obtus, au contraire je suis ouvert à toute argumentation pour peu quelle soit scientifiquement recevable, je suis désolé mais vous en êtes à des années lumières...

      Googlez effet Dunning-Kruger ça vous donnera une idée de ce que vous êtes.

      Supprimer
    13. Curieux de connaitre votre background pour tenir des propos aussi arrogant ... Ou est ce un secret d'Etat ? Mon petit doigt me dit que je n'aurais aucune réponse á cette question.

      D'autre part quand on ne sait meme pas comment fonctionne le GIEC , on ne ramene sa fraise .. Le GIEC n'a rien quantifié du tout comme vous l'ecrivez .. Il a rapporté dans une fourchette les quantifications faites par differentes études scientifiques.

      Le fait que la théorie de Svensmark soit infirmée ne change rien au fait qu'elle a été menée dans le cadre de la Science. Quand vous racontez n'importe quoi en prétendant que l'experience CLOUD pour la partie "cosmic ray" n'était pas liée á la théorie de Svensmark , c'est du bullshit ... et pour le coup la littérature est lá ( https://www.nature.com/news/2011/11082/full/news.2011.504.html)
      Mais sans doute que les gens du CERN sont assez stupides pour utiliser un equipement de plusieurs milliards d'euros pour confirmer ou infirmer une théorie fumeuse sans interet ..

      Vous faites parti des gens pret á manger leur m... pour ne pas avoir tort.
      Vraiment nul ...

      Supprimer
    14. Gardez vos insultes mon petit, si CLOUD a étudié l'impact des rayons cosmiques, ce n'est pas à cause de la théorie fumeuse (jusqu'à ce que vous m'en démontriez le contraire) de Svensmark mais parce qu'ils partie partie des possibilités de nucléation et rien d'autre.


      Avez vous au moins visionné la vidéo elle est assez claire.

      Vous n'y connaissez rien en science et surtout pas comment elle se construit.

      Supprimer
    15. tiens, je ne suis pas le seul...et ce n'est pas mal expliqué ma foi...

      https://www.les-crises.fr/climat-18-l-imposture-svensmark/

      Supprimer
    16. Et si vous arrêtiez de vous invectiver ?

      Robert je suis un peu d'accord avec BenHur, vous avez un peu trop tendance à considérer que parce qu'on n'est pas scientifique on n'y comprend forcément rien et on doit la fermer, ne pas avoir de background scientifique n'empêche pourtant pas de réfléchir, non ?

      Supprimer
    17. Cool , une référence sur un site pro-Poutine et pro-bachar ... vous avez trouvé rien de mieux comme égout ... moi j'y met pas le petit bout de mon clavier ...
      Bac+9 en quoi ? en medecine .. ca vous donne quoi comme autorité ? rien ...

      Ce débat est d'autant plus crétin que je pense pas Svensmark ait eu raison .. juste qu'il a suivi les canons de la Science ... pas comme les clowns qui dessinent des évolutions de températures à la main ou font le show dans des vidéos Youtube ...

      PS : le Bac+9 dans votre grotte , c' est pas la peine de répondre
      @Géd vous en pensez quoi : Ca ressemble pas à un test sur la théorie de Svensmark ?

      https://home.cern/fr/science/experiments/cloud
      "L’expérience CLOUD (Rayons cosmiques produisant des gouttelettes extérieures) exploite une chambre à brouillard pour étudier un lien possible entre les rayons cosmiques galactiques et la formation des nuages. Elle est alimentée par le Synchrotron à protons du CERN, qui est ainsi le premier accélérateur de particules utilisé pour étudier la science des climats et de l'atmosphère. Les résultats pourraient considérablement modifier notre compréhension des nuages et du climat.

      Les rayons cosmiques sont des particules chargées qui bombardent l'atmosphère de la Terre depuis l'espace extra-atmosphérique. Des études suggèrent qu'ils pourraient avoir une influence sur l’épaisseur de la couverture nuageuse de par la formation de nouveaux aérosols (minuscules particules en suspension dans l'air qui constituent le germe des gouttelettes des nuages). Ces études sont étayées par des mesures prises par satellite révélant la possibilité d’une corrélation entre l'intensité des rayons cosmiques et l’épaisseur de la couverture nuageuse à basse altitude. Les nuages exercent une forte influence sur l'équilibre énergétique de la Terre; des changements d'à peine quelques pour-cent ont une incidence considérable sur le climat. Comprendre la microphysique sous-jacente dans des conditions de laboratoire contrôlées pourrait contribuer à révéler la relation entre les rayons cosmiques et les nuages."

      Supprimer
    18. Apparemment wikipedia est aussi gogol que moi :
      https://en.wikipedia.org/wiki/CLOUD_experiment

      "The primary goal is to understand the influence of galactic cosmic rays (GCRs) on aerosols and clouds, and their implications for climate. Although its design is optimised to address the cosmic ray question, (as posed by Henrik Svensmark and colleagues in 1997) CLOUD allows as well to measure aerosol nucleation and growth under controlled laboratory conditions"

      Donc en résumé les gars du CERN, ils avaient un créneau de libre après une soirée mousse et ils se sont dit :"Tiens si on testait la théorie débile de cet imposteur de Svensmark !!"

      Supprimer
    19. Mince alors ....
      La seule chose que je retiens de ce long débat c'est "Ne sodomisez pas les diptères"

      :D


      Pardon mais c'est trop bon ;)

      Supprimer

    20. BenHUR @

      Alors vous, vous l'êtes plus que la moyenne autorisée. Encore une fois CLOUD n'a pas été conçue pour valider ou invalider l'hypothèse farfelue de Svensmark mais de trouver comment se forment les nuages avant que les aérosols sulfurés anthropiques ne deviennent le facteur majeur de la formation des nuages . Les rayons cosmiques font partie des éléments possibles. On a besoin de ses précisions pour affiner les modèles.

      Je ne suis pas médecin, les fluides sont mon domaine de compétence.

      L'explication de Berruyer tient parfaitement la route ne vous en déplaise. D'ailleurs j'attends toujours de votre part un argument construit au lieu de dénégations de principe.

      Supprimer
    21. Ged je ne suis pas d'accord avec vous, vous n'avez pas les armes pour comprendre de quoi il retourne exactement. la science est et doit rester du domaine des scientifiques. Vous étiez comptable je ne me permettrai jamais d'interférer dans un sujet de comptabilité car je n'y connais rien et pourtant je sais faire un bilan (radiatif par exemple).

      Supprimer
    22. Robert, je n'ai jamais dit que j'avais les armes pour comprendre la science, au contraire, à maintes reprises j'ai bien dit que je ne les avais pas ! Cependant comme je vous l'ai précisé un peu avant cela ne m'empêche pas de réfléchir et vous remarquerez que je ne tente en rien d'imposer mes théories à moi, je me contente de reprendre sur mon blog ce que je pense avoir compris de la science, à vous, ou à VB qui est aussi compétent sinon plus que vous sur le sujet, de me reprendre si je dis des bêtises.

      Et vous avez parfaitement résumé la situation, bien que n'étant pas comptable vous savez faire un bilan, même si vous ne seriez certainement pas capable d'établir les comptes d'une société complexe sans vous gourer, mais par contre je suis certain que vous sauriez lire ce bilan sans trop vous tromper ; de la même manière toute la science du climat commence à être un peu familière pour moi à force de me documenter, mais j'ai toujours des difficultés à lire les études scientifiques en dépit de ma bonne connaissance de l'anglais, ce qui me manque ce sont des bases solides en physique et chimie, même s'il y a des choses que je pige car elles ont été très bien expliqué (à ce sujet vous avez des progrès à faire en explications, je dis ça je dis rien…)

      Supprimer
    23. @BenHur

      « @Géd vous en pensez quoi : Ca ressemble pas à un test sur la théorie de Svensmark ? »

      Je pose mon joker, si VB veut bien relever le défi il est le bienvenu, en attendant j'aurais tendance à croire Robert sur parole sur ce point précis, même si je ne peux pas affirmer qu'il ait raison, les éléments que vous apportez étant effectivement troublants…

      Pour Svensmark je vais vous dire ce que j'en pense, et ce ne sera pas une considération très scientifique de ma part, mais tant pis j'ose : Svensmark est l'idole de la gent climatosceptique qui ne jure que par lui (et quelques autres comme Lindzen ou Curry) et cela me suffit pour le mettre dans la catégorie des personnes « suspectes » sans que je sois bien évidemment capable de vous le démontrer.

      Quant à Berruyer et son site Les Crises s'il fait de la merde quand il s'essaie à de la géopolitique de comptoir de café du commerce ses billets sur le climat sont étrangement assez bien fichus, donc Robert a bien fait de vous donner le lien vers un article concernant Svensmark.

      Supprimer
    24. @Ged
      Désolé mais meme si un site de la fachosphére publiait de bon article sur le climat , je n'irais pas. On a déjá des tarés qui font des massacres de masse racistes au nom de l'écologie donc c'est pas la peine d'en rajouter. Donc un site complotiste pro-poutine/pro-bachar , moi je peux pas ...

      Merci de ne pas etre dans le negationnisme scientifique du cromagnon bac+9 ..
      Un type (et son équipe) échafaude une theorie , publie , une équipe indépendante monte une experience, valide une partie du mécanisme mais infirme la théorie globale (car le mécanisme n'est pas assez fort) . Fin de l 'histoire . Moi j'appelle ca de la Science et c'est pas troublant. Nier le lien entre les deux ( Svensmark, CERN) , discrédite définitivement pour moi celui qui tient ces propos.
      D'ailleurs c'est tres facile : décrivez en trois lignes la théorie de Svensmark et comparer au petit texte issu du site du CERN ...
      Si Svensmark a la cote chez les climato-gogos , c'est peut etre parce qu'ils ont conscience que c'est un des rares qui propose (a proposé) quelque chose dans le cadre de la Science. Il n'a pas nié l'effet de serre . Il a proposé un mécanisme concurrent .
      Et pour cela , il ne doit pas etre mis dans la catégorie des charlatans.

      Supprimer
    25. Le site Les Crises n'est pas à proprement parler un site de la fachosphère, même s'il a une certaine cote parmi les extrémistes par sa coloration nettement complotiste, bien que Berruyer se défende d'être complotiste (mais monsieur Jourdain ne savait pas qu'il faisait de la prose, et Berruyer ne sait pas…), aussi je vous comprends fort bien et n'insisterai pas pour que vous lisiez son billet sur Svensmark.

      Ce dernier peut à mon avis être mis dans la catégorie des charlatans dans le sens où, même s'il ne nie pas l'effet de serre, il le minimise fortement en prétendant contre vents et marées que le soleil a davantage de responsabilité dans le réchauffement climatique ; il nie donc la responsabilité humaine puisqu'il clame que le CO2 n'est qu'un tout petit acteur.

      Si vous ne voulez pas lire Les Crises vous avez un site qui n'est en rien complotiste et qui vous en dira plus sur Svensmark et ses idées : https://www.desmogblog.com/henrik-svensmark

      Extrait : « I believe there's no doubt that CO2 is a greenhouse gas. […] So there's no doubt that CO2 is also affecting climate, but it looks as if that the climate sensitivity to CO2 is probably smaller because the sun is also part of what is going on,” Svensmark said in an interview with the Global Warming Policy Foundation. » Pour info la GWPF est un think tank climatosceptique (https://www.desmogblog.com/global-warming-policy-foundation)

      Autre extrait : « I don't think that we are headed for disaster because there's nothing in the record of data that indicates that the number of storms, droughts—I mean, yea, whatever hurricanes and so on—they are not increasing as what you'd expect from all the things that you hear. So I don't think that we are heading for a disaster, and if that climate sensitivity to CO2 is smaller than what you get from all these climate models, then the change in temperature, you know in the next fifty years, might be quite small » ; je vous laisse lire le reste, c'est très instructif.

      Donc oui Svensmark est un scientifique dont les travaux sur le soleil ont certes une utilité, cependant vous conviendrez qu'il fait bien partie de ceux que l'on appelle gentiment les climatosceptiques, bien qu'il ne soit en rien sceptique sur ses théories personnelles.

      Supprimer
    26. @Ged , merci de votre compréhension . Il y a suffisamment de sites de confiance sans aller se salir la bas . Pour moi ,y aller parce que des articles "seraient bons", cela reléve du biais de confirmation ( mais on y tous sujet) .
      Pour Robert , j'ai la nette impression que c'est un imposteur :
      > nier que Tazieff etait climatosceptique meme devant des évidences
      > nier la filiation de l'experience CLOUD avec la therorie de Svensmark
      > donner un lien complotiste comme référence ( sans doute que du haut de sa trés haute intelligence , il sait trier le grain de l'ivraie sur ce site .."car il y a sans doute des choses vraies" (ton complotiste) )
      N'en jetez plus , la coupe est pleine ....

      D'autant plus qu'á la lecture de ses interventions , il semble avoir comme livre de chevet le manifeste de UnaBomber ... C'est un compagnonnage dont je me passe fort bien .

      Pour finir sur Svensmark, je n'ai jamais dit qu'il n'etait pas climatosceptique. J ái meme commencé par le dire . J'ai dit qu'il a mené ses travaux dans le cadre de la science et que c'est respectable. D'ailleurs de maniere générale , je pense que les scientifiques ( climatosceptique ou climato-alarmiste d'ailleurs) ne devraient pas s'épancher dans les medias. Tout cela devrait rester purement dans le cadre du débat scientifique ( et les forcenés qui iraient dans les medias seraient de facto exclu) avec publications, revues, conférence .. le tout chapotté par le GIEC .

      Supprimer
    27. BenHur

      Ok on va reprendre depuis le début...en espérant que ça serve à quelque chose :

      1 _ Aujourd’hui la majeure partie de la formation des nuages est due aux aérosols anthropiques, la théorie de Svensmark ne pouvait en aucun cas être valide surtout sans quantification et avec une période de corrélation de 15 ans seulement. En outre Svensmark ne prend en compte que l’albédo alors que les nuages ont un double rôle. C’est jusqu’à ce que vous me prouviez le contraire une théorie totalement farfelue qu’elle ait été publiée (voir dans quelle revue avec quel facteur d’impact) ou non.

      2 – Pourquoi CLOUD ? Pour connaitre la sensibilité climatique en réponse au forçage du CO2 les modélisateurs ont besoin de repères. Ces repères se trouvent dans le passé (avant la révolution industrielle) et les nuages qui sont une grande source d’incertitudes ne sont pas répertoriés (il n’existe aucune donnée concernant la couverture nuageuse des siècles passés). Pour avoir une idée de cette fameuse couverture nuageuse, il faut donc la simuler, c’est là le seul et unique but de CLOUD recréer les conditions du passé (sans aérosols anthropiques) pour ce faire on teste toutes les possibilités de nucléation y compris le rayonnement cosmique dont on sait depuis longtemps qu’ils ionisent certaines particules. L’expérience à même permis de découvrir que des particules biogéniques avaient un rôle important dans la formation des nucléons. CLOUD n’a jamais été conçue pour valider ou invalider la théorie de Svensmark (qui a fait l’objet de deux lignes dans les rapports du GIEC que vous n’avez jamais lus.

      Voilà en espérant que vous aurez compris, Quant à m’accuser d’être un imposteur vous n’avez aucun élément qui puisse le prouver et je vous prends sur le domaine de la physique quand vous voulez ; moi par contre il ne m’a pas fallu longtemps pour comprendre à qui j’ai à faire.

      Supprimer
    28. BenHur @

      Autre chose, je m'en bats les roubignolles que Bérruyer soit complotiste ou pas seule m'intéresse sa démonstration laquelle tient (jusqu'à preuve du contraire) la route.

      Supprimer
    29. @Robert

      L'art de travestir la réalité . Il est sur qu'après les matchs on est toujours plus malin pour deviner le résultat ...

      Il se trouve que Svensmark a publié son papier en 1997 ... A cette époque personne, absolument personne sur Terre ne savait si le feedback des nuages était positif ou négatif ( à part vous bien sur). La théorie de Svensmark était donc plausible. Les modèles étaient globalement dans les choux sur ce point ( et aujourd'hui encore cela reste un point d'achoppement : voir interview recente de Bjorn Stevens). D'ailleurs dans le rapport IPPC 2007 , le role des nuages est pointé comme la plus grande incertitude dans la mécaniques du RCA.

      Quant à la filiation entre la théorie de Svensmark et l' experience CLOUD, il suffit d'écouter la présentation de Kirkby ( en charge du projet CLOUD) . Etrangement il cite Svensmark ... étrangement il fait le lien avec le Global Warming ... étrangement il dit qu'avant l'experience il n y avait pas de quantification de l'effet des cosmic ray ( enfin si !!! vous vous saviez que c'était négligeable!)

      https://youtu.be/63AbaX1dE7I

      Quand à la revue dans laquelle Svensmark a été publiée , cela devrait être facile puisque vous vous gaussez d'avoir le papier ... un indice (" Journal of Atmospheric and Solar-Terrestrial Physics ...)

      Donc en plus d'etre un imposteur , vous etes un gros blaireau imbu de vous même.
      Je vous laisse aller vérifier chez Berruyer si le Groupe Bilderberg est en train d'essayer d'asservir l'Humanité dans un complot melant franc maconnerie et finance ....
      Continuez de vous ridiculisez en public ...

      Supprimer
    30. Berruyer est un grand climatologue c'est bien connu ... Ses démonstrations font autorité .... Mouarf ....

      Supprimer
    31. BenHur,

      Vous êtes incroyable, non seulement vous êtes ignorant mais en plus borné à un point qui frise l'imbécillité la plus crasse. On s'en fout que Kirkby ait cité Svensmark dans sa présentation ça n'est que de la com. On sait depuis le début que l'hypothèse de Svensmark ne tient pas la route parce qu'on connait les causes réelles du réchauffement (émissions anthropiques)

      Pas de mesure des rayons cosmiques avant CLOUD ? Mais vous ne faites que creuser mon pauvre ignorant. J'en déduis que vous n'êtes même pas fichu de comprendre correctement ce que dit Kirkby

      Un peu d'instruction pour l'ignorant de service

      https://en.wikipedia.org/wiki/Cosmic_ray

      https://scholar.google.com/scholar?q=cosmics+rays+measurement&hl=fr&as_sdt=0%2C5&as_ylo=1950&as_yhi=1980

      A propos de l'article de Svensmark en voici un extrait :

      """"Since the effect of solar activity on cloud formation
      most plausibly is related to the associated variation of
      the cosmic ray flux, an appropriate representation of
      this flux must be used. Cosmic rays consist mainly of
      protons (90%) and of alpha-particles (9%) plus a
      smaller amount of heavier elements (La1 and Peters,
      1967). The cosmic ray data are being recorded at
      ground-based neutron monitors, which detect variations
      in the low energy part of the primary cosmic
      ray spectrum.""""

      Bizarre Svensmark parle de data qui selon vous n'existaient pas.

      Vous êtes un clown incapable d'argumenter mon pauvre garçon rien d'autre

      Supprimer
    32. J'ai oublié une chose, la revue "Journal of Atmospheric and Solar-Terrestrial Physics" est une revue de quatrième ordre avec un facteur d'impact ridiculement bas (inférieur à 2 à mettre en relation avec Nature est ses 28 en moyenne)..

      Supprimer
    33. Je dois revenir là dessus car d'un part j'ai fait une erreur, ce n'est pas de la mesure des rayons cosmiques dont parle Kirkby mais de leur effet, mais en plus BenHur ment comme un arracheur de dents en disant :"enfin si !!! vous vous saviez que c'était négligeable!" ce que je n'ai jamais dit, j'ai dit qu'on sait que le facteur principal de la formation des nuages depuis quelques décennies c'est les aérosols souffrés émis par les activités humaines, j'ai même précisé que Svensmark n'a jamais été fichu de quantifier cet effet.

      Cet individu n'est qu'un pauvre troll bien velu

      Supprimer
    34. Lol , le fan d'UnaBomber déforme lamentablement mes propos pour essayer de se sortir dans le fosse d'idioties qu'il a creusé :

      Je n'ai jamais dit qu'il n y avait pas eu de mesure des cosmic ray ... j'ai dit qu'il n'y avait eu jamais de quantification propre de leur effet sur la formation de nucleides ...( je me cite : "il n y avait pas de quantification de l'effet des cosmic ray")

      Qand á votre remarque lamentable sur le facteur d'impact , cela devrait finir de convaincre les autres lecteurs du blog que vous n'etes pas un "bac+9"et que vous n'avez jamais publié ...
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Facteur_d%27impact
      "Nombre de revues de domaines spécialisés de haut niveau ont des facteurs d'impact inférieurs à 5. "

      D'autre part la réputation de la revue est excellente et est considéré comme de la litterature blanche. Mais au moins , tout le monde peut voir que vous aviez menti et bluffé en prétendant avoir lu l'article en question ...

      Mange ca ...

      https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/imposteur/41972
      https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/abruti_abrutie/248


      Supprimer
    35. Oh le troll velu, un argument construit à émettre ?

      """""il n y avait pas de quantification de l'effet des cosmic ray")""""

      J'ai rectifié quand je me plante, je n'ai aucune honte à l'avouer; Maintenant j'attends que vous me fournissiez la preuve que CLOUD a été conçue pour vérifier l'hypothèse de Svensmark. je veux la citation d'un article scientifique en faisant état.

      Rien à dire sur votre mensonge éhonté ?

      Le pire c'est que je ne suis certain loin s'en faut que vous ayez compris la théorie de Svensmark... Laquelle est totalement farfelue car elle est indétectable dans l'atmosphère réelle les poussières d'origine naturelle et rien qu'elles ont un effet supérieur d'au moins un facteur 100.

      au fait pouvez vous me dire quelle influence ont ces fameuses poussières sur la viscosité de l'air ?

      Supprimer
    36. Il n'y a aucun mensonge éhonté de ma part . Tout est vérifiable en lisant vos miserables messages.

      "au fait pouvez vous me dire quelle influence ont ces fameuses poussières sur la viscosité de l'air ?"
      Je pense que cette question lamentable finit de vous discréditer ... mais est ce encore possible ?


      @Ged et al

      Au final cette petite discussion ne fait qu'illustrer parfaitement ce que je voulais développer .

      Lorsque les climato-sceptiques s'aménent avec des clowns , il est assez facile de les démonter. En revanche , lorsqu'' ils viennent avec des scientifiques rigoureux , honnete qui respectent les critéres scientifiques ( et il y en a , ne nous y trompons pas ...) alors si on adopte la meme tactique , on se fait défoncer (Robert en est l'exemple parfait) car on les attaque á tort sur leurs compétences, éthique ou motivations.
      D'autre part , les scientifiques climato-sceptiques "old school" n'existent plus (type Salby and co), maintenant ils ont admis la réalité de l'effet de serre anthropique et peuvent déclarer sans rougir qu'ils font partie des "97%" ( c'est á dire ceux qui considérent que le CO2 anthropique est responsable au moins pour 50 % de la recente augmentation de temperature). La contestation s'est déplacé sur sa quantification. Donc quand on me parle de ces gars lá , moi je suis prudent , je dis que c'est interéssant mais qu'il y a des réfutations ( quand je les connais) ou que ces travaux sont encore trés préliminaires.

      Supprimer
    37. """"scientifiques rigoureux , honnete qui respectent les critéres scientifiques ( et il y en a , ne nous y trompons pas ...)""""

      Lesquels ? Qu'on rigole... scientifique rigoureux et climatosceptique sont antinomiques pauvre abruti... Le seul et unique but de ces gugusses est de semer le doute la plupart sont payés par des organismes comme le Heartland institute ou sa filiale allemande l'EIKE dont fait partie Svensmark, lequel en 2018 continuait à défendre sa théorie irrémédiablement réfutée ce qui est en totale contradiction avec l'éthique scientifique.

      https://www.youtube.com/watch?v=8AdAV3Va9Mg


      En fait plus je vous lis plus je suis certain que vous êtes un climatosceptique déguisé (j'ai fait la même chose sur skyfall)

      Supprimer
    38. """"Tout est vérifiable en lisant vos miserables messages."""

      Apportez donc la preuve..

      Supprimer
    39. Comme disait Audiard : "Je parle pas aux ... , ca les instruit"

      Supprimer
    40. "En fait plus je vous lis plus je suis certain que vous êtes un climatosceptique déguisé"

      et en plus parano ...

      Allez pour votre infos :
      J'ai abandonné la voiture depuis 9 mois
      J'ai demandé et obtenu une mutation pro pour eviter de faire 2 A/R en avion par mois
      Je mange 50 % végétarien
      Toutes mes dernieres vacances ont été locales ( rayon 100 km) et en train . sauf pour aller voir mes parents ...

      Donc vos petites lecons de moraline Unabomber ...

      Supprimer
    41. "Lesquels ? Qu'on rigole..."

      Etant donné que le GIEC donne une fourchette de [+1.5 degC - 4.5 degC] , j'imagine aisément que cela signifie qu'il y a des scientifiques , dont les etudes sont prises en compte par le GIEC, qui pensent que la sensibilité climatique est faible .(j'ai déjá dit qu'il n y avait plus de scientifiques serieux qui pensait que le rechauffement climatique n'etait pas anthropique)

      Il y a entre autres M.Aldrin, Skei ,S.Schwartz, A.Otto ....

      Supprimer
    42. quand vous aurez fini de mentir mon pauvre abruti, vous nous préviendrez

      je suppose que votre S Schwartz est Stephen E. Schwartz; le taxer de climatoscepticisme est une pure calomnie... Idem pour M Aldrin...

      Supprimer
    43. Oh, Magne Aldrin n'est pas plus climatologue qu'il n'est climatosceptique... Et vous osez traiter les autres d'imposteur ? Décidément comme dirait Audiard, vous osez tout et c'est à ça qu'on vous reconnait...

      Supprimer
    44. Ce qui est bien avec vous c'est que vous ne lisez que la moitié de ce qu'écrivent les gens et vous completez á votre cerveau malade ...

      Je me re-cite intégralement :
      "Etant donné que le GIEC donne une fourchette de [+1.5 degC - 4.5 degC] , j'imagine aisément que cela signifie qu'il y a des scientifiques , dont les etudes sont prises en compte par le GIEC, qui pensent que la sensibilité climatique est faible .(j'ai déjá dit qu'il n y avait plus de scientifiques serieux qui pensait que le rechauffement climatique n'etait pas anthropique)"

      Ai-je dit qu'il était climato-sceptiques ? NON ...
      J'ai juste cité une liste non-exhaustive de scientifiques ( intégres , honnetes et compétents) ayant publiés un papier avec une sensibilité climatique au CO2 dans la fourchette basse ( < 2.5 degC) .
      Si ces scientifiques pensent que la sensibilité climatiques est faible, de facto elles doivent considerer qu'on a peu plus de temps pour agir . Elles dont donc , de mon point de vue , un frein á une action immediate et efficace dans la lutte contre le RCA.

      Supprimer
    45. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    46. @BenHur et Robert

      Si vous n'arrivez pas à discuter sereinement et que les invectives soient votre seul moyen de communication je vous propose une camomille avant de fermer ce fil de commentaire pour le cas où elle n'aurait aucun effet.

      Supprimer
    47. BenHur mais vous êtes débile au point de continuer à vous enfoncer davantage ? Voici vos propres termes :"Lorsque les climato-sceptiques s'aménent avec des clowns , il est assez facile de les démonter. En revanche , lorsqu'' ils viennent avec des scientifiques rigoureux , honnete qui respectent les critéres scientifiques ( et il y en a , ne nous y trompons pas ...)", et ensuite en répmonse à ma question vous me balancez 4 noms comme ça...

      """" j'imagine aisément que cela signifie qu'il y a des scientifiques , dont les etudes sont prises en compte par le GIEC,

      """"Etant donné que le GIEC donne une fourchette de [+1.5 degC - 4.5 degC] , j'imagine aisément que cela signifie qu'il y a des scientifiques , dont les etudes sont prises en compte par le GIEC,""""

      Bah, vous imaginez de travers car il ne s'agit en rien de scientifiques qui pensent que la sensibilité climatique est faible mais de marge dues aux incertitudes.


      Mais quel troll abruti, on tient là un phénomène

      Otto et al 2013, voici une analyse de ce papier (comme ce n'est pas mon cœur de compétences je ne me permets pas de critiques)

      https://andthentheresphysics.wordpress.com/2013/05/26/is-otto-et-al-2013-just-simply-wrong/

      Supprimer
    48. Robert, avez-vous pris votre camomille ?

      Dernier avertissement.

      Supprimer
    49. Je ne prends pas de camomille et je déteste les menteurs....

      vous pouvez donc fermer le fil.

      Supprimer
  10. penseur saumon

    """" C'est la fameuse histoire des 97 % de climatologues d'accord. Le meilleur exemple est celui de la tectonique des plaques, cinquante années de consensus des plus grands scientifiques mondiaux pour expliquer que cette théorie était une foutaise """"

    Zéro pointé en histoire des sciences.. Apprenez donc pourquoi la théorie de Wegener a été en son temps réfutée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. reponse en 2 parties, je suis trop bavard
      Partie 1
      Bonjour
      Vous pourriez avoir des propos plus tempérés et surtout argumentés: "Zéro pointé en histoire des sciences.. Apprenez donc pourquoi la théorie de Wegener a été en son temps réfutée".
      Sur le fond, dans d'autre commentaires et les échanges avec Ben Hur, vous utilisez régulièrement l'argument d'autorité, encore un travers à éviter.
      Ce que j'ai écrit : "Autre remarque, vous mélangez la notion de consensus et celle de preuve. C'est la fameuse histoire des 97 % de climatologues d'accord. Le meilleur exemple est celui de la tectonique des plaques, cinquante années de consensus des plus grands scientifiques mondiaux pour expliquer que cette théorie était une foutaise"
      Robert, vous pouvez améliorer votre connaissance de l'histoire des sciences en consultant le livre remarquable "voyage à l'intérieur de la terre" de Vincent Deparis et Hilaire Legros page 485 à 507.
      Je n'ai pas dit que Wegener avait trouvé une explication rationnelle à la tectonique des plaques mais simplement que sa théorie appuyée sur des arguments scientifiques avait été réfutée par tous les spécialistes du domaine pendant des décennies et pas nécessairement pour des raisons scientifiques.
      Effectivement, il a proposé une hypothèse fausse concernant le moteur de la tectonique, ce qui est un autre aspect scientifique.
      http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/IMG/pdf/Historique_de_la_tectonique_des_plaques.pdf
      Les arguments avancés :
      • correspondance entre les formes des continents
      • formations géologiques qui se poursuivent
      • analogie des faunes et flores fossiles imposant des liaisons intercontinentales
      • des traces glaciaires

      Supprimer
    2. partie 2
      https://www.emse.fr/~bouchardon/enseignement/processus-naturels/up1/poly/derive-des-continents/La%20derive%20des%20continents%20.pdf
      page 5 : " Tout se passe comme si nous devions rassembler les morceaux déchirés d'un Journal sur la seule base de leurs contours, pour vérifier ensuite seulement que les lignes imprimées se raccordent correctement. Si tel est bien le cas, il ne reste plus qu'à conclure que les morceaux étaient en effet disposés ainsi. Quand bien même nous ne disposerions que d'une seule ligne pour procéder à cette vérification, nous aurions une très grande probabilité de tomber juste. En présence de n lignes cette probabilité est élevée à la nième puissance ". I
      Il a montré une correspondance des espèces animales sur les continents initialement emboités dans la Pangée.
      page 5 : "Il développa tout particulièrement les preuves paléontologiques (parmi les exemples figurent les cas du reptile terrestre Mesosaurus, de la Flore à Glossoptéris, fig. 9), mais il s'appuyait aussi sur des espèces actuelles. Il utilisa en particulier le cas de vers de terre dont Michaelson avait montré des ressemblances faunistique entre espèces d'Amérique du Nord et d'Europe, entre espèces d'Amérique du Sud et d'Afrique, et entre espèces d'Afrique du Sud, d'Australie, d'Inde et de Patagonie"
      Ce qui est intéressant et ce que j'ai dit c'est que tous les scientifiques de l'époque ( y compris un prix Nobel) ont réfuté cette théorie de façon virulente et pas seulement pour des raisons scientifiques:
      : https://www.emse.fr/~bouchardon/enseignement/processus-naturels/up1/poly/derive-des-continents/La%20derive%20des%20continents%20.pdf
      page 4 : "Les idées de Wegener furent très mal reçues, en particulier à cause du caractère pluridisciplinaire de l'auteur. W. Koppen, directeur de l'observatoire de Hambourg écrivait alors: "S'attaquer à des sujets qui sortent des limites tracées à une science par la tradition expose tout naturellement l'intrus à se voir considérer avec méfiance"
      page 6 : " Les arguments des opposants à Wegener n'étaient pas tous scientifiques, et le fait qu'il ne fût pas géologue ou géophysicien ne fût pas l'un des moindres. Outre le fait que A. Wegener était un brillant et donc insupportable touche à tout, la communauté scientifique de l'époque n'était pas prête à comprendre et donc à admettre les hypothèses de Wegener. Plutôt que de rapporter par le menu les diatribes des opposants à la théorie de Wegener je rappellerai seulement qu'en congrès, en 1928, il fut dit: "Si nous devions croire à l'hypothèse de Wegener, il nous faudrait oublier tout ce que nous avons appris durant les 70 dernières années et repartir à zéro "
      Salutations
      Saumon

      Supprimer
    3. Voilà ce que j'appelle un commentaire argumenté !

      Il me semble cependant que nous avons...dérivé...serions-nous devenus...incontinents !

      En tout cas merci pour ces explications qui me semblent claires et illustrent assez bien le fait que le consensus scientifique n'est pas forcément bon et qu'il évolue avec le temps ; il me parait cependant oiseux de faire un parallèle, comme le font certains (pour ne pas dire tous) climatosceptiques, entre le cas Wegener et la situation actuelle sur le réchauffement climatique.

      Supprimer
    4. penseur saumon @

      """" C'est la fameuse histoire des 97 % de climatologues d'accord. Le meilleur exemple est celui de la tectonique des plaques, cinquante années de consensus des plus grands scientifiques mondiaux pour expliquer que cette théorie était une foutaise"""""

      C'est là votre erreur, vous ne savez pas ce qu'est un consensus en science et opposer le consensus des climatologues à l'histoire de Wegener c'est de l'enfumage.

      Le consensus des climatologues n'est pas une affaire d'opinions mais de résultats. quand tous les résultats obtenus pas les différentes disciplines scientifiques impliquées convergent il se dégage un consensus. Wegener n'a pas pu justifier sa théorie, il est donc normal que l'ensemble de ses confrères soient sceptiques corrélation n'étant pas causation.

      Supprimer
    5. C'est faux Robert il n'y a pas de consensus scientifique mais un consensus politique. Il ne peut pas y avoir de consensus scientifique, les seuls "résultats" sur l'effet radiatif du CO2 que nous ayons sont ceux de modèles qui maintenant "balayent" très très large - ce n'est pas acceptable pour un scientifique.
      De plus vous êtes en guerre contre les sceptiques, votre démarche n'a donc plus rien de scientifique, elle devenue purement politique et fascisante puisqu'il maintenant question de punir.
      Le parallèle de penseur saumon et tout à fait judicieux.

      Supprimer
    6. """"les seuls "résultats" sur l'effet radiatif du CO2 que nous ayons sont ceux de modèles qui maintenant "balayent" très très large -""""

      Encore un qui ne sait pas de quoi il parle, il y a des milliers d'études que notre inconnu n'a pas lu qui démontrent notre responsabilité dans le réchauffement actuel.

      Je ne suis pas en guerre contre les sceptiques mais contre les menteurs et les désinformateurs. D'ailleurs le soit-disant scepticisme des climatonégateurs est à géométrie variable et ne va que dans un seul sens.On peut être sceptique du moins au début mais au vu des résultats scientifiques et des preuves qui s'amoncellent on ne peut le demeurer sauf à tomber dans un déni qui tient plus de la posture idéologique qu'autre chose.

      """"ce n'est pas acceptable pour un scientifique."""

      Que vous n'êtes pas...

      Un conseil, faites donc un peu de bibliographie sur le sujet google Scholar est votre ami, vous viendrez me revoir enssuite..

      Supprimer
    7. A travers ce commentaire vous exprimez VOTRE posture idéologique. Il n'y a en réalité aucune preuve sinon la question serait réglée et nous n'en serions pas à pipeauter avec des modèles spaghetti - n'en vous déplaise.

      Supprimer
    8. """"Il n'y a en réalité aucune preuve""""

      Bah, si il y a des preuves et un paquet, lisez donc les rapports du GIEC....

      Supprimer
    9. Unknown raconte n'importe quoi. Mais bon, sommes-nous encore étonné ?

      L'argument zombie de la "preuve" ne cesse de revenir pour essayer de discréditer l'ensemble des physiciens de l'atmosphère en une seule phrase magique. Mais au fait, ce serait quoi, une "preuve", pour le problème qui nous intéresse ? Comment prouve t-on quelque chose en physique ? Prouvez-nous la relativité ou la superposition des états quantiques, tiens, qu'on rigole.

      On ne dispose d'aucune preuve mais de faisceaux d'indices concordant à ce à quoi l'on s'attendrait d'un réchauffement lié à l'injection de CO2 dans l'atmosphère. On fait pareil pour toutes les théories élaborées par les physiciens théoriciens. Les lois font des prédictions, et on vérifie ces prédictions.

      Dans le cas du CO2, on est capable de modéliser la puissance du rayonnement sortant par rapport à la concentration de CO2. On le mesure et, surprise, cela correspond aux prédictions.

      https://pbs.twimg.com/media/EE2u4izXUAw6B5n?format=jpg&name=4096x4096

      Supprimer
    10. l'une des preuves passe par la constante d'Avogadro car elle nous permet de savoir que l'augmentation de la teneur en CO2 est majoritairement due à la combustion => C + O2 = CO2 or à chaque molécule de CO2 atmosphérique supplémentaire, il y a une molécule de O2 en moins.

      Supprimer
    11. Ah Ah super Octal, tout un blabla pour en conclure que concordance = causalité, mais bien sur…
      "on est capable de modéliser la puissance du rayonnement sortant par rapport à la concentration de CO2. On le mesure..."
      Génial vous mesurez le rayonnement de votre modèle et oh surprise ça correspond au rayonnement de votre modèle ;) trop fort nous tenons la preuve!
      Une PREUVE c'est mesurer le rayonnement bien réel - enfin s'il existe - pas celui de votre modèle. Le mesure-t-on? Sinon pourquoi?

      Merci Robert, C+O2 = CO2, vous êtes indéniablement un grand scientifique, c'est censé prouver quoi?

      Supprimer
    12. « c'est censé prouver quoi? »

      En ce qui vous concerne ce qui est sûr c'est que ça prouve que vous n'y connaissez rien et feriez mieux de vous faire tout petit.

      Supprimer
    13. Je ne sais pas s'il est bête ou s'il le fait exprès mais en tout cas, j'arrête de lui répondre.

      Je ré-essayerai quand il y mettra de la bonne volonté pour essayer de comprendre les notions qu'on lui explique, sans passer par le chemin biaisé de son cerveau.

      Supprimer
    14. Je pense que ce n'est même pas la peine d'envisager de réessayer, la bonne volonté n'est manifestement pas en magasin, il y a rupture de stock et aucune commande ne semble être passée pour réapprovisionner.

      Ignorer est la meilleure chose à faire dans ces cas-là.

      Supprimer
    15. Comme d'habitude, dès que vous êtes mis en défaut vous bottez en touche.
      Pourtant il n'y a que deux p'tites questions ;)

      Supprimer
    16. réponse à votre question :

      """"c'est censé prouver quoi?""

      Que vous êtes un ignare que vous ne savez pas ce qu'est la constante d'Avogadro et à quoi elle peut servir..

      Supprimer
    17. Sacré Robert, le moine qui pete plus haut que son cul et qui balance toujours plein de références - hors sujet pour le coup - mais il est tout à fait incapable de développer quoi que ce soit à part des insultes.

      Supprimer
    18. Unkonwn, "Une PREUVE c'est mesurer le rayonnement bien réel - enfin s'il existe - pas celui de votre modèle. Le mesure-t-on? Sinon pourquoi?"

      La science naturelle n'a pas vocation de prouver quoi que ce soit. Elle en serait d'ailleurs parfaitement incapable. La preuve est du domaine des mathématiques ou de la logique. La science ne peut qu'expliquer, au mieux de nos connaissances, un phénomène naturel.

      Mais pour répondre à vos questions, et je suis sincèrement désolé de ne pouvoir vous apporter de "preuve", on mesure le rayonnement sortant et le rayonnement réémis, on peut quantifier la différence, et grâce à la spectroscopie, on peut en déduire les mécanismes responsables. Lisez par exemple l'excellent papier de Raymond Pierrehumbert, Infrared radiation and planetary temperature (http://geosci.uchicago.edu/~rtp1/papers/PhysTodayRT2011.pdf).

      Supprimer
    19. Pour revenir sur Wengener et nourrir la discussion sur les consensus et leur evolutions :
      https://eos.org/articles/tinkering-with-tectonics
      La Science avance dans tous les domaines ..

      Supprimer
    20. Au lieu du lien totalement hors-sujet du climatonégateur déguisé je propose celui-ci nettement plus explicatif quant à la construction d'un consensus :

      https://planet-terre.ens-lyon.fr/article/histoire-tectonique-plaques.xml

      Supprimer
    21. "La science naturelle n'a pas vocation de prouver quoi que ce soit. Elle en serait d'ailleurs parfaitement incapable. La preuve est du domaine des mathématiques ou de la logique. La science ne peut qu'expliquer, au mieux de nos connaissances, un phénomène naturel."
      La loi universelle de la gravitation existe bel et bien et Newton nous en a donné son expression mathématique. La physique est une science naturelle.

      "grâce à la spectroscopie, on peut en déduire les mécanismes responsable" C'est aller un peu vite en besogne! Merci pour cet article, mais il y a quand même beaucoup d'imprécisions et de raccourcis.
      Il est dit "the photon will almost Always be assimilated by collisions…" ce qui semble "presque toujours" interdire un effet radiatif… par la suite c'est très vague et il ne va pas au bout de son résonnement.

      Supprimer
    22. Unknown : "La loi universelle de la gravitation existe bel et bien et Newton nous en a donné son expression mathématique. La physique est une science naturelle"

      La loi universelle de la gravitation de Newton a été depuis longtemps corrigée par la relativité générale d’Einstein. Entre autres parce que la “loi” de Newton ne permet pas d’expliquer pourquoi la lumière est déviée à proximité d’une grande masse. Et encore maintenant, il n’y a pas une explication convaincante unique de la gravitation. La relativité générale fait se mouvoir les corps sur une géodésique, tandis que la mécanique quantique formule l’hypothèse d’une particule sans masse appelée graviton qui informerait les corps distants de leur présence respective. Rien, absolument rien n’est prouvé, et la loi de Newton n’est encore utilisée que dans les circonstances ou les masses, distances et énergies en jeu n’impliquent pas la nécessité de passer autre chose. Le fait qu’on utilise une formulation mathématique pour décrire un phénomène physique ne se justifie que parce que les mathématiques restent un superbe outil pour représenter de façon formelle un système particulier. Mais ne vous y trompez pas, les mathématiques et la physique sont deux disciplines complètement différentes : il n’y a pas de postulat, il n’y a pas d’axiome en physique. Il n’y a pas de théorème ni de démonstration.

      Supprimer
    23. Tout á fait d'accord avec VB.

      Supprimer
    24. On peut aussi citer la précession résiduelle du périhélie de Mercure qui ne s'explique pas par la théorie de la gravitation.

      Supprimer
    25. Heureusement que j'ai des commentateurs comme VB, BenHur, penseur saumon et (oui oui) Robert (j'espère ne pas en avoir oubliés) pour apporter un peu de science dans mon blog, cela rattrape les innombrables messieurs Onyme qui passent de temps en temps pour brasser du vent.

      Je pourrais aussi avoir quelqu'un comme BenHague, mais celui-ci a décidé de rester du côté idiot de la force, alors on se passera de son expertise dans les satellites, c'est bien dommage mais après tout c'est lui qui a choisi.

      Supprimer
  11. Ce n'est pas vraiment la place . mais nous discutions de cela l'autre jour.
    https://www.bccourts.ca/jdb-txt/sc/19/15/2019BCSC1580.htm
    Malheureusement pour Mann , ce n'est vraiment pas á son avantage et je ne comprend pas bien les tweets de Mann qui me semble contredit par le jugement

    RépondreSupprimer
  12. BenHur à

    Visionnez cette vidéo elle vous aidera peut-être à comprendre...

    https://home.cern/science/experiments/cloud

    RépondreSupprimer
  13. Pour ceux qui ont vraiment envie de comprendre :

    https://www.carbonbrief.org/explainer-how-scientists-estimate-climate-sensitivity

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour
    Tout d'abord, je tenais à vous remercier pour votre blog qui reste ouvert sans conditions contraignantes. Je vous remercie également de me proposer de publier mon article sur Je suis passionné par la science. En effet, les 2 blogs dans lesquels j'écrivais assez régulièrement (celui de Sylvestre Huet et  Pierre Barthélemy Passeurs de sciences) viennent de mettre des conditions qui ne me semblent pas raisonnables.Il faut obligatoirement être abonné ! Le prétexte étant que certains écrits (environ 20 %) étaient non publiables car injurieux , insultant ou de ce genre. Ce comportement n'a jamais été le mien,  évidemment. Je rédige régulièrement des articles sans aucune véhémence et plutôt argumentés (vous avez pu juger).Je suis en train de regarder pour ouvrir un blog, mais je me renseigne avant de tomber sur une usine à gaz ou être obligé de payer toujours plus (j'ai une dizaine d'articles sous le coude). J'ai quand même appris à M Huet ce qu'était une incertitude de mesure après 30 ans de blog en 2016 (https://www.lemonde.fr/blog/huet/2016/08/16/climat-juillet-2016-nouveau-record/) je cite : "Dans les commentaires de ma dernière note sur le sujet, un internaute fait remarquer que la précision de la mesure, attachée à une barre d’erreur dans le cadre d’une publication scientifique standard, peut faire douter de ces podiums et classements."
    Je trouve que les échanges entre Robert et Unknow ne sont pas raisonnables, il faut être précis, quantitatif et citer des références scientifiques pour être crédible plutôt que se lancer des invectives et des noms d'oiseau. La science et complexe et les avis tranchés et simplistes sont à proscrire. Je vais paraitre prétentieux (j'assume), il semble que les gens qui s'expriment sur les blog manquent d'une cuture scientifique de base : correlation, causalité, incertitude, discretisation, discrepance, probabilité ...et du coup racontent des aneries. Le fait d'annoncer qu'on est bac +n est pueril.
    Un exemple pour Robert :
    Robert 20 septembre 2019 à 18:39
    """"Votre commentaire me semble un peu excessif et erroné.""""
    Pas le moins du monde, l'effet du rayonnement cosmique qui a été étudié comme tous les autres paramètres est marginal en ne peut en aucun cas avoir un effet quelconque sur le climat.
    https://home.cern/fr/science/experiments/cloud
    L’expérience CLOUD (Rayons cosmiques produisant des gouttelettes extérieures) exploite une chambre à brouillard pour étudier un lien possible entre les rayons cosmiques galactiques et la formation des nuages. Elle est alimentée par le Synchrotron à protons du CERN, qui est ainsi le premier accélérateur de particules utilisé pour étudier la science des climats et de l'atmosphère. Les résultats pourraient considérablement modifier notre compréhension des nuages et du climat.
    Je trouve que les médias (télévision par exemple) et certains blogs ont tendance assez régulièrement à reprendre pour argent comptant des propos digne d'un comptoir de bar,il faut creuser les sujets afin de ne pas hurler avec les loups sans réfléchir. (https://www.wwf.fr/sauver-amazonie). Le dernier en date est l'exemple de la foret amazonienne qui brûlerait comme jamais en 2019 comme on l'a entendu un peu partout(  voir feux en 2004 , 2005 et 2007 ) . J'ai entendu une émission sur France Culture ou un chercheur expliquait que c'était faux et effectivement certains média ont creusé  le sujet.
    https://www.liberation.fr/checknews/2019/08/27/l-ampleur-des-incendies-en-amazonie-est-elle-vraiment-historique_1747356
    Salutations
    Saumon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense moi aussi que les commentaires de Robert et de l'âne Onyme (traduction approximative de Unknown à défaut d'avoir autre chose) ne sont pas très fructueux et l'on n'en tire pas grand chose ; cependant je suis persuadé que Robert peut faire bien mieux alors que monsieur Onyme en est totalement incapable.

      Pour les feux en Amazonie bien sûr qu'il y en a eu avant, et peut-être de pires qu'aujourd'hui, mais à cause de Bolsonaro et de sa politique ils repartent à la hausse alors qu'ils avaient plutôt tendance à diminuer les années précédentes ; les feux sont donc largement imputables à ce monsieur qui donne un blanc-seing à tous ceux qui veulent utiliser la forêt à leur unique profit en abattant des arbres et en les brûlant pour faire de la place à des cultures ou de l'élevage. C'est un peu la même chose quand on entend un climatosceptique dire que le climat a toujours changé, qu'il y a toujours eu des sécheresses, des canicules, etc., tout cela est vrai mais c'est la situation actuelle qu'il faut considérer et constater qu'elle empire.

      Supprimer
    2. Si la responsabilité de Bolsareno dans la reprise des feux de défrichement de l'Amazonie, , par le changement de législation qu'il a introduit, est indéniable; il ne faut pas etre dupe que Macron a porté le sujet avant tout pour des préoccupations de politique interieure (les municipales arrivent) et pour phagocyter le G7 .
      En prenant du recul, et non-obstant les insultes ridicules et indignes de Bolsareno a l'égard de Brigitte Macron, la réaction "souverainiste" du gouvernement brésilien est lourde de sens et pose la vraie question qui fache : Quid de la souverainté nationale d'un pays sur ses ressources naturelles et leur exploitation ?
      En ce moment , l'Australie ouvre un mine de charbon géante, dont l'empreinte CO2 sera infiniment superieure aux feux de Bolsareno, pour alimenter le marché chinois et indien et personne en Europe ou dans le monde ne s'en offusque.
      Donc quid de la souverainté d'un état ? Arrivera t on á imposer des sanctions á des pays ne respectant pas des accords d'émission ? des boycott ? des guerres ? des renversements de gouvernements ?
      L'ONU aura t elle un role á jouer ( quand on voit son impuissance face á des massacres ou des guerres impliquant directement ou indirectement les membres du Conseil de Sécurité , on peut en douter) ?

      Supprimer
    3. Pas de politique ici, que Macron fasse ce qu'il veut c'est son problème, s'il décide d'utiliser Bolsonaro à des fins purement électorales pourquoi pas, après tout ils le font tous, comme on dit « c'est de bonne guerre », en tout cas cela ne prouve rien du tout sur le plan factuel et scientifique.

      L'Australie a du charbon dans son sous-sol et elle est le premier ou le deuxième exportateur (avec l'Indonésie) de charbon dans le monde, alors cela explique beaucoup de choses, et notamment les gens comme Joanne Nova, Jennifer Marohasy et Peter Ridd qui sont de bons petits mercenaires à la solde de l'industrie locale ; tant que l'Australie pourra extraire son charbon et l'exporter elle le fera car c'est une ressource essentielle pour son économie et on ne voit pas très bien pourquoi ils s'en passeraient ; ce qui est comique (façon de parler) c'est que l'Australie est l'un des pays qui souffre et souffrira le plus du réchauffement de la planète.

      Et oui, vous avez mis le doigt là où ça fait mal, c'est bien la souveraineté des Etats qui nous perdra tous (c'est un peu la logique du dilemme du prisonnier : https://wikimonde.com/article/Dilemme_du_prisonnier)

      Supprimer
    4. "Et oui, vous avez mis le doigt là où ça fait mal, c'est bien la souveraineté des Etats qui nous perdra tous"
      Donc vous pensez que les solutions d'atténuation sont inutiles et qu'il faut passer sur les solutions d'adapatation ?
      La question n'est plus de savoir si on doit agir ou pas . La question est de savoir comment allouer nos ressources ( qui ne sont pas infinies) afin de protéger l'Humanité et si possible conserver une notion de progrés afin d'esperer en un futur meilleur.

      Supprimer
    5. « Donc vous pensez que les solutions d'atténuation sont inutiles »

      Pas du tout, je n'ai jamais dit ça, bien au contraire !

      Il faudra bien sûr s'adapter, nous n'aurons pas d'autre choix car la température va encore monter et on ne sait pas jusqu'où ; mais il serait évidemment nécessaire d'atténuer nos émissions afin de limiter le plus possibles nos émissions, seulement je suis très pessimiste sur ce plan là quand je vois ce qui se passe dans la réalité ; on voit bien que la politique à court-terme prend le dessus sur les considérations climatiques qui sont du long-terme, même si certains effets sont déjà sensibles aujourd'hui (mais pas suffisamment pour nous faire réagir vraiment)

      Je l'ai déjà écrit ici sur mon blog, tant que nous aurons des ressources fossiles faciles à extraire à un coût acceptable pour les consommateurs (au sens large du terme, donc nous mais aussi et surtout les entreprises et les états) alors ces ressources seront exploitées, et tant pis pour le climat ! Il n'y a pas que l'Australie à penser avant tout à son économie, en France aussi nos politiques ne prônent pas le chômage qui adviendrait si nous ralentissions notre croissance (et qui dit croissance dit consommation d'énergie, c'est pas plus compliqué que ça)

      Supprimer
    6. Lire non pas « il serait évidemment nécessaire d'atténuer nos émissions afin de limiter le plus possibles nos émissions » mais « il serait évidemment nécessaire d'atténuer nos émissions afin de limiter le plus possible la hausse des températures » ; voilà ce qui arrive quand on remanie son texte et qu'on ne se relit pas avant d'envoyer la purée.

      Supprimer
    7. D'accord , j'ai deux points
      1) Mais si je vous suis bien : vous pensez que l'on va bruler le pétrole / gaz / charbon tant qu'il ne sera pas cher. Ou est l'atténuation ?

      2) allouer nos ressources á des solutions d'atténuation qui au final
      n'auraient pas ou peu d'effet, c'est un peu les gaspiller , non ? dilemne du prisonnier que vous evoquiez .

      et 3) ( oui j'ai un 3 finalement ) Comment pensez vous que doivent s'appliquer les mesures d'atténuation : Bottom - up ou bien Top- Down .. autrement formuler par une atténuation au niveau de l'offre ou de la demande ?

      Supprimer
    8. Je n'ai pas dit que je souhaitais que l'on utilise toutes les ressources fossiles tant que leurs quantités et prix seront abordables, j'ai dit que c'est ce qui va se passer, qu'on le veuille ou non. Donc oui je pense qu'il n'y aura pas d'atténuation suffisante parce que la politique à court-terme va primer, avec ses considérations électoralistes et économiques : moins d'énergie carbonée c'est moins d'énergie tout court, donc moins de croissance, donc plus de chômage, etc. et ce ne sont pas les renouvelables ou le nucléaire qui semblent pouvoir prendre le relais.

      Pour votre dernière question une approche top-down serait la plus efficace, mais comment pourrait-elle être mise en place à l'échelle de la planète ? Dans la réalité c'est le bottom-up qui va l'emporter, car les consommateurs de tous pays sont en majorité pour la croissance et contre le chômage, les gilets jaunes nous en ont donné une toute petite idée : le plus important ce n'est pas le climat, c'est comment on arrive à boucler la fin du mois.

      En 2050 près de la moitié de la population de la planète vivra sur le continent Africain, environ 4 à 5 milliards de personnes qui voudront elles-aussi consommer, tout comme les Chinois, les Indiens, les Américains, les Européens…

      Je vous laisse réfléchir aux possibilités d'atténuation dans ces conditions.

      Supprimer
    9. En fait vous etes climato-fataliste ...

      Supprimer
    10. géd @

      """"mais il serait évidemment nécessaire d'atténuer nos émissions afin de limiter le plus possibles nos émissions, seulement je suis très pessimiste sur ce plan là quand je vois ce qui se passe dans la réalité ;""""

      Vous en êtes un vibrant exemple...

      BenHur,

      je ne suis pas climato-fataliste, je suis juste rationnel, notre société est devenue ce qu'elle est grâce aux fossiles et nous sommes devenus esclaves de ces fossiles. Comme lutte contre le réchauffement et croissance économique sont antinomiques les politiques n'ont pas le choix s'ils veulent avoir une chance d'être réélus. Diviser les émissions de CO2 par 2 c'est multiplier le nombre de chômeurs par 4. Le problème à venir c'est que la raréfaction obligatoire des sources d'énergies majeures va s'ajouter aux désagréments du réchauffement climatique et donc aggraver la situation. On ne réécrit pas l'histoire et homosapiens s'est trompé de route il y a bien longtemps à ce sujet je ne remercierai jamais assez Claude Levi-Strauss pour m'avoir ouvert les yeux.

      Supprimer
    11. Le seule et unique solution si on veut essayer de réduire les inconvénients à venir du réchauffement climatique c'est que chacun s'y attelle et se recentre sur le nécessaire en laissant de coté le superflu.

      Supprimer
    12. géd @

      """"le plus important ce n'est pas le climat, c'est comment on arrive à boucler la fin du mois.""""

      C'est bien la le signe que notre société se délite et ne vous y trompez pas, l'accès à l'énergie (et autre ressources) en est le seul responsable

      Supprimer
    13. @Robert

      « Vous en êtes un vibrant exemple... » et « Le seule et unique solution si on veut essayer de réduire les inconvénients à venir du réchauffement climatique c'est que chacun s'y attelle »

      Vous insistez lourdement et montrez, malgré mes explications et l'intervention de VB, que vous n'avez décidément rien compris, mais c'est pas grave, n'en faisons pas un fromage, ce n'est pas à votre âge qu'on va vous changer le logiciel qui est fermement implanté dans votre boite crânienne.

      « ne vous y trompez pas »

      Ne vous en faites pas pour moi, j'ai lu et écouté Janco ainsi que d'autres qui tiennent le même discours, donc non « je ne m'y trompe pas ».

      Supprimer
    14. """"Vous insistez lourdement et montrez, malgré mes explications et l'intervention de VB, que vous n'avez décidément rien compris, mais c'est pas grave, n'en faisons pas un fromage, ce n'est pas à votre âge qu'on va vous changer le logiciel qui est fermement implanté dans votre boite crânienne.""""

      Ouaip... J'ai un effectivement un gros problème, je considère qu'un homme libre et responsable est un homme qui met les actes en accord avec ses dires. Autrement c'est un mouton.

      la légende du Colibri n'est pas si futile que vous le croyez, l'histoire est pleine d'exemples frappant de ce que peut faire un homme quand il le veut.

      Supprimer
    15. Oui, ça me rappelle l'histoire de Spartacus, il avait voulu devenir libre, il a fini crucifié.

      C'est fou ce qu'on peut faire quand on le veut, monsieur Coué pensait également qu'il suffisait de penser fortement à la guérison et hop on était guéri !

      Le mouton vous salue bien bas:)

      Supprimer
    16. Le problème Géd c'est que beaucoup trop de gens font comme vous et envoient les générations futures dans le mur, j'espère que vous n'avez pas de petits-enfants...

      Moi j'admire ceux qui osent comme la petite Greta, et je n'ai aucun respect pour ceux qui se réfugient derrière les majors du pétrole du charbon de la finance et des politiques.... Chez moi le "ce n'est pas de ma faute et je m'en branle" ça ne passera jamais...

      Supprimer
    17. Bon, je n'insisterai pas...

      Supprimer
    18. J'espère que vous avez écouté Jean Jouzel sur la 5 dans l'émission c'est-à-vous ? il dit exactement la même chose que moi...

      Supprimer
    19. J'ai pris l'émission en cours de route et n'ai écouté Jouzel que vers la fin, mais cela m'étonnerait fortement qu'il ait dit « exactement » la même chose que vous…

      Est-ce que vous avez regarder le 28 minutes de ce soir ? Vous vous seriez rendu compte que la solution n'est pas vraiment uniquement au niveau des individus, et je pense que c'est « exactement » l'avis de Jean Jouzel également.

      Supprimer
    20. Les replay ça existe et je ne ment jamais.. je n'ai jamais que la solution est uniquement du niveau des individus mais qu'elle est l'affaire de tous sans exception et les individus ont un pouvoir que vous ne sembles pas imaginer, il s'appelle passage à l'acte et je fais ma part. Pour exemple j'ai un budget carburant pour 2009 de 315€ et j'habite en campagne à 15 Kms de tout commerce à l'exception du boulanger, médecin et pharmacie et coiffeur.

      Supprimer
    21. C'est super Robert, avec quelques milliers de gens comme vous face aux millions qui rigolent en vous voyant faire c'est vrai que la planète va bien mieux se porter !

      Bon j'avais dit que je n'insisterai pas, j'arrête ici, je vous laisse vous sacrifier pendant que les autres essaient de retourner de leur lieu de vacance après la faillite de Thomas Cook.

      Supprimer
    22. Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt...

      https://www.huffingtonpost.fr/entry/greta-thunberg-scientifiques-rapport-giec_fr_5d8a6ac1e4b0532fa13871bc

      Supprimer
    23. http://www.lefigaro.fr/conso/ces-francais-qui-ne-prennent-plus-l-avion-pour-preserver-la-planete-20190413

      Supprimer
    24. Je suis mort de rire Robert, tenez, ça c'est pour vous, de la part de Michael Mann : https://www.cjr.org/covering_climate_now/michael-mann-climategate-franzen.php?fbclid=IwAR2jEujyizB1aFebQhDAxgf1VW3RuWUwrEZ79uhX3AsynP0MUh5dZQoRRR8

      Extrait : « We’re also seeing a tendency to emphasize personal responsibility and choice over systemic change. The New York Times, in the space of a month or two, had a half-dozen articles touting the importance of individuals. The problem is us and our eating habits, our travel habits. Again, I think this may not be intentional, but it is actually playing into a deflection campaign that is being used by fossil-fuel interests, trying to emphasize the role of individuals to take the pressure off regulation of industry and systemic changes. »

      Bonne lecture, si vous avez des remarques merci de les adresser directement à Mann, moi j'en ai soupé de vos jérémiades.

      Supprimer
  15. Simplement merci ... (á Ged aussi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de quoi, mais vous n'êtes pas exempt de toute critique, certains de vos commentaires ont eu tendance à chauffer l'ami Robert qui ne demande qu'à partir au quart de tour, c'est pour cela que vous êtes à moitié pardonné;)

      Tâchez à l'avenir de vous montrer gentil avec lui et tout se passera bien (il est comme un ours mal léché, faut le savoir et en prendre son parti)

      Supprimer
    2. J'ai fait valoir mon droit á l'auto-défense. Et s'il faut cogner , je peux cogner sec. Mais je ne rentrerai plus dans la provoc pour la provoc

      Supprimer
    3. Croyez-en un judoka (qui n'exerce plus depuis 10 ans mais qui a des souvenirs) la défense doit s'exercer avec souplesse (pas physique mais mentale) afin de défaire l'ennemi en utilisant le moins d'énergie possible, ça n'économise pas le CO2 mais c'est très efficace, surtout pour rester zen et éviter les palpitations.

      Supprimer