lundi 1 août 2022

Mais où sont les neiges d'antan ? (un certain François, mais pas Gervais)

 J'étais allé au port de Vénasque en juillet 2017, il y a 5 ans donc, et j'en avais fait un compte-rendu (voir Le port de Vénasque depuis l'Hospice de France (et accessoirement leçon sur le réchauffement climatique)) mêlant, comme le titre l'indique, randonnée en montagne et petit cours, à mon très modeste niveau de béotien en la matière, sur le changement climatique vu sous le prisme des glaciers du massif de la Maladeta (voir Glacier de l'Aneto et Glacier de la Maladeta).

J'y suis retourné pas plus tard qu'aujourd'hui lundi 1er août 2022 et je dois avouer que c'est pas joli joli à voir.

Je ne ferai pas de compte-rendu de la balade puisque je m'en suis déjà acquitté à l'époque ; le chemin est le même, il n'a pas changé d'orientation ou ne s'est pas subitement décidé à descendre plutôt qu'à monter, je noterai seulement que le refuge de Vénasque, devant lequel passe l'itinéraire, est en réfection et qu'un deuxième refuge, plus grand, est en construction juste à côté ; voici les informations glanées sur le site Accueil, Refuge de Vénasque (ffcam.fr) :

Le refuge de Vénasque est actuellement en travaux et rouvrira ses portes mi Août (les infos sur la réouverture se feront sur le site au fur et à mesure de l'avancement). N'hésitez pas à appeler au refuge (09 87 88 14 69) pour réserver votre séjour.
En attendant cette date, pas d'abri possible sur place ni de restauration, mais possibilité de se ravitailler en boissons !
Merci de votre compréhension.

Et une vidéo en bonus :


Ce que je veux surtout montrer ce sont des photos avant (en juillet 2017) et après (début août 2022 donc)

Vue sur le massif de la Maladeta à la mi-juillet 2017.

Vue sur le massif de la Maladeta début août 2022.

Gros plan sur l'Aneto à la mi-juillet 2017.

Gros plan sur l'Aneto début août 2022.



Sachant qu'en 2017 c'était déjà pas reluisant, est-il vraiment besoin de commenter ?


dimanche 31 juillet 2022

Climactualités - juillet 2022

 Concentration de l'atmosphère en CO₂

Global Monitoring Laboratory - Carbon Cycle Greenhouse Gases (noaa.gov)

Moyenne mensuelle récente du CO₂ à l'observatoire de Mauna Loa.

Variation de la concentration en CO₂ depuis 1960.

Les lignes et symboles rouges représentent les valeurs moyennes mensuelles, centrées sur le milieu de chaque mois. Les lignes et symboles noirs représentent les mêmes valeurs, après correction pour le cycle saisonnier moyen.

Taux de croissance annuel moyen du CO₂ au Mauna Loa.

Ce graphique montre les taux de croissance annuels moyens du dioxyde de carbone pour Mauna Loa. Les moyennes décennales du taux de croissance sont également représentées par des lignes horizontales pour les années 1960 à 1969, 1970 à 1979, et ainsi de suite.

Voir aussi : Mauna Loa carbon dioxide forecast for 2022 - Met Office


*****

Divers graphiques montrant l'évolution du CO2 (et de la température) au cours des âges.


Changement en parties par million par 1000 ans (Source Climate Central)


Source Graphic: The relentless rise of carbon dioxide – Climate Change: Vital Signs of the Planet (nasa.gov)


Concentrations de l'atmosphère en CO2 depuis 500 millions d'années (source Earth.Org)


Evolution (estimation) de la température durant les 500 millions d'années passées (source Earth.Org)


Attention ! L'échelle des abscisses des deux derniers graphiques n'est pas la même !


*****

ENSO



CURRENT STATUS:

LA NIÑA ADVISORY

La Niña—the cool phase of the ENSO climate pattern—influences the hurricane season, has links to springtime tornado activity, and can increase the chance of drought in some regions. The latest outlook has the odds of a La Niña three-peat this winter at close to 66 percent.

La Niña - la phase froide du modèle climatique ENSO - influence la saison des ouragans, est liée à l'activité des tornades au printemps et peut augmenter les risques de sécheresse dans certaines régions. Selon les dernières prévisions, la probabilité que La Niña se reproduise cet hiver est de près de 66 %.
Index ENSO de 2013 à 2022 (source weather.plus)

Index ENSO de 1950 à 2022 (source weather.plus)

*****

Données de températures de la NOAA

Climate Change: Global Temperature | NOAA Climate.gov

Température annuelle de surface comparée à la moyenne de 1880 à 2021.


*****

Elévation du niveau moyen des mers

Mean Sea Level: Aviso+ (altimetry.fr)

Niveau moyen global de référence (GMSL) basé sur les données des missions TopEx/Poseidon, Jason-1, Jason-2 et Jason-3 de janvier 1993 à aujourd'hui, après élimination des signaux annuels et semi-annuels et application d'un filtre de 6 mois. En appliquant la correction du rebond postglaciaire (-0,3 mm/an), l'élévation du niveau moyen des mers a ainsi été estimée à 3,5 mm/an avec une incertitude de 0,4 mm/an (mis à jour le 2/04/2022)

Sur les 10 dernières années :


Sur les 10 dernières années : 4,36 mm / an (source Aviso)


Sur les 5 dernières années :

 
Sur les 5 dernières années : 4,56 mm / an (source Aviso)

*****

GISS L-OTI anomalies de températures vs 1881-1910

data.giss.nasa.gov


Anomalies de températures pour le mois de juin 2022 par rapport à la période de référence 1881-1910.

Rappel des années précédentes (à partir de 2016, année la plus chaude) avec leur classement :
  • année 2021 : 1.11 => 5
  • année 2020 : 1.24 => 2
  • année 2019 : 1.21 => 3
  • année 2018 : 1.08 => 6 
  • année 2017 : 1.17 => 4 
  • année 2016 : 1.26 => 1


*****

Polar Science Center

psc.apl.uw.edu

Evolution du volume de la banquise arctique de PIOMAS par rapport à la moyenne de la période 1979-2021.

Fig 11. Moyenne annuelle du volume de glace de mer de PIOMAS


*****

Arctic Data archive system (ADS)

ads.nipr.ac.jp/vishop/#/extent

Evolution de l'étendue de la banquise arctique.

Evolution de l'étendue de la banquise antarctique.


Evolution globale des deux banquises arctique et antarctique.

Historique des Climactualités (l'Arctique est mentionné en premier ; en bleu les valeurs minimalesen jaune les maximales ; la valeur entre parenthèses est la variation par rapport à l'année précédente)


Moyenne des années 1980 à la même date : 8,97 + 16,82 = 25,78 (+3,16)

Juillet 2022 : 6,74 + 15,88 = 22,62 (-1,15)
Juin 2022 : 9,32 + 13,36 = 22,68 (-1,22)
Mai 2022 : 11,60 + 10,49 = 22,08 (-0,87)
Avril 2022 : 12,84 + 7,50 = 20,34 (-0,96)
Mars 2022 : 13,79 + 4,16 = 17,95 (-1,20)
Février 2022 : 14,14 + 2,17 = 16,31 (-0,44)
Janvier 2022 : 13,70 + 3,00 = 16,69 (-0,23)
Décembre 2021 : 12,50 + 6,32 = 18,82 (-0,32)
Novembre 2021 : 10,79 + 13,48 = 24,27 (+0,37)
Octobre 2021 : 7,97 + 16,98 = 24,94 (+0,99)
Septembre 2021 : 5,04 + 18,04 = 23,08 (+0,20)
Août 2021 : 5,05 + 18,57 = 23,62 (+1,14)
Juillet 2021 : 6,38 + 17,39 = 23,77 (+1,48)
Juin 2021 : 9,09 + 14,81 = 23,90 (+0,33) 
Mai 2021 : 11,29 + 11,66 = 22,95 (+0,54)
Avril 2021 : 12,82 + 8,48 = 21,3 (+0,78)
Mars 2021 : 13,62 + 5,53 = 19,15 (+0,65)
Février 2021 : 13,73 + 3,02 = 16,75 (-0,35)
Janvier 2021 : 13,43 + 3,50 = 16,92 (-0,13)
Décembre 2020 : 12,07 + 7,07 = 19,14 (+0,23)
Novembre 2020 : 9,71 + 14,19 = 23,90 (+0,77)
Octobre 2020 : 6,02 + 17,94 = 23,95 (-0,33)
Septembre 2020 : 4,08 + 18,81 = 22,88 (+0,22)
Août 2020 : 4,06 + 18,43 = 22,48 (+0,26)
Juillet 2020 : 5,78 + 16,51 = 22,29 (-0,17)
Juin 2020 : 9,18 + 14,39 = 23,57 (+0,80)
Mai 2020 : 10,83 + 11,58 = 22,41 (+1,35)
Avril 2020 : 12,60 + 7,92 = 20,52 (+1,30)
Mars 2020 : 13,56 + 4,94 = 18,50 (+0,94)
Février 2020 : 14,30 + 2,81 = 17,10 (+0,64)
Janvier 2020 : 13,63 + 3,42 = 17,05 (+0,56)
Décembre 2019 : 12,26 + 6,65 = 18,91 (+0,99)
Novembre 2019 : 9,85 + 13,27 = 23,13 (-0,67)
Octobre 2019 : 7,06 + 17,21 = 24,28 (+0,01)
Septembre 2019 : 4,31 + 18,35 = 22,66 (-0,03)
Août 2019 : 4,34 + 17,89 = 22,23 (-0,27)
Juillet 2019 : 6,08 + 16,39 = 22,46 (-0,65)
Juin 2019 : 9,09 + 13,68 = 22,77 (-1,01)
Mai 2019 : 10,88 + 10,18 = 21,06 (-0,61)
Avril 2019 : 12,56 + 6,66 = 19,22 (+1,07)
Mars 2019 : 13,73 + 3,83 = 17,56 (+0,19)
Février 2019 : 14,02 + 2,44 = 16,46 (+0,47)
Janvier 2019 : 13,48 + 3,01 = 16,49 (+0,35)
Décembre 2018 : 11,85 + 6,07 = 17,92 (-0,97)
Novembre 2018 : 10,54 + 13,26 = 23,8 (+0,48)
Octobre 2018 : 7,18 + 17,09 = 24,27 (-0,82)
Septembre 2018 : 4,68 + 18,01 = 22,69
Août 2018 : 4,8 + 17,7 = 22,5
Juillet 2018 : 6.67 + 16.44 = 23.11
Juin 2018 : 9.19 + 14.59 = 23.78
Mai 2018 : 11.02 + 10.65 = 21.67
Avril 2018 : 12.82 + 6.33 = 18.15
Mars 2018 : 13.87 + 3.50 = 17.37
Février 2018 : 13.68 + 2.31 = 15.99
Janvier 2018 : 12.68 + 3.46 = 16.14
Décembre 2017 : 11.76 + 7.13 = 18.89
Novembre 2017 : 10.07 + 13.25 = 23.32
Octobre 2017 : 7.82 + 17.27 = 25.09
Septembre 2017 : pas de stats


dimanche 24 juillet 2022

Les idiots utiles levez le doigt

 Dans Jacques a dit, le 2 juillet dernier, j'écrivais au sujet de Jacques Henry :

Alors, Jacques Henry, désinformateur professionnel ou idiot utile servant la soupe à ceux qui ont intérêt à ce qu'on ne les gêne pas trop dans leurs petites affaires ? 

J'employais donc à son égard l'expression « idiot utile » dont on peut trouver une définition sur le Wiktionnaire :

(Péjoratif) Personne, souvent perçue comme naïve, et qui, qu’elle en ait conscience ou non, sert les intérêts d’une faction politique, d’un groupe d’influence, d’un gouvernement ou d’un État hostile, d’un mouvement terroriste, etc., en promouvant et en diffusant leurs idées ou leur propagande aux dépens de ses propres intérêts.

Je m'interrogeais au sujet de Jacques Henry, car évidemment un idiot utile, contrairement à ce que dit cette définition, n'est pas conscient de son état, il ne se rend pas compte qu'il est stupide de reprendre des thèses de gens dont c'est le métier de désinformer et pour lesquels il fait le boulot gratuitement, et je ne suis pas sûr à cent pour cent que notre zigoto soit si naïf que ça ; mais s'il est conscient de propager des âneries la question à dix sous est celle-ci : pour qui ou pour quoi roule-t-il ?

Je rappelle que le sujet était la soi-disant vente de deux canons Caesar par les Ukrainiens à la Russie, sujet que Jacques Henry avait développé sommairement dans Les contribuables français vont aimer …, billet dans lequel il écrivait notamment dès le début :

Confirmant des rumeurs qui circulaient depuis plusieurs jours, la chaîne Telegram Rybar et des sources militaires françaises ont confirmé que deux canons automoteurs Caesar français fournis par Paris à l’Ukraine avaient été revendus par cette dernière, et qu’ils ont fini en Russie où ils sont actuellement décortiqués.

Ce qui est cocasse c'est que le troisième mot de ce passage soit « rumeurs », preuve s'il en est que Jacques Henry n'a pas peur de prendre des risques de sombrer dans le ridicule ; à moins bien sûr que cette peur n'existe pas tout simplement parce qu'il est intimement convaincu d'avoir là une information en béton armé.

Car d'où vient cette information ?

Jacques Henry la reprend de Christelle Néant qui le 29 juin titrait sur son blog La Russie a récupéré deux canons automoteurs français Caesar revendus par l’Ukraine ; et d'où Christelle Néant tirait-elle son information ? D'un tweet de Régis de Castelnau :

Encore une réussite de Macron : 2 canons Caesar français ont été interceptés intacts par les russes. Ils sont actuellement dans l'usine Uralvagonzavod dans l'Oural pour étude et rétro ingénerie éventuelle. Merci Macron, c’est nous qu’on paye. 

Et d'où Régis de Castelnau tirait-il, lui, son information ?

Vous n'allez pas le croire, mais il semblerait que Régis de Castelnau tirait sa source d'un média russe qui citait notamment...Régis de Castelnau ! Voici ce qu'en dit un commentateur :

En cherchant confirmation de cette info dans les médias russes, j'ai découvert sa source, donnée par les qq rares sites l'ayant reprise : R. de Castelnau lui-même ! Un autre média mentionne l'info... d'après un article de Riposte laïque. Vous étiez donc sur place
@R_DeCastelnau ?

En fait si l'on va sur le site (d'extrême droite) Riposte Laïque on trouve ce billet intitulé Canons Caesar revendus aux Russes : utile mise au point dans lequel Régis de Castelnau tente un semblant de mea culpa : 

J’ai fait quelque chose de très mal et je crois nécessaire à ce stade de me confesser. Sur la base d’une information donnée par un ami en général très bien informé des choses de la guerre et de l’armement, j’avais publié le 20 juin un tweet ainsi libellé :

En fait non, Régis de Castelnau persiste et signe un peu plus loin :

Sur les 14 dont dispose l’Ukraine, deux auraient été pris intacts par la Russie suite à une opération commune entre Russes et Ukrainiens et Moscou les aurait achetés à des officiers ukrainiens pour 120 000 € les deux (ils ont coûté à Paris 5 millions pièce), quatre auraient été détruits par la Russie. Quatre autres seraient en panne et doivent revenir en France pour réparation.

Ce qui est marrant avec Régis de Castelnau c'est qu'il a le toupet d'écrire un peu avant :

La vérité, c’est qu’il s’agit d’un des pays les plus corrompus du monde, entre les mains d’une alliance entre des oligarques prédateurs et des mouvements néonazis infiltrés dans l’administration et dans l’armée.

Il parle évidemment de l'Ukraine, qui serait selon lui l'un des pays les plus corrompus au monde. Oui c'est marrant parce que voici les scores respectifs de la Russie et de l'Ukraine en matière de corruption (source Transparency.org) :

  • Russie
    • rang 2021 : 136/180
    • score 2021 : 29/100
    • baromètre global : 27%
  • Ukraine :
    • rang 2021 : 122/180
    • score 2021 : 32/100
    • baromètre global : 23%

 Alors oui l'Ukraine est bien l'un des pays les plus corrompus au monde, mais la Russie est encore plus corrompue qu'elle !

On connait les histoires de soldats russes s'étant rendus aux Ukrainiens avec armes et bagages (des tanks par exemple...), et on connait les soucis de l'armée russe dus à un matériel déficient causé...par la corruption des responsables qui se sont servis au passage ; par exemple lu dans Le triste état de l’armée russe :

l’État russe[...] “repose sur la corruption, le mensonge, le mépris du droit et la coercition”. [...] La corruption contribue sans aucun doute à expliquer pourquoi les véhicules russes ont été équipés de pneus chinois bas de gamme qui se sont enlisés dans la boue ukrainienne [...]
Et l'article ne nous cache rien de ce qui se passe aussi en Ukraine :
Mais la corruption ne fait pas tout. L’Ukraine aussi est corrompue, et pas beaucoup moins que la Russie : elles occupent respectivement les 122e et 136e places dans l’“Indice de perception de la corruption” publié par l’ONG Transparency International.
Et de préciser quand même une différence fondamentale :
Ce qui distingue vraiment les deux pays, c’est la combativité. Les soldats ukrainiens se battent pour la survie de leur pays. Beaucoup de Russes ne savaient même pas qu’ils partaient à la guerre jusqu’à ce qu’ils en reçoivent l’ordre à la frontière.
Alors faisons un peu le point à ce niveau.

Réfléchissons un peu et demandons-nous s'il est réaliste que deux canons Caesars aient été vendus à vil prix par les Ukrainiens aux Russes et que de surcroit quatre d'entre eux auraient été détruits.

Vraiment ?

La formation pour servir un canon Caesar c'est au minimum une à deux semaines d'après ce que j'ai pu lire ici ou là (je ne retrouve plus mes sources mais cela ne parait pas irréaliste), donc on peut imaginer que les Ukrainiens n'ont pas envoyé au camp de Canjuers (voir Tout savoir sur le canon Caesar que la France fournit à l'Ukraine) de simples petites frappes qui se seraient empressées, dès leur arrivée sur le champ de bataille, de livrer leur joujou à l'ennemi ; comme il faut apparemment 4 à 5 soldats minimum pour utiliser le Caesar (voir cette vidéo) cela fait beaucoup de monde à impliquer dans le deal...

Quant aux Caesars détruits, cela parait peu vraisemblable étant donné qu'ils opèrent très loin des lignes ennemies et qu'ils sont très rapides à mettre en place et à repartir afin d'éviter les tirs de contre-batterie ; voici ce qu'en dit Wikipédia :
L'ensemble de ces dispositifs permet de réduire à moins de trois minutes le délai entre l'arrivée sur le point de tir (moins de 60 secondes pour la mise en batterie) et le départ (moins de 40 secondes pour la sortie de batterie), après avoir délivré une salve de six coups, rendant inefficaces les tirs de contre-batterie.
Cela vaut d'ailleurs également pour les HIMARS américains qui font tant de ravages dans la logistique russe ; voir En Ukraine, la logistique militaire russe perturbée par des missiles américains Himars :
Des dizaines de dépôts d’armes russes en zone occupée ukrainienne ont été détruites par des armes de longue portée fournies par Washington. Kiev envisage d’élargir les attaques à la Crimée, cruciale dans le dispositif logistique russe.
Vous n'allez pas le croire (encore !) mais des HIMARS auraient été détruits par les Russes (voir Russia claims it destroyed four HIMARS launchers in Ukraine) ; à mon avis bientôt arrivera l'information que des HIMARS ont été vendus aux Russes pour 300 dollars pièce, tant qu'on est lancé pourquoi s'arrêter en si bon chemin, hein ?

Pour en revenir aux Caesars (restons français) voici deux tweets sur le sujet :

Autopsie d'une opération de guerre informationnelle, ou comment le tweet d'un idiot utile propageant une rumeur absurde finit, en quelques étapes, par gagner en épaisseur à force d'être reprise, déformée, renouvelée. Merci à @r_osadchuk du @DFRLab.

Roman Osadchuk, “How Russia promoted the claim that Ukraine re-sold French howitzers for profit,” Digital Forensic Research Lab, July 21, 2022 Vous devinerez JAMAIS qui en était à l'origine. Cocorico. https://medium.com/dfrlab/how-russia-promoted-the-claim-that-ukraine-re-sold-french-howitzers-for-profit-fd51f71a9362….

On remarquera que Nicolas Henin emploie l'expression « idiot utile » s'appliquant en l'espèce à Régis de Castelnau, vous l'aurez compris.

L'article cité par les deux twittos s'intitule How Russia promoted the claim that Ukraine re-sold French howitzers for profit (Comment la Russie a promu l'affirmation selon laquelle l'Ukraine aurait revendu des obusiers français à des fins lucratives.) ; il décrit huit étapes qui ont été scrupuleusement respectées afin de produire et diffuser la fake news :

  1. Commencer par une déclaration d'un utilisateur marginal des réseaux sociaux, de préférence occidental. (en l'occurence l'utilisateur marginal est qui-vous-savez-maintenant) ;
  2. Alimenter la conversation avec un soupçon de sarcasme. (allusion à la communication ironique d'Uralvagonzavod) ;
  3. Lancer la vague médiatique avec des "confirmations" inexistantes. (par exemple В России заявили о захвате французских гаубиц que je vous laisse traduire) ;
  4. Mettre en doute tout démenti. (par exemple Во Франции ответили на благодарность «Уралвагонзавода» за САУ Caesar) ;
  5. Recycler de vieilles "preuves" et les agrémenter avec une touche théâtrale. (c'est ici qu'intervient Christelle Néant accusant Emmanuel Macron...d'incompétence !) ;
  6. Redynamiser les rapports par le biais de "sources indépendantes" étrangères. (par exemple Ukraine has sold two French155mm Caesar howitzers to Russia) ;
  7. Continuer le travail d'adaptation. (surtout éviter la monotonie qui ferait retomber le soufflet) ;
  8. Amplifier jusqu'à ce que les médias grand public semblent s'en emparer.
Le tout dernier point est illustré par le Financial Times qui en arrive à titrer EU states sound alarm over Ukraine weapons smuggling (Les États de l'UE s'alarment de la contrebande d'armes en Ukraine.) avant de faire machine arrière avec Nato and EU sound alarm over risk of Ukraine weapons smuggling. (L'OTAN et l'UE s'alarment du risque de contrebande d'armes en Ukraine.) :

Ces captures d'écran comparent les titres originaux (en haut) et modifiés (en bas) du Financial Times. (Sources: Financial Times/archive, top; Financial Times/archive, bottom)

Il faut avouer que le FT est une bien bonne prise de guerre, et tout ça à partir du tweet d'un rigolo-facho nostalgique de l'URSS.

Dans l'histoire cela nous fait beaucoup d'idiots utiles ayant servi Poutine sans même lui demander la moindre rémunération pour service rendu.

Evidemment l'infox est reprise par tous les sites complotistes d'extrême droite (oui je sais c'est un pléonasme) que compte la planète, par exemple ussanews ; ce site est noté sans trop de surprise par mediabiasfactcheck :
Overall, we rate USSA News Right Biased and Questionable based on the promotion of propaganda, conspiracy theories, lack of transparency, use of poor sources, and several failed fact checks.
Dans l'ensemble, nous estimons que USSA News est biaisé à droite et douteux en raison de la promotion de la propagande, des théories du complot, du manque de transparence, de l'utilisation de sources médiocres et de l'échec de plusieurs vérifications des faits.
Un peu comme le site de Jacques Henry, ou celui de Christelle Néant, bref...

Je terminerai en faisant remarquer que l'expression « idiot utile » a été attribuée (faussement) à Lénine qui se réjouissait de tous ces occidentaux vivant dans des pays démocratiques mais qui s'employaient à chanter les louanges du merveilleux système soviétique...

A mon avis Vladimir Poutine doit y penser, après tout cela faisait partie des fonctions d'un officier du KGB : s'assurer de la coopération volontaire de gogos manipulés, c'est toujours ça de moins à faire soi-même.


lundi 18 juillet 2022

Le point de vue d'Alexander Gabuev sur la Russie

Près de cinq mois après le début de la guerre (et non l'opération spéciale) en Ukraine provoquée par l'invasion du pays par la Russie nous ne savons toujours pas comment tout cela va se terminer (cela fait x fois que je dis la même chose)

Il ne s'agit pas ici de ma part de prévoir quoi que ce soit mais seulement de transmettre un avis de la situation par quelqu'un que je trouve digne d'intérêt.

Dans un fil Twitter Alexander Gabuev, un membre sénior (senior fellow) de la Fondation Carnegie pour la paix internationale, nous donne quelques pistes de réflexion qu'il introduit ainsi :

Is Russia becoming a giant Iran of Eurasia? A few thoughts from my conversation with
@gideonrachman about  future and its relationship with China for The Rachman Review podcast @FT
La Russie est-elle en train de devenir un Iran géant de l'Eurasie ? Quelques réflexions issues de ma conversation avec @gideonrachman sur l'avenir de la Russie et sa relation avec la Chine lors du podcast The Rachman Review @FT

Je donne ci-après le texte uniquement dans sa traduction française afin d'alléger le billet :

 La Chine n'a rien à gagner à sacrifier ses relations avec la Russie et à se joindre à la pression occidentale sur Moscou pour mettre fin à la guerre : cela ne signifierait pas une diminution de la pression sur la Chine ou un allègement des sanctions de l'Occident, et Pékin n'a donc aucune raison de jeter Poutine sous le bus. 

L'achat accru par la Chine de produits de base russes à des prix très bas constitue une bouée de sauvetage pour le Kremlin. Ce n'est pas par désir d'aider la Russie, mais parce que cela a un sens pratique pour la Chine. D'autres acteurs extérieurs à la coalition occidentale, comme l'Inde, agissent de la même manière.
La Russie, quant à elle, est plus que jamais sur la voie de devenir un partenaire de plus en plus junior dans la relation avec la Chine. Cela a toujours été un risque, mais aujourd'hui la Russie n'a tout simplement pas d'autres options, ayant brûlé ses ponts avec l'Occident. Cela donne à Pékin un moyen de pression.
Par exemple, alors que la Russie tente de couper progressivement l'approvisionnement en gaz de l'UE afin de se venger des sanctions européennes et de l'aide occidentale à l'Ukraine, une partie du gaz russe autrefois expédié vers l'UE ira à la Chine à la place, et un nouveau gazoduc sera probablement construit à cet effet dans 3 à 5 ans.
La Chine obtiendra probablement ce gaz avec des niveaux d'achat réduits puisque la Russie n'a pas d'autres options. Cela renforcera l'influence de la Chine sur les autres fournisseurs de gaz qui font pression pour obtenir des rabais (Qatar, États-Unis) ou pour menacer de ne plus acheter leur gaz s'ils déplaisent à Pékin (Australie).
Moscou sera de plus en plus disposé à faire ce que Pékin demande, ce qui signifie que des conceptions d'armes plus avancées iront en direction de la Chine, et plus de soutien sur des questions comme la ligne 9-dash, etc. Cette dynamique dans les relations Chine-Russie est inquiétante pour l'Occident, et les USA ne disposent pas de bons outils pour y faire face.
En dehors des deux pôles les plus forts (🇺🇸 & 🇨🇳), les divers pays du Sud pourraient être déchirés ou essayer de se trouver à cheval sur les deux pôles pendant un certain temps. L'Inde, dont le principal défi à venir est la Chine, se rapprochera probablement de l'Occident, rendant les BRICS et l'OCS moins pertinents pour Delhi.
Cela mettra en péril la relation privilégiée de Delhi avec Moscou, car dans quelques années, si la Chine fait pression sur la Russie pour qu'elle cesse de vendre des armes à l'Inde, la Russie sera contrainte de le faire. Les militaires indiens y pensent certainement déjà aussi, et l'Occident va les aider.
La Russie est en train de passer du pays qu'elle était avant le 24 février à l'Iran géant de l'Eurasie : coupée de l'Occident, avec une économie autarcique, une population plus pauvre et technologiquement arriérée par rapport aux leaders mondiaux ou au potentiel de la Russie si elle avait choisi une autre voie.
Cependant, rien ne permet pour l'instant de penser qu'un tel système ne peut pas être durable. La transition vers une version « iranianisée » de la Russie sera cahoteuse, mais pour l'instant, il n'y a pas de pression ascendante suffisante de la part de la population ou de fissures dans l'élite pour provoquer un changement.
Le drame pour la Russie est que sa version « iranianisée » sera bien moins prospère, sûre et libre qu'un pays que la Russie aurait pu être sans cette terrible guerre - même avec la corruption, l'autoritarisme et bien d'autres inconvénients du putinisme présents avant le 24 février.
L'ironie tragique est que les deux décennies sous Poutine ont offert à la Russie des opportunités uniques. La plupart ont été manquées, mais les vingt dernières années ont tout de même été l'une des périodes les plus heureuses de l'histoire russe, lorsque le pays était relativement libre et riche. Aujourd'hui, tout cela a disparu.
Le fait de devenir un Iran géant en Eurasie ne signifie pas que la Russie va disparaître en tant qu'acteur puissant. Elle aura toujours la capacité de construire des armes modernes (comme l'Iran et la RPDC, malgré des décennies de sanctions), conservera ses armes nucléaires et ses cyber-ressources, et sa politique étrangère sera plus militarisée.
La Russie « iranianisée », de plus en plus dépendante de la Chine, désireuse de paralyser l'Ukraine et de créer des problèmes à l'Occident hostile, est là pour rester pendant un certain temps. Ce sera un défi de taille pour les décideurs occidentaux pendant des années, voire des décennies, à venir.


Je n'ai en ce qui me concerne aucune critique, positive ou négative, à formuler à l'égard de ces considérations, étant moi-même totalement incompétent pour juger de leur pertinence.

Nous verrons bien dans le futur (un an, cinq ans, dix ans...?) ce qu'il en est, à condition d'être encore là et de se souvenir qu'un certain Alexander Gabuev avait donné son point de vue d'expert.

Pour ce qui est du devenir de l'Ukraine on remarquera que Gabuev n'en parle pas. Et il a bien raison de ne pas en parler.