Nombre total de pages vues

jeudi 17 décembre 2015

Ma pause dans le réchauffement climatique

La COP21 s'est terminée sur une note optimiste en demi-teinte.

Bien sûr ce fut un énorme succès si on la compare aux 20 précédentes COP qui n'ont abouti à rien de bien tangible.

A Paris il y a eu un accord signé par tous les pays de la planète, et ce n'est pas rien, même si cet accord laisse un goût d'inachevé.

Rien de bien contraignant, en effet, et on peut craindre que les Républicains américains auront à cœur de détricoter les promesses de leur pays quand ils en auront l'occasion.

Cependant, ils devront quand même faire attention, la société civile a montré qu'elle pouvait montrer les dents, et par ailleurs la hausse des températures ne va pas s'arrêter de sitôt, tout porte à penser qu'au contraire elle continuera sur sa lancée, avec des conséquences plus ou moins imprévisibles qu'il sera de plus en plus difficile de nier.

Cela dit mon intérêt sur la question du réchauffement climatique s'est passablement émoussé, non pas que je ne crois plus en lui, bien au contraire, mais je suis quelque peu fatigué du sujet; ce qui ne veut pas dire que je vais m'en désintéresser totalement à partir d'aujourd'hui et que je ne posterai plus aucun article, mais je vais essayer de penser "à autre chose".

Bien entendu je continuerai à m'informer sur le sujet, tant du côté scientifique que du côté pseudo-scientifique, et je ne manquerai pas d'alimenter mon bêtisier chaque  fois que je le jugerai nécessaire, afin de garder une trace des âneries proférées sur le net et pouvoir éventuellement les restituer un jour prochain où cela pourra être utile; car il est  toujours utile de confronter un âne à ses âneries quand il a oublié qu'il les avait brait.

En attendant j'ai plusieurs idées de sujets sur lesquels je pourrais papoter avec moi-même (ce blog n'est pas destiné à une audience interplanétaire)





 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire