Nombre total de pages vues

jeudi 3 décembre 2015

L'express taille un costard aux climato-(ir)réalistes!

Dans le dernier numéro de l'Express (n° 3361) on peut lire pages 84 et 86 un article d'Eric Mettout intitulé Les climatosceptiques chauffent le Web.

C'est drôle mais j'ai comme l'impression qu'il m'a lu et a repris quelques uns de mes articles...

En fait ce n'est qu'une impression, la vérité c'est qu'Eric Mettout et moi-même avons quasiment le même regard sur les climatosceptiques, il est donc naturel que nous arrivions aux mêmes conclusions; avec la différence qu'Eric Mettout est journaliste et écrit bien mieux que moi!

Quelques extraits de son article (avec mes commentaires éventuels en italiques)

  • Philippe Verdier [...] l'ex-M. Météo de France 2 conteste le bien fondé du réchauffement climatique [...] Sa légitimité? Un master en développement durable et des années de petit écran.
J'ai déjà écrit sur Philippe Verdier ici, ici et ici. Effectivement sa légitimité est proche du néant, comme celle de nombreux climatosceptiques qui se prennent pour des coqs alors qu'ils ne sont que des poulettes capables seulement de caqueter sur le web.
  • La martyrologie, une "science" inspirée du conspirationnisme, que les climatosceptiques maîtrisent mieux que la climatologie, qu'aucun d'eux, ou presque, ne peut se prévaloir de bien connaître.
Voir mon article sur les experts, les charlatans et les idiots utiles...
  • En France [...] Claude Allègre, [...] Vincent Courtillot [...] Rémy Prud'homme [...] Christian Gerondeau [...]
Il aurait pu ajouter Jacques Duran auquel je consacrerai bientôt un article pour lui tout seul.
  • [...] Quant à Benoit Rittaud, nouvelle tête de file et dernière caution scientifique en date des "climatoréalistes" ou climato-optimistes", comme ils aiment désormais à s'appeler, il est enseignant-chercheur en mathématiques.
J'ai beaucoup écrit sur Benoit Rittaud, que je considère comme un malfaisant, notamment ici, ainsi que sur le fumeux Collectif des climatoréalistes, cette clique de bras cassés qui pense changer le cours des choses et saborder la COP21!
  • On parle plus dans les gazettes du climatosceptique Philippe Verdier que du climatologue Philippe Ciais, dont le site Carbon Brief révèle qu'il est pourtant, sur le sujet, le chercheur le plus prolifique et le plus cité par ses pairs.
Bon là je ne sais pas où Eric Mettout a vu que Carbon Brief faisait référence à Philippe Ciais, il ne donne aucune source, cependant tant le site que le chercheur mentionnés sont sérieux et aucune comparaison n'est possible avec Philippe Verdier...
  • La pétition en ligne exigeant la réintégration de Philippe Verdier a été signée par plus de 20000 personnes, dont nombre d'Américains-outre-Atlantique [...]
J'ai déjà écrit sur cette pétition, qui n'a en fait à ce jour obtenu que 19951 soutiens et non "plus de 20000" comme l'écrit Eric Mettout, mais il a évidemment raison de mentionner que "nombre d'Américains" sont venus en renfort, en provenance essentiellement du site de pseudo-science WUWT. A comparer avec la pétition de Michel de Lorgeril sur les statines qui a recueilli, elle, plus de 350000 signatures sur un véritable sujet de santé publique...
  • C'est aux Etats-Unis qu'à la fin des années 1980 apparaissent les premiers "marchands de doute" [...] En France, l'institut Turgot nait en 1990. [...] Son actuelle déléguée générale, Marie-France Suivre [...] est membre du comité d'organisation du Collectif des climatoréalistes, lancé il y a quelques semaines sur son blog par Jean-Pierre Bardinet.
Chaque fois que je le peux je fais la promotion du livre de Naomi Oreskes et Erik Conway, qui est à ma connaissance le plus clair et le plus complet guide sur le système de désinformation qui s'est mis en place après la seconde guerre mondiale et continue aujourd'hui encore à embrumer les esprits faibles (ou les faibles d'esprit); par ailleurs, ce n'est pas Jean-Pierre Bardinet qui a lancé le Collectif des climatoréalistes, il n'est en effet qu'un second couteau juste capable de faire le perroquet en copiant/collant à tout va tout ce qu'il a pu collecter comme désinformation sur le climat afin d'aller poser ses petites crottes un peu partout sur le web là où le climat est le sujet; non, le véritable initiateur est à mon avis Benoit Rittaud qui en fit l'annonce le 1er septembre sur Skyfall; Jean-Pierre Bardinet a suivi avec un temps de retard le 4 septembre sur sa propre feuille de chou.
  • Un mouvement qui se réclame du néolibéralisme.
C'est effectivement ce que je n'arrête pas de dire, malgré les dénégations d'un Benoit Rittaud qui prétend n'être mû par aucune idéologie.

******

Bref nous voyons que les médias, avec quelques rares exceptions, ne se laissent pas piéger par les climatosceptiques "qu'il faudrait écouter pour ce qu'ils ont à dire parce que la science n'a pas encore statué, etc"; contrairement à ce que Raphaël Enthoven pense, la science ne se discute pas autour d'une table lors d'une émission de télé ou de radio, et encore moins dans les pages de blogs ou de livres d'opinions; la science se discute autour d'une table "virtuelle" qu'on appelle l'évaluation par les pairs comme l'explique si bien Jean-Marc Jancovici dans cet article du blog Les crises (lequel blog, par ailleurs, peut être évité pour tout ce qui touche à la géopolitique...)

Evidemment l'Express fait partie de ce que les climatosceptiques appellent les "merdias", car il est mainstream, c'est-à-dire qu'il relate, avec le plus d'honnêteté possible, ce qui lui semble être la vérité en prenant ses sources, en ce qui concerne notamment la science, auprès de la communauté scientifique elle-même mainstream, et non auprès d'individus poursuivant des buts idéologiques quand ils ne sont pas carrément politiques ou religieux.

Pour les climatosceptiques l'Express fait partie de la coalition mondiale des pastèques, verts dehors et rouges dedans, coalition dont le chef de file n'est rien d'autre que Greenpeace, qu'ils surnomment évidemment Greenpisse...

Et pour eux, Nicolas Hulot est Nhulot, et François Hollande est Normal 1er; c'est dire le niveau auquel un mathématicien maitre de conférences, qui se dit enseignant chercheur féru d'épistémologie, en est arrivé.

Mais c'est vrai que Benoit Rittaud est un habitué du site Contrepoints, dont la devise hilarante est "Le nivellement par le haut"!

Et à force de niveler on finit par creuser un grand trou si on n'y prend garde...








 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire