Nombre total de pages vues

dimanche 29 novembre 2015

3 scénarios scientifiques sur le climat

Imaginons un Brad français et appelons-le Benoit pour faire simple.

Ce Benoit serait l'archétype du climatosceptique confronté à la science "officielle" (par officielle j'entends celle qui est prévalente à un moment donné, c'est-à-dire qui fait consensus parmi la quasi-totalité des scientifiques de la planète)

Maintenant imaginons 3 scénarios, qui feraient l'unanimité dans la communauté scientifique, et qui seraient les suivants:
  1. le CO2 n'a aucun effet sur les températures, lesquelles restent stables et ne posent aucun problème que ce soit à court, moyen ou long-terme.
  2. le CO2 a réellement un effet à la hausse sur les températures, mais il vient contrecarrer la variabilité naturelle du climat orientée à la baisse, entrainant de ce fait leur stabilité.
  3. le CO2, sans être contrecarré par la variabilité naturelle du climat, a réellement un effet problématique à la hausse sur les températures sur le long-terme.
Maintenant analysons la réaction de Benoit face à ces trois scénarios.

Scénario 1 - Il est prouvé, et tous les scientifiques sont d'accord là-dessus, que le CO2 d'origine humaine n'a strictement aucun effet sur les températures; seule la variabilité naturelle du climat agit, à la baisse ou à la hausse, selon des périodicités diverses totalement indépendantes de toute activité humaine.

Dans ce cas, Benoit se fiche complètement du climat et se concentre sur les sujets qui le concernent comme par exemple, au hasard, les mathématiques ou la pêche à la mouche.

Si on lui demande son avis sur les scientifiques spécialisés en climatologie, il dira qu'il a confiance en leurs travaux et leurs conclusions.

Scénario 2 - Il est prouvé, et tous les scientifiques sont d'accord là-dessus, que le CO2 d'origine humaine a réellement un effet à la hausse sur les températures, mais que sans cette hausse la terre se refroidirait à cause par exemple d'une irradiance moindre du soleil, confirmée par des chercheurs renommés comme Vincent Courtillot. Le CO2 que l'homme ajoute donc dans l'atmosphère en grandes quantités est par conséquent une bénédiction puisqu'il permet de maintenir une température agréable; l'humanité est donc vivement encouragée à produire autant de CO2 qu'elle le peut afin d'annuler l'effet à la baisse des températures causé par dame Nature.

Dans ce cas, Benoit est rassuré, il peut continuer sans états d'âmes à consommer tant qu'il veut et utiliser son 4X4 diesel là où et quand bon lui semble, personne ne viendra lui chercher des noises.

Si on lui demande son avis sur les scientifiques spécialisés en climatologie, il dira qu'il a confiance en leurs travaux et leurs conclusions.

Scénario 3 - Il est prouvé, et tous les scientifiques sont d'accord là-dessus, que le CO2 d'origine humaine a réellement un effet à la hausse sur les températures et que cette hausse n'est pas contrebalancée par aucune variation naturelle hormis occasionnellement lors d'éruptions volcaniques ou d'événements El Niño ou La Niña exceptionnels.

Les scientifiques avertissent donc les politiques (ou les politiques sont interpelés par les découvertes des scientifiques) et des solutions sont envisagées, dont la plus importante est bien entendu la diminution de la production humaine de CO2, ce qui implique des changements drastiques dans nos habitudes de consommation, comme par exemple limiter nos déplacements ou chercher des solutions alternatives moins productrices de CO2 afin de remplacer nos actuelles centrales électriques fonctionnant essentiellement au charbon.

Dans ce cas, Benoit est scandalisé, car il va devoir modifier ses comportements et arrêter d'utiliser son 4X4 diesel afin de le remplacer par une voiturette électrique; par ailleurs son idéologie libérale le rend allergique à toute intervention étatique et il rejette d'emblée la notion de toute régulation et a fortiori de toute taxation ou baisse de son niveau de vie consécutive à un renchérissement de ses approvisionnements auxquels il s'était accoutumé (il est en fait devenu carbonaddict)

Si on lui demande son avis sur les scientifiques spécialisés en climatologie, il dira qu'ils n'y connaissent rien et que de toute façon tout ça c'est un complot des pastèques (verts au dehors, rouges en dedans) qui n'ont comme objectif que de contrôler l'humanité sur un modèle écolo-communiste digne descendant des bolchéviques etc.

*****

Et maintenant la question rouge à mille euros : lequel de ces trois scénarios est celui actuellement en cours?

Vous avez une minute pour trouver la solution.

Tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic, tic!

Votre réponse?

Quelques dessins pour vous aider dans votre réflexion, avec une traduction en bon français.


L'invention de l'idéologie
 


-Hum...pourquoi toi rester sous pluie?
-Pas pluie.
-Oui pluie.
-Non pas pluie.

-Pardon? eau tombe du ciel...cette pluie.
-Ça ton opinion.

-Pas opinion, réalité. Tu vois? gouttes pluie.
-Moi pas besoin regarder. Moi déjà savoir pas pluie.

-Si pas pluie, alors pourquoi toi mouillé et moi sec?


-Toi définir "mouillé"...
-Ohh...cerveau faire mal.









 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire