Nombre total de pages vues

jeudi 15 septembre 2016

Nicolas Sarkozy, le nouveau clown du cirque climatosceptique

Nicolas Sarkozy a parfaitement raison, quand il affirme que « L'homme n'est pas le seul responsable de ce changement  »

 Il parlait du dérèglement climatique, la phrase entière citée par Les Echos étant :
  • On a fait une conférence sur le climat. On parle beaucoup de dérèglement climatique, c'est très intéressant mais ça fait 4,5 milliards d'années que le climat change. L'homme n'est pas le seul responsable de ce changement.

Oui il a parfaitement raison, qu'on en juge plutôt par ce joli dessin issu du dernier rapport du GIEC :
 
 Estimations du forçage radiatif en 2011 par rapport à 1750 et incertitudes agrégées associées concernant les principaux facteurs du changement climatique. Les valeurs sont des moyennes du forçage radiatif global (FR14), réparties selon les composés émis ou les processus qui aboutissent à une combinaison de facteurs. Les meilleures estimations du forçage radiatif net sont présentées sous la forme d’un losange noir avec les intervalles d’incertitude correspondants; les valeurs numériques sont fournies sur la droite de la figure de même que le degré de confiance (TÉ – très élevé, É - élevé, M - moyen, F - faible, TF – très faible). Le FR des carbones suies inclut le forçage de l’albédo induit par la présence de carbone suie sur la neige ou la glace. Les faibles forçages dus aux traînées de condensation (0,05 W m-2, incluant les cirrus produits par ces traînées) aux HFC, aux PFC et aux SF6 (total 0,03 W m-2) ne sont pas présentés. Il est possible d’obtenir les FR des gaz basés sur leurs concentrations en faisant la somme des bandes de même couleur. Le forçage des volcans n’est pas inclus en raison de sa nature épisodique qui rend difficile sa comparaison aux autres mécanismes de forçage. Le forçage radiatif anthropique total est indiqué pour trois années différentes par rapport à 1750. Pour obtenir davantage de détails techniques, y compris les intervalles d’incertitude associés aux différentes composantes et aux différents processus, voir les annexes du Résumé technique. {8.5; figures 8.14 à 8.18; figures RT.6 et RT.7]
On voit nettement que le forçage anthropique, c'est-à-dire la responsabilité de l'homme dans le réchauffement climatique (que Sarkozy brocarde en l'appelant dérèglement climatique) n'est vraiment pas important, et qu'il n'y a pas lieu à fouetter un chat (surtout si l'on ne veut pas avoir de problèmes avec Brigitte)

Il est vrai que l'impact du soleil dans le réchauffement climatique est incomparablement plus important que celui de l'homme (par l'homme il faut peut-être entendre Sarkozy himself ?) :
  • Le FR [Forçage Radiatif] total dû aux changements du rayonnement solaire et aux aérosols stratosphériques d’origine volcanique n’a contribué que faiblement au FR net au cours du dernier siècle, à l’exception de brèves périodes suivant de fortes éruptions volcaniques.
 
Bon on aura tous compris que Sarkozy nous faisait une bonne blague et que, prenant la parole devant un parterre de patrons pourtant pas tous climatosceptiques, il avait mis son chapeau pointu et son faux nez rouge pour faire le pitre à défaut de faire bonne impression (ou pitié, c'est selon)

On admirera notamment le comique du "ça fait 4,5 milliards d'années que le climat change" qui à chaque fois est assuré de déclencher les fous rires de l'assistance, succès garanti !

En tout cas voici une bonne reconversion d'un ancien président de la République qui a trouvé le moyen d'arrondir ses fins de mois en jouant le rôle d'amuseur public, on lui souhaite de faire salle comble à chacune de ses apparitions.





13 commentaires:

  1. Bah , que peut on attendre d'un politicien, quelque soit le bord ?

    Robert

    RépondreSupprimer
  2. Nous sommes en démocratie, on doit donc faire avec les politiciens, les bons et les mauvais, c'est la règle du jeu, même si ce sont les mauvais qui l'emportent le plus souvent.

    Autrement il y a une autre solution, qui s'appelle la dictature, et dans ce cas le problème des bons ou mauvais ne se pose pas.

    RépondreSupprimer
  3. Non, ce n'est pas de la démocratie, juste un succédané. Le pouvoir est dans les mains des financiers et ces derniers ne sont pas des démocrates loin s'en faut.

    Politicien est devenu un métier, ni plus ni moins.

    Robert

    RépondreSupprimer
  4. vu sur skyfall

    """"Et par exemple, il montre très bien la zone de convergence intertropicale, là où les alizés de NE et SE se rencontrent, actuellement au large de l’Afrique de l’ouest par 6 à 9 ° de latitude Nord que les modèles climatologiques prédisent à tort double, une au Nord, une au Sud de l’équateur.""""

    Notre Manivelle nous fait une fois de plus la démonstration de son incompréhension du schmilblick.

    Sarko n'étant pas scientifique peut être excusable sur certains points.

    Robert

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu ça, mais comme moi non plus je n'y connais pas grand chose sur le schmilblick je me suis abstenu de faire un quelconque commentaire, mais comme tout ce qui se dit sur Skyfall est a priori suspect j'ai bien pensé que ça pouvait être une ânerie.

      Peut être que nous aurons les honneurs d'un commentaire de notre têtard qui navigue à la voile à défaut de ne pas avoir inventé la vapeur.

      Pour Sarkozy non il n'est pas excusable, qu'il ait su qu'il avait dit une connerie pour grappiller quelques voix (dans ce cas c'est un bonimenteur) ou qu'il l'ait ignoré (dans ce cas il est vraiment plus inculte que ce qu'on pouvait imaginer), dans les deux cas il ne se grandit pas, à l'image d'un Trump ou d'un Farage, deux autres clowns de la politique ; mais comme je l'ai dit nous sommes en démocratie et on doit faire avec ces guignols, à nous électeurs de voter pour les moins baratineurs (oui je sais c'est difficile, mais on peut éliminer les plus voyants...)

      Supprimer
  5. Quand je dis excusable, je fais référence à ses connaissances scientifiques. On peut excuser certaines chose chez des personnes dont on sait qu'ils ne maîtrisent pas le sujet alors qu'on ne le fera pas chez d'autres sensées être au courant.
    A part ça j'ai déjà dit ce que je pense des politiques (à quelques très rares exceptions près) je ne tiens donc aucun compte de ce qu'ils peuvent dire sur les sujets scientifiques. J'ai la même attitude vis-à-vis des médias allant chercher les infos directement à la source (lecture des articles parus dans les revues ad hoc).

    Robert

    RépondreSupprimer
  6. Quelques explications sur la Zone de convergence intertropicale fournies par de vrais spécialistes :

    http://www.meteofrance.fr/publications/glossaire/154717-zone-de-convergence-intertropicale

    Robert

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce lien, on voit que c'est un peu plus compliqué que ce que "notre Manivelle" semble penser ; par ailleurs on se doute que les climatologues connaissent tous les détails mieux que lui et que leurs modèles prennent en compte tous les paramètres connus (à moins que "notre Manivelle" n'ait des informations secrètes qu'il ne tient pas à partager avec la communauté scientifique...)

      Supprimer
    2. Je ne suis pas modélisateur, mais je sais que certains paramètre sont très difficiles à contraindre et amènent des biais, le fait que la double zone de convergence ne soit pas permanente est un de ces problèmes et les modélisateurs en sont conscients d'où les nombreuses études sur le sujet.

      Manivelle adore étaler sa science (c'est comme la confiture moins on en a plus on l'étale) et comme sur skyfall il a trouvé un auditoire, il y va toutes voiles dehors.

      Robert

      Supprimer
    3. "comme sur skyfall il a trouvé un auditoire"

      Il n'y a pas que Manivelle qui a trouvé un auditoire sur Skyfall, n'importe qui avec une casquette climatosceptique et entonnant le chant des partisans du complotisme trouvera un auditoire tout ouïe.

      Le plus comique dans l'affaire c'est qu'ils se réfèrent tous au site pensée-unique de qui-vous-savez sans apparemment se rendre compte qu'ils sont en plein dedans jusqu'au cou (phénomène de projection psychologique, on attribue à autrui ses propres tares) ; une variante c'est l'histoire de la paille et de la poutre, et bien que ce soit une référence biblique on peut quand même s'en servir parce que c'est assez parlant.

      Supprimer
    4. Il ne faut pas oublier Leroux... minable géographe transformé par quelques climatosceptique en grand climatologue devant l'éternel.

      Robert

      Supprimer
    5. Oui Leroux aussi, mais il est mort et ne produit plus, et ses AMP on attend toujours d'en voir la couleur dans la littérature scientifique (il semblerait qu'il soit quasi inconnu à l'étranger et qu'il ne serait qu'une gloire franchouillarde)

      Supprimer
  7. """"qu'il ne serait qu'une gloire franchouillarde.""""

    Même pas, il n'est adulé que par quelques climatosceptique et la majorité de la sphère scientifique française ignore qui il était.

    Robert

    RépondreSupprimer