Nombre total de pages vues

dimanche 11 juin 2017

Autour du château de Termes

Le titre du présent billet est le même que celui qui figure page 94 du numéro spécial de Pyrénées magazine, édition 2016 (numéro 03297)

La balade proposée nous emmène dans les Corbières avec comme point de départ et d'arrivée le pittoresque village de Termes.

Le trajet est un court circuit d'environ 3 heures qui fait le tour du château de Termes (d'où le titre) et nous donne d'impressionnantes vues sur le canyon de la clue du Terminet.

J'étais venu pour faire ce canyon il y a environ 30 ans, quand je pratiquais assidûment la randonnée, l'escalade et le canyoning, malheureusement j'avais dû rester dans la voiture pendant que mes copains allaient découvrir cette gorge qui n'était alors pas aussi pratiquée qu'aujourd'hui, car je m'étais déchiré un adducteur  la veille, dans un canyon catalan, côté espagnol, dont je ne me souviens plus du nom, et ma jambe était devenue comme un bout de bois que le moindre mouvement réveillait pour m'arracher une grimace de douleur.

Je n'étais pas revenu ici depuis lors mais je reconnus l'endroit immédiatement.

La balade eut lieu hier samedi, pendant une journée chaude, très chaude, le thermomètre dépassant allègrement les 30° à l'ombre, cependant comme elle est courte et se passe en très grande partie sous le couvert de la végétation méditerranéenne caractéristique des Corbières (garrigues, pinèdes, sous-bois de chênes verts) on supporte assez facilement les ardeurs du soleil, d'autant plus que les dénivelées ne sont pas extraordinaires.

Voici d'ailleurs un aperçu du parcours aidé en cela par mon GPS Backtrack D-Tour (qui, au passage, ne sert pas à s'orienter, contrairement à ce que certains semblent penser...)


On remarquera que la différence entre le point haut et le point bas n'est même pas de 300 mètres ; la pause au milieu (entre 1,7 et 1,9 environ) correspond à la halte déjeuner effectuée dans un coin quasi paradisiaque qui constitue la fin du canyon :


L'autre « pause » entre 2,6 et 2,7, située au deuxième point haut du circuit, correspond à la visite du château de Termes dont voici d'abord la vue plongeante depuis le satellite :


Et une vue moins plongeantes (quoique...) englobant château et canyon, prise depuis la crête et le point le plus haut du circuit :


A noter qu'au départ il ne faut pas suivre « à la lettre » les indications du topo-guide de Pyrénées magazine, car elles induisent en erreur ; en effet le texte dit vaguement «  Depuis les agréables bords du Sou. au village de Termes (338m), monter au-dessus de l'église en suivant le balisage rouge et blanc. A la première intersection, où on revoit le goudron, partir à droite. ». Malheureusement il est interdit de se garer dans le village et il faut aller dans un parking obligatoire situé à l'est ; si l'on suit alors le chemin aménagé on arrive à l'église, on monte à sa droite, par plusieurs escaliers de pierre et en passant par des petites terrasses plus ou moins privatives, et on découvre effectivement du goudron, mais si on le prend sur la droite comme il est dit dans le topo on se retrouve...au parking ! Il faut en fait prendre à gauche « au goudron » et on trouve assez facilement le véritable départ matérialisé par le balisage rouge et blanc, et c'est à cet endroit qu'on prend sur la droite ; et ce n'est qu'à la fin de la balade, quand on revient dans le village, qu'on comprend d'où celui qui a écrit le topo était parti...

Pour mieux visualiser le début du circuit dans le village voici un zoom de nos errements initiaux :


On voit parfaitement qu'au-dessus de l'église il faut aller à gauche, et non à droite ; on remarque également :
  • le grand bâtiment en bas à gauche qui est l'accueil où il faut s'inscrire, et payer, pour visiter le château (ce dont nous nous sommes dispensés, étant parvenus au château avant d'arriver à l'accueil...)
  • la mairie/café/restaurant au centre en bas, où nous avons dégusté une délicieuse citronnade
  • le parking aménagé à droite, bien à l'extérieur du village
  • l'église au centre, située au nord de la mairie, où l'on peut voir un cadran solaire indiquant approximativement l'heure qu'il est...
Le cadran indiquait quelque chose comme neuf heures moins le quart alors qu'il était presque dix heures trente, soit un décalage d'une heure trois-quarts environ ; on dit qu'avec l'heure d'été nous avons deux heures d'avance par rapport au soleil, mais cela n'est pas vrai partout en France, il faut tenir compte de la longitude, soit 3,17 Est pour Termes, soit environ 15 minutes de décalage ; pour en savoir un peu plus j'ai trouvé ce site qui me semblait le plus précis sur le sujet, avec le schéma suivant à prendre en compte également pour l'équation de temps :

Le 10 juin, date de la balade, la correction devrait être quasi-nulle... Wikipédia donne un schéma plus détaillé et plus complexe mais qui semble dire la même chose :


L'écart est donc expliqué par la longitude Est du village de Termes qui entraine une déviation de 15 minutes qu'il faut ajouter à l'heure trois-quarts de différence entre ma montre et l'heure solaire, et on arrive aux 2 heures d'avance.


Pour terminer (et pour Terminet...) un mot sur la clue dont voici un aperçu satellitaire :


Le point de départ du canyon est sur la droite, après les tunnels, la sortie se trouve à l'endroit où nous avons fait notre pause déjeuner, aisément reconnaissable avec la forme en cul-de-sac du trajet parcouru, et l'endroit où les gens garent leur voiture se trouve avant le premier tunnel, sur la gauche, à peu près là où notre trajet effectue une épingle à cheveu pour quitter la D40 et emprunter l'ancien chemin d'accès au village.

Une clue est l'autre nom de la cluse jurassienne.

Wikipédia nous dit :
  • Une clue ou cluse est une vallée creusée perpendiculairement dans une montagne par une rivière, mettant ainsi à jour sa structure en anticlinal en créant une gorge ou un défilé encadré par des escarpements.
  • Les cluses se rencontrent essentiellement dans des massifs calcaires. Une cluse permet généralement de passer d’un val à un autre sans devoir emprunter un col.
Je n'ai rien trouvé concernant la clue du Terminet sur le plan géologique, je ne sais donc pas de quelle façon elle s'est formée, c'est-à-dire :
  • soit par antécédence d'un cours d'eau. En d’autres termes, le cours d’eau, présent avant le soulèvement d’un relief, est assez puissant pour inciser les roches sédimentaires sur son tracé ;
  • soit par la capture d’un ruz (évidement d'un flanc d'une montagne) par un autre, via parfois un cours d’eau mis en place au sein d’une combe
A chacun de se faire une opinion...ou de trouver l'information !


Pour ceux intéressés par le canyoning lui-même dans la clue, voici quelques liens dont je recommande particulièrement le visionnage du premier pour bien percevoir le caractère ludique de l'activité (avec des rugbymen !) :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire