Nombre total de pages vues

mercredi 14 juin 2017

Il fait chaud et François Gervais regarde ailleurs...



  • à 0:30 : [...] plus personne ne parle beaucoup du réchauffement climatique, pourquoi ?
Oui, pourquoi ? François Gervais va nous le dire et le prouver de manière irréfutable :
  • à 0:34 : [...] simplement parce que la température de la Terre ne change plus depuis une vingtaine d'années ... Bien sûr il y a des fluctuations, en général qui sont liées à des phénomènes dans le Pacifique, alors un phénomène chaud ça va faire un pic El Niño, un phénomène froid ça va faire un pic La Niña [...] si on fait abstraction de ces fluctuations la température n'a pas bougé depuis 20 ans [...]
Bon, pas la peine d'aller plus loin, on vérifie d'abord qu'on est bien en 2017 (la vidéo a été ajoutée le 8 mai 2017, c'est donc tout chaud...) et que, par conséquent, en faisant un simple calcul arithmétique que même moi je me sens capable de tenter, on en déduit que la température n'a pas évolué depuis l'année 1997 (de 1997 à 2016 cela fait 20 ans tout juste) ; comme c'est bizarre, le début de cette "série" coïncide pratiquement avec un pic El Niño parmi les plus forts, mais cela n'est que pure coïncidence...

Alors en tout premier lieu regardons l'évolution de la température en faisant un zoom sur les 20 dernières années.

Commençons, à tout seigneur tout honneur, avec Roy Spencer, qui pratique la discipline du climatoscepticisme et boxe dans la catégorie lukewarmer (laquelle ne nie pas le réchauffement et les lois de la physique, mais estime que "ce n'est pas un problème")
  • The Version 6.0 global average lower tropospheric temperature (LT) anomaly for May, 2017 was +0.45 deg. C, up from the April, 2017 value of +0.27 deg. C
Déjà, à la lecture de ce graphique on croit comprendre pourquoi François Gervais tient tant à parler uniquement des 20 dernières années ; malheureusement pour lui il semblerait qu'il ne soit pas très bon en arithmétique, car en partant de l'année 1997 on se trouve en fait dans le creux pré-Niño de 1998, celui qu'il voudrait bien prendre pour point de départ afin de « prouver » que la température n'a pas changé depuis 20 ans. Voyons de plus près en zoomant à l'aide de Woodfortree et en choisissant comme Roy Spencer les données UAH avec deux dates de départ différentes, 1997 et 1998 :


On voit bien la différence, en partant de 1998 ça « chauffe » beaucoup moins qu'en partant de 1997 ; François Gervais aurait donc dû dire que « la température n'a pas bougé depuis 19 ans », il aurait même pu montrer une baisse en choisissant 1998 !

Sauf bien sûr que tout ça c'est du pipeau puisqu'il le dit lui-même, « si on fait abstraction de ces fluctuations », en parlant du phénomène ENSO, la température est censée ne pas avoir bougé, sauf que « si on fait abstraction de ces fluctuations » on s'aperçoit en fait que la température n'arrête pas de monter, et ce même en prenant comme base de départ l'année 1979 quand les données satellitaires ont commencé à être disponibles :

Ce dernier graphique, que tout un chacun peut générer sans aucun problème, correspond peu ou prou à celui de Roy Spencer ; on part de -0,3 en 1979 pour arriver à environ +0,5 en 2016, soit une augmentation de la température de quelques 0,8 degrés sur une période de seulement (2016-1979) 38 ans !

Maintenant si on regarde les données NOAA (là il s'agit des températures de surface des terres et des océans) on obtient ceci depuis 1880 :



Et si l'on prend la période 1997-2017 :



Et avec GISS (toujours les températures de surface terres plus océans) : 


Et pour finir RSS :


Ah mince alors, là ça descend, et même très fortement ! Ah ben oui, forcément, il s'agit des données TLS, c'est-à-dire qui correspondent à la basse stratosphère, justement là où la température diminue en partie « à cause de l'effet de serre » !
  • Globally averaged temperature anomaly time series for the Lower Tropospheric Stratosphere (TLS).  The plot shows the cooling of the lower stratosphere over the past 3 decades.  This cooling is caused by a combination of ozone depletion and the increase of greenhouse gases.  During the most recent decade, the rate of cooling has reduced substantially. 
Mais si l'on prend la basse troposphère (TLT), RSS est plutôt en accord avec UAH :


On part de -0,1 en 1979 (à vue de nez) pour arriver à +0,5 en 2017 (avec pic à +1 en 2016...) soit +0,6 de hausse, alors que UAH en était à +0,8...

Donc RSS « chauffe » un peu moins que UAH, mais Roy Spencer lui-même n'avait-il pas avoué :
  • [...] those of you who REALLY REALLY need the global temperature record to show as little warming as possible might want to consider jumping ship, and switch from the UAH to RSS dataset.
C'est clair non ?


Et notre El Niño de 2017 dans tout cela ?

Actuellement nous expérimentons en France des températures exceptionnellement élevées pour un mois de juin, mais qu'en est-il dans le monde et est-ce qu'un El Niño est là pour expliquer quoi que ce soit ?

Pour les températures globales, c'est-à-dire au niveau mondial et non uniquement français, nous avons vu plus haut ce qu'il en était, elles montent inexorablement ; on peut regarder ce qu'en disent certains « confrères » blogueurs bien plus calés que moi sur le sujet :
  • moyhu
    • So far in 2017, in the Moyhu NCEP/NCAR index , January to March were very warm, but April was a lot cooler. May recovered a little, rising from 0.34 to 0.4°C, on the 1994-2013 anomaly base. This is still warm by historic standards, ahead of all annual averages before 2016, but it diminishes the likelihood that 2017 will be warmer than 2016.
  • hotwhopper
    • For RSS TTT (troposphere), the 12 months to May 2017 is the second the hottest 12 months in the record (comparing similar June-May periods). Now that last year's intense El Nino has dissipated, May itself was the just the fourth hottest May, with May 2016 the hottest.
    • The lower troposphere (UAH v6) also showed the 12 months to May as the second hottest on record. However, in the UAH record, May was the third hottest May on record, after May 1998 and May 2016. 
On constate donc que malgré l'absence, pour le moment, d'un El Niño censé booster les températures, nous enregistrons à fin mai des températures qui ne paraissent pas particulièrement à la baisse...

Même si apparemment 2017 ne devrait pas (c'est encore au conditionnel) être plus chaude que 2016, on voit bien que c'est kif-kif, alors qu'en serait-il si nous avions vraiment un autre El Niño dès l'automne 2017 ?

En fait, selon ce que l'on apprend auprès de skepticalscience, il y aurait 50-55% de chances de continuer à avoir des conditions neutres jusqu'à la fin de l'année, avec ce graphique à l'appui :


Le site du NOAA nous informe précisément :
  • Synopsis: ENSO-neutral is favored (50 to ~55% chance) through the Northern Hemisphere fall 2017. 
  • However, chances for El Niño remain elevated (35-50%) relative to the long-term average into the fall.
Donc c'est quand même du 50-50 pour avoir soit du Niño soit du neutre pour cet automne, les entrailles de poulet n'arrivent pas à se décider et demeurent dans un certain flou artistique.


Alors que penser, après avoir lu tout cela, des affirmations de monsieur François Gervais ?

Je me hasarderai personnellement à avancer deux hypothèses :
  • il s'agit d'un crétin qui usurpe un titre de physicien
  • il s'agit d'un escroc qui prend les gens pour des crétins
Si vous avez une troisième option merci de me le faire savoir.

Pour aller plus loin avec François Gervais et en apprendre plus sur l'individu : videos

On admirera notamment :


Ah si, il existe bien une troisième option qui me revient à l'instant à l'esprit :
  • il s'agit d'un extra-terrestre qui vit dans un monde où les lois de la physique sont différentes que sur notre Terre
Donc si vous avez une quatrième option...

*****

Liens utiles :


8 commentaires:

  1. "de 1997 à 2016 cela fait 20 ans tout juste"

    Attention. Sur WoodForTrees, la syntaxe to:2016 signifie que les données vont jusque fin 2015 (comme on peut le vérifier en cliquant sur le lien Raw data. De plus, les données de WFT pour UAH v6.0 beta ne sont pas à jour, elles ne vont que jusqu'octobre 2016. Les données les plus récentes peuvent être consultées à l'adresse http://www.nsstc.uah.edu/public/msu/v6.0/tlt/uahncdc_lt_6.0. Mais ça ne change pas grand-chose à votre argument.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci VB pour ces précisions, je n'étais pas au courant de ces subtilités et je n'avais pas remarqué le lien vers les données brutes, mais comme vous le dites cela ne change pas grand chose à la démonstration.

      Pour le to:2016 on s'arrête effectivement en 2015, mais ce n'est pas très logique, car from:1998 fait bien partir de 1998... M'enfin, comme dirait Gaston...

      Supprimer
  2. Conclusion de l'échange..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'échange avec VB ?

      Si c'est de cela qu'il s'agit il n'y a pas de conclusion particulière, le fait que j'aie mal interprété les graphiques de WoodForTree en me trompant d'une année ne porte pas à conséquence sur le raisonnement qui reste valable ; on n'est pas à une année près.

      Supprimer
  3. Non l'échange YouTube ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ok.

      J'ai bien dit « pas la peine d'aller plus loin » et c'était à moins d'une minute de visionnage, étant donné que dès le début c'est du grand n'importe quoi, donc je ne sais rien de la fin de l'échange et honnêtement je n'ai pas trop envie de le savoir.

      Si vous avez le courage d'écouter Gervais en totalité et trouvez quelque chose d'intéressante merci de me le faire savoir, peut-être que je ferais l'effort (pas sûr mais on peut rêver) ;-)

      Supprimer
  4. Ah je vois que ça évolue encore.. Mais pour moi stop

    RépondreSupprimer