Nombre total de pages vues

vendredi 7 avril 2017

Encore un exemple de désinformation sur Skyfall !

Dans son dernier opus censé « informer » ses adeptes Skyfall les gratifie d'un passage intitulé L’influence du Soleil sur le réchauffement climatique estimée pour la première fois
  • Des travaux financés par le Fonds national suisse suggèrent que les variations de l’activité solaire pourraient contribuer à une baisse de température d’un demi-degré lorsque l’activité solaire atteindra son prochain minimum au cours des cinquante à cent prochaines années.
Et c'est tout.

Si on lit bien cet entrefilet on comprend donc que nous pourrions assister à une baisse d'un demi-degré de la température dans les cinquante à cent prochaines années, et cela à cause d'une activité solaire en baisse.

Sauf que ce n'est pas exactement ce que dit l'article qui est pourtant fourni par Usbek, l'auteur de ces inénarrables bulletins de désinformations publiés à intervalles régulier...

Il suffit pourtant de prendre un minimum de temps pour suivre le lien et lire la source elle-même plutôt que le résumé trompeur publié sur le bulletin des climato-irréalistes. Mais il ne faut pas s'attendre à une pareille initiative de la part de lecteurs habitués à avaler tout ce qu'on leur sert sans même se poser la question de savoir si c'est vrai ou déformé : ils sont convaincus de toute façon, alors pourquoi se fatiguer !

Voici notamment ce qu'on peut lire sur myScience :
  • Des simulations numériques suggèrent que les variations de l'activité solaire pourraient avoir un effet mesurable sur le climat.
Le plus comique ce sont les « simulations numériques », car quand on connait le peu de cas que les climatosceptiques font des modèles climatiques, qui ne sont rien d'autre que des simulations numériques, on peut trouver étrange que ces mêmes simulations numériques soient dans le cas présent considérées comme dignes d'intérêt, mais il est vrai que si ça peut aller dans leur sens alors pourquoi se gêner ? Sauf que cela ne va même pas dans leur sens !
  • Selon les travaux financés par le Fonds national suisse, le réchauffement terrestre induit par les activités humaines pourrait accuser un léger ralentissement au cours des prochaines décennies. Un rayonnement solaire plus faible pourrait contribuer à une baisse de la température d'un demi-degré.
Voila donc la partie clé du message que le Fonds national suisse cherche à faire passer, et on voit bien que tous les mots ont leur importance :
    • on parle de « léger ralentissement » de la hausse des températures et non de leur baisse !
    • il est clairement admis que le réchauffement terrestre est « induit » par les activités humaines !
    • et on comprend que le rayonnement solaire plus faible pourrait contribuer à une baisse de la température d'un demi-degré en l'absence de toute activité humaine !
Et tout cela est résumé par notre Usbek de cette façon :
  • les variations de l’activité solaire pourraient contribuer à une baisse de température d’un demi-degré lorsque l’activité solaire atteindra son prochain minimum au cours des cinquante à cent prochaines années.
Ou comment prendre les gens pour des imbéciles.

Et l'article de préciser :
  • Des variations naturelles du climat accompagnent le réchauffement anthropique, c’est-à-dire induit par l’être humain.
Ainsi on a bien des causes naturelles et des causes humaines, ce qu'aucun scientifique sérieux ne conteste ; mais la plupart des climatosceptiques croient que seules les causes naturelles peuvent expliquer les variations de températures que nous connaissons depuis 150 ans, c'est le cas de nos attardés de chez Skyfall et c'est bien pourquoi ils tentent de se persuader à tout prix que dans un proche futur nous allons assister à une baisse des températures, essentiellement due à la baisse de l'activité du soleil ; alors quand un article comprend quelques petits morceaux qui semblent aller dans ce sens ils les reprennent en évitant évidemment de citer tous les autres morceaux qui apportent le bémol indispensable à une lecture correcte.

En fait l'étude en question semble simplement remettre en cause la faible importance attribuée par le GIEC à l'activité solaire :
  • Les rapports du GIEC partent du principe que l’activité solaire enregistrée dans un passé récent, comme celle à venir dans un futur proche, n’est pas significative pour le réchauffement climatique. Une étude soutenue par le Fonds national suisse (FNS) remet ce postulat en cause.
C'est peut-être vrai, peut-être le soleil a-t-il une importance plus grande que celle que lui attribue le GIEC, mais c'est du conditionnel (les variations de l'activité solaire « pourraient » avoir ), donc il faudra attendre un peu avant de voir si cela est confirmé.

Quoi qu'il en soit il s'agit d'un effet « ralentisseur » du réchauffement climatique, avec un effet « boomerang » auquel il faut bien sûr s'attendre :
  • Ce répit ne sera cependant que passager, met en garde Werner Schmutz: après un minimum d’activité solaire vient forcément un maximum.
Le répit en question est ce fameux ralentissement :
  • Cet effet [un refroidissement d’un demi-degré lorsque l’activité solaire atteindra son prochain minimum] ne compensera en aucun cas la hausse des températures provoquée par les activités humaines, mais reste très important, selon Werner Schmutz, directeur du PMOD et responsable de ce projet: "Nous pourrions gagner un temps précieux si l’activité du Soleil décroît et que la hausse des températures ralentit ainsi un peu. Cela pourrait nous aider à composer avec les conséquences du réchauffement climatique".

Je pense que c'est suffisamment clair, Usbek prend ses lecteurs pour des crétins des Alpes, et le plus fort c'est que ça marche !




29 commentaires:

  1. Ce n'est pas gentil pour les crétins des Alpes qui, eux, n'étaient pour rien dans leur crétinisme. Les gens de Skyfall sont bien pires, ils sont tout bonnement malhonnêtes à l'instar de Rittaud qui s'est offert un petit voyage pour assister à la conférence du Heartland institute. Cet institut pour qui l'argent passe avant la santé voire la vie des gens serait selon les dires d'un spécialiste de la question américain esclavagiste sir l'esclavage était toujours permis aux USA. C'est tout dire.

    Robert

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous les lecteurs assidus de Skyfall ne sont pas comme Rittaud, certains sont de véritables imbéciles qui croient sérieusement à toutes les fadaises qu'on leur fait avaler.

      Pour Rittaud j'ai vu son billet sur son voyage au pays de Trump, c'est vraiment lamentable comme il essaie de justifier le fait d'avoir assisté à un raout organisé par le Heartland Institute, le plus comique peut-être c'est ce passage : « le Heartland [...] porte les idées climato-réalistes au niveau le plus élevé, et [...] dispose de la meilleure expérience dans le domaine. » ; il est vrai qu'en matière de désinformation le Heartland possède probablement les meilleurs experts sur le sujet, et à côté Rittaud fait petit joueur de cour d'école primaire.

      Supprimer
  2. Je pense qu'il faut mettre en regard ce papier avec :
    https://skepticalscience.com/solar-activity-sunspots-global-warming.htm

    Depuis 10 ans, la moindre objection que le soleil puisse avoir un impact mesurable sur les periodes climatiques de 50 ans etait rejetté et considérée comme fantaisiste . Il est d'ailleurs interessant de voir les circonvolutions sémantiques employées par les auteurs pour eviter que leur papier soit jetté ä la corbeille du climato-scepticisme ...


    " Ils ont pour la première fois pu mettre en évidence des effets notables: un refroidissement d’un demi-degré lorsque l’activité solaire atteindra son prochain minimum."

    Donc on parle de 0.5 degC desormais ... J'ai retenu que Karl-2015 ( lárticle "debunkant" le hiatus) parlait d'une tendance moyenne de rechauffement de 0.12-0.14 deg/ decade .

    0.5 degC represente donc seulement 40 ans de rechauffement "änthropique" ... negligeable en effet ..

    Je suis également trés interessé de voir comment cela validera la fameuse cross de Hockey de M.Mann . Selon celle ci le minimum de Maunder a représenté un refroidissement de 0.1 a 0.2 degC ... Pour un phénoméne moins important , on parle ici d'un refroidissement de 0.5 degC . J'y vois une certaine incoherence ... pas vous ?

    BenHague

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « comment cela validera la fameuse cross de Hockey de M.Mann »

      Je pense que la crosse de hockey est validée et revalidée, je ne vois pas en quoi cette étude changerait quoi que ce soit ; n'oubliez pas d'abord qu'elle doit être confirmée, ce n'est pour l'instant qu'une hypothèse avancée par une seule équipe de chercheurs, c'est donc un peu juste à mon avis pour affirmer de manière définitive que l'activité solaire freinera le réchauffement des prochaines décennies d'un demi-degré ; ensuite il s'agit d'un ralentissement possible du réchauffement, donc les températures vont continuer à monter, et quand l'activité solaire aura repris du poil de la bête de toute façon ça montera encore plus vite puisque ça rattrapera le retard, donc je ne vois pas en quoi Mann serait mis en difficulté...

      Supprimer
    2. A ma connaissance, les températures du minimum de Maunder sont autant dues, sinon plus, au volcanisme qu'à la faiblesse de l'activité solaire.

      Robert

      Supprimer
    3. « les températures du minimum de Maunder sont autant dues, sinon plus, au volcanisme qu'à la faiblesse de l'activité solaire. »

      Je pense que vous confondez avec le PAG.

      Le minimum de Maunder se réfère uniquement à l'activité solaire et à rien d'autre, voici ce que dit wikipedia : En astronomie, le minimum de Maunder correspond à une époque, approximativement située entre 1645 et 1715, durant laquelle le nombre de taches solaires (et son activité de surface) était significativement plus faible qu'aujourd'hui.

      Par contre ce minimum de Maunder était effectivement inclus dans le PAG dans lequel le volcanisme a aussi joué un rôle important, mais d'autres facteurs ont aussi contribué, comme les paramètres de Milankovitch ou, peut-être, la dérive nord-Atlantique (source wikipedia)

      Supprimer
    4. Géd ,

      Il n'y a aucune confusion dans mon esprit, on parle de températures pas du nombre de taches solaires (lesquelles n'ont qu'une influence très marginales sur ces fameuses tgempératures).

      Robert

      Supprimer
    5. « on parle de températures pas du nombre de taches solaires »

      C'est vous-même qui avez écrit : « les températures du minimum de Maunder sont autant dues, sinon plus, au volcanisme qu'à la faiblesse de l'activité solaire. »

      Le minimum de Maunder n'a rien à voir avec le volcanisme.

      Si vous aviez écrit « les températures du Petit Age Glaciaire sont autant dues, sinon plus, au volcanisme qu'à la faiblesse de l'activité solaire. » cela aurait été plus correct.

      Supprimer
    6. Géd

      Je répondais à Ben Hague qui a dit textuellement ceci : "Je suis également trés interessé de voir comment cela validera la fameuse cross de Hockey de M.Mann . Selon celle ci le minimum de Maunder a représenté un refroidissement de 0.1 a 0.2 degC ... Pour un phénoméne moins important , on parle ici d'un refroidissement de 0.5 degC . J'y vois une certaine incoherence ... pas vous ? ".

      Par ailleurs le minimum de Maunder est une époque temporelle, dont le climat est influencé par tout ce qui le peut...



      Robert

      Supprimer
    7. « le minimum de Maunder est une époque temporelle, dont le climat est influencé par tout ce qui le peut... »

      Vous avez parfaitement raison, cependant j'avais cru comprendre que cette période était caractérisée par la faible activité solaire et non par une activité volcanique anormalement élevée.

      Par exemple le Tambora c'était en 1815 et le Laki en 1783, soit un siècle après le minimum de Maunder.

      Avez-vous des informations concernant une activité volcanique élevée pendant les années 1645-1715 ?

      Supprimer
  3. Géd,

    Un début d'explication ici :

    http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1029/2011GL050168/full

    Pour info, la différence de TSI entre le minimum de Maunder et le maximum du 20ème siècle n'est que d'environ 1.2 Wm/2

    Robert

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas du tout clair pour moi...

      Le minimum de Maunder c'était entre 1645 et 1715, or je ne vois aucune mention de cette période.

      il est écrit « explosive volcanism produces abrupt summer cooling at these times » mais « these times » semble se référer aux périodes 1275-1300 et 1430-1455...

      Si je comprends bien ce que dit cette étude, c'est que le PAG a été initié par de très fortes éruptions volcaniques et ensuite « soutenues » par un feed-back de la part des banquises (effet albedo) ; elle ne semble pas remettre en cause le minimum de Maunder, j'en veux pour preuve ce passage : « Our precisely dated records demonstrate that the expansion of ice caps after Medieval times was initiated by an abrupt and persistent snowline depression late in the 13th Century, and amplified in the mid 15th Century, coincident with episodes of repeated explosive volcanism centuries before the widely cited Maunder sunspot minimum (1645–1715 AD [Eddy, 1976]) »

      Comme l'étude cite Eddy, 1976, j'en déduis que celle-ci est acceptée et qu'on peut dire « Like the Dalton Minimum and Spörer Minimum, the Maunder Minimum coincided with a period of lower-than-average European temperatures. » (source wikipedia)

      Supprimer
    2. Géd @

      L'appellation minimum de Maunder est d'ordre astronomique, pas climatologique, la période climatologique c'est le petit-âge glaciaire. Le fait que le minimum de Maunder coincide avec des températures un peu plus basses, ne signifie en aucun cas qu'il en est l'origine (absence de taches solaires). A tout le plus il a un effet amplificateur minime. Le petit-âge glaciaire est dû à deux facteurs principaux. le forçage orbital + le volcanisme.

      ps d'après les paramètres astronomiques nous devrions entrer dans une période glaciaire... On voit ce qu'il en est.

      Robert

      Supprimer
    3. Je sais bien que le minimum de Maunder est d'ordre astronomique, puisqu'on parle de l'activité du soleil, cependant cette activité a une influence sur le climat terrestre.

      « Le petit-âge glaciaire est dû à deux facteurs principaux. le forçage orbital + le volcanisme. »

      Ce n'est pas exactement ce que semble dire l'étude que vous m'avez fournie, qui explique que le PAG a été déclenché par une importante activité volcanique et qu'ensuite l'effet albédo a entretenu le phénomène ; l'étude mentionne clairement le minimum de Maunder qui a eu lieu plusieurs siècles après ( episodes of repeated explosive volcanism centuries before the widely cited Maunder sunspot minimum (1645–1715 AD [Eddy, 1976])

      Par ailleurs on ne peut pas comparer cette période (1645-1715) avec la nôtre, car à l'époque l'homme n'avait aucune influence sur le climat ; aujourd'hui le forçage dû au CO2 anthropique masque tous les autres forçages, y compris le volcanisme ou la faible activité solaire qui, quand ils se produisent, ne font que ralentir légèrement la hausse des températures ; et puis les paramètres astronomiques actuels sont-ils vraiment les mêmes que lors du minimum de Maunder ?

      Si j'en crois ce que je lis de sérieux, par exemple http://www.astrosurf.com/toussaint/dossiers/soleil_lestaches/taches6.htm : « Cette période, appelée "minimum de Maunder", a coïncidé avec une période anormale de grands froids et d'hivers terriblement rigoureux »

      Et je vous répète donc ma question : Avez-vous des informations concernant une activité volcanique élevée pendant les années 1645-1715 ?

      Supprimer
  4. @Ged : Je suis désolé mais la cross de Hockey de Mann n'a pas "été validé et re-validé" ... Ce qui a été vérifié c'est qu' en appliquant sa méthde aux arbres qui ont été échantillonnés , on pouvait reproduire sa courbe . Cela signifie qu' il n y a pas eu fraude , ni tricherie de la part de Mann ( heureusement !) .. mais cela ne signifie pas que son approche est pertinente et que sa courbe de temperature est représentative de la réalité du climat passé . D'autres travaux, utilisant d'autres methodes, ( Moberg entre autre) montrent un profil de temperature tres different ... D'autre part , Mann est une personnalité trés clivante au sein meme de la communauté "mainstream" et sa courbe ne fait pas consensus. Je ne dis pas que sa courbe est fausse , je decris juste la situation ...

    Mais pour revenir á mon interrogation de départ :
    Comment reconcilie t on :

    > La courbe de Mann qui montre un refroidissement de 0.1 a 0.2 degC lors du minimum de Maunder incluant la plus faible activité solaire jamais mesurée directement (pas de tache solaire pendant 70 ans) et une activité volcanique intense ( merci Robert )

    et

    > une etude suisse , mainstream, qui propose un refroidissement de 0.5 degC du au ralentissement de l'activité solaire sur quelques decades sans tenir compte de l'activité volcanique....

    J'y vois une contradiction, pas vous ?

    Sinon , je suis d'accord avec Ged(et c'est votre meilleur argument) , il ne s'agit que d'une etude venant d' une equipe suissse et il faut patienter pour savoir si elle sera confirmée .. Cependant il est assez notable , de mon point de vue , que cela soit la PREMIERE etude issue de la communauté mainstream proposant ce type de conclusion .

    BenHague

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. BenHague,

      Vous devriez lire ceci :

      http://www.pnas.org/content/105/36/13252.full

      Robert

      Supprimer
    2. @ BenHague

      « la cross de Hockey de Mann n'a pas "été validé et re-validé" » et « cela ne signifie pas que [...] sa courbe de temperature est représentative de la réalité du climat passé »

      Pour ce qui concerne la problématique actuelle du climat on se fiche pas mal de la partie « climat passé » qui peut effectivement être sujette à caution tellement il est difficile de reconstituer les températures à partir de proxys (vous remarquerez d'ailleurs les espaces d'incertitude qui s’agrandissent au fur et à mesure que l'on remonte dans le passé) ; ce qui est important c'est la partie droite de la courbe en forme de crosse de hockey, celle qui monte abruptement, c'est cette partie qui a été validée et re-validée, montrant que c'était bien depuis les débuts de l'ère industrielle que les températures s'étaient mises à monter anormalement par rapport aux milliers d'années précédentes.

      Et je ne vois pas en quoi « Mann est une personnalité trés clivante au sein meme de la communauté "mainstream" et sa courbe ne fait pas consensus » ; au contraire, Mann est reconnu par la communauté scientifique mainstream et sa courbe, encore une fois, fait consensus.

      Vous lirez avantageusement l'article sur wikipedia (https://en.wikipedia.org/wiki/Hockey_stick_controversy) dans lequel vous pourrez lire à la fin : « A 2010 opinion piece by David Frank, Jan Esper, Eduardo Zorita and Rob Wilson (Frank et al. 2010) noted that by then over two dozen large-scale climate reconstructions had been published, showing a broad consensus that there had been exceptional 20th century warming after earlier climatic phases, notably the Medieval Warm Period and Little Ice Age » ainsi que « New studies using different methods continued to extend the period covered by reconstructions. Ljungqvist's 2,000 year extratropical Northern Hemisphere reconstruction generally agreed well with Mann et al. 2008, though it used different methods and covered a different area » et enfin «  Marcott et al. 2013 used seafloor and lake bed sediment proxies to reconstruct global temperatures over the past 11,300 years, the last 1,000 years of which confirmed the original MBH99 hockey stick graph. »

      Que vous faut-il de plus ?

      Supprimer
  5. Vous trouverez bien evidemment de nombreux scientifiques soutenant la position de M.Mann. Il y en a egalement de nombreux n'etant pas convaincu par cette approche .
    Quand au degré de consensus de cette courbe , il suffit de lire l' historique :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Hockey_stick_controversy

    Il me semble également que la fameuse courbe a été retiré des derniers rapports du GIEC ... comme consensus on fait mieux ...
    Mais tout cela á peu d'importance. Je veux meme bien admettre que la courbe fasse consensus . Cela ne fait que mettre plus en evidence le point que je souhaite souligner ci dessous

    Mon questionnement est finalement trés trés simple :
    Comment reconcilie t on :

    > La courbe de Mann (qu'importe qu'elle fasse consensus ou non ?) qui montre un refroidissement de 0.1 a 0.2 degC lors du minimum de Maunder incluant la plus faible activité solaire jamais mesurée directement (pas de tache solaire pendant 70 ans) et une activité volcanique intense ( merci Robert pour ce point)

    et

    > une etude suisse , mainstream, qui propose un refroidissement de 0.5 degC du au ralentissement de l'activité solaire sur quelques decades sans tenir compte de l'activité volcanique....

    J'y vois une contradiction, pas vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « il suffit de lire l' historique »

      Bien sûr qu'il y a eu controverse, mais ça c'était avant...

      Aujourd'hui cette courbe ne fait plus polémique sauf chez les climatosceptiques attardés dont certains restent scotchés sur des études datant de plusieurs décennies alors que la science a progressé.

      Et que la courbe d'origine ait été retirée des derniers rapports du GIEC n'est pas surprenant, je vous rappelle que le tout premier rapport faisait état de la courbe de Lamb, celle-ci ayant été remplacée par la courbe de Mann !

      Dans le dernier rapport on trouve des courbes actualisées dans lesquelles on voit clairement la forme en crosse de hockey, ce qui signifie que Mann avait vu juste même si sa courbe initiale contenait des imperfections.

      Ensuite pour votre question je n'ai pas de réponse, il vous faudrait demander directement aux Suisses qui ont pondu cette étude, je suis sûr qu'ils sauront vous donner une explication.

      Personnellement, mais ce n'est qu'une opinion de béotien, je pense que les 0,5 degrés sont exagérés, à vous de voir.

      Supprimer
    2. "Personnellement, mais ce n'est qu'une opinion de béotien, je pense que les 0,5 degrés sont exagérés, à vous de voir."

      J'ai ma réponse . Merci.

      Supprimer
    3. Géd,


      """"Et que la courbe d'origine ait été retirée des derniers rapports du GIEC n'est pas surprenant,""""

      C'est inexact, cette courbe a été actualisée à plusieurs reprises et c'est la dernière "mise à jour" qui figure dans l'AR5.

      Robert



      Supprimer
    4. « cette courbe a été actualisée à plusieurs reprises »

      On est bien d'accord, la courbe d'origine a été actualisée, donc modifiée, ce qui signifie qu'elle ne figure plus telle quelle dans le dernier rapport du GIEC.

      Supprimer
  6. Pour info, la dernière mouture des reconstructions de températures de l'hémisphère nord :

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4709040/


    Robert

    RépondreSupprimer
  7. @Robert .
    Merci pour cet article .
    Si vous parlez de la figure 7 , on est quand meme tres tres loin de la courbe de Hockey de Mann ... Enfin il me semble ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non on n'en est pas loin, surtout si on prend en compte les différences de période de référence (1961/1990 pour Mann contre 1865/1970 pour cette étude, et un différent lissage (40 ans pour Mann contre 30 pour cette étude). Enfin cette étude s'arrête en 2000 contre 2008 pour la dernière version de Mann.

      En fait cette étude est une confirmation de plus de la validité de la courbe de Mann.

      Robert

      Supprimer
    2. Quand je regarde la figure 7 je ne vois rien d'autre qu'une crosse de hockey, avec certes le manche un peu tordu, mais la palette est bien là et c'est le plus important.

      Par ailleurs il me semble que les données s'arrêtent à l'an 2000, donc si l'on rajoute les années 2001 à 2016 je pense qu'il n'y a pas photo...

      Supprimer
  8. Effectivement il est dommage que les données s'arretent en 2000 juste sur El-Nino 98. D'autant plus que l'article a été publié en janvier 2016. Cela depend sans doute du positionnement de la fenetre de filtrage de 30 ans ... Mais vu l'acceleration du rechauffement observé depuis 2001 , il y a peu de doute sur le fait que cela ne fasse qu'aggraver la situation.

    RépondreSupprimer
  9. Pour revenir à Skyfall, j'adore la dernière sortie de Nicias qui fait une fois de plus étalage de son abyssale ignorance de la physique.

    http://www.skyfall.fr/2017/04/11/le-dioxyde-de-carbone-anthropique-et-leffet-de-serre/#comment-196475


    Robert

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins nous connaissons l'âge de Nicias et ça nous fait une belle jambe !

      Supprimer