Nombre total de pages vues

dimanche 2 juillet 2017

Rangez vos chateaux de sable, la mer monte plus vite que prévu !

Le site Mashable nous informe qu'une nouvelle étude parue dans nature climate change confirme une accélération de la hausse du niveau des mers en grande partie due à la fonte de la calotte glaciaire du Groenland.

Voici l'abstract de l'étude :
  • Global mean sea level (GMSL) has been rising at a faster rate during the satellite altimetry period(1993–2014) than previous decades, and is expected to accelerate further over the coming century1. However, the accelerations observed over century and longer periods2 have not been clearly detected in altimeter data spanning the past two decades3–5. Here we show that the rise, from the sum of all observed contributions to GMSL, increases from 2.2 ± 0.3 mm yr1in 1993 to 3.3 ± 0.3 mm yr1in 2014. This is in approximate agreement with observed increase in GMSL rise, 2.4 ± 0.2 mm yr1(1993) to 2.9 ± 0.3 mm yr1 (2014), from satellite observations that have been adjusted for small systematic drift, particularly affecting the first decade of satellite observations6. The mass contributions to GMSL increase from about 50% in 1993 to 70% in 2014 with the largest, and statistically significant, increase coming from the contribution from the Greenland ice sheet, which is less than 5% of the GMSL rate during 1993 but more than 25% during 2014. The suggested acceleration and improved closure of the sea-level budget highlights the importance and urgency of mitigating climate change and formulating coastal adaption plans to mitigate the impacts of ongoing sea-level rise.
Pour résumer :
  • hausse du niveau des mers en 1993 : +2,2mm par an (±0,3)
  • hausse du niveau des mers en 2014 : +3,3mm par an (±0,3)
  • contribution de la fonte des glaces en 1993 : 50% (le reste expansion due à la chaleur des océans)
  • contribution de la fonte des glaces en 2014 : 70%
  • contribution du Groenland à la fonte des glaces en 1993 : 5% au plus
  • contribution du Groenland à la fonte des glaces en 2014 : 25% et plus
A noter que les satellites ont fourni des informations relativement similaires mais qu'ils ont souffert de problèmes de mesures et leurs données ont dû être ajustées. A rapprocher de ce dont CarbonBrief nous informe au sujet de corrections importantes apportées aux données RSS d'après une étude parue dans AMS (American Meteorological Society) dont voici l'abstract :
  • Temperature sounding microwave radiometers flown on polar-orbiting weather satellites provide a long-term, global-scale record of upper-atmosphere temperatures, beginning in late 1978 and continuing to the present. The focus of this paper is a lower-tropospheric temperature product constructed using measurements made by the Microwave Sounding Unit channel 2, and the Advanced Microwave Sounding Unit channel 5. The temperature weighting functions for these channels peak in the mid to upper troposphere. By using a weighted average of measurements made at different Earth incidence angles, the effective weighting function can be lowered so that it peaks in the lower troposphere. Previous versions of this dataset used general circulation model output to remove the effects of drifting local measurement time on the measured temperatures. In this paper, we present a method to optimize these adjustments using information from the satellite measurements themselves. The new method finds a global-mean land diurnal cycle that peaks later in the afternoon, leading to improved agreement between measurements made by co-orbiting satellites. The changes result in global-scale warming (global trend (70S-80N, 1979-2016) = 0.174 C/decade), ~30% larger than our previous version of the dataset (global trend, (70S-80N, 1979-2016) = 0.134C/decade). This change is primarily due to the changes in the adjustment for drifting local measurement time. The new dataset shows more warming than most similar datasets constructed from satellites or radiosonde data. However, comparisons with total column water vapor over the oceans suggest that the new dataset may not show enough warming in the tropics.

L'étude est de Carl Mears, qui travaille pour RSS, le "partenaire" (ou l'ennemi ?) de Roy Spencer et John Christy qui, eux, bossent pour UAH.

Il n'est pas anodin de remarquer que Carl Mears n'est pas climatosceptique...

Il n'en faut pas plus pour déchainer les furies complotistes en tout genre, par exemple sur CarbonBrief :
  • Bart Up until maybe 5 years ago, the surface data and the satellite data matched fairly well. Then, the surface data were "adjusted" to eliminate the "pause", and the long knives came out against the satellite data, seeking to disparage it at every turn. Now, the RSS version of the satellite data has been "adjusted" to agree with the surface record. The UAH team will eventually retire, and it will all get swept down the memory hole. The plain fact of the matter is that the data are uncertain, and there are endless ways in which it can be "adjusted" to show greater or lesser warming. After all, we're talking "adjustments" here that are about 1/10th of a degree Celsius - a change that most people could not even detect. A normal person's own body temperature varies by about 12 times as much as this during a typical day (+/- about 0.6 C). The problem is that, with the surface data and now RSS, the focus is on ferreting out "adjustments" that show superficially greater warming. Little to no effort is made to justify "adjustments" that lead to greater cooling. It is an exercise in confirmation bias. The scientific method has become a casualty of agenda driven "science".
    Il est assez cocasse que ce commentateur parle de "biais de confirmation" en faisant référence aux scientifiques qui font leur boulot, mais qu'il ne se pose apparemment pas de questions sur ses éventuels biais de confirmation à lui ; l'histoire éternelle de la paille et de la poutre...

    Heureusement quelques commentateurs viennent apporter un peu de bon sens en réponse à la paranoïa de Bart :
    • Ceist Celt Bart Satellite data is adjusted to account for things like orbital decay. You seem to be upset that adjustments aren't being made for satellite orbits 'falling upwards' as well as downwards.
      • Concerned Bart "CO2 concentration is a temperature dependent phenomenon." Amusing. Show how changing density or temperature changes the concentration in ppm. Show that CO2 is not a well-mixed gas. I'll be waiting. "returning CO2 to the cycle that nature has systematically removed over time" Another funny. Show how the carbonate weathering cycle, which occurs over millions of years, is affecting warming over the next century or two. "There are a great many steps" OK. I am all ears. What steps are being ignored by scientists?
        Pour ne citer que ces trois-là et sans reprendre tout le fil des commentaires avec un Bart opiniâtre qui n'en démord pas et reste sur ses positions.

        Mais est-il étrange que sur le profil de ce monsieur Bart on puisse constater qu'il fréquente certaines "communautés" à tendance plutôt conservatrice et libérale (libérale au sens français, pas américain) voire libertarienne ?



        The Daily Caller, Instapundit, PJ Media, The Hill, Bloomberg... vous avez dit biais de confirmation ?

        Dommage que la mer monte, car si elle descendait on pourrait voir si monsieur Bart a bien un slip de bain...

        journaldunet



        23 commentaires:

        1. " Mais est-il étrange que sur le profil de ce monsieur Bart on puisse constater qu'il fréquente certaines "communautés" à tendance plutôt conservatrice et libérale (libérale au sens français, pas américain) voire libertarienne ?
          " ...

          Il est vrai que lorsque l'on regarde votre liste de liens et blogs utiles , il n y a aucun biais de confirmation ... vous etes inenarrable

          RépondreSupprimer
          Réponses
          1. Oui c'est vrai, lister des blogs pro-science c'est en vérité inénarrable...

            Je devrais ajouter Skyfall, WUWT, Climate etc et d'autres dans le même genre peut-être ?

            Mais voyez-vous il se trouve que ces blogs si je ne les mets pas dans ma bloglist je les consulte quand même assez régulièrement, juste pour vous montrer que je ne suis pas si sectaire que vous le pensez.

            Mais il est vrai que cela fait un moment que je me suis fait une opinion sur leur fiabilité et que par conséquent j'ai aujourd'hui un "biais de méfiance" à leur encontre.

            Apparemment vous en êtes toujours au stade de l'acceptation/déni : acceptation des fariboles qu'on vous sert et déni de la réalité. Mais vous êtes jeune, rien n'est perdu et vous pouvez encore évoluer.

            Supprimer
        2. Notre-Planete.info ? un blog pro-science ??? .... vous vous égarez ....

          RépondreSupprimer
          Réponses
          1. Ah, et qu'avez-vous à reprocher à notre-planète.info ?

            Vite, vite, que je le retire au plus tôt de ma bloglist !

            Il est vrai que je l'avais ajouté "pour voir" et que je ne le consulte pas souvent, ce ne serait pas une grande perte.

            Au passage il me semble que Robert ne m'avait pas dit que du bien de ce site, faites attention, vous allez mal tourner si vous commencez à être d'accord avec lui, je vous aurai prévenu !

            Supprimer
        3. Géd,

          J'ai une question, disons épistémologique, à vous poser. Pensez-vous que la planète et ses occupants soient plus sensibles aux paramètres climatiques mesurés ou à ceux "ajustés" ?

          Une précision, les paramètres mesurés (niveau des mers et température notamment) ne permettent pas d'attribuer un effet quelconque à l'augmentation du taux de CO2 alors qu'il en va raisonnablement différemment pour l'attribution après "ajustements".

          Si vous optez pour l'alternative "ajusté", pensez-vous que des effets indétectables directement par les appareils de mesures puissent représenter un danger immédiat pour l'environnement ?

          Si oui, pourquoi ?

          phi

          RépondreSupprimer
          Réponses
          1. Bonjour phi, je ne pensais pas que vous suiviez toujours mon blog, quelle surprise !

            Je ne peux pas répondre à votre question, je ne suis pas qualifié pour cela.

            Evidemment, vu de l'œil du profane que je suis, la planète n'est sensible qu'aux événements REELS qui lui tombent sur la tête, pas aux calculs qui restent dans le virtuel ; même les observations les plus fiables sont sujettes à caution, il y a tant de choses qui peuvent perturber le fonctionnement de n'importe quel instrument, sans parler des erreurs d'interprétation...

            Par contre votre question semble porter sur la fiabilité des ajustements et leur côté éventuellement manipulatoire afin de faire dire aux chiffres ce que l'on voudrait qu'ils disent, et cela pour diverses raisons, est-ce que je me trompe ?

            Quant au "danger immédiat" vous exagérez, le danger c'est pour nos enfants et petits enfants, vous pouvez dormir tranquille (tout comme BenHague d'ailleurs) il ne vous arrivera probablement rien de malheureux à vous personnellement (ni à moi, ouf)

            Par contre il faudra peut-être expliquer à vos enfants et petits enfants pourquoi vous avez douté et quels étaient vos arguments ; évidemment vous serez probablement mort quand ils auront à vous demander des comptes, et il ne faudra pas vous étonner s'ils viennent cracher sur votre tombe (j'espère que vous avez lu l'excellent livre de Boris Vian)

            Supprimer
        4. Géd,

          Oui, j'ai mis des guillemets à "ajusté". Mon intention n'était pourtant pas de lancer le débat sur la qualité de ces ajustements mais de comprendre votre point de vue et éventuellement de vous faire prendre conscience d'une incohérence dans le discours que vous reprenez sur le climat.

          Si l'augmentation du taux de CO2 est réellement le problème environnemental que vous décrivez, son impact sur les paramètres climatiques devrait aujourd’hui être déjà tel que, au minimum, il soit directement détectable par les instruments de mesure. Comme il ne l'est pas, soit, pour une raison quelconque, le CO2 n'a pas l'action qu'on lui suppose, soit cette action se traduit par un effet environnemental négligeable. On ne construit pas de digues pour contrer l'élévation d'un niveau des mers ajusté !

          phi

          RépondreSupprimer
          Réponses
          1. Tout d'abord je mets les choses au clair : je ne suis pas scientifique !

            Je n'ai donc pas de "point de vue" et par ailleurs ce que je "décris" n'est rien d'autre que ce que je lis dans une certaine presse qui, vous vous en doutez un peu, n'est pas tout à fait en ligne avec ce que l'on peut voir sur Skyfall.

            D'après ce que je comprends de la problématique du CO2, c'est que tout d'abord il y a bientôt 200 ans qu'on a théorisé l'effet de serre et un peu moins que le rôle du CO2 a été mis en évidence ; ce n'est donc pas récemment que le problème est apparu, on commence seulement à en prendre conscience aujourd'hui parce qu'il y a déjà des effets visibles : montée des eaux, diminution des glaciers et des calottes glaciaires, ainsi que des banquises (même l'antarctique semble en voie de réduction), acidification des océans (ou plutôt baisse de leur pH), etc.

            Donc non seulement il y a un aspect théorique qui est validé par la quasi totalité de la communauté scientifique, mais il y a aussi un faisceau d'observations qui vont toutes dans le même sens, même si on peut trouver ici ou là des exceptions, comme certains glaciers qui stagneraient ou gagneraient un peu en taille, exceptions que la presse climatosceptique se régale de mettre en avant chaque fois qu'elle le peut (WUWT est un spécialiste pour ça)

            Donc je ne vois pas d'incohérence dans le discours que je reprends sur le climat, sauf à penser que je serais assez naïf pour me faire avoir par une multitude de gens qui se seraient ligués tous ensemble contre moi pour me faire prendre des vessies pour des lanternes.

            « On ne construit pas de digues pour contrer l'élévation d'un niveau des mers ajusté »

            Je vous recommande d'expliquer cela à un ami hollandais ou bangladeshi si vous en avez.

            Supprimer
        5. Géd,

          Ni les Hollandais ni les habitants du Bangladesh ne sont stupides, ils se protègent d'une mer réelle et non virtuelle.

          Bien sûre que vous avez un point de vue personnel, vous avez une opinion et vous la défendez. Vous critiquez certains scientifiques, vous en encensez d'autres, je ne vous fais pas l'injure de croire qu'il n'y a pas de réflexion la derrière.

          "...il y a déjà des effets visibles : montée des eaux, diminution des glaciers et des calottes glaciaires, ainsi que des banquises (même l'antarctique semble en voie de réduction), acidification des océans (ou plutôt baisse de leur pH), etc."

          Je ne me prononce pas sur l'acidification des océans, c'est une problématique hors sujet et complètement différente. Pour le reste, non et encore non. Aucun effet visible n'a été mis en évidence d'après mesures. La montée des eaux commence beaucoup trop tôt et ne montre pas d'inflexion au moment crucial. Même chose pour les glaciers. Mesures trop restreintes et parcellaires pour les calottes et les banquises. Il n'y a strictement rien au niveau des mesures qui permette d'attribuer un quelconque effet à l'élévation du taux de CO2.

          "Donc non seulement il y a un aspect théorique qui est validé par la quasi totalité de la communauté scientifique..."

          Ne veut rien dire. Les spécialistes du calcul de l'effet de serre sont très peu nombreux. Ils utilisent des hypothèses surprenantes qui n'ont jamais été validées et sont régulièrement réfutées par les observations.

          "...mais il y a aussi un faisceau d'observations qui vont toutes dans le même sens..."

          Oui, oh combien !!!



          RépondreSupprimer
          Réponses
          1. J'imagine que c'est toujours phi à l'appareil ? (merci de penser à signer pour faciliter le suivi...)

            Pour les Pays-Bas regardez ce que cela donne avec une hausse de seulement 1 mètre, c'est-à-dire peu ou prou ce qui pourrait avoir lieu au tournant la fin de ce siècle : http://geology.com/sea-level-rise/netherlands.shtml

            Et voici un package spécial Bangladesh/Pays-Bas rien que pour vous : http://germanwatch.org/download/klak/fb-ms-e.pdf

            Et pour finir la situation aux USA : http://www.climatecentral.org/news/mapping-choices-us-cities-we-could-lose-to-sea-level-rise-19542

            Evidemment je tire toutes ces informations de sites écolo-bolchéviques dont sans aucune valeur probante pour un réaliste comme vous.

            Je devrais c'est vrai plutôt m'inspirer de WUWT qui ne dit rien que la vérité et qui, c'est bien connu, est une référence mondiale en matière d'information sur le climat ; sans parler bien sûr de notre cher Skyfall et de sa filiale le Collectif des climato-réalistes dont la Terre entière nous envie les membres de son comité scientifique.

            Enfin si vous ne vous prononcez pas sur l'acidité des océans c'est peut-être parce que vous n'avez pas compris comment ça marchait, c'est ballot parce qu'il suffit de consulter wikipedia : « Cette acidification a au moins trois causes anthropiques identifiées : 1-l'absorption de dioxyde de carbone atmosphérique d'origine anthropique. C'est la première cause identifiée, et probablement la plus importante [...] » ; je vous fais grâce des deux autres causes qui sont marginales.

            « Aucun effet visible n'a été mis en évidence d'après mesures »

            Mon hypothèse, qui vaut ce qu'elle vaut, est que soit vous devriez changer de lunettes, soit vous devriez faire un peu plus confiance dans ce que disent les scientifiques en évitant de vous tromper de bonhomme.

            Supprimer
        6. J'habite aux Pays bas ...lol

          RépondreSupprimer
          Réponses
          1. Et vous n'avez aucun ami ? Comme c'est triste.

            Blague à part voyez les liens fournis à phi et commentez ceux qui concernent les Pays-Bas avec le premier quidam (d'Amsterdam ou d'ailleurs) venu.

            Et revenez nous faire un rapport.

            Rompez !

            Supprimer
        7. Coucou,
          Alors ça y est, une petite poignée de Skyfalliens a décidé de venir squatter ici. C'est à dire que je ne suis pas contre les discussion. Mais décidément les gars, avec vous ça tourne toujours en rond. D'interminables atermoiements parce que vos "scientifiques maisons" n'arrivent pas à faire valider par leurs pairs, leur incommensurable génie. Faut dire que vous avez raison de profiter de l'hospitalité. Chez vous, on se retrouve vite bloqué dès qu'on l'ose remettre en cause les louanges de votre confrérie de climatos-zinzins. Vous ne pensez pas plutôt à migrer aux USA, pour apporter vos compétences au fake president?

          RépondreSupprimer
          Réponses
          1. Je pense qu'ils s'ennuient ferme sur Skyfall, alors ils viennent se distraire un peu ici.

            Et au passage peut-être qu'ils trouvent des informations utiles, allez savoir...

            Supprimer
        8. Géd,

          Limitons-nous au climat. Ce que j'essaye simplement de vous faire comprendre, c'est qu'on ne peut pas prétendre que l'effet environnemental de l'élévation du taux de CO2 soit catastrophique alors qu'il ne se détecte pas aujourd'hui directement dans les mesures. On ne peut pas attribuer d'effet au CO2 sans procéder à de multiples ajustements des valeurs observées. Aucun migrant ne quitte son pays natal pour cause d'élévation ajustée de la température, aucun champ n'a été et ne sera inondé par une élévation ajustée du niveau de la mer.

          phi

          RépondreSupprimer
          Réponses
          1. « Limitons-nous au climat »

            Euh oui, c'est bien ce que l'on fait non ?

            Mais si vous pensez que l'acidification des océans n'a rien à voir avec le climat vous vous trompez ; l'acidification est causée par un ajout de CO2 dans les océans et ce CO2 il faut bien qu'il vienne de quelque part ; par ailleurs le CO2 augmente également dans l'atmosphère, on en est à quelque chose comme 407ppm alors qu'avant l'ère industrielle on en était à 380ppm, alors d'après vous il vient d'où ce CO2 ?

            « Ce que j'essaye simplement de vous faire comprendre »

            Merci de votre sollicitude, mais c'est aussi ce que j'essaye de faire de mon côté, apparemment sans grand résultat...

            « [l'effet environnemental] ne se détecte pas aujourd'hui directement dans les mesures »

            Les plaisanteries les plus courtes sont toujours les meilleures ; ce n'est pas l'effet environnemental qui se détecte dans les mesures, c'est le taux de CO2 ou la température et, bien sûr, leur évolution dans le temps qui n'est contestés maintenant par pas grand monde : ça n'arrête pas de monter, ajustements ou pas. L'effet environnemental est une conséquence qui ne se détecte pas avec un thermomètre, il se constate sur le terrain à condition de porter de bonnes lunettes, par exemple en Alaska : http://www.montagnes-magazine.com/actus-impressionnant-recul-glaciers-alaska-images ; autre constatation, la migration de végétaux et d'animaux en altitude et vers les pôles : http://www.futura-sciences.com/planete/actualites/climatologie-rechauffement-especes-fuient-vers-nord-altitude-32994/

            « sans procéder à de multiples ajustements des valeurs observées. »

            Quand un scientifique ajuste une valeur observée c'est pour une bonne raison ; par exemple si une station a été changée de place, ou bien si l'heure de saisie des mesures a changé, il faut en tenir compte, ne pas le faire serait anti-scientifique.

            « Aucun migrant ne quitte son pays natal pour cause d'élévation ajustée de la température, aucun champ n'a été et ne sera inondé par une élévation ajustée du niveau de la mer. »

            Ce sont bien les températures réelles et le niveau de la mer réel qui sont en cause et qui provoquent (et provoqueront) des problèmes, arrêtez de faire une fixation sur les ajustement en pensant qu'on cherche à vous tromper, cela s'appelle de la paranoïa.

            Supprimer
        9. Phi,
          "Limitons-nous au climat". Oui nous limitons au sujet sur lequel vous êtes le plus limité..
          "l'élévation du taux de CO2 (..) ne se détecte pas aujourd'hui directement dans les mesures" Ah bon, vous croyez que la station de Mauna Loa fait quoi au juste? https://www.esrl.noaa.gov/gmd/ccgg/about/co2_measurements.html.
          "On ne peut pas attribuer d'effet au CO2 sans procéder à de multiples ajustements des valeurs observées." Ouah, la belle affaire! Phi, comment voulez-vous être pris au sérieux avec des assertions pareilles? Vous croyez que c'est le seul processus au monde qui utilise une mesure indirecte? Cela démontre votre faible niveau de culture! Si les scientifiques ne maitrisaient pas ces problèmes depuis belle lurette, nous n'en serions pas au niveau technologique d'aujourd'hui.. Les mesures de température (mercure, effet Seebeck,..) sont des exemples maîtrisés depuis quasiment 300 ans. Pire encore, la mesure du temps (sable, eau, mécanismes)..
          "Aucun migrant ne quitte son pays natal pour cause d'élévation ajustée de la température, aucun champ n'a été et ne sera inondé par une élévation ajustée du niveau de la mer." Hélas, Phi, si vous ne brillez pas dans le domaine de la physique, vous ne brillez pas non plus sur la géopolitique. La plupart des migrants actuels fuient la guerre Syrie. Ensuite viennent l'Erythrée, l'Afghanistan, Somalie, Soudan, Congo.. Ils fuient des régimes autoritaires, des crises alimentaires causées.. en partie par des sécheresses!! Il est d'ailleurs probable que les printemps arabes, qui ont mené à des guerres civiles comme la Syrie, ait eu le même phénomène déclencheur!Si vous vous renseigniez un peu, le problème du littoral, n'est certainement pas le problème des pays sous-développés mais celles des pays qui poussent actuellement ou ont fait pousser comme la France par le passé, l'urbanisme le long des côtes! http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/11/20/01016-20141120ARTFIG00328-erosion-le-littoral-francais-de-plus-en-plus-menace.php
          C'est quand même incroyable que vous soyez toujours capable de pousser les sophismes au paroxysme du ridicule!

          RépondreSupprimer
        10. Etonnant cette incapacité à comprendre une problématique pourtant simple.

          Géd, votre article concerne précisément la nécessité de recourir à des ajustements pour obtenir des données autorisant la mise en cause du CO2 (pour l'élévation du niveau des mers et les températures).

          Rom73,
          Vous faites comme les climatologues, vous déformez la réalité pour pouvoir tenir un discours. J'ai écrit "l'effet environnemental de l'élévation du taux de CO2".

          Allez, il est grand temps pour mois de vous laisser à vos obsessions virtuelles. Bonne continuation.

          RépondreSupprimer
          Réponses
          1. « votre article concerne précisément la nécessité de recourir à des ajustements pour obtenir des données autorisant la mise en cause du CO2 »

            Pas exactement ; mon article parle essentiellement de la montée du niveau de la mer qui est plus rapide que prévue (c'est même écrit en toutes lettres dans le titre)

            La mise en cause du CO2 est quelque chose d'acté depuis longtemps, pas besoin de moi pour le savoir.

            « J'ai écrit "l'effet environnemental de l'élévation du taux de CO2". »

            C'est donc pire que ce que Rom73 avait compris, comme je l'ai expliqué dans un commentaire précédent... Vous confirmez ainsi que l'effet environnemental devrait être mesuré avec des instruments, alors que, je le répète, il ne peut être constaté que par des observations sur le terrain ; comme par hasard ces observations existent et elles sont concordantes, allez savoir pourquoi. Ah oui c'est vrai, tous les scientifiques sont des imposteurs, j'avais oublié.

            « il est grand temps pour mois (pour juin ou pour juillet ?) de vous laisser à vos obsessions virtuelles »

            Ma seule obsession virtuelle c'est World of Warcraft, c'est bien pour cela que je sais parfaitement, comme tous les joueurs, faire la différence entre le réel et le virtuel, vous devriez essayer.

            Supprimer
        11. Peut-être n'avais-je pas compris, mais je ne suis pas encore d'accord. L'exemple que j'ai donné de l'érosion du littoral (lié à l'élévation de la mer) est parfaitement mesurable, l'exemple du PH donné par Géd est lui aussi pertinent..
          "Vous faites comme les climatologues, vous déformez la réalité pour pouvoir tenir un discours." Votre notion de la réalité Phi est un peu chancelante. Je crois qu'au contraire les scientifiques ont pour rôle de combattre l'obscurantisme que des personnes comme vous portent, à travers des résultats tangibles et démontrés. Vos lamentations incantatoires n'y changeront rien..

          RépondreSupprimer
        12. « Peut-être n'avais-je pas compris »

          Il faut dire que la phrase de phi pouvait prêter à confusion : « [...]on ne peut pas prétendre que l'effet environnemental de l'élévation du taux de CO2 soit catastrophique alors qu'il ne se détecte pas aujourd'hui directement dans les mesures. »

          Dans un premier temps j'avais compris moi aussi, comme vous, que phi liait CO2 et mesures, alors que c'est l'effet environnemental qu'il opposait aux mesures. Le "il" pouvait s'appliquer au CO2 ou à l'effet environnemental, mais quand on lit bien la phrase et qu'on suit le raisonnement de phi on comprend mieux...

          « l'érosion du littoral (lié à l'élévation de la mer) est parfaitement mesurable »

          Et surtout "observable" ; cela dit il peut y avoir d'autres causes que la hausse du niveau des mers qui entrainent une dégradation du littoral, mais il est évident que plus le niveau monte et plus les tempêtes produisent des dommages ; mais pour nier cela les climatosceptiques mettent en avant les "autres causes", comme par exemple quand il pleut beaucoup il y a des dégâts qui sont certes en partie liés à l'aménagement du territoire (bétonisation, constructions en zones inondables, défaut d'entretien des cours d'eau, etc.) mais l'eau qui tombe en abondance du ciel, elle, n'a rien à voir avec cela...

          RépondreSupprimer
        13. http://www.journaldelenvironnement.net/article/barrages-hydroelectriques-la-biodiversite-en-peril,65682

          Apparemment les barrages sont responsables egalement de l'erosion du littoral ..
          "Outre leur impact sur la biodiversité, les barrages pourraient favoriser l’érosion du littoral"

          Comme quoi il faut se mefier des evidences ...

          RépondreSupprimer
          Réponses
          1. « Comme quoi il faut se mefier des evidences »

            De quelles évidences parlez-vous ?

            Que les barrages soient en partie responsables de l'érosion du littoral, soit, et il y a d'autres facteurs responsables de cette érosion, y compris la montée du niveau des mers qui n'arrange rien à l'affaire.

            Supprimer