Nombre total de pages vues

lundi 25 juillet 2016

Désinformation à gogos

En me baladant sur Internet je tombe incidemment sur le site wikistrike qui, le 7 octobre 2015, publiait un article intitulé Réchauffement climatique: Un hacker met au jour l'énorme tricherie des chercheurs ! (couleur marron vu le sujet) comme si l'information venait juste de tomber.

En regardant bien on s'aperçoit que le Newsweek en photo est daté, lui, du 13 août 2007...

Entre le 7 octobre 2015 et le 13 août 2007 si on compte bien il s'est passé plus de 8 ans...

En y regardant de plus près on s'aperçoit que la source est le site fonzibrain qui relatait l'information le 22 novembre 2009 sous le titre Un Hackeur a volé des données du GIEC et on s’est rendu compte que les chercheurs trichent pour faire croire au réchauffement causé par l’homme !!!! (toujours couleur marron, parce qu'il le vaut bien) Ce site nous informe également d'un "complot des laboratoires pharmaceutiques" (voir À Auschwitz, le jour du souvenir et devant des survivants, le Dr Rath alerte le monde d’une troisième guerre mondiale à venir, et du complot des laboratoires pharmaceutiques !!!!) ; apparemment les !!!! sont de rigueur afin de bien faire comprendre au gogo de passage, pardon, au lecteur égaré, qu'il s'agit de quelque chose de sérieux.

 L'information du hoax est reprise le 6 octobre 2012 par un certain Philippe Hua  qui cite également fonzibrain.

Bref on peut résumer ainsi :
  1. Le 13 août 2007 : article Newsweek
  2. Le 22 novembre 2009 : billet dans fonzibrain
  3. Le 6 octobre 2012 : billet chez Philippe Hua
  4. Le 7 octobre 2015 : billet dans wikistrike
Je ne sais pas ce que contenait réellement l'article original de Newsweek (difficile de se le procurer maintenant) cependant on peut assez facilement voir sur la couverture un astérisque juste après le point final qui suit le mot Hoax, et si on lit ce qui est dit en renvoi :
  •  * or so claim well-funded naysayers who still reject the overwhelming ecidence of climate change. Inside the denial machine. By Sharon Begley
  • c'est à dire en français : * ainsi prétendent les opposants bien financés qui rejettent encore les preuves accablantes du changement climatique. A l'intérieur de la machine à déni. Par Sharon Negley
Par ailleurs j'ai retrouvé un lien  qui semble retranscrire ce que disait la revue sur le papier à l'époque, europe.newsweek  ; et qui commence comme suit :
  • Sen. Barbara Boxer had been chair of the Senate's Environment Committee for less than a month when the verdict landed last February. "Warming of the climate system is unequivocal," concluded a report by 600 scientists from governments, academia, green groups and businesses in 40 countries. 
  • Worse, there was now at least a 90 percent likelihood that the release of greenhouse gases from the burning of fossil fuels is causing longer droughts, more flood-causing downpours and worse heat waves, way up from earlier studies.
L'article est très long et se termine ainsi :
  • It's enough to make you wish that climate change were a hoax, rather than the reality it is.
En bon français, on aimerait bien que le changement climatique soit un canular, cela nous épargnerait bien des désagréments, présents et surtout futurs, malheureusement il s'agit bien d'une réalité à laquelle il va falloir se confronter.

Alors que penser des trois reprises de cet article de Newsweek ?

Concentrons-nous sur le billet de fonzibrain qui semble être l'initiateur de ce modèle de journalisme d'investigation, les autres, Philippe Hua et wikistrike, n'ayant fait que du bête copié/collé (peut-être y en a-t-il eu d'autres mais on va pas se fatiguer à en chercher davantage)

On s'aperçoit tout de suite que ce dont il s'agit n'est rien d'autre que cette fumeuse affaire du piratage des courriers de chercheurs du Climatic Research Unit (CRU) de l'université d'East Anglia, encore appelée affaire du Climategate.

Or l'article de Newsweek, paru en 2007, ne pouvait pas relater cette "affaire" (qui n'en était évidemment pas une ) puisque le scandale du climategate est censé avoir éclaté (comme une baudruche...)  en novembre 2009 !

D'ailleurs la date de parution du billet de fonzibrain (22 novembre 2009) est bien en accord avec le Climategate, et non avec l'article de Newsweek paru deux ans plus tôt.

L'auteur du billet, dont le nom est un mystère (il ne signait pas ce qu'il écrivait, et le blog s'est arrêté en 2012)  "conseille" « Pour se tenir au courant : le fil de commentaires sur Skyfal
agoravox lisez l’article sur agoravox je n’ai pas mis les liens, il y en a trop. » ; il semble avoir supprimé le lien vers Skyfall (avec 2 l, il a déjà assez de mal à s'élever comme ça...) donc je me permets de fournir la liste des billets publiés sur Skyfall avec le thème du Climategate.Ici il ne s'agit pas de copié/collé comme avec les deux zigotos ci-dessus, mais bien de grand délire autour d'une non-affaire sur laquelle les charognards se sont précipités.

On sait notamment ce qu'il en est du fameux "hide the decline" (cacher la baisse) que les climatosceptiques de tout poil continuent encore à ressortir quand ils sont à court d'argument (c'est à dire qu'ils peuvent le sortir immédiatement) alors que cette baisse n'a rien avoir avec celle des températures mesurées (elles ne font bien sûr que monter), wikipedia nous l'explique ainsi :
  • [...] ce déclin ou cette divergence cachée porte sur la baisse pour la seconde moitié du XXe siècle des températures reconstruites à partir des données relais (proxys) notamment en provenance d'arbres, alors que les moyennes thermométriques utilisées en références affichent une hausse importante sur cette période.
  • Michael E. Mann précise que l'astuce statistique dont parle Phil Jones dans le courriel cité consistait simplement à remplacer les températures reconstruites à partir des données des arbres des années récentes par des données plus précises venant des mesures directes de la température atmosphérique
Évidemment pour les climatosceptiques il est tellement plus facile de croire que Phil Jones et Michael Mann sont des tricheurs...

Et notre fonzibrain de conclure
  • Vous remarquerez que sur de plus en plus de sujet, il y a comme une fracture entre ce que le médias disent et ce que les gens croient, comme dans toute société totalitaire.
Ne se rendant même pas compte qu'il fait lui aussi partie des médias.

Que retenir de tout ce galimatias ?



Autres liens sur le sujet si vous avez du temps devant vous :




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire