Nombre total de pages vues

jeudi 7 juillet 2016

Difficultés de compréhension ou simple mauvaise foi chez Skyfall ?

Le feuilleton de l'été continue avec les rebondissements attendus des habitués du site Skyfall, cette fois avec le tout nouveau Bulletin des climato-(ir)réalistes n°37.

Un passage a retenu mon attention :

VOUS AVEZ DIT CONSENSUS ? 
  • Le célèbre site NoTrickZone  a dénombré 770 publications dans des revues scientifiques à comité de lecture qui remettent en question le «consensus» du réchauffement climatique anthropique. Il en a compté 240 pour les seuls six premiers mois de l’année 2016 !
Si Skyfall qualifie ce site de "célèbre" il y a déjà de quoi se poser des questions ; en fait quasiment personne hormis les climatosceptiques ne connait ce site, tenu par Pierre Gosselin, un climatosceptique qui en 2008 prévoyait pour 2020 une chute des températures de 2,5°, rien que ça, ce qui donnerait le graphique suivant :

Chacun peut juger du sérieux d'un tel individu qui nous dit dans son portrait :
  • I’ve always been a skeptic of the AGW hypothesis, and view myself as a critical spectator in the climate change debate and arena.
 Quelqu'un qui a toujours été un sceptique du RCA me fait penser à celui persuadé depuis toujours que Dieu existe et n'imagine pas la vie sans Lui, donc il n'est pas étonnant qu'il puisse y avoir une "communion" de pensée avec un site comme Skyfall.

Et l'article cité par Skyfall pour soi-disant remettre en cause le "consensus" ne fait que confirmer cette union dans le déni de réalité et la désinformation à grande échelle.

Que nous dit-il cet article, titré  770 papers questioning AGW "consensus" since 2014 ?
  • since January 2014, the last 2 and half years, 770 peer-reviewed scientific papers have been published in scholarly journals that call into question just how settled the “consensus” science is that says anthropogenic or CO2 forcing dominates weather and climate changes, or that non-anthropogenic factors play only a relatively minor and inconsequential role.
    since January 2014, the last 2 and half years, 770 peer-reviewed scientific papers have been published in scholarly journals that call into question just how settled the “consensus” science is that says anthropogenic or CO2 forcing dominates weather and climate changes, or that non-anthropogenic factors play only a relatively minor and inconsequential role. - See more at: http://notrickszone.com/2016/07/03/already-240-published-papers-in-2016-alone-show-agw-consensus-is-a-fantasy/#sthash.uW2OmInd.kT0fDxKH.dpuf
A noter tout d'abord que le billet de Pierre Gosselin n'est évidemment pas un article issu d'une publication scientifique avec revue par les pairs, au contraire des études qui ont conclu à un très fort consensus, par exemple ici, ici ou ici.

Et comme Pierre Gosselin est dans la totale incapacité de produire un papier crédible pouvant être publié dans une revue scientifique à comité de lecture, il se contente d'un billet de blog que Skyfall reprend pour argent comptant.

Alors j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai fait ce qu'aucun des adeptes du site Skyfall n'aurait imaginé faire, je suis allé voir la liste des études recensées par Pierre Gosselein, puis j'ai publié ce commentaire :

Dans « VOUS AVEZ DIT CONSENSUS ? » vous citez le « célèbre site No trick zone » qui affirme avoir « dénombré 770 publications dans des revues scientifiques à comité de lecture qui remettent en question le «consensus» du réchauffement climatique anthropique »
Je ne suis pas scientifique mais je sais lire, même sans le doigt.
Prenons par exemple le papier suivant http://www.sciencedirect.com/s.....c2G3V.dpuf supposé d’après No trick zone remettre en question le « consensus » du réchauffement climatique anthropique.
Je ne lis dans ce papier aucune remise en cause du réchauffement climatique anthropique, on parle seulement de l’irradiance solaire.
Dans la conclusion je remarque que les auteurs évoquent un forçage radiatif de « a present RF of 0.24 (0.19) Wm-2Wm-2. »
Quand je consulte le dernier rapport du GIEC je vois un FR de 0.05 pour « les changements d’éclairement énergétiques du soleil », à comparer avec le FR anthropique total de 2,29.
Le papier cité par No trick zone ne semble pas contester que le FR lié au soleil ait un impact significatif en comparaison de celui lié aux activités humaines (il n’en parle même pas)
Mon sentiment est que la majorité des 770 publications censées remettre en question le consensus ne remettent rien en question et que No trick zone tente simplement de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
Mais c’est vrai que je ne sais pas de quoi je parle, donc j’ai certainement tort…

 Première réaction de testut :
  • 3.  testut | 7/07/2016 @ 13:04 Mano (#2),
    Solar radiation is one of the main influences on the Earth’s climate
    Conclusion
    CO2 is a minor contributor to earth climate
A qui je réponds :
  • 5.  Mano | 7/07/2016 @ 14:09 testut (#3), is one of the main influences = une des principales influences…
    Donc qu’est-ce qui vous fait dire que le CO2 n’est pas lui aussi « une des principales influences » ?
    Et quand vous dites « CO2 is a minor contributor to earth climate » est-ce que vous tirez cette phrase de l’étude en question ? J’ai cherché ce passage mais ne l’ai pas trouvé…
        
Mais le meilleur c'est quand même miniTAX qui nous le fournit :
  • 7.  miniTAX | 7/07/2016 @ 14:17 Mano (#5), quand une étude conclut que le soleil est une des influences principales sur le climat, ce que nie farouchement le « consensus », c’est qu’elle remet bien en cause le « consensus ». Qu’est ce qu’il y a dans un raisonnement aussi simple que tu ne comprends pas ?
     
 Voici le début de la suite :
  • 9.  Mano | 7/07/2016 @ 17:00 miniTAX (#7), le « consensus » ne nie pas que le soleil chauffe la planète, sans soleil que serait la Terre ?
    Cette étude ne met nullement en cause le fait que le CO2 d’origine anthropique est bien le principal responsable de la hausse des températures, pour la simple raison qu’elle ne l’évoque même pas, elle se contente de parler de l’irradiance solaire.
    Comment comprenez-vous ceci dans l’abstract : « we calculated an average radiative forcing between the present and the 21st century minima of ∼-0.1 (or −0.2) Wm-2, with an uncertainty range of -0.04 to -0.14 (or -0.12 to -0.33) Wm-2 » ? Moi je traduis cela par « le forçage radiatif entre aujourd’hui et le minimum du 21ème siècle (en 2075 ou 2063) va diminuer de 0,1 (ou 0,2) Wm-2 », sachant que le GIEC dans son dernier rapport indique « Le FR total dû aux changements du rayonnement solaire et aux aérosols stratosphériques d’origine volcanique n’a contribué que faiblement au FR net au cours du dernier siècle, à l’exception de brèves périodes suivant de fortes éruptions volcaniques. », avec une valeur de 0.05W m-2 pour les « changements d’éclairement énergétique du soleil », à comparer aux 2,29W m-2 pour le FR anthropique total.
    En aucun cas l’étude ne remet en question ou même ne parle du forçage anthropique.
    Si vous avez des difficultés à comprendre essayez sans le doigt, vous verrez que ça ira mieux.
  • 10.  miniTAX | 7/07/2016 @ 17:26
    le « consensus » ne nie pas que le soleil chauffe la planète, sans soleil que serait la Terre ?
    Mano (#9),
    c’est quoi ton nouveau délire, je n’ai jamais dit que le consensus nie que le soleil chauffe la planète.
    J’ai dit que le consensus nie que le soleil puisse être une des influences principales sur le changement climatique (il suffit de regarder les valeurs de forçage respectif du soleil et des gaz à effet de serre dans les rapports du GIEC). Et donc qu’un papier qui affirme que le soleil est une des influences principales sur le CC remet forcément en cause le consensus.
    Es-tu capable de comprendre des phrases simples sans les déformer à ta sauce ou il faut te faire l’explication de texte mot par mot ???
    Cette étude ne met nullement en cause le fait que le CO2 d’origine anthropique est bien le principal responsable de la hausse des températures, pour la simple raison qu’elle ne l’évoque même pas, elle se contente de parler de l’irradiance solaire.
    non, sans blague, une étude sur l’irradiance solaire qui se contente juste de parler de… l’irradiance solaire sans évoquer le CO2 anthropique, non mais quel scandale. Et en plus, elle n’évoque même pas Lady Gaga : il n’y a plus aucun doute, elle ne remet pas en cause le RCA !
    On se demande bien d’ailleurs qui pourrait remettre en cause le « consensus », vu qu’un « hiatus » de 20 ans ne le peut pas, ni une banquise qui n’a pas bougé depuis que les mesures existent, ni les modèles qui pondent des températures largement au dessus de la vraie température, ni les événements soit-disant extrêmes qui n’ont pas changé depuis 100 ans, ni la dernière période record d’absence d’ouragans aux USA, ni toutes les prédictions foireuses faites par la FARCE depuis 30 ans… On a beau posé la question aux réchauffistes, la réponse, on l’aura à la Saint Glinglin. Alors bon, une étude qui pinaille sur quelque dixième de W/m2, te la montrer, c’est comme donner de la confiture aux cochons.
  • 12.  Mano | 7/07/2016 @ 17:35
    miniTAX (#10), je m’interroge, est-ce de la mauvaise foi ou de la stupidité de votre part ?
    Mais il est vrai que nous parler d’une « banquise qui n’a pas bougé depuis que les mesures existent » ajoute au sérieux de tout ce que vous pouvez dire par ailleurs, on se retrouvera en septembre pour reparler éventuellement d’un nouveau record d’extension minimum après 2012 pour la banquise arctique (qui au passage est bien plus mince en épaisseur en 2016 qu’en 2012)
Est-ce bien nécessaire d'aller plus loin, quand tout le monde peut constater de ses propres yeux que l'étude à laquelle je faisais allusion ne parle que d'un forçage radiatif extrêmement faible comparé à celui attribué au CO2 d'origine humaine.
 Encore une fois je me vois obligé de montrer ce graphique très parlant inclus dans le dernier rapport du GIEC :

Nulle part dans le papier supposé contester le "consensus" ne figure une remise en cause du forçage radiatif anthropique total qui est bien supérieur à celui lié au soleil.

 Addendum


Je n'ai ni les connaissances ni trop le temps pour investiguer plus avant, cependant j'ai quand même fait un effort en regardant un deuxième papier figurant dans la liste fournie par Pierre Gosselin et susceptible de remettre en cause le fameux "consensus".

Voir notrickszone.com/skeptic-papers-2016, celui concernant Tedesco et al 2016 : the-cryosphere.net

Page 489 il y a un intéressant graphique  avec la légende suivante :

Figure 11.
Projections of broadband albedo anomaly (with respect to the year 2000) averaged over the whole GrIS [Greenland ice sheet] for 1990–2012 from MAR [Modèle Atmosphérique Régionale en français dans le texte] simulations and GLASS [Global LAnd Surface Satellite] retrievals (black and red lines, respectively), and as projected by 2100. Future projections are simulated with MAR forced at its boundaries with the out-puts of three ESMs [Earth System Models] under two warming scenarios, with the first scenario (RCP45) corresponding to an increase in the atmospheric greenhouse gas concentration to a level of 850 ppm CO2 equivalent by 2100 and the second (RCP85) to > 1370 pm CO2 equivalent. The top and the bottom of the coloured area plots represent the results concerning the RCP45 (top panels) and RCP85 (bottom panels) scenarios. Semi-transparent colours are used to allow overlapping data to be viewed. Dark green corresponds to the case where MIROC5 and CANESM2 results overlap and brown to the case when the results from the three ESMs overlap.
Tedesco et al., 2016

Par ailleurs ce papier parle de l'incidence de l’albédo de la neige et de la glace sur les radiations solaires et ne remet pas en cause le consensus du réchauffement climatique anthropique, bien au contraire comme on peut le voir avec la référence explicite à deux scénarios (RCP45 et RCP85) qui servent de base de travail et non de repoussoir aux scientifiques auteurs de cette publication.

Encore plus convaincant, l'article de WUWT dans lequel Anthony Watts "ridiculise" le papier en question :
Ridiculous claim by Marco Tedesco: ‘Darkening of the Greenland Ice Sheet is projected to continue as a consequence of continued climate warming’

Préférez-vous en rire ou en pleurer ?




5 commentaires:

  1. A l'exception des études climatosceptiques (Scafetta, etc.) aucune de ces études ne remet en cause le réchauffement climatique anthropique. La plupart d'ailleurs n'abordent même pas le sujet comme l'exemple ci-après:

    http://www.clim-past.net/12/799/2016/cp-12-799-2016.pdf

    Mais comme dirait Minitax :"Mais hé, c'est ça la science climatosceptique".

    Robert

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien ce qu'il me semblait en effectuant un survol rapide de quelques une de ces études ; celle que vous mentionnez s'ajoute aux deux qui figurent dans mon billet, mais je suis certain qu'on pourrait en trouver des tonnes en y passant du temps.

      Supprimer
    2. Bah qu'on cherche à mieux connaître les interactions soleil terre est totalement normal, mais quand on parle réchauffement (anthropique ou non) il faut OBLIGATOIREMENT y ajouter l'effet de serre, car les deux sont indispensables et indissociables, ce qu'oublient volontairement les climatosceptiques.

      Robert

      Supprimer
    3. "ce qu'oublient volontairement les climatosceptiques"

      Certains paraissent tellement stupides que ce n'est même pas volontaire de leur part, mais il est vrai que la plupart ont les moyens intellectuels de comprendre que ce qu'ils avancent ne tient pas la route.

      Supprimer
  2. Hotwhopper (http://blog.hotwhopper.com/2016/07/wuwt-shows-that-999-of-recent-papers.html) vient de publier un billet sur le même sujet (avec 7 jours de retard sur moi:) et d'après Sou le consensus, si l'on en croit Pierre Gosselin et sa liste, passerait de 97% à pratiquement 100%!

    Ou comment se tirer une balle dans le pied en toute beauté (je dis ça à l'attention de Skyfall, WUWT, Pierre Gosselin et CK66, entre autres)

    RépondreSupprimer