Nombre total de pages vues

jeudi 28 juillet 2016

Le Backtrack D-tour à l'épreuve du sentier de la vallée de Bonnan

Ce matin c'était balade tranquille dans le Tarn pas très loin de Cordes, le point de départ et d'arrivée étant le village de Milhars.

C'était pour moi une première dans le coin, l'idée étant de revenir avec ma moitié en fin de saison quand les jours se font plus courts et que le fond de l'air est plus frais qu'actuellement ; l'an dernier on avait quand même pu randonner jusqu'à fin décembre dans de très bonnes conditions en écumant les PR (petites randonnées) tout autour de chez nous.

Pour le tracé rien à dire, pas besoin ni de boussole ni d'altimètre ni même de la moindre carte, le balisage est parfait et il suffit de se laisser mener en restant un peu attentif aux marques jaunes et aux panneaux (mis en place et entretenus j'imagine par le Comité départemental de la randonnée pédestre du Tarn)

Je me suis aidé pour cette balade du Topo Guide Le Tarn à pied  (balade n°7 pages 34-35)

Une occasion aussi de tester à nouveau mon GPS afin de vérifier sa fiabilité.

Globalement le parcours, vu de (très) haut, est conforme à la réalité, même si l'on distingue nettement un petit problème de bouclage...


En effet, si l'on zoome sur la zone de départ (un parking nettement visible à l'endroit du petit bonhomme rouge) on s'aperçoit que le GPS me fait commencer ma balade plus de 300 mètres à l'ouest...


En fait c'est de ma faute, j'ai encore omis d'étalonner mon GPS en décrivant trois ou quatre 8 après qu'il ait capté tous les satellites dont il a besoin, résultat : il a déliré quelque temps avant de trouver le bon chemin.

Mais en route on s'aperçoit également que la précision n'est pas millimétrique :


Pourtant j'ai marché sur la route, pas dans le champ ou à travers les arbres sur le côté.

Une autre bizarrerie avec cette boucle imaginaire certainement due au fait que j'étais sous les arbres et que mon GPS était plus ou moins aveugle (ou myope) à ce moment :


Ici on voit clairement que le chemin emprunté n'est pas tout à fait celui indiqué par le GPS...


Ici c'est carrément une démarche d'ivrogne qu'il me fait adopter :


 A noter que le petit crochet sur la gauche (au nord-ouest) est bien réel et correspond à la visite de la cascade de tuf qui était à sec malheureusement (voir ici quelques photos de la cascade en eau pourtant prises en juillet...2014 !)

 Ici un aperçu de mon arrêt casse-croute (en bas à gauche) avec de manifestes égarements du GPS par rapport au chemin que l'on distingue nettement :


 Avec la sélection sur le temps (et non sur la distance) on remarque sans problème l'endroit où je me suis restauré pendant une dizaine de minutes :


Je rappelle que l'altitude montrée par le GPS est surestimée d'une cinquantaine de mètres,  cependant l'intérêt est essentiellement de visualiser l'évolution de l'altitude tout le long du parcours.

Enfin une vue générale du trajet en mode carte plutôt que satellite afin d'avoir des données toponymiques :




La prochaine fois je prendrai le temps de faire mes 8 avant de démarrer et tout sera (presque) parfait.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire