Nombre total de pages vues

mardi 7 février 2017

Benoit Rittaud se plante en beauté, encore une fois !

Tout le monde ici connait bien Benoit Rittaud, le gourou de la secte ayant pour nom Skyfall, qui a également son propre blog qu'il a pompeusement nommé Mythes, Mancies & Mathématiques.

Il nous a habitué à se tromper régulièrement dans ses prévisions, je ne reviendrai pas dessus, j'en ai déjà assez parlé, notamment ici ou ici (pour en savoir plus sur l'individu on peut utiliser la fonction recherche dans ce blog disponible dans le bandeau de droite)

Il est aussi spécialiste ès désinformation et il nous en montre un magnifique exemple dans son récent billet intitulé maladroitement ALERTE – Climat : un important article carbocentriste sur la sellette.

On admirera d'abord le terme carbocentriste qui ne veut strictement rien dire et qui est supposé désigner tous ceux qui acceptent les faits scientifiques concernant le réchauffement climatique d'origine humaine.

Mais que dit notre boni-menteur  dans cet article qui n'est pas près de mettre sur la sellette quoi que ou qui que ce soit, sauf l'auteur lui-même de ce tas de fumier ?
  • L’info vient du Mail on Sunday et pourrait faire un sacré bruit, même s’il ne faut pas compter sur Stéphane Foucart pour s’en faire le porte-voix.
Oui, vous ne rêvez pas, Benoit Rittaud fait référence au Daily Mail,  un journal qui d'après wikipedia vise le middle market et représente quasiment, avec The Sun, ce qui se fait de mieux en matière de tabloïds, bref ce que l'on a coutume d'appeler la presse caniveau.

Rappelons tout de même que Benoit Rittaud est mathématicien, ceci afin de ne pas perdre de vue qu'il s'agit de quelqu'un de « sérieux », parce que si on ne le dit pas on pourrait penser que nous avons affaire à un charlatan et qu'il faut donc immédiatement lever le doute à ce sujet.

Alors de quoi parle ce fameux article du Daily Mail, la référence scientifique indépassable dénichée par Benoit Rittaud ?
  • Il y a deux ans, un article scientifique de Karl et al. était devenu célèbre en annonçant que le fameux plateau de températures (les quinze ou vingt ans sans réchauffement global qui gênent aux entournures les alarmistes du réchauffement climatique) n’existait pas. Surnommé « pausebuster« , cet article, disait-on, était un coup fatal (encore un…) porté aux climatosceptiques.
  • Coup de tonnerre : cet article pourrait non seulement être entaché d’erreurs, mais également avoir été écrit de façon sciemment exagérée, pour faciliter les négociations avant la COP21 de 2015 à Paris.
Oui vous avez bien lu, nous sommes en présence d'un véritable coup de tonnerre, en fait rien de moins qu'un complot de scientifiques ayant truqué des données pour montrer lors de la COP21 des hausses de températures plus alarmantes que dans la réalité, et cela dans l'objectif de peser sur (ou faciliter mais c'est la même chose) les négociations.

Et notre Rittaud de citer benoitement Judith Curry et Climate Audit afin d'appuyer son « argumentation », deux sites bien connus pour leurs qualités climatosceptiques, à ranger au même niveau que le Daily Mail, c'est tout dire.

Dans l'article auquel Rittaud fait référence, écrit par un certain David Rose, bien connu pour son penchant avéré pour la désinformation (un point qu'il partage avec Rittaud), nous trouvons ce magnifique trucage grandeur nature :


Ce graphique est accompagné des commentaires suivants :
  • The red line shows the current NOAA world temperature graph - elevated in recent years due to the ‘adjusted’ sea data. The blue line is the Met Office's independent HadCRUT4 record. Although they are offset in temperature by 0.12°C due to different analysis techniques, they reveal that NOAA has been adjusted and so shows a steeper recent warming trend.
Ce pourrait être comique, sorti tout droit du Gorafi tellement la ficelle est grosse, mais non, encore une fois c'est du « sérieux » puisque validé par notre immense mathématicien local que le monde entier nous envie.

Je ne vais pas me lancer dans de longues explications, d'autres viennent de le faire, et en plus ils sont amplement qualifiés pour démontrer l'arnaque que nous relatent nos guignols Rose et Rittaud.

Ainsi sur le site de l'AGU (American Geophysical Union) le graphique ci-dessus est repris et l'entourloupe démontrée, avec la caution de Gavin Schmidt qui tweete ceci :


Ben oui, ce que Benoit Rittaud n'a tout simplement soit pas compris soit complètement passé sous silence (dans un cas comme dans l'autre c'est game over) c'est qu'il s'agit d'une histoire de périodes de références (baselines) différentes :
  • les données HadCRUT prennent la période 1961-1990
  • les données NOAA prennent en compte la période 1901-2000
Si on homogénéise les périodes de références on arrive a une quasi-parfaite superposition des deux courbes !

Le plus comique (si c'est possible) est peut-être ce que dit Rittaud vers la fin :
  • Mais le plus important est ailleurs : Bates [le lanceur d'alerte cité par David Rose] a pris sa retraite il y a peu. On ne peut s’empêcher de penser que c’est pour cette raison qu’il parle, maintenant que sa carrière n’est plus en jeu. C’est là une illustration de plus de ce qu’avec d’autres je dis depuis fort longtemps : si l’on compte si peu de climatoréalistes au cœur des institutions scientifiques liées au climat, ce n’est pas parce qu’il n’y en a pas, mais parce que ceux qui ont des doutes préfèrent rester prudents. Tout le monde n’a pas envie de finir licencié pour opinion non conforme tel un vulgaire Philippe Verdier.
Bon sang ! Mais c'est... Bien sûr ! aurait dit le commissaire Bourrel, il faut attendre de prendre sa retraite pour dire la vérité à mon dentier, et mettre dans le même sac le piteux journaliste météo Philippe Verdier et toutes les sommités scientifiques qui la bouclent pour ne pas être licenciés, c'est une évidence qui m'avait jusqu'à présent échappée !

Mais ce n'est pas fini, non, non, nous avons l'apothéose :
  • Aussi dans cette nouvelle affaire n’est-ce pas seulement un article carbocentriste qui s’effondre. C’est aussi, et surtout, un élément supplémentaire qui montre que le « consensus scientifique sur les changements climatiques » a tout d’un banal village Potemkine.
Ben oui, toute la science climatique des deux derniers siècles (depuis Joseph Fourier) vient de s'effondrer d'un seul coup grâce à un whistleblower qui vient de prendre sa retraite et a jugé bon de donner son opinion chez madame Curry, relayé en cela par un journaliste-tripier œuvrant dans une revue à comité de lecture composé d’illettrés ayant voté pour le Brexit.

Du lourd je vous dis, du super-lourd, bref du Rittaud dans toute sa splendeur.


*****

Lectures utiles sur le sujet :

Et bien sûr l'étude à l'origine du « scandale » imaginaire existant uniquement dans la tête de Rittaud et de ses amis :
Ainsi qu'une étude validant les résultats contestés par notre nigaud de Rittaud :




14 commentaires:

  1. On peut lire ça :

    https://andthentheresphysics.wordpress.com/

    Et ça :

    http://icarus-maynooth.blogspot.fr/2017/02/on-mail-on-sunday-article-on-karl-et-al.html

    Robert

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Robert, je rajoute le lien vers ATTP (le lien vers icarus figurait déjà dans la liste), cela fait à cet instant 7 billets réfutant l'idiotie avalisée par Rittaud, et bientôt nous aurons même Foucart et Huet à mon avis...

      Supprimer
    2. Je viens de réaliser que j'avais déjà lu le billet d'ATTP avant-hier mais sans y prêter une très grande attention, imaginant qu'il s'agissait du pet d'une mouche (l'article de Rose, pas celui d'ATTP) et j'étais passé à autre chose sans plus y penser...

      Au fait suite à votre commentaire non seulement j'ai rajouté le lien vers ATTP mais j'en ai aussi profité pour mentionner les liens vers les études de Karl et Hausfather (qui confirme Karl) ; cela fait vraiment beaucoup de monde, et du beau, face à nos pitres qui croient le changer (le monde) avec leurs âneries.

      Supprimer
  2. Dans ce billet vous critiquez severement les journalists et blogeurs relayant un article de Bates . Mais vous ne parlez pas vraiment de l'article de Bates lui meme.

    1) Pensez vous qu'il a le background pour parler de ce sujet : "fiabilité, intégrité et archivage des données climatique" ? (voir ci dessous)

    "John Bates received his Ph.D. in Meteorology from the University of Wisconsin-Madison in 1986. Post Ph.D., he spent his entire career at NOAA, until his retirement in 2016. He spent the last 14 years of his career at NOAA’s National Climatic Data Center (now NCEI) as a Principal Scientist, where he served as a Supervisory Meteorologist until 2012.

    Dr. Bates’ technical expertise lies in atmospheric sciences, and his interests include satellite observations of the global water and energy cycle, air-sea interactions, and climate variability. His most highly cited papers are in observational studies of long term variability and trends in atmospheric water vapor and clouds.

    NOAA Administrator’s Award 2004 for “outstanding administration and leadership in developing a new division to meet the challenges to NOAA in the area of climate applications related to remotely sensed data”. He was awarded a U.S. Department of Commerce Gold Medal in 2014 for visionary work in the acquisition, production, and preservation of climate data records (CDRs). He has held elected positions at the American Geophysical Union (AGU), including Member of the AGU Council and Member of the AGU Board. He has played a leadership role in data management for the AGU."

    Est ce suffisant pour donner son avis ou le classez vous avec Allégre ?


    Avez vous son article ? J'y ai trouvé des points interessants ?

    BenHague

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que VB vous a magnifiquement répondu (il faudrait que je l'embauche celui-là !)

      En ce qui me concerne non je n'ai pas lu l'article de Bates en entier, seulement quelques lignes, mais figurez-vous que je suis vacciné contre tous ceux qui encensent ce bonhomme, Watts ou Curry, bien sûr, sans parler du Daily Mail et évidemment de notre ami Rittaud qui m'a habitué à m'envoyer paitre quand je lui posais poliment des questions en le titillant sur ses incohérences ; quand Rittaud est embêté il vous répond à côté et finit par dire que vous l'agacez en vous demandant d'aller déverser votre fiel ailleurs, puis au final il vous bannit et vous ne pouvez plus poster de commentaires sur son blog, comme c'est pratique !

      Vous comprendrez donc que je ne vais pas perdre mon temps à lire un article que je suspecte fortement d'être un tissu d'âneries, je préfère attendre que des gens bien plus qualifiés que moi s'expriment sur le sujet ; et c'est pour cela que j'ai mentionné plusieurs liens en fin de billet, êtes-vous seulement allé les voir ?

      Mais ici VB a fait un super boulot en vous expliquant calmement et en détail pourquoi il ne fallait pas prêter la moindre attention à ce monsieur, et par voie de conséquence pourquoi Rittaud est un charlatan puisqu'il relaie la pâtée de ce gentleman sans prendre la peine de vérifier que ce qu'il lit est correctement argumenté ; pour un mathématicien, en plus, ne pas voir (ou faire semblant de ne pas voir) qu'il y avait un problème de période de référence visible par un non spécialiste comme moi c'est tout simplement éliminatoire.

      Supprimer
  3. Et hop !

    « There may also be something beyond simple “engineers vs. scientists” tension behind Bates’ decision to go public with his allegations. Two former NOAA staffers confirmed to Ars that Tom Karl essentially demoted John Bates in 2012, when Karl was Director of NOAA’s National Centers for Environmental Information. Bates had held the title of Supervisory Meteorologist and Chief of the Remote Sensing Applications Division, but Karl removed him from that position partly due to a failure to maintain professionalism with colleagues, assigning him to a position in which he would no longer supervise other staff. It was apparently no secret that the demotion did not sit well with Bates. »

    https://arstechnica.com/science/2017/02/article-names-whistleblower-who-told-congress-that-noaa-manipulated-data/

    RépondreSupprimer
  4. Et hop quoi ? . C'est toujours la meme technique de denigrement et d insinuation pour ne pas répondre ou débattre sur le fond .
    Pour utiliser cette meme technique vraiment peu ethique:
    "two formers staffers " : anonyme donc .... Former ? Peut etre que leur contrat n'a pas été renouvellé par Bates ? Qui sait ?
    Et puis qui relaye cette information ? un blog ? Cela ressemble grandement ä une rumeur malveillante non ?
    Mais cela a peu d'interet ....


    Pour revenir sur le fond :
    Avez vous lu l'article de Bates ? oui ?on peut en discuter ? Non ? Ne pensez vous pas que cela pourrait etre utile ?
    BenHague

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Pour revenir sur le fond :
      Avez vous lu l'article de Bates ? oui ?on peut en discuter ? Non ? Ne pensez vous pas que cela pourrait etre utile ?

      Non.

      Je m'explique ...

      Aussi impressionnant que soit le CV de Bates, force est de constater qu'il n'a PAS participé à l'élaboration des datasets utilisés par Karl pour son papier. Que la procédure déterminée pour l'archivage cohérent des données n'ait pas été respectée est une chose, mais ça ne remet pas en cause la validité desdites données. D'autant plus que 2 ans après la publication de Karl15, cette procédure a été suivie. Et l'élément principal dans toute cette - fausse - controverse, c'est que Karl15 a été validé par au moins deux autres travaux indépendants.

      Donc, pour que les arguments de Bates aient une quelconque valeur, il faudrait que le non-respect des procédures de la NOAA attesté par Bates ait eu lieu également dans la collecte des données qui ont alimenté ces autres études, quod non.

      Vous remarquerez aussi que Bates en a essentiellement sur les données GHCN, beaucoup moins sur le dataset ERSST. Or c'est le changement de méthode de mesure de ERSST (températures prises dans des seaux d'eau ou dans des tuyaux d'échappemenent, remplacées par des températures prises par des bouées) qui sont à la base des conclusions de Karl15.

      Enfin, Bates a déjà démenti les conclusions tirées de ses propos par certains (chambre des représentants US, David Rose, WUWT, Rittaud, ...) : "However Bates, who acknowledges that Earth is warming from man-made carbon dioxide emissions, said in the interview that there was "no data tampering, no data changing, nothing malicious."

      "It's really a story of not disclosing what you did," Bates said in the interview. "It's not trumped up data in any way shape or form."" (http://bigstory.ap.org/article/3fc5d49a349344f1967aadc4950e1a91/major-global-warming-study-again-questioned-again-defended)

      Donc pour conclure :
      - Les données utilisées pour l'article n'ont peut-être pas été correctement validées selon les procédures de la NOAA avant la publication de Karl15. Elles l'ont été par la suite.
      - Les données qui n'ont pas suivi la procédure normale de validation et d'archivage ne sont pas celles qui ont influencé principalement les conclusions de l'article.
      - L'étude a été confirmée par d'autres travaux indépendants - autres méthodes, autres données, ...
      - Il n'y a pas eu de manipulation frauduleuse, d'agenda politique caché, de gouvernement mondial tirant les ficelles, ...

      Donc si le coeur vous en dit, vous pouvez discuter sur la validité des argument de Bates, le fait est que ça ne changera rien - rien - aux conlusions de Karl15.

      Supprimer
    2. « Et hop quoi ? »

      Et hop, ce texte vient en conclusion, in cauda venenum en quelque sorte, de la longue liste de liens fournis par Ged.

      Aux arguments rationnels des blogs qui détruisent l'interprétation faite par les climatosceptiques du billet de Bates, je rajoute un petit « Et hop ! » qui n'ajoute rien mais qui fait du bien.

      Olivier

      Supprimer
    3. Ben Hague

      Avez vous lu l'article de Bates ?

      Sie glauben doch nicht wirklich dass die Antwort Ya sein könnte, oder ?

      Das Rumpelstilzchen

      Supprimer
  5. Hallo Nain Tracassin! Alors un coup en anglais, un coup en allemand.. C'est marrant! Tu dois surement répondre d'un petit pseudo chez Skyfall? Lequel est-ce? Mon petit "The fritz.." par hasard? Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. The Fritz ou Tsih peu importe, laissons-le s'amuser tout seul dans son coin et évitons de l'alimenter (https://tinyurl.com/zc5yyf3)

      Supprimer
    2. Romanichel

      C'est marrant

      Me alegro de que te hace reír

      Y la lectura del artículo de Bates, vienen?

      Y ver el video de Jancovici, vienen?

      Das Rumpelstilzchen

      Supprimer
    3. https://tinyurl.com/z5lw7v5

      Surtout quand il ne sait pas conjuguer le verbe venir.

      Supprimer