Nombre total de pages vues

vendredi 10 février 2017

C'est la crise chez Berruyer !

On va faire court, parce que j'ai piscine.

Le Monde (le journal) a mis en place le Décodex, un outil téléchargeable dont je me suis équipé pour voir ce qu'il donnait.

Olivier Berruyer, le proprio du blog Les Crises, consacre un (trop) long article qui lui est dédié et devinez quoi ?

Il trouve que cet outil est à jeter à la poubelle, étrange non ?

Il prétend notamment :
  • [...] les Décodeurs visent clairement à détruire ce blog [...]
Par « ce blog » il faut entendre le blog Les Crises, pas le mien...

Il y aurait donc, d'après Olivier Berruyer, un complot du Monde visant à détruire son enfant chéri.

Il ajoute même plus loin :
  • [...] l’objet de cet article est que Le Monde a classé ce blog dans la catégorie rouge. [...]
Donc Le Monde aurait classé le blog Les Crises dans sa liste rouge ; voyons d'abord quelles sont les différentes listes :
  • vert (200 sites dans la version de départ) : “Ce site est en principe plutôt fiable. N’hésitez pas à confirmer l’information en cherchant d’autres sources fiables ou en remontant à son origine.”
  • orange (120 sites) : “Ce site peut être régulièrement imprécis, ne précisant pas ses sources et reprenant des informations sans vérification. Soyez prudent et cherchez d’autres sources. Si possible, remontez à l’origine de l’information.”
  • rouge (170 sites) : Ce site diffuse régulièrement de fausses informations ou des articles trompeurs. Restez vigilant et cherchez d’autres sources plus fiables. Si possible, remontez à l’origine de l’information.
  • bleu (70 sites) : Attention, il s’agit d’un site satirique ou parodique qui n’a pas vocation à diffuser de vraies informations. À lire au second degré.
Alors il doit y avoir comme un petit problème dès le départ car quand j'interroge le Décodex au sujet du blog Les Crises voici ce qu'il me dit :


Le blog Les Crises est donc classé non dans la liste rouge mais dans l'orange qui stipule :
  • Un blog d'analyses économiques et géopolitiques qui héberge parfois des théories conspirationnistes, notamment sur la crise ukrainienne.
  • Ce site peut être régulièrement imprécis, ne précisant pas ses sources et reprenant des informations sans vérification. Soyez prudent et cherchez d’autres sources. Si possible, remontez à l’origine de l’information. 
*****
 Ajout du 13/02 : un commentateur attentif me fait remarquer à juste titre ce qui suit :
  • [...] pour en revenir au classement orange et non rouge, j’ai bien compris que votre article est arrivé après la mise à jour du decodex pas de souci avec ça. Ce qui me dérange c’est que vous écrivez « Donc Le Monde aurait classé le blog Les Crises dans sa liste rouge » et deux lignes plus loin « Le blog Les Crises est donc classé non dans la liste rouge mais dans l'orange » comme si Olivier Berruyer avait volontairement exagéré son classement dans son article alors que cela est faux puisque le classement a été changé après son article. Vu que cela ne semble pas être l’intention de votre propos je pense qu’il serait bien de corriger cette partie du texte.
*****

C'est marrant mais c'est à peu près le sentiment que j'avais avant que le Décodex n'existe au sujet du blog Les Crises que je fréquentais assidument quand il se limitait à parler de la crise financière ainsi que du réchauffement climatique, deux points sur lesquels je le trouvais très pertinent ; puis Berruyer se prit pour un grand géopolitologue lors de la crise de Syrie, en 2011 donc, puis lors de la crise ukrainienne, et effectivement je peux confirmer que les « théories conspirationnistes » et les « informations sans vérification » devinrent alors monnaie courante, non seulement dans le corps des billets mais aussi dans les nombreux commentaires, et je finis par abandonner la lecture régulière.

Le lien qui figure en référence renvoie sur un billet du site criseusa dans lequel j'avais à l'époque donné mon avis en commentaire ; j'avais notamment écrit (sous mon ancien pseudo) :
  • Ah ben mince alors, moi qui me suis fait traiter de troll lors de mes interventions sur le site Lescrises à propos de la Syrie et de l’Ukraine, je me sens moins seul!
    J’avais comme une impression que ce monsieur OB était un imposteur, sans en être totalement convaincu, maintenant j’ai moins de doutes.
    Rédigé par : Mano | le 10 septembre 2014 à 17:11
Je ne pense pas que je modifierais aujourd'hui une ligne à ce que j'ai dit ; en effet Olivier Berruyer n'a pas changé ses (mauvaises) habitudes et continue de « complotiser » (la preuve même avec son article accusant Le Monde de vouloir détruire son blog !) et de noyer ses lecteurs sous des flots d'informations qu'il n'a de toute évidence ni le temps ni les moyens de vérifier, mais qu'il produit à la chaine du moment que ça tape sur les media mainstream tels que Le Monde ou Libération ou sur certaines personnes comme Marie Mendras ou Caroline Fourest (elles disent des choses sur les Russes qu'Olivier Berruyer n'aime pas entendre, car il aime les Russes, lui, et considère les Ukrainiens comme des nazis, ce qui est bizarre de la part de quelqu'un qui partage le point de vue du Front national...)

En conclusion, on peut aller sur Les Crises éventuellement pour s'informer sur la crise financière (avec quelques bémols tout de même) ou sur le réchauffement climatique (là les billets sont bien documentés et n'induisent pas les lecteurs en erreur) mais par contre dès qu'il s'agit de géopolitique vous devez avoir une sirène de pompiers qui vous hurle à l'oreille ainsi qu'un flash devant vos yeux inscrivant les mots « Attention à prendre avec des pincettes et à vérifier de toute urgence en pensant à allumer son cerveau avant de tirer la moindre conclusion ! »

Je vous aurai prévenu.


55 commentaires:

  1. Suivant cette affaire de près car soucieux de ce que j’appelle la liberté de s'informer, je souhaite apporter une petite précision pour être exact, Decodex avait au départ mis berruyer en rouge et depuis la "contre attaque" l'a placé en orange.

    Pour ce qui est de la géopolitique, vous avez raison de dire qu'il faut passer l'information au crible, la croiser la vérifier, la passer à son propre esprit critique, mais, et je rajouterai un mais: pas exclusivement celle issus des analyses d'olivier berruyer. Toutes!

    Le monde est hautement subventionné par l’état, ce qui bride son indépendance vis a vis des intérêts politiques et géopolitiques de l'Elysée, le monde est également aux mains de gens fortunés dont les intérêts pourraient laisser entendre que l'autonomie de la rédaction n'est pas totale pour ne pas aller a l'encontre des intérêts des propriétaires ou de leurs amis.
    N'aillant pas lu le monde depuis des lustres, je ne sais pas ou en ai la "saturation" en publicité, mais il y en a un minimum, le monde est alors bridé sur son information et dans une sorte de conflit d’intérêt permanent. Il ne pourrait faire une critique objective d'un produit, si il en fait la publicité, donc son indépendance est encore limité.

    Pour en revenir a votre remarque finale sur la compétence et la légitimité de mr berruyer à traiter de géopolitique, je dirai plusieurs choses:

    Toute personnes a le droit et c'est une bonne chose de s’intéresser et d’émettre un avis, une analyse,une conclusion, un questionnement, sur quelque sujet que ce soit et ce quelque soit son niveau d'expertise. C'est une bonne chose que de chercher à dépasser ces limites et de partager.

    Je poserai alors une question qu'est ce que l'expertise et qui est en mesure de labellisé qualitativement et objectivement l'expertise?

    Je poserai une autre question: L'expertise peut elle être acquise exclusivement par les filières universitaires propre au sujet d'expertise, ou bien peut on arriver a un bon niveau d'expertise par d'autres voies ?

    Et pour finir, quelles sont les qualité requises, pour juger de la capacité d'une personne a traiter d'un sujet "technique" et a approcher une conclusion la plus proche possible de la vérité "absolue" et avez vous le niveau d'expertise (certifié ou non) requis en géopolitique pour "jauger" le travail de mr berruyer sur l'ukraine par exemple.

    En espérant que ce message sera maintenu car il a pour but d’être interrogatif et constructif


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas mon habitude de supprimer des messages ou de bloquer un intervenant, contrairement à certains blogs dont celui d'OB.

      Vous posez intéressantes questions, notamment en ce qui concerne les experts.

      OB peut être considéré comme un expert en finances uniquement, il est actuaire et a de solides connaissances en économie, cela lui suffit pour être légitime pour porter un regard critique sur la situation économique, bien que pour les solutions il n'apporte pas forcément les bonnes, si c'était le cas OB serait un génie méconnu comme il y en a tant aujourd'hui...

      En ce qui concerne le réchauffement climatique il n'est en aucune façon un expert, cependant il expose les faits plutôt objectivement, comme je le fais ici sur mon blog, donc je n'ai rien à redire sur ce plan là.

      Par contre en matière de géopolitique OB n'a non seulement aucune qualification mais il a de nombreux biais idéologiques qui l'empêchent de raisonner objectivement (si tant est qu'on puisse être objectif dans cette matière...)

      Par exemple il déteste tout ce qui est européen (au sens de la CE) ou américain mais il trouve beaucoup de circonstances atténuantes à la Russie ou au régime d'el Assad, ce qui l'a notamment entrainé à émettre des opinions concernant la Syrie et l'Ukraine à l'opposé de ce que les media mainstream relatent, car il a aussi une détestation pour tout ce qui est media mainstream !

      Il fait trop confiance à des sources diverses qui viennent soit d'on ne sait où (via youtube par exemple, plaçant des situations hors de leur contexte et montrant des "actions" qu'il est impossible ou très difficile d'attribuer aux intervenants qu'il cite, mais du moment que c'est "vu sur internet" alors ça semble pour lui plus fiable que ce qu'il lit sur Libération ou Le Monde) soit de sources identifiées mais non fiables (il suffit de se renseigner un peu)

      Votre critique du Monde n'engage que vous, je sais parfaitement qu'aucun media n'est parfait mais quand une information est relayée par toute la presse internationale et qu'elle n'est contredite que par des chaines comme Russia Today, Breitbart ou Fox News alors personnellement je fais plutôt confiance à la presse internationale dont Le Monde fait partie.

      Vous dites que Le Monde est subventionné et qu'il est aux mains de gens fortunés, c'est tout simplement injurieux pour les journalistes que vous assimilez à des pantins ; qu'en est-il d'OB qui se subventionne grâce à ses bouquins et aux dons versés à son association, croyez-vous qu'il soit totalement "libre" de ses pensées et qu'il n'ait pas tendance à vouloir aller dans le sens du vent de sa ligne éditoriale qui, je vous le rappelle, est le traitement des crises ; quand son seul outil est un marteau tous les problèmes sont des clous, et quand son seul sujet est la crise alors tout doit alimenter ce sujet et pas essayer de minimiser les problèmes.

      Pour avoir davantage d'informations sur OB je vous invite à lire le billet écrit par un ancien intervenant sur le blog Les Crises qui a décidé d'arrêter sa collaboration avec OB, il vous explique pourquoi ici : http://criseusa.blog.lemonde.fr/2014/07/31/pourquoi-je-ne-publie-plus-sur-le-site-les-crises-fr-de-o-berruyer/ ; et ici : http://criseusa.blog.lemonde.fr/2014/08/03/pourquoi-je-ne-publie-plus-sur-le-site-les-crises-fr-de-o-berruyer-2eme-contribution/

      Supprimer
    2. Deux liens supplémentaires de son ancien collaborateur : http://criseusa.blog.lemonde.fr/2014/09/30/dun-entrepreneur-de-notoriete-au-sujet-des-derives-du-blog-dolivier-berruyer-1ere-partie/ et http://criseusa.blog.lemonde.fr/2014/10/07/dun-entrepreneur-de-notoriete-au-sujet-des-derives-du-blog-dolivier-berruyer-2eme-partie/

      Supprimer
    3. je suis allé voir ces pages. Tout cela me laisse perplexe, car cela ressemble à ce que j'ai connu et ce que j'aurai pu faire dans une situation similaire, à celle de l'auteur des articles.
      Il y a quelques années, une pointure internationale dans un domaine que je ne préciserai pas (car si non j'irai a l’encontre de ce que j'ai fais et de ce que je pense sur ce que doit être le comportement humain), m' a ouvert ces portes pour bosser avec elles, alors que j’étais un anonyme.
      Tout était beau, tout était rose.
      Le temps faisant, j'ai commencé a voir l'arrière boutique et donc les manquements à la déontologie d'usage dans ce milieu.
      Voyant que je n’étais pas en mesure de changer le cours des choses et que les désaccords étaient profonds et de plus en plus virulents, j'ai démissionné du poste (sans roue de secours).
      "Vu ce que j'ai vu", et la merde dans laquelle j’étais suite à la demission, et la rencoeur potentielle, j'aurai pu faire vu la notoriété et la visibilité que j'ai dans mon domaine (en rien dans la finance et l'economie) sur internet, faire une opération de "dézinguage" .
      Mais je n'ai rien fais.
      J'ai dis à la personne ce que j'avais à lui dire. Elle en a fait ce qu'elle a voulu, et j'ai tracé ma route.
      Je considère que cette attitude est et a été la plus digne et la moins infantile.
      Si j'avais raison sur mon désaccord, je considérai que le temps ferait son oeuvre, car le temps est le meilleurs allié de la vérité ou bien de la "rédemption" ..
      Mon message est toujours le même

      Mr criseusa à peut être raison sur le fond, je ne suis pas asse calé pour l’évaluer et dieux sait si je m’intéresse à tout ces sujets et depuis 20 ans, mais à t'il raison sur la forme.
      Quel est le but profond qui l'anime dans une telle démarche. Je m’interroge

      Supprimer
    4. "Je considère que cette attitude est et a été la plus digne et la moins infantile."

      Cela vous honore et je comprends votre point de vue, cependant si on vous suit à la lettre alors il n'y a plus de lanceurs d'alerte...

      Olivier Berruyer a une audience assez large, il s'est même glorifié d'être le premier blog économiste de France (je ne sais pas où il en est aujourd'hui) et il se produit chaque fois qu'il le peut dans certains media qui acceptent de l'inviter (BFM notamment), je pense donc utile que quelqu'un qui l'a connu, lui a fait confiance et a vu cette confiance trahie fasse connaitre « au public » ce qu'il en est arguments à l'appui (criseusa ne calomnie pas, il dénonce, ce n'est pas tout à fait la même chose)

      Je ferais enfin remarquer que je n'ai personnellement pas changé d'avis suite à la lecture de criseusa, j'avais déjà de gros doutes sur l'intégrité intellectuelle d'Olivier Berruyer lors du déclenchement de la crise syrienne, criseusa n'a fait que confirmer ce que je pressentais.

      Supprimer
    5. j'ai suivi le travail de berruyer sur l'ukraine mais pas sur la Syrie et le moyen orient, j'irai y jetter plus qu'un oeil. Son travail va t'il dans le sens des déclarations de cette membre du congrès US et du parti démocrate face au congrès https://www.youtube.com/watch?v=uKV1sTw8zOc

      Supprimer
    6. Cela fait longtemps que je ne suis plus le blog Les Crises et je n'ai plus en tête tous les articles concernant la Syrie (par ailleurs je n'ai rien archivé de cette époque) mais je me souviens très bien du parti-pris pro-Russe et pro-Assad d'Olivier Berruyer qui n'a pas hésité, en 2013, à mettre en doute le fait que c'est le régime syrien qui a utilisé les armes chimiques, au contraire il a tenté de faire croire que les rebelles pouvaient être les responsables du gazage de la population, notamment en utilisant des vidéos douteuses montrant des individus qui se servaient de sortes de mortiers sommaires sur des toits d'on ne sait quelle ville et en quelles circonstances ; c'est ça la méthode Berruyer, toujours instruire à décharge des Russes et de leurs alliés (dans le cas présent Assad, pour l'Ukraine les rebelles pro-Russes) en utilisant des vidéos youtube qui sont pour lui des « preuves » de ce qu'il avance ; évidemment cela va chaque fois à l'encontre de ce que disent les media mainstream, comme par hasard !

      En ce qui concerne la vidéo que vous montrez elle est récente (du 8/12/2016) et parle de la situation actuelle ; évidemment il est impensable d'armer les terroristes, mais quand la révolution syrienne s'est déclarée les « terroristes » étaient le peuple syrien qui manifestait pacifiquement et se faisait massacrer par le régime !

      Ce n'est qu'à partir de 2013 et très graduellement que les véritables terroristes (l’État islamique) ont pris le dessus sur les rebelles de l'Armée syrienne libre ; pourtant cela n'a pas empêché Berruyer, dès le début de la crise, soit en 2011, de prendre parti pour le régime syrien (puisque son allié était la Russie)

      Supprimer
    7. C est une question qui est importante que de pouvoir dater l aide apportée aux "rebelles". Peut-être que the gardian peut nous aider en ce sens : https://www.theguardian.com/commentisfree/2015/jun/03/us-isis-syria-iraq. Article de début juin 2015, qui normalement doit s appuyer sur cette réalité durant une certaine période.

      Supprimer
    8. Cet article du Guardian montre le gouffre qui existe entre un journal capable d'informer ses lecteurs et un blog tel que Les Crises tout juste bon à jeter en pâture à ses lecteurs des vidéos youtube et des « analyses » d'experts auto-proclamés.

      Supprimer
    9. J aurais aimer que le monde publie ce genre d information, comme j aurai aimé qu' un député à l assemblée questionne et informe sur l assistance portée aux réseaux islamistes. Claude guesguen l à fait sur fait sur la chaîne LCP https://m.youtube.com/watch?v=LRNKVJ59jIc. Et cela mérite que l on se pose des questions non? Y compris sur les armes chimiques non? Comme l à fait le point http://www.lepoint.fr/monde/attaque-chimique-en-syrie-le-rapport-qui-derange-19-02-2014-1793755_24.php

      Supprimer
  2. "En conclusion, on peut aller sur Les Crises éventuellement pour s'informer sur la crise financière (avec quelques bémols tout de même) ou sur le réchauffement climatique (là les billets sont bien documentés et n'induisent pas les lecteurs en erreur) mais par contre dès qu'il s'agit de géopolitique vous devez avoir une sirène de pompiers qui vous hurle à l'oreille ainsi qu'un flash devant vos yeux inscrivant les mots « Attention à prendre avec des pincettes et à vérifier de toute urgence en pensant à allumer son cerveau avant de tirer la moindre conclusion ! "

    C est une plaisanterie ?
    Dans en résumé , quand une personne dit quelquechose qui conforte votre idéologie et vos marottes , c'est trës bien est fiable , mais quand une autre personne dit quelquechose qui ne vous convient pas sur un autre sujet , alors il faut faire attention á la desinformation .
    C'est grotesque et clownesque .... en plus d'etre infantile et stupide comme raisonnement ....
    Effectivement le site de Beruyer est complotiste et cela inclut egalement ses billets sur le rechauffement climatique et la crise financiere ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'abord je n'ai aucune idéologie et encore moins de marotte, je suis libre penseur et ouvert à tout, je suis même capable de comprendre certains aspects du libéralisme ou du communisme, donc vous me faites un très mauvais procès.

      Ensuite le site d'OB est essentiellement complotiste sur ce qui touche à la géopolitique, car c'est là un terreau fertile pour toutes les théories du complot, par contre sur la crise financière OB dénonce le système capitaliste libéral ayant mené à la crise de 2007-2008, nul complot là-dedans, c'est le système lui-même qui est en cause.

      En ce qui concerne le réchauffement climatique vous faites fausse route, OB est d'accord avec ce que dit la science, à savoir que le réchauffement est anormal et provoqué par l'homme avec ses émissions de CO2 ; ce sont les climatosceptiques qui sont complotistes quand ils prétendent que le RCA est une invention des Nations Unies ou, comme l'a prétendu Trump, que ce sont les Chinois qui ont inventé le concept pour ruiner les États-Unis.

      Avant de me traiter de clown grotesque il faudrait d'abord vous renseigner un peu mieux, vous éviteriez de dire des énormités.

      Supprimer
    2. le principe "complotiste/non complotiste" mène à la confusion, que cela soit sur le climat, la politique, l'économie, la géopolitique.
      Et cela devient un vrai fourre tout pour disqualifier une opinion, un point de vue, une conclusion.
      En plus d’être un fourre tout c'est devenu un outil politique, une camisole médiatique.
      En urss c’était le goulag ou l'asile, en france c'est la camisole médiatique et sociale.
      Ce terme est donc à manier avec prudence, non?.
      Peut on "honnêtement" mettre sur le même plan la théorie du complot qui dit que ce sont les reptiliens qui tirent les ficelles de notre monde et celle sur un cas comme l'ukraine, ou pour résumer ce qui se passe serait le résultat de la vision et de l'application de l'ex doctrine de brzezinski sur la nécessité d'avoir sous contrôle cette région du monde , (et toutes les autres).

      Nous en arrivons a des abus de langages et de principe dès que le traitement d'un sujet n'est pas conforme à celui de la bien-pensance médiatico-politique

      Pensant que le temps est le meilleurs allié de la vérité, au lieu de "juger" une grille de lecture, ne ferait on pas mieux d'avoir la patience de le questionner tout en écartant aucune possibilité trop rapidement sur des dossiers vitaux pour la pays mondiale, comme l’Ukraine, la Syrie et j'en passe.

      L'utilisation du complotisme comme argumentaire me fait penser a une phare qu'aimait Coluche: "Circulez, Y'a rien à voir"...

      Supprimer
    3. Vous avez raison, on ne peut pas mettre sur le même plan la croyance dans les hommes-lézards avec celle qui consiste à prétendre que c'est la CIA qui tire les ficelles dans la crise ukrainienne, mais faute de mots adaptés on est bien obligés d'employer le terme complotisme.

      De la même manière les « climatosceptiques » recouvrent une palette très large, qui va de ceux qui croient dur comme fer que l'homme n'a aucun impact sur la nature et que nous allons vers un nouvel âge de glace dans les prochaines années, à ceux qui admettent le rôle de l'homme dans le réchauffement climatique mais pensent qu'il n'y a pas d'urgence à trouver des solutions et qu'il vaut mieux employer l'argent à autre chose (cet autre chose étant bien sûr au profit de ceux qui prônent cette approche...)

      "dès que le traitement d'un sujet n'est pas conforme à celui de la bien-pensance médiatico-politique"

      Là vous vous égarez, il n'y a pas de « bien-pensance médiatico-politique », vous confirmez sans vous en rendre compte que vous tombez allègrement vous-même dans le complotisme (les media et les politiques complotent ensemble pour nous faire croire des choses à nous le bas peuple...) et dans le même temps vous insultez tous les journalistes sans distinction en les mettant dans le même sac avec les politiques ; allez-vous par exemple prétendre que Mediapart ou le Canard sont à la botte des politiques pour nous faire avaler n'importe quoi ? Imaginez un instant qu'il n'y ait pas de media, d'après vous d'où tireriez-vous l'information ? du blog Les Crises ?

      Supprimer
    4. Ce que j’appelle bien-pensance c'est l'uniformité de l'information et de l'analyse et la faiblesse ou l’absence de la contre analyse sur les sujets géopolitique.

      L'information est a sens unique a de très rares exceptions que je salue hors géopolitique , il y a encore et fort heureusement des journalistes qui mouillent le maillot dans d'autres sujets (Lucet, coignart, Robert ...), mais sur la géopolitique, il n'y a pas grand monde et donc impossible de "peser" la situation.

      Le canard y va d'un bout de patte de temps en temps, en sortant quelques lignes, mediapart est plutot timide aussi sur le sujet.
      Chez nos amis anglais, avec the gardian sont bien plus culottés sur le volet géopolitique et se place en rupture de temps en temps.

      Supprimer
    5. L'uniformité de l'information n'est pas un problème a priori, si une information est correcte, pourquoi serait-elle reprise différemment dans chaque journal ?

      Par contre je suis d'accord avec vous pour ce qui est de l'analyse, ça c'est autre chose et l'analyse est peut-être ce qui pêche le plus chez nos media soumis à la dictature de l'urgence (avec en plus des effectifs et des moyens financiers à la baisse...)

      Cependant on peut compléter ce que disent les journaux avec des livres écrits par des personnes qui semblent connaitre leur sujet, mais même là c'est difficile de savoir si ce que l'on lit est objectif ou orienté ; en tout cas le pire est de faire confiance sans vérifier à des individus comme Berruyer, ils peuvent mettre le doigt sur des problèmes réels et donner quelques bonnes informations, mais il est très risqué de leur faire entièrement confiance.

      Supprimer
    6. Ouf, ça pique, ip du monde bloqué et épinglé pour s être fait bloquer sur wikipédia pour des pratiques non conformes à la charte . La crédibilité d un journal de se rang en prend un coup. C est pas PPDA avec sa fausse itw de castro, mais côté deantologie,ça frise l inconcevable

      Supprimer
    7. Oui et à ce sujet voici un bel exemple de manipulation des foules avec fdesouche (https://tinyurl.com/gruaa5l) : « L’IP du journal Le Monde bannie sur wikipédia car un journaliste y publie des fakes » ; Barthelémy a publié UN fake (https://tinyurl.com/glxvn2q) pour démontrer justement qu'on pouvait faire passer n'importe quoi sur internet, chez les fachos ça se transforme en « un journaliste y publie des fakes » comme si c'était l'habitude de Barthélémy !

      Supprimer
    8. Si c'est la vrai raison, ce qui est possible, cela me fout un peu les boules que mes impots servent à cela. (vu le niveau de financement du monde par l’état.) . On est bien loin du travail à la Denis Robert. Par principe le wiki est ouvert, donc normal qu'il y est des contenus qui passe ou pas et avec plus ou moins de succès. J'y ai créer des fiches, certaines ont été accepté d'autres non, d'autres modifiés par le travail collaboratif. C'est une évidence. Que des Blogger ou des hackers jouent à cela, ok, mais un type de cet acabit, la je pige pas.

      Supprimer
    9. Je pense que vous faites une confusion, Barthélémy n'est pas journaliste au monde, donc vos impôts ne servent pas à payer son salaire !

      Pierre Barthélémy tient un blog HEBERGE par Le Monde, ce qui n'est pas tout à fait la même chose.

      Je vous le conseille d'ailleurs vivement, vous y trouverez d’intéressantes informations (http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/)

      Ce qu'a voulu prouver Barthélémy c'est que même un site aussi sérieux que wikipedia (ce que vous démontrez vous-mêmes dans votre commentaire) peut également publier des fakes, alors à plus forte raison des sites tels que facebook, twitter ou youtube qui sont eux quasiment en libre accès.

      Supprimer
    10. ok, merci de la précision pour Barthelémy et le lien, je vais suivre son travail, je suis passionné de science. Au passage, sur son blog est écrit à droite en haut "le blog de Pierre Barthélémie journaliste au monde"

      Supprimer
    11. Vous avez raison, Barthélémy a en effet réintégré Le Monde en janvier 2016 après l'avoir quitté en 2008 !

      Il n'empêche que son blog est personnel et n'engage que lui, n'importe qui d'ailleurs, sauf erreur de ma part, peut créer un blog hébergé par Le Monde, je pense qu'il suffit d'être abonné (idem pour mediapart, libé ou d'autres medias)

      Supprimer
    12. Pour que l IP du monde soit bloquée, il faut que là où les connexions vers le wiki soient faite à partir du réseaux intranet du journal. il a donc fait cela avec le réseau mis à disposition par la boîte, nos impôts,le blé des lecteurs. Et pour prouver quoi, que. L on peut arriver le wiki quelques temps? C est un gros scoop! Du travail de blogueur amateur.... Un petit proxy anonyme aurait été le bienvenue.

      Supprimer
  3. Sauf que sur ce blog de bouffons , les climato-realistes sont sans cesse traités de complotistes .... Lol ....C 'est vrai que dire que le débat a été politisé , c 'est du complotisme -re-lol
    Il suffit de voir la crise d'hysterie aux USA avec l 'election de Trump.
    Le comble de la stupidité c'est quand meme cette conclusion recommendant juste la lecture des aneries de Beruyer sur le climat mais pas sur le reste , parce que le reste c'est complotiste ... Un peu comme lorsque ces clowns mettent Richard Muller du Berkeley Earth en icone parce qu'ils s'est rallié au carbo-centrisme mais oublient de dire qu'il est un ardent avocat du gaz de schiste ...

    Et puis c'est bo , un libre penseur qui se contente de recopier les blogs des autres pour leurs analyses . Ca s'appelle beler avec les moutons mon gars !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire très utile que je conserverai précieusement car il est l'illustration de ce qu'on peut faire de mieux en matière d'amalgames et de contre-vérités.

      Revenez quand vous voulez, j'accepte volontiers les brebis galeuses qui bêlent ailleurs avec les moutons de leur genre et viennent ici pour régurgiter leur fiel.

      Supprimer
  4. "les Crises est donc classé non dans la liste rouge mais dans l'orange"
    << Faux! Les crises était bel et bien classe en rouge dans la première version du decodex.

    "Le lien qui figure en référence renvoie sur un billet du site criseusa"
    << cette source a depuis était complètement debunké et il s’avère que la source de Monsieur Berruyer était fiable et que Onubre Einz n'a fait qu'un procès d'intention:
    http://www.arretsurimages.net/breves/2017-02-09/Fausses-infos-Berruyer-repond-au-Decodex-du-Monde-id20439
    De plus Le Monde qui se sert d'un blog hébergé par... Le Monde comme référence pour blackliste un blog c'est quand même un comble pour un "journaliste"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces informations complémentaires que j'ignorais, cependant je me dois de réagir aux différents points que vous soulevez.

      Le blog Les Crises était effectivement sur la liste rouge au début, mais il a bien été transféré dans la liste orange ; vous remarquerez que j'ai employé le présent de l'indicatif : « Le blog Les Crises est donc classé non dans la liste rouge mais dans l'orange », ce qui est la stricte vérité. J'avais simplement omis de relire les explications du Décodex dans lesquelles ils disent avoir tenu compte des remarques de Berruyer : « Malgré notre attention et notre grille méthodologique, nous avons mal qualifié certaines sources. C’est le cas du blog « Les Crises », marqué comme non fiable, alors qu’il s’agit d’un blog d’opinion russophile qu’il faut prendre comme tel. Nous l’avons donc passé dans la catégorie « orange », qui appelle les lecteurs à la prudence, en raison de ses invités parfois douteux, aux frontières du conspirationnisme », cette partie a été rajoutée et je l'ai zappée.

      Ensuite non, la source criseusa n'a pas été « complètement debunkée », mais il est vrai que sur ce point précis Onubre Einz s'est trompé, dont acte. Pour tous les autres points qu'il a avancés on attend toujours le débunkage, peut-être vous porterez-vous volontaire ?

      Enfin oui, il est vrai qu'on peut s'interroger sur le fait que Le Monde cite une source émanant d'un blog hébergé par...Le Monde, je suis entièrement d'accord avec vous, c'est bien pour cela que j'ai écrit « un outil téléchargeable dont je me suis équipé pour voir ce qu'il donnait. » ; je ne prends pas pour argent comptant ce que dit le Décodex, cependant mon sentiment envers le blog Les Crises n'a pas changé d'un iota pour l'instant, et je n'ai pas attendu l'invention du Décodex pour avoir mon opinion sur monsieur Berruyer.

      Voter intervention me laisse à penser que vous êtes un fan inconditionnel d'Olivier Berruyer, si c'est bien le cas c'est votre problème, pas le mien, je n'ai pas de gourou que je vénère et ma confiance dans ce qui se dit sur internet est toute relative.

      Supprimer
    2. Alors non je ne suis pas du tout "un fan inconditionnel d'Olivier Berruyer" mais je respecte son travail et son éthique de travail même si je ne partage pas toujours son point de vue et ses conclusions.
      Ce qui me dérange c'est la démarche du Monde qui, outre le concept Orwelien malsain, se permet d’être à la fois juge et partie, tout en étant lui-même en dessous des critères de qualité/probité qu'il exige des autres. Enfin comment Le Monde ose-t-il qualifier le blog des Crises "Ce site peut être régulièrement imprécis, ne précisant pas ses sources et reprenant des informations sans vérification." en utilisant une seule source et qui en plus est fausse! C'est quand même sacrement ironique, non?
      Quand je dis « débunké » je parle bien du point sur les sources car c’est bien ce point précis qui permet au Monde de justifier le classement du blog d'Olivier Berruyer. Pour le reste de l’article il s’agit du point de vue d’Onubre Einz et il n’y a rien à redire là-dessus.
      Enfin pour en revenir au classement orange et non rouge, j’ai bien compris que votre article est arrivé après la mise à jour du decodex pas de souci avec ça. Ce qui me dérange c’est que vous écrivez « Donc Le Monde aurait classé le blog Les Crises dans sa liste rouge » et deux lignes plus loin « Le blog Les Crises est donc classé non dans la liste rouge mais dans l'orange » comme si Olivier Berruyer avait volontairement exagéré son classement dans son article alors que cela est faux puisque le classement a été changé après son article. Vu que cela ne semble pas être l’intention de votre propos je pense qu’il serait bien de corriger cette partie du texte.

      Supprimer
    3. "il serait bien de corriger cette partie du texte."

      Je suis d'accord avec vous qu'il faut informer mes lecteurs du fait que le blog Les Crises était classé au début en liste rouge et qu'OB ne pouvait pas savoir qu'il serait ensuite rétrogradé dans la catégorie orange, donc j'ajoute votre commentaire à la suite de la partie de mon texte qui pose effectivement problème (en bleu afin que cela soit bien visible) cependant je ne modifie pas ce que j'ai déjà écrit ; j'ai pour habitude de garder tel quel mes textes sans les « corriger », sauf pour corriger une faute d'orthographe qui m'aurait échappée (et il m'en échappe toujours...)

      Maintenant j'imagine que vous allez demander à OB de faire de même et d'ajouter dans son texte un alinéa disant qu'il a bien été reclassé dans la liste orange, parce qu'apparemment il laisse toujours penser à ses lecteurs qu'il est toujours sur liste rouge...

      Quant à la démarche du Monde elle vous parait peut-être étrange mais c'est la règle du jeu, le Décodex est un outil du Monde alors à quoi vous attendiez-vous ?

      Supprimer
    4. "Maintenant j'imagine que vous allez demander à OB de faire de même et d'ajouter dans son texte un alinéa disant qu'il a bien été reclassé dans la liste orange"
      >> Déjà fait mais il est beaucoup moins réactif et/ou rigoureux (laissons-lui le bénéfice du doute) que vous :)
      A ce sujet merci d’avoir pris en compte ma remarque.

      "Décodex est un outil du Monde alors à quoi vous attendiez-vous?"
      >> J'avoue ne pas avoir de réponse à cette question car honnêtement je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’outil, au mieux bâclé au pire malhonnête, de la part du Monde.

      Supprimer
    5. "il est beaucoup moins réactif et/ou rigoureux (laissons-lui le bénéfice du doute) que vous"

      Cela doit être le manque de temps, cet homme est un génie, pensez-donc, plusieurs posts par jour en moyenne avec des tonnes d'informations déversées, on se demande quand il dort, on peut donc bien le laisser tranquille avec ce petit détail, rouge ou orange on s'en fout un peu finalement.

      Que Décodex soit bâclé c'est bien possible, qu'il soit malhonnête je n'irai pas jusque là.

      Supprimer
    6. Je me pose une question, un journal comme le monde à t'il le droit de bacler un travail?

      Supprimer
    7. Il n'existe pas de « droit » à bâcler ou non un travail...

      Je parlerais plutôt de devoir, ou d'obligation, cependant Le Monde comme tous les medias a une obligation de moyens et certainement pas de résultats !

      Et dans les moyens il y a le personnel et la trésorerie, est-ce que les medias actuels ont par conséquent les moyens nécessaires pour faire un travail correct ?

      Et par « medias actuels » j'inclus TOUS les medias, y compris les blogs comme Les Crises ; interrogez-vous pour savoir quels moyens ces medias alternatifs possèdent pour produire une information fiable si des medias traditionnels comme Le Monde ont des difficultés...

      Supprimer
    8. On parle du journal le monde , une référence, avec plus de 14 millions d'euros de subvention par l'etat et avec un client qui paye .

      Supprimer
    9. Pour 2015 Le Monde n'a touché que 5,4m d'euros, assez loin d'Aujourd'hui en France qui mène avec 7,8m (Libé et Le Figaro s'interposent avec 6,5m chacun)

      Le fait d'être subventionné et de faire payer ses clients n'est pas en soi une anomalie et ne vaccine pas contre d'éventuelles bêtises, comme avec le cas du Décodex.

      Et faire du Monde-bashing ne fait pas plus avancer les choses, c'est se ranger auprès de ceux qui crient en cœur « tous pourris » et vont se réfugier dans les jupes de blogs alternatifs en croyant naïvement être mieux informés !

      Supprimer
    10. Pas besoin de faire du monde de Bashung,avec de telles boulettes, il le fait lui même. Quand à l information, la diversité des sources, des langues, des points de vue, le recoupement, le croisement et de la patience. Le temps est le meilleurs allié de la vérité et tôt ou tard si une chose est fondée la vérité se révèle.

      Supprimer
  5. Dasn "Pour la Science" ce mois ci , un trés interessant dossier sur "Desinformation et réseaux sociaux" .
    Parmi les chambres d'echos identifiées á la lisiëre du conspirationisme : "Defenseurs des animaux", "Vegans et Vegetariens" et "Nature et Décroissance" ( p26-27) . Puis une conclusion sans appel de l'auteur "Tenter de convaincre un conspirationniste produit l'effet inverse de celui recherché" Pour etre tout á fait exhaustif , le climatosceptiscisme est aussi mentionné .
    Ce "blog" en est la parfaite illustration ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas de quoi mon blog est l'illustration mais je vais réfléchir à la question.

      Comme je ne suis pas abonné à Pour la science je n'ai pu visionner que 20% de l'article, je vous fais donc confiance pour la conclusion, mais je ne vois pas vraiment en quoi je pourrais être l'illustration de ce qui s'y dit.

      Cet article semble simplement confirmer ce que je pense : « Les internautes diffusent massivement des informations fausses et des théories conspirationnistes farfelues. Des études statistiques portant sur les réseaux de Facebook apportent un éclairage quantitatif et inédit sur les mécanismes à l'œuvre dans cet inquiétant phénomène. »

      En ce qui me concerne je n'ai jamais tenté de diffuser la moindre « information fausse ou théorie conspirationniste farfelue », bien au contraire, quand j'en vois je les dénonce !

      Par ailleurs l'article traite des « médias sociaux tels que Facebook, Twitter, YouTube, etc. lorsqu'ils sélectionnent, partagent ou commentent des informations » donc je ne me sens pas particulièrement visé.

      Supprimer
  6. J'ai également lu cet article qui est fascinant . Il s'agit d'une étude scientifique menée par un laboratoire des sciences sociales computationnelles.
    L'etude se "limite"aux reseau sociaux tels Facebook car :
    1) Ils ont pu developpé les outils informatiques permettant le traitement automatiques de l'information sur la base de l'architecture de ce site
    2) C'est aujourd'hui le champs d'experimentation "in vivo" le plus représentatif

    Mais les auteurs confirment que cela enveloppe bien entendu l énsemble de la blogosphére ( qu'ils n'ont pas traité en tant que tel" .

    Un des points interessants :
    "Chaque groupe a tendance á exclure tout ce qui n'est pas en cohérence avec sa vision du Monde. Il s'agit d'une structure collective qui amplifie la selection des contenus par le biais de confirmation á l'oeuvre á l échelle de chaque individu"
    Ainsi une information n 'est plus traité en tant que telle mais en fonction du porteur de l information. Si le messager est identifié comme un ennemi , au mieux l ínformation est considerer comme suspect , au plus fréquent elle est rejettée sans analyse (ni meme la lire).

    Mais un autre article a aussi retenu mon attention en Histoire des Sciences: " Le retour de la foret salvatrice"
    par des chercheurs du CNRS dont le directeur de l'unité Ecologie et dynamique des systémes anthropisés de l'Université Picardie Jules Vernes et des sociologue.
    Cet article retrace la politique de reforestation en France au XIXieme siecle , menée de force , sur la base d'arguments á la fois quasi religieux et scientistes sur fond de predictions apocalyptiques'. Elle a été menée par les politiques avec l'alliance contre-nature de l'administration des Mines et celle des Eaux et Forets . Les auteurs font bien entendu le parallële avec la situation actuelle . Ainsi en conclusion :
    "L'arbre salvateur que l'on invoquait hier pour protéger les populations des crues l 'est de nouveau aujourd'hui pour sauver le monde des catastrophes climatiques et de la montée du niveau marin. Le timide verdissement du langage politique n'est ainsi parfois que la caution écologique d'un discours économique qui , ..., reste profondément scientiste, continuant á véhiculer des a priori et des messages stéréotypés sur l'importance des forets et les bienfaits qu'elles apportent. Et qui , lui aussi, vise á exclure les populations locales qu profits d'investisseurs privés et publics"

    En résumé , les écolos et autres khmers verts ne sont que les idiots utiles de cette politique.

    Peut etre que le salut viendra finalement des sciences sociales et humaines qui commencent á s áffoler de la folie civilisationnelle qui se produit depuis 20-25 ans.

    Mais bon, je ne cherche pas á vous convaincre ( voir la conclusion d'un de vos lecteurs au dessus) car comme disait Desprosges :
    "L'ennemi est bete !!! Il ne sait pas que c'est lui l'ennemi"
    BenHague

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela serait bien si vous pouviez mentionner les liens vers les études que vous citez.

      Je connais bien le biais de confirmation, je n'en suis pas moi-même exempt, mais je me soigne et essaie de l'écarter chaque fois que je le peux ; par contre avec votre assimilation des écolos à des khmers verts vous en faites une assez bonne démonstration;)

      Supprimer
    2. BenHague,

      Je crois que nous n'avons pas tout à fait lu le même article (sur un sujet que je connais assez bien…).

      Vous écrivez : « l'alliance contre-nature de l'administration des Mines et celle des Eaux et Forets ».

      Tout d'abord, il s'agit des Ponts & Chaussées et non des Mines. En effet, les P&C ont la responsabilité des cours d'eau et de la navigation fluviale. À ce titre, ils s'intéressent depuis longtemps à la régulation des rivières et des torrents.

      Ensuite, du fait même de leurs responsabilités réciproques, il ne saurait être question d' « alliance contre nature ». Les auteurs de l'article ne le suggèrent en aucun cas.

      Les auteurs montrent clairement la nature de cette alliance : « Se dessine dès lors le partage des compétences. L'art de l'ingénieur des Ponts est essentiellement technique; pour ces questions, c'est à lui qu'il faut s'adresser. En revanche, il ne détient pas les armes juridiques et administratives nécessaires pour s'opposer aux causes réelles du
      déboisement - l'organisation sociale et les pratiques archaïques des paysans des montagnes. Seule l'administration des Eaux et Forêts est un corps de police qui possède le privilège de faire des procès et de les instruire, en plus de disposer, depuis la réforme de 1843, d'agents communaux.
      »

      Si, dans l'ensemble, Decocq et al. portent à l'attention du grand public un pan d'histoire ignoré de lui seul – le discours grand public sur le déboisement en montagne est un tissu de méconnaissances et d'incohérences –, on ne peut que tiquer lorsqu'ils écrivent : « Aujourd'hui, au vu des nouvelles connaissances écologiques dont nous disposons et du recul que nous avons sur les acquis scientifiques de l'époque, on peut douter de la pertinence de ce discours. »

      En effet, s'il est maintenant connu que les forestiers du XIXe siècle se trompaient, on ne peut affirmer aussi simplement que « les acquis scientifiques de l'époque » étaient tranchés.

      On trouve en effet, dans plusieurs livraisons de la Revue de Géographie Alpine des années 1930 (de mémoire), une passe d'arme entre d'une part Thérèse Sclafert, historienne médiéviste de l'Oisans et de la Provence montagneuse et bonne spécialiste de la question des forêts dans ces territoires alpins, et d'autre part un forestier. Ils discutent de l'apport des sources médiévales et moderne pour comprendre si l'état naturel des zones de montagnes est d'être ou non boisées.
      Cet échange argumenté montre bien que les savoirs du XIXe siècle sont bien ceux d'un rôle majeur de la forêt dans la régulation des cours d'eau.

      Je trouve cet article très faible sur certains points : les auteurs ne cessent de mettre en cause les conceptions et les actions des forestiers du XIXe siècle sur la base des acquis contemporains. Un histoirien de l'environnement comme Jean-Baptiste Fressoz est bien plus rigoureux de ce point de vue.

      Quant à leur conclusion, elle relève plus du café du commerce que d'une réelle analyse historique et sociologique.

      Mais je crois avoir compris que vous êtes vous même un habitué des discussions de café du commerce…

      Olivier

      Supprimer
  7. @Olivier :
    Le corps des Mines est explicitement cité á 3 ou 4 reprises (p 73 et p74) . Ceci dit , je ferai preuve de mauvaise foi en m'appuyant sur ces citations. J'ai été "elevé" avec l 'appelation "Mines- Ponts" ; il etait tard lorsque j'ai écrit mon commentaire et j'ai écrit corps des Mines. Mais effectivement , le principal acteur avec les Eaux et Forets est l'administration des Ponts et Chaussées.

    Concernant, l'alliance "contre nature", je maintiens mon commentaire qui ne dénature en rien le texte des auteurs :

    p73 : " Seule une autorité exemplaire, investie d'une mission quasi-divine, pourra conduire cette croisade, développer les forces morales, sauver et racheter le monde: Le corps des Eaux et Forete. Pour s'y employer , il a comme moyen la propagande, l éducation scolaire et patriotique par le livre , les fetes de l'arbre et .... une alliance inattendue avec son rival au sein des grands corps d'Etat, les Ponts et Chaussées"
    plus loin "... l'administration des Eaux et Foretsest destructurée et affaibliesur le plan organisationnel, eclipsée par la superiorité administrative et la compétence scientifique et technique du Corps du Ponts et chaussée dans le domaine du reboisement et de la régulation des eaux"


    Il est bien connu que "Pour la Science"ouvre ses pages á des papiers mediocres ( en l'occurrence ici 7 pages) . Ce qui est trés fort , cher Olivier , c'est que, par votre commentaire, vous tombez exactement dans le comportement décrit dans le dossier central ... Le jour ou vous aurait publié dans une revue de la notoriété de American Scientific , nous en reparleront ..mais ce jour n'arrivera jamais ....

    Enfin , je suis peut etre adepte de conversation du commerce ( il est vrai que lire des articles, essayer de les comprendre ou bien partager des avis sur "Pour la Science" ou Nature me renage de facto pour vous dans cette catégorie); mais je ne ris pas de blague que je ne comprend pas ( cf Luening) et je ne fournis pas , en tout connaissance de cause, des informations partielles pour avoir le dernier mot ( cf l'article recalé par la peer review ...) .
    Dasn votre cas , je crains que cela ne soit pas "in caudum venenum" ,mais plutot "In capite venenum"

    BenHague

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. BenHague, pour commencer : « Le corps des Mines est explicitement cité à 3 ou 4 reprises (p 73 et p74). »

      Voici les DEUX mentions du corps des Mines, sans rapport direct avec la question du reboisement :

      « L'extension à toute la France du service hydraulique en 1849 a ainsi contribué à développer l'intérêt des ingénieurs des Ponts pour un nouveau domaine au moment où, par ailleurs, le développement des chemins de fer (sous la houlette du corps des Mines) amoindrissait leurs attributions.
      Les forestiers n'hésitent alors pas à s'allier avec les forces les plus modernisatrices, représentées par les Ponts et Chaussées et les
      Mines, dont certaines sont partisanes d'un gouvernement industriel. »

      Il y a d'ailleurs dans la première phrase une grossière erreur de la part des auteurs : le développement des chemins de fer est entièrement confié à l'administration des Ponts et Chaussées, à la seule exception des machines à vapeur qui sont du ressort des Mines, au même titre que toutes les chaudières industrielles.

      Comme quoi, même Pour la Science – et non Scientific American, car je devine que cet article est le choix de la rédaction française pour la seule édition française – peut publier des articles contenant de grossières erreurs factuelles.

      Supprimer
    2. BenHague : « Concernant, l'alliance "contre nature", je maintiens mon commentaire qui ne dénature en rien le texte des auteurs »

      Bien sûr que si, vous dénaturez le texte des auteurs : ils parlent d'alliance « inattendue » et certainement pas « contre-nature » ; et vous n'apportez aucun argument sourcé pour établir cette distinction.

      Avec un tel étalage de commentaires en lieu et place des faits historiques, vous allez avoir du mal à soumettre un article dans Pour la Science… Mais cela on le savait déjà.

      Supprimer
  8. @Olivier : Vous etes ridicule . J'ai explicitement dit que c'etait une erreur de ma part d'avoir mentionné le corps des Mines au lieu de celui des Ponts et Chaussées. 2 au lieu de 3 ou 4 mentions (et non !!! je n'avais pas relu l'article en entier mais juste de memoire rappeler ces mentions) je vois que cela me discrédite totalement ...

    Etes vous sur d'avoir Googler suffisamment l'Histoire du Corps des Mines pour etre aussi peremptoire ... Wikipedia est rarerment suffisant ...


    Continuer cependant á creuser vous ne faites que confirmer l'article de Walter Quattrociocchi ....

    BenHague

    RépondreSupprimer
  9. @Olivier : Afin de finir de vous enterrer , voici un extrait du decret du 24 Décembre 1851, statuant sur le corps des Mines :
    https://www.mines.org/gene/main.php?base_id_ref=32

    Ceci est la version d'origine du décret, tel qu'il fut publié au Bulletin des Lois de la République française
    no 476, pages 1273 et suivantes



    LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE,

    Sur le rapport du ministre des travaux publics ;

    Vu la disposition de la loi du 5 juillet 1850 ainsi conçue : « Des règlements d'administration publique détermineront les conditions d'admission et d'avancement pour tous les services publics où ces conditions ne sont pas réglées par une loi »

    Le Conseil d'Etat entendu, dans sa séance du 19 novembre 1851,

    DECRETE :

    TITRE Ier
    DIVISION DU SERVICE.

    Art. ler. Le service des mines se divise ainsi qu'il suit :
    - service ordinaire,
    - service extraordinaire,
    - services détachés.

    2. Le service ordinaire comprend tous les services permanents ; il se subdivise en :
    - service des arrondissements minéralogiques,
    - services spéciaux,
    - services divers.

    Le service des arrondissements comprend l'instruction des affaires et la surveillance des mines, minières, carrières, tourbières et usines minéralurgiques dans la circonscription des arrondissements et sous-arrondissements minéralogiques des ingénieurs, ainsi que la surveillance des appareils à vapeur dans les départements de leur résidence, et les départements voisins où ils seraient appelés à l'exercer par le ministre des travaux publics.
    Les services spéciaux sont ceux qui sont distraits du service des arrondissements, tels que la direction des chemins de fer non concédés ; la surveillance et le contrôle des chemins de fer concédés ; le service des appareils à vapeur du déparlement de la Seine ; la direction des mines, minières ou tourbières domaniales ou communales, lorsque ce service ou cette direction sont confiés à un ingénieur autre que celui de l'arrondissement ou sous-arrondissement minéralogique.

    3 minutes de recherche sur Google ....
    BenHague

    RépondreSupprimer
  10. @Ged : je vous concéde que la référence aux khmers verts etait provocatrice. Il n'en demeure pas moins que la conclusion des auteurs est que le discours "écologiques" des politiques n ést qu'une facade á des desseins économiques privés entrer autres. Ainsi les activistes ou sympathisants ecologistes , sincëres (personne n'en doute) apparaissent comme les dindons de la farce.

    BenHague

    RépondreSupprimer
  11. @Olivier : Comme je m'amuse ....
    Oui , je confirme qu'"une alliance inattendue avec un rival" est une alliance contre-nature á mes yeux, a fortiori si ce rival vous "eclipse"dans votre domaine jusque lá reservé . Et je ne pense pas trahir les auteurs avec le terme contre-nature . Aprës chacun peut juger ou non de la pertinence de ma sémantique .

    Pour ce qui est de "publier" dans "Pour la Science" , en l'occurence , vous ne me prendrez jamais en flagrant délit de cracher sur des auteurs ou des scientifiques (qui eux publient) comme vous le faites .

    BenHague

    RépondreSupprimer
  12. Pouvez vous m indiquer les articles que vous jugez "conspirationnistes", et "sans verifications", a propos de la crise ukrainienne ?

    je suis curieux, j'ai personnellement ecris quelques uns des articles, et je me souviens bien que la regle #1 etait de citer les sources.

    bien a vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout d'abord ne vous connaissant pas et ne sachant pas quels articles vous avez pu écrire sur le blog Les Crises il me sera difficile de juger s'ils sont de nature conspirationniste ou pas.

      Ensuite, j'ai déjà dit plus haut je ne suivais plus ce blog depuis longtemps et qu'à l'époque je n'archivais rien, et je ne compte pas aujourd'hui essayer de retrouver toute la littérature que Berruyer a pu publier (à raison de plusieurs billets par jour en moyenne ça fait un paquet de mots à ingurgiter...) sur le sujet.

      Il n'empêche, si j'ai arrêté de lire régulièrement le blog Les Crises après y avoir été fidèle pendant plusieurs années (les années "crise financière" quand Berruyer ne versait pas dans la géopolitique de comptoir) ce n'est ni par hasard ni sur un coup de tête, les raisons sont encore bien claires dans mon esprit et je peux vous les résumer en quelques mots : USA et UE c'est eux qui tirent les ficelles, Poutine et ses alliés c'est des gens bien, Russia Today c'est de la presse qui dit la vérité, youtube c'est là qu'il faut s'informer, Le Monde ou Libération c'est n'importe quoi et il ne faut surtout pas leur faire confiance, etc.

      Le complotisme réside chez Berruyer à faire croire à ses lecteurs (je ne sais pas si il y croit lui-même) que les crises syrienne et ukrainienne sont de la responsabilité des USA et/ou de l'UE, alors que les médias mainstream (plus la littérature sérieuse qu'on peut lire par ailleurs) nous racontent un tout autre discours.

      Si vous le souhaitez vraiment je peux lire un de vos billets pour me faire une opinion sur vous en particulier, à condition bien sûr que vous me donniez un lien.

      Supprimer
    2. cela n a jamais ete ecris que poutine est quelqu un de bien.
      le but du site est de donner des informations qui ne sont pas publiees dans la presse francaise.

      personnellement j ai ecris les articles Actu'Ukraine en pleine crise du maiden.

      il n y a pas de complotisme dans le fait de dire que le maiden est un coup d etat aide par les USA, et le Canada. Ces pays s en vantent ouvertement, etaient present physiquement.

      Supprimer
    3. Si ce sont là tous les arguments que vous avez à me présenter cela ne fait que confirmer mon sentiment au sujet du blog Les Crises, à savoir que ce n'est pas là qu'il faut espérer trouver des informations utiles.

      Et quand on écrit (et non écris...) maiden (qui veut dire jeune fille en anglais) au lieu de Maïdan on fait seulement étalage de son ignorance sur le sujet.

      Et comme par hasard les manifestations du Maïdan en 2013 étaient pacifiques au début, tout comme la révolution syrienne, dans les deux cas le pouvoir en place n'a pas trop voulu écouter son peuple et a fait de la résistance ; dans le cas de l'Ukraine ça n'a pas marché et le peuple a gagné, dans le cas de la Syrie on sait ce qu'il en est, dans chaque cas la Russie était aux côtés du pouvoir en place et Berruyer était du côté de la Russie, comme par hasard là aussi.

      Et cela me fait rire quand vous dites que les USA et le Canada étaient présents physiquement, il devait effectivement y avoir quelques touristes et quelques agents des services secrets, cela vous étonne ? Par contre vous ne parlez pas des soldats russes sans uniforme (et peu bavards...) qui ont envahi l'est de l'Ukraine pour amorcer l'annexion de cette partie du pays en prêtant main forte aux insurgés pro-russes, les mêmes qui ont abattu l'avion de la Malaysian Airlines, ce que Berruyer a toujours dès le début tenté de nier en attribuant l'incident à l'Ukraine !

      Mais il est vrai que quand ses sources sont Russia Today et qu'on se refuse à croire ce qui est écrit (et non écris) dans le Monde ou Libération alors tout s'explique.

      Supprimer
    4. que de mechancete

      mes sources pour mes articles n etaient que tres rarement russe, mais dans la grande majorite ukrainienne.
      Car avant le coup d etat, plus precisement avant la mise en place d un ministere de la verite par Porochenko, il y avait une grande liberte d expression en ukraine.
      Depuis, ce n est plus le cas, et la liste des journalistes abbatus est tres longue.

      Quand au coup d etat il a ete completement organise par Andrei Parubiy, il le dit lui meme, il etait le "commandant de maidan".
      Il avait deja joue un role important dans la revolution orange, et il avait fait la promesse que les erreurs de la revolution orange ne se reproduirait pas. Resultat : il est le chef du parlement, et l'interlocuteur principal avec l'OTAN.
      Beau parcours pour le fondateur du parti national socialiste ukrainien.
      Yarosh, chef de pravy sektor, avait, et ce tres tot dans les evenements, prevenu qu'il avait assez d'armes en stock pour faire plusieurs revolutions, pour faire tomber plusieurs gouvernements.
      Nulland avait dit que les USAs travaillaient et financaient depuis des annees.
      Toutes ces informations ne viennent pas des russes, mais de ces personnes eux memes, et donc viennent de la presse occidentale.

      J'ai passe des centaines d heures a investiguer, recouper les informations, je sais que c'est solide, et clairement pas de la propagande russe.

      mes principales sources etaient :
      korrespondant, ITAR TASS, toute la presse ukrainienne en general, tous les sites d'activites ukrainiens (euromaidan, uno, pravy sektor, svoboda, azov, etc), le plus de forum possible afin de suivre les differents points de vue, et en international : la presse francophone souvent belge ou suisse, la presse US (FT NYT WP), la presse UK, la presse israelienne, la presse russe, la presse iranienne, etc
      mais bien sur, vous, lecteur du monde ou liberation, donc lecteur de sites qui ne font que reprendre des depeches de l AFP ou l AP, vous savez mieux.
      Saviez vous qu il y a une forte communaute ukrainienne au canada ? suite a la seconde GM
      ils sont tres actifs, et tres nationalistes, souvent d origine de l ouest ukrainien
      saviez vous que le pen, le pere, etait un soutien et un exemple pour l actuel president du parlement ukrainien ? qu il avait signe un accord avec le parti svoboda ?
      saviez vous que la milice Azov, qui s appelait avant les patriotes d ukraine, fondee par l actuel president du parlement, ouvertement neonazi, meme dans son blason, fait la police a Kiev, Odessa, Kharkiv, et a le controle d une des principales villes Mariupol ?

      La russie a clairement dit que l'est de l'ukraine ne serait jamais russe, cela a ete dit tres tot dans le conflit, juste pour rappel car apparament vous ne le savez pas. Je pense que vous confondez avec la crimee.

      continuez de lire le monde, je comprends mieux, ne changez pas.

      Supprimer
    5. Je ne sais pas où vous avez vu de la méchanceté dans mes propos, mais peut-être s'agit-il d'une projection de votre part ? J'essaie seulement d'être franc et honnête quand je communique avec un lecteur qui a le courage (ou l'audace) de commenter sur mon blog, avec parfois un soupçon d'ironie qui n'est pas toujours détecté, mais tour le sel de l'ironie est justement là !

      Vous me semblez être quelqu'un de bonne foi mais qui a tendance a tirer des conclusions hâtives, par exemple quand vous me dites de continuer à lire Le Monde, il se trouve que je ne lis que très rarement ce journal, idem pour Libération ou d'autres comme Le Figaro, mes lectures se limitent aux exemplaires fournis dans les avions afin de permettre aux passagers de passer le temps sans penser à la catastrophe aérienne qui nous pend au nez ; d'autres occasions se présentent chez le médecin, plus rarement chez le coiffeur, je me demande pourquoi, bref pour tout vous dire je suis abonné à L'Express et à Challenges, voila vous savez tout sur moi maintenant et vous pouvez tirer de meilleures conclusions à mon sujet.

      Ce qui est comique dans vos arguments (qui me semblent sincères mais maladroitement avancés) c'est que vous confirmez votre penchant pour le complotisme que vous paraissez nier par ailleurs (cf votre premier commentaires) ; si je vous résume ce sont les Américains et les Canadiens qui ont porté au pouvoir en Ukraine un parti d'extrême droite, et d'un autre côté nous avons Poutine qui a tout fait pour calmer le jeu, c'est bien cela n'est-ce pas ?

      J'ai évidemment simplifié à l'extrême (droite) votre vision des choses que vous avez sûrement pu consolider grâce à toutes vos sources, cependant j'ai un problème avec vous, c'est que je ne sais pas qui vous êtes... Êtes-vous un journaliste qui a couvert les événements et a une bonne connaissance du pays ? Ou bien un diplomate qui a été en fonction durant toute la période allant de la révolution orange jusqu'aux derniers bouleversements ? Ou bien un géopolitologue reconnu et expert dans les pays de l'est ? Ou bien un simple quidam qui donne son avis sur la question après avoir ingurgité des tonnes d'informations de toutes origines sans les avoir correctement digérées ?

      Bref tout ce que vous me dites est intéressant mais n'apporte pas grand chose au débat et surtout ne prouve rien.

      Mais votre intervention a au moins un mérite, c'est que j'envisage de me procurer un ou deux livres écrits par des gens sérieux afin d'approfondir ma connaissance sur ce sujet ; je l'avais déjà fait pour la Syrie quand Berruyer s'était laissé aller à raconter un peu n'importe quoi et cela avait été très profitable (pour moi et mon impression d'avoir été berné par cet individu)

      Enfin non je ne confonds pas avec la Crimée, je vous ferai remarquer que la Crimée fait toujours partie de l'Ukraine et qu'elle a été annexée illégalement par la Russie pour des motifs stratégiques déguisés sous un vernis de patriotisme ; et si la Russie ne veut pas annexer l'est de l'Ukraine alors il va falloir m'expliquer ce qu'elle y fait et pourquoi elle soutient les insurgés.

      Supprimer
    6. Comme promis j'ai commencé à m'informer sur l'Ukraine, voir mon compte-rendu ici : http://sogeco31.blogspot.fr/2017/03/la-verite-sur-lukraine.html

      Quand j'aurai le temps j'irai un peu plus loin, si quelqu'un a des conseils de lectures (autres que le site Les Crises...) il/elle est le/la bienvenu(e)

      Supprimer