Nombre total de pages vues

lundi 19 octobre 2015

Philippe Verdier et les 5 étages de la fusée climato-sceptique

Dans l'article Comment convaincre un climato-sceptique?  j'avais mentionné 4 catégories dans lesquelles ranger les climato-sceptiques, ceux que les anglophones appellent des deniers ou des contrarians, je les rappelle ici :
  1. il n'y a pas de réchauffement climatique
  2. il y a un réchauffement climatique, mais ce n'est pas la faute de l'homme
  3. il y a un réchauffement climatique, c'est la faute de l'homme mais ce n'est pas grave, car ce sera bénéfique
  4. il y a un réchauffement climatique, c'est la faute de l'homme, c'est grave, mais de toute façon on ne peut rien faire
Un article du Guardian datant d'il y a 2 ans en mentionne 5 qui sont les suivantes et que l'on peut comparer avec ma classification :
  1. Deny the Problem Exists = il n'y a pas de réchauffement climatique (donc quel est le problème?)
  2. Deny We're the Cause = il y a un réchauffement climatique, mais ce n'est pas la faute de l'homme (c'est la nature qui est responsable de tout)
  3. Deny It's a Problem = il y a un réchauffement climatique, c'est la faute de l'homme mais ce n'est pas grave, car ce sera bénéfique (on pourra se dorer au soleil plus longtemps)
  4. Deny We can Solve It = il y a un réchauffement climatique, c'est la faute de l'homme, c'est grave, mais de toute façon on ne peut rien faire (il faut nourrir les actionnaires, donc pas question d'arrêter de pomper et de miner)
  5. It's too Late = mais de toute façon on ne peut rien faire bis (car il est trop tard, et puis après moi le déluge + il faut nourrir les actionnaires, etc.)
La question intéressante qui se pose actuellement est de savoir dans quel étage de la fusée placer le sieur Philippe Verdier?

Le site Skepticalscience s'était prêté à l'exercice concernant Charles Koch et en avait déduit qu'il se trouvait au-delà des étages 1 et 2, contrairement à Ted Cruz et Jeb Bush qui sont des bons gros deniers républicains, mais qu'il naviguait entre les étages 3 et 4 de la fusée selon une interview dans laquelle il avait notamment dit :
  • They have these models that show [warming], but the models don’t work.
  • But they say it’s going to be catastrophic. There is no evidence to that.
Pour la première affirmation qui prétend que les modèles ne marchent pas, une récente étude vient de démontrer l'inverse : Robust comparison of climate models with observations... (pour faire court, les températures des modèles sont celles de l'air au niveau de la surface, alors que les températures observées sont un mélange des températures de l'air au dessus des terres et de la surface des océans, provoquant un biais dont il faut tenir compte dans les comparaisons; pour mieux comprendre voir les articles du Guardian ici en octobre 2013 et ici en juillet 2015)

Pour la deuxième affirmation il s'agit d'un argument prétendant nous faire croire que parce qu'il n'y a pas encore eu de véritable catastrophe, alors il n'est pas nécessaire d'agir ; ce qui revient à dire que tant que votre maison n'a pas brûlé ou que vous n'avez pas eu d'accident de voiture, alors il n'est pas nécessaire de vous assurer...

Donc quid de Philippe Verdier?

Si l'on en croit le teaser (visible ici) de son dernier livre ainsi que sa présentation sur Amazon, Philippe Verdier a soit un sérieux problème psychologique (il voit des complots et des comploteurs partout) soit un goût pour les publicités douteuses dans le seul objectif de vendre son bouquin au mieux de ses intérêts (il a peut-être peur de se retrouver sans travail et a besoin de faire chauffer la marmite comme tout le monde)

Et la litote n'est pas son fort, qu'on en juge (mes commentaires entre parenthèses) :
  • Le climat est aujourd hui une guerre, une religion (et qui l'a déclarée cette soi-disant guerre?)
  • Tout avis contraire sera éliminé (j'ai plutôt l'impression qu'on donne encore bien trop d'importance au côté négateur)
  • Quelle voix s élèvera pour rompre le silence pour faire éclater la vérité...? (parce que la vérité va sortir de la bouche de Philippe Verdier?)
  • Il n'existe aujourd'hui plus de lien entre le climat et le discours alarmiste sur ce sujet (cette phrase ne veut rien dire, le discours alarmiste concerne le climat futur, cela n'a pas de sens de parler d'aujourd'hui)
  • Les Français sont maintenus dans la peur par un matraquage sans précédent (tiens justement notre ami Benoit Rittaud vient de prouver que les français ne sont pas si sensibles que ça à  la peur!)
  • Cette prise d'otages constitue un enjeu diplomatique pour la Conférence de Paris (prise d'otages, rien que ça!)
  • Au plus haut sommet de l'État, l'échec de la COP 21 est diagnostiqué depuis longtemps (des preuves?)
  • mais la manipulation et le spectacle s'amplifient davantage (c'est vrai que François Hollande est un expert en manipulation...)
  • Le GIEC, ultra politisé, se délite sous les scandales et ses méthodes critiquables (des preuves que le GIEC est politisé? et de quels scandales parle-t-on?)
  • La parole scientifique est inaudible (sans blague, parce que Philippe Verdier ne lit pas les revues à comité de lecture il pense que les scientifiques sont muets?)
  • Les Nations Unies plongées dans la corruption pataugent volontairement depuis une génération de pourparlers (corruption, rien que ça)
  • Lobbies économiques, associations écologistes, gouvernements et désormais religions tissent des liens dangereux (mort de rire, les lobbies économiques! ce sont eux qui paient les climato-sceptiques pour jeter le doute sur l'état de la science!)
  • Les ambassadeurs du climat entretiennent cette crise aussi brûlante qu impalpable (je ne savais pas que le climat était un pays...)
  • La France figure pourtant parmi les pays les moins touchés par le changement climatique (il y avait le syndrome NIMBY, not in my back yard, maintenant il y a le syndrome PACON, pas concerné!)
  • Notre économie et notre société bénéficient aussi des avantages considérables du réchauffement (ah oui! et de quels avantages s'agit-il? et pour combien de temps?)
  •  Le développement des énergies renouvelables menace notre sécurité et ne compensera aucunement l'explosion démographique identifiée comme une cause principale du problème (on a du mal à suivre la logique...quel est le lien entre l'explosion démographique et les énergies renouvelables...? et en quoi la première serait-elle plus importante que le réchauffement climatique?)
  • Qui osera ouvertement briser ces tabous, sous la pression extrême des dirigeants (ben la réponse est évidente : Philippe Verdier!)
Je ne suis pas sûr que le texte ci-dessus, découpé en petits morceaux par mes soins, est bien de Philippe Verdier, il s'agit de la présentation de son livre sur Amazon et après tout celui qui s'y est collé a fait en quelque sorte un résumé de la pensée de l'auteur, que l'on peut facilement recouper avec ses déclarations, notamment dans son teaser.

Un commentaire sur Amazon est d'ailleurs très instructif, il résume assez bien ce que l'on peut savoir et penser du sérieux d'un présentateur météo qui se prend pour un lanceur d'alerte!
  • Les mensonges de Monsieur Verdier, sont en partie seulement synthétisés sur le site du Monde :"Philippe Verdier, monsieur météo de France Télévisions, est-il climatosceptique ?"
  • il est climatosceptique lorsqu'il dit « Nous sommes indubitablement sur un plateau du réchauffement et la variabilité cyclique du climat ne nous permet pas d’envisager si le rythme naturel va demain nous entraîner vers une baisse, une stagnation ou une hausse. ».
  • Il prétend que l'on ne sait pas si le climat de demain sera identique, plus chaud ou plus froid, c'est bien du climatoscepticisme.
  • Lorsque Philippe Verdier parle de " Sans ces quelques degrés de plus, le marché de la piscine individuelle aurait-il connu un développement aussi faramineux ?", de qui se moque-t-il ?
  • Quelle indécence de parler des futures bienfaits du changement climatique en France alors que des gens en crève déjà au Sahel.
  • si la politisation des scientifique du Giec est une idée sans fondement, le fait que Exxon paye des scientifique pour exercer son lobby est un fait aujourd'hui bien établi, mais il n'est pas le seul.

Au vu de ces éléments il semble assez évident que Philippe Verdier se range quasiment au même niveau que Charles Koch, c'est-à-dire aux niveaux 3 (pour 80%) et 4 (pour 20%) de la fusée climato-sceptique :
  • Deny It's a Problem = il y a un réchauffement climatique, c'est la faute de l'homme mais ce n'est pas grave, car ce sera bénéfique (on pourra se dorer au soleil plus longtemps)
  • Deny We can Solve It = il y a un réchauffement climatique, c'est la faute de l'homme, c'est grave, mais de toute façon on ne peut rien faire (il faut nourrir les actionnaires, donc pas question d'arrêter de pomper et de miner)
******************************

A l'heure actuelle la pétition a atteint 3430 signatures, elle sera comme un pet de hareng dans l'Atlantique, même si elle arrive à 5000 (0,008% de la population française, et encore en comptant une majorité de signatures en provenance de WUWT!), mais ce dont je suis sûr c'est que si Philippe Verdier est réintégré et se met à présenter à nouveau la météo, notre bande de bras cassés de Skyfall ne se privera pas de crier victoire alors qu'elle n'y sera pour rien.

On parie?
















 

4 commentaires:

  1. Verdier fait parti de ces gens qui sont tombés dans les affres psychologiques de la théorie du complot (section Moi je connais la Vérité).
    "Nous sommes indubitablement sur un plateau du réchauffement et la variabilité cyclique du climat ne nous permet pas d’envisager si le rythme naturel va demain nous entraîner vers une baisse, une stagnation ou une hausse. »." Cette phrase est un non sens notamment le "variabilité cyclique". Il n'a strictement aucune connaissance en climatologie et science des systèmes.

    RépondreSupprimer
  2. En fait il répète comme un perroquet ce qu'il a lu sur des sites comme WUWT ou Skyfall mais en se mélangeant les pinceaux et en utilisant des termes inappropriés : il a lu quelque part "variabilité naturelle du climat" et a remplacé "naturelle" par "cyclique" parce qu'il a cru comprendre qu'il y avait parfois des cycles (ce qui est exact : le soleil, ENSO, etc.) ; mais il ne comprend pas qu'à long terme ces cycles représentent zéro effet, alors que le CO2, lui, est en augmentation continuelle ainsi que la moyenne des températures.

    Par ailleurs il se prétend non climato-sceptique alors que cette phrase prouve exactement le contraire.

    Enfin, à l'heure actuelle il n'a toujours pas été licencié, il semblerait qu'il ait été mis à pied dans l'attente d'une décision à son égard (peut-être y a-t-il une procédure de licenciement en cours, avec entretien préalable etc.)

    Quoiqu'il en soit son comportement ressemble à une faute professionnelle et son licenciement serait amplement justifié.

    RépondreSupprimer
  3. Par contre je me demande encore si son licenciement annoncé hier ne va pas être contre-productif. D'un côté il n'était plus possible de le garder à l'antenne, de l'autre ça apporte de l'eau au moulin des complotistes et climato-sceptiques. Mais bon, vu la relative faiblesse de la pétition de soutien, ça va surtout convaincre les complotistes habituels...

    RépondreSupprimer
  4. Effectivement on peut se poser la question, cependant France 2 est une entreprise comme une autre et Verdier un salarié comme un autre, et si son employeur juge qu'il a commis une faute professionnelle en se servant de son statut pour publier un bouquin truffé de bêtises (pour être poli) pour déconsidérer ainsi la COP21 et le GIEC au passage, alors je dirais qu'on peut s'asseoir sur ce que pensent les quelques pieds nickelés complotistes qui poussent leurs cris d'orfraie ; et en ce qui concerne la pétition j'aimerais savoir quel est le pourcentage de français inclus dedans, sachant que les américains de WUWT ont été appelés en renfort pour éviter un ridicule trop important...

    RépondreSupprimer