Nombre total de pages vues

mardi 3 mai 2016

L'islam et la femme (plutôt que la femme et l'islam)

Ce n'est pas très original que d'affirmer que les religions, toutes les religions, ont été inventées par les hommes, pour les hommes, c'est-à-dire au profit exclusif des hommes.

Dans les temps reculés où les civilisations se mettaient péniblement en place, les femmes avaient très certainement déjà le mauvais rôle; à elles toutes les corvées domestiques, l'homme allant chasser ou guerroyer au loin et exigeant à son retour d'avoir la paix, le couvert et la petite douceur quand il lui en prenait l'envie.

Il devait bien exister quelques sociétés matriarcales comme on en voit aujourd'hui, mais cela n'avait (et n'a) aucun rapport avec une société patriarcale dans laquelle les hommes ont tous les pouvoirs.

Ainsi les religions, comme les dieux, ont été créés par les hommes à leur profit, les femmes ne comptant pas pour  grand chose.

Mais il faut admettre, à défaut d'avouer, qu'il y a une religion qui se distingue parmi toutes les autres, il s'agit de l'islam.

Télérama, dans son dernier numéro 3460, donne la parole à la psychanalyste franco-marocaine Houria Abdelouahed, qui nous dit que la violence faite aux femmes dans l'islam "vient de loin":
  • [...] Aïsha, une petite fille de 9 ans [...] Sa mère s'approche et lui présente Muhammad [i.e. Mahomet qui lui dit] : "Miel de mon cœur [...] je ne te ferai aucun mal [...] je t'apprendrai les mille douceurs du jeu du corps. Tu es ma femme, celle que Dieu m'a choisie."
  • [...] Aïsha, c'est presque ma tante [celle de la psychanalyste...], donnée en mariage à l'âge de 10 ans.
Comme on le voit pas grand chose n'a changé depuis le VIIe siècle, et Dieu, assisté de son acolyte l'ange Gabriel, est une très bonne excuse pour expliquer pourquoi il est bon de violer en toute légalité une enfant de 10 ans.

On remarquera par ailleurs qu'il existe 72 vierges au paradis (sont-ce toujours les mêmes qui seraient recyclées à l'infini en retrouvant à chaque fois leur virginité, ou bien sont-elles générées à la demande ce qui finirait par faire un sacré nombre de vierges? nous nous garderons de répondre à cette question épineuse) que nos courageux djihadistes qui se font sauter vont aller rejoindre vaillamment, par contre on n'a pas connaissance de 72 jeunes puceaux qui attendraient les éventuelles kamikazes femelles; d'après Slate elles iraient rejoindre leur mari (cependant quid des célibataires?), mais d'autres sources indiquent qu'elles iraient déjeuner avec le prophète, tu parles d'une récompense!

Et quand des musulmans pacifiques se demandent pourquoi certains sacrifient leur vie ils obtiennent une réponse de ce genre:
  • mes chères frères et sœurs [bizarre le "chères" au féminin, non?]
    malheureusement vous ne connaissez la situation de nos frères et soeurs qu'a travers la télé des mécréants semble t il? [les mécréants c'est moi en particulier, peut-être vous qui me lisez si vous n'êtes pas musulman, et même si vous êtes musulman vous en êtes quand même peut-être un]
    qui a dit que ces gens sont innocents [ben oui, mieux vaut tuer d'abord, comme l'a dit l'autre Dieu reconnaitra les siens] et qui parle de civils? cette terre aux yeux de l islam et des musulmans est une terre d occupation! [il s'agit d'Israël, mais transposable apparemment à la Terre entière...]
    avant de s avancer sur cette question il faut apprendre un peu de fiqh sur le djihad pour savoir ce qui est autorisé ou pas et non donner son avis [donner son avis c'est mal, obéir à des malades c'est bien]
    en effet qui dit ou ils seront ? au paradis ou en enfer? que sait t on de leur niya [leur intention] et qui a dit qu ils sont manipulés? [c'est vrai quoi, ils ont leur libre arbitre!] quelqu'un qui donne sa vie pour Allah comment savez vous son sort dans l au delà? [moi j'ai mon avis sur la question: retour case départ, c'est-à-dire le néant]
D'après vous est-ce un homme ou une femme qui a écrit ces quelques lignes emplies de subtilité?

Vous pensez que c'est un homme? eh bien vous avez tort, il s'agit d'une femme!

Car comme le dit la journaliste Malika Boussouf pour Télérama :
  • Pour avoir la paix, les femmes ne sont pas prêtes à remettre en cause [l]e patriarcat.
Pas étonnant donc que beaucoup de femmes musulmanes soient en première ligne pour relayer les opinions extrémistes et éventuellement les appels au(x) meurtre(s), même si ces appels ne se font que timidement du pied sans être criés sur tous les toits.

Finalement, quelle meilleure image pour représenter la position de la femme dans l'islam que celle-ci:

source: http://www.journal509.com/societe/video-afghanistan-des-talibans-lapident-une-femme-a-mort-pour-adultere.html

Même si tout ne se termine pas forcément de cette façon.










 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire