Nombre total de pages vues

vendredi 11 novembre 2016

Trump est-il légitime ?

La réponse courte à cette question est : oui, Trump est légitime.

Pourtant on pourrait contester cette affirmation.

Regardons un instant les statistiques du vote populaire des dernières élections :
  •  2008
    •  Obama : 69 498 516
    •  McCain : 59 948 353
  • 2012
    •  Obama : 65 915 795
    •  Romney : 60 933 504
  • 2016
    •  Clinton : 59 923 027
    •  Trump : 59 692 974
 Et celles du nombre de Grands Électeurs :
  •  2008
    •  Obama : 365
    •  McCain : 173
  • 2012
    •  Obama : 332
    •  Romney : 206
  • 2016
    •  Clinton : 232
    •  Trump : 306
On constate qu'Obama, lors des deux dernières élections qui l'ont vu l'emporter, a gagné avec une très large avance tant en nombre de voix « populaires » qu'en nombre de Grands Électeurs.

Il n'y avait aucune contestation possible quant à sa légitimité, et cela explique certainement la grande popularité dont il jouit encore après deux mandats.

Mais voilà, le système électoral américain est ainsi fait que ce ne sont pas les votes « populaires » qui comptent mais le nombre de Grands Électeurs que le candidat a réussi à obtenir, et là Trump mène largement avec un solde positif de 74 (même si Obama avait fait bien mieux que lui sur ce plan : + 192 en 2008 et + 126 en 2012)

Trump est donc légitimement élu selon ces critères US que certains jugent archaïques...

Ces règles étant inscrites dans la Constitution, cela n'est pas demain la veille qu'elles changeront, les américains mettant la Constitution sur le même plan que la Bible, et même peut-être encore au-dessus, car on peut discuter de certains points de la Bible, ce n'est pas possible pour la Constitution qui est considérée comme immuable, inaltérable et éternelle (je caricature un peu, mais c'est l'idée)

D'autre part, si Clinton avait été élue elle serait partie avec deux énormes désavantages :
  • elle l'aurait emporté de très peu sur Trump, tant en votes populaires (elle n'a obtenu que 200000 voix de plus que Trump ne l'oublions pas, alors qu'Obama avait fait le trou : + 9,5 millions en 2008 et + 5 millions en 2012)  qu'en nombre de Grands Electeurs
  • elle aurait eu le Congrès contre elle, à majorité républicaine
Dans ces conditions Hillary Clinton aurait eu une légitimité minime, élue selon les critères américains, certes, mais mal élue selon les critères « démocratiques » et ayant de plus à composer avec un Congrès qui lui serait défavorable ; elle aurait pu alors justifier l'échec de son programme par le fait que les Républicains lui auraient fait barrage, comme ils ont fait avec Obama à de nombreuses occasions, par exemple :
Et pourtant Obama a été « bien » élu et est toujours la personalité préférée des américains!

 Finalement c'est une assez bonne chose que Trump ait été élu dans ces conditions : faible minorité populaire (sans compter que seuls 18% des américains ont voté pour lui si l'on prend en compte la totalité de la population, ou 27% si l'on considère les personnes en capacité de voter...) et Congrès entièrement Républicain.

Dans 4 ans Trump n'aura donc aucune excuse si sa « politique » a mené les États-Unis dans le mur ; et si elle a réussi il pourra être considéré comme celui qui aura rendu à l'Amérique sa grandeur.

En attendant wait and see, comme ils disent, et nous verrons bien si les électeurs, en 2020, diront à leur président en exercice : you are fired!






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire