Nombre total de pages vues

vendredi 9 décembre 2016

Comment transformer le plomb en or ? Par Benoit Rittaud, l'alchimiste en chef des climato-irréalistes

Benoit Rittaud a un talent indéniable, dans un billet qu'il intitule La Contre-COP22 médiatique il tente de persuader ses quelques lecteurs (ou de se persuader lui-même peut-être) que la petite réunion de famille qui s'est tenue à Paris en marge de la COP22 (ils n'ont pas osé aller à Marrakech, ils auraient eu encore moins de monde...) a été un immense succès.

Il commence en effet son billet par :
  • Parmi les succès de la Contre-COP22 dont il convient de se réjouir...
Arriver à inclure dès la première phrase les mots succès et réjouir donne le ton et indique bien que Benoit Rittaud, qui se plante régulièrement quand il fait des prédictions sur le futur, n'arrive même pas à voir ce qui se passe dans le présent (sans parler du passé)

Il faut avouer qu'il a parfois des éclairs de lucidité, tellement fugaces qu'il faut faire attention pour ne pas les rater, comme par exemple quand il écrit :
  • Un « effet Allègre » a sans doute joué.
Ben oui mon Riri,  c'est bien dans cet objectif que le mammouth a été embauché pour ouvrir les « débats », afin d'assurer un minimum de visibilité à ce qui n'aurait été qu'un gros bide sans sa présence ; là au moins le bide est moins retentissant, puisque la presse, du moins une toute petite partie de la presse en a parlé, même si le pachyderme n'est finalement pas venu pour cause de santé (mentale ?) déficiente.

La presse parlons-en, puisque là aussi Benoit Rittaud nous livre une vérité assourdissante tellement elle n'était pas attendue :
  • Évidemment, les médias nous ont flingués.
Ben oui mon Riri, les médias ils font en principe leur boulot, quand ils voient du flan ils disent que c'est du flan ; bien sûr ils peuvent se tromper, mais quand il y a unanimité on peut se poser quelques questions.

Et de nous citer Estelle Pattée dans Libé qui titre A la contre-COP22, des climatosceptiques qui tournent en rond, du coup ma sympathie pour Libé remonte d'un cran quand elle écrit :
  • Dans le petit amphithéâtre réservé pour l’occasion, dans le VIIe arrondissement de Paris, des dizaines de costards et cheveux blancs prennent place.
Bien vu, surtout les cheveux blancs qui sont la caractéristique essentielle du climatosceptique militant de base endoctriné (ou biberonné) par la lecture quotidienne de sites nocifs comme Contrepoints (le généraliste du libéralisme) ou Skyfall (le spécialiste de la désinformation climato-irréaliste)

On est quand même effaré quand on lit :
  • «Je ne suis pas marié avec une théorie scientifiqueSi on me démontre que le CO2 est responsable, je serai le premier à l’admettre. Mais je considère que dans l’état actuel des choses, ce n’est pas établi : les températures n’augmentent pas depuis trente ans», affirme Allègre [...]
L'état d'Allègre s'est-il dégradé à ce point suite à son accident cardiaque ? La médecine est impuissante à expliquer comment un AVC peut avoir de telles conséquences sur un cerveau humain, encore une piste de recherche pour de futurs prix Nobel.

Mais Benoit Rittaud nous dit à propos d'Estelle Pattée
  • [...] même si elle a bêtement oublié de répondre à l’argument des prévisions catastrophistes non réalisées (c’est vrai qu’elle aurait eu du mal)
C'est vrai qu'en matière de prévisions non réalisées Benoit Rittaud en connait un rayon, rappelons deux de ses exploits passés :
Quant aux prévisions catastrophistes qui d'après Benoit Rittaud ne se seraient pas réalisées, on a vu ce qu'il en était avec James Hansen ! Ah mais oui, Hansen est un scientifique mondialement reconnu dans le domaine de la climatologie et il est écouté quand il dit quelque chose, alors que Rittaud...Rittaud euh...Rittaud est un mathématicien qui a...euh...ah oui, qui a écrit des livres pour les enfants, c'est ça oui, pour les enfants, et d'autres livres pour les vieux, ceux qui ont des cheveux blancs, je me souviens maintenant.

Bref tout ça c'est de la faute des méchants journalistes, qui font rien qu'à embêter les gentils climato-irréalistes confortablement installés dans leur bulle, occupés à refaire les équations des physiciens et à déjouer les complots des écologistes qui cherchent à faire main basse sur le monde (avec leurs 2,31% aux dernières présidentielles...)

Mais Benoit Rittaud est grand seigneur et compatissant envers les journalistes :
  • [...] je voudrais aussi prendre un instant pour évoquer la situation professionnelle des journalistes. La plupart de ceux que nous avons vu étaient jeunes, voire très jeunes, c’est-à-dire qu’ils travaillent sans doute avec des contrats précaires.
C'est vrai qu'un journaliste jeune est forcément stupide, et c'est encore plus vrai que son patron est une immonde crapule écologiste qui n'hésitera pas un seul instant à le licencier s'il n'écrit pas ce que les climato-irréalistes lui auront susurré à l'oreille.

Et comme pour se défendre d'une attaque le mieux est souvent d'accompagner l'attaque en espérant qu'elle se retournera contre l'agresseur (du moins dans l'esprit des spectateurs) Benoit Rittaud nous dit à propose de Guillaume Meurice :
  • En bon professionnel, Guillaume Meurice est effectivement parvenu à faire rire de nous, avec notamment une intervention énervée d’un de nos militants qui aurait mieux fait de se la boucler.
Puis plus loin :
  • Il y a toutefois deux raisons pour lesquelles il ne faut pas être trop sévère avec Guillaume Meurice. La première, c’est que sa chronique est explicitement estampillée « humour ». 
Oui c'est vrai, ne soyons pas sévère avec Guillaume Meurice qui ne sait pas de quoi il parle, c'est un humoriste, pas un scientifique comme Benoit Rittaud.

Mais le meilleur est pour la fin (de mon billet, pas de celui de Rittaud) :
  • [...] en-dehors aussi de l’intervention ratée de Jean-Pierre Bardinet, lequel vaut bien mieux que ce qu’on entend de lui mais n’a hélas visiblement pas l’habitude des médias)
Ce que j'ai aimé dans cette phrase ce sont les mots intervention ratée accolés à Jean-Pierre Bardinet, le VRP du climatoscepticisme, on ne peut pas mieux résumer l'individu que par ce raccourci, bravo Benoit Rittaud pour cet ultime éclair de lucidité !

Évidemment nous ne doutons pas que Jean-Pierre Bardinet vaille bien mieux que cela, notamment pour cuire ses brochettes au barbecue.

Sur Skyfall même son de cloche (mot à prendre au degré que vous voulez) avec le bulletin des climato-irréalistes n° 54 :
  • La Contre-COP22 de l’association des climato-réalistes a été un joli succès, avec de nombreuses interventions et discussions (les vidéos et les diaporamas seront mises en ligne très bientôt), mais aussi une fort belle couverture presse. Un résumé de la première et de la deuxième journée est disponible sur le blog de Benoît Rittaud, ainsi qu’un compte-rendu des réactions de la presse.
Joli succès et fort belle couverture de presse, que du bonheur en somme ; je n'ai pas lu les résumés de Benoit Rittaud et ne compte pas le faire, et dès que les vidéos et les diaporamas seront mis en ligne très bientôt j'y jetterai un coup d’œil afin de rire un peu, mais franchement est-ce que vous croyez que j'ai du temps à perdre à lire ou voir ce que je sais déjà par cœur ?




11 commentaires:

  1. D'après Marco40 du site de Skyfall, ils étaient à peu près 80. Vu le niveau d'honnêteté intellectuelle, on peux imaginer qu'il était peut-être un peu surévalué. Mais même si on lui accorde ce nombre faramineux, colossal, il n'y a que dans leurs têtes que cela a eu un retentissement planétaire.. Créer le buzz pour essayer de se montrer un peu.. Et puis finalement contre-buzz qu'on les a laissé s'exprimer librement. Benoit Rittaud a été invité à s'exprimer dans Quotidien http://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/panayotis-pascot-climato-sceptique.html dans une démarche humoristique qui est un peu plus hasardeuse. C'est vrai que Benoit Rittaud pensait pouvoir s'exprimer sérieusement et a du coup du mal à se rendre compte très vite que le "journaliste" lui joue une sorte de court remake de R. Mezzrahi. Mais je ne partage pas le point de vue que G. Meurice est un humoriste.. Il ne fait qu'orienter les échanges pour mener les gens qui s'expriment à se révéler..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rittaud s'est effectivement fait piéger et s'il avait eu le moindre amour propre la seule décision logique aurait été d'arrêter l'interview dès le début quand le « journaliste » lui demande si c'est la femme qui est la responsable du réchauffement climatique ; mais voilà, Rittaud vit sur une autre planète ou dans un autre univers que le nôtre et ne réagit pas comme quelqu'un de « normal ».

      Quant à Meurice pour moi c'est bien un humoriste au même titre qu'un Coluche ou qu'un Bedos, il fait passer des « messages » en faisant rire aux dépens de ceux qu'il veut ridiculiser ; il a moins de talent qu'un Guillon ou qu'un Proust (mais il faut dire que la concurrence est rude) cependant dans son intervention sur France Inter il touchait plutôt juste.

      Supprimer
  2. J'imagine Jipebe29 ayant lu le désavoeu de son mentor, en position foetale dans son canapé, volets fermés.. lol ça doit être un sacré coup pour lui, il n'arrête pas de cite Benoit Rittaud.. Mais hélas parfois certains soutiens inconditionnels deviennent un peu trop encombrants

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que JPB est totalement imperméable à toute critique même venant de son mentor, il avait déjà été descendu en flammes par un autre climatosceptique (Willis Eschenbach) sur WUWT quand il avait eu l'impudence d'aller leur raconter ses 22 contrevérités qui les avaient bien fait rire pour la plupart.

      JPB doit avoir un ego tellement hypertrophié qu'il ne se rend même pas compte quand on se moque de lui (mais Rittaud est aussi un peu dans ce cas)

      Supprimer
    2. S'il fallait encore une preuve de l'absence totale de crédibilité et de cohérence de Bardinet, il suffit de lire certains de ces commentaires ou billets et les voir évoluer au fil du temps. Je suppose que ses chiffres dépendent du nombre de pastis qu'il a pris à l'apéro.

      Jean-Pierre Bardinet (jipebe29) le 17 février 2015 à 15 h 22 min :

      Depuis 1997, [...] nous avons émis plus de 40% de toutes nos émissions depuis le début de l’ère industrielle.

      Jean-Pierre Bardinet 31/03/2015 - 20h41 :

      [...]la TMAG (température moyenne annuelle globale) est stable depuis 18 ans, alors que, sur cette période, nous avons émis près de 50% de toutes nos émissions de CO2 depuis le début de l’ère industrielle, [...]

      Guest essay by Jean-Pierre Bardinet / May 12, 2015 :

      2. 57% of the cumulative anthropic emissions since the beginning of the Industrial revolution have been emitted since 1997, but the temperature has been stable.

      De 40% à 57% en trois mois. Impressionnant !

      Supprimer
    3. Impressionnant oui, et je dirai même plus, c'est pathétique.

      Il suffit d’ailleurs de l'entendre répondre à Guillaume Meurice pour être fixé sur le personnage.

      Supprimer
  3. Ah Bardinet, s'il n'existait pas, il faudrait l'inventer. Ce bonhomme devrait être un sujet d'étude tellement il est caricatural.

    RépondreSupprimer
  4. Géd,

    http://www.skyfall.fr/2016/12/10/record-de-chaleur-malgre-soleil-froid/#comment-182154

    A propos du dernier commentaire de manivelle, vous pouvez lui rétorquer que :


    Citer Gervais comme référence est rédhibitoire, et, que oui, la science produite par les climatosceptiques n'est jusqu'à preuve du contraire que de l'enfumage.

    Il est amusant de constater que notre olibrius aux connaissances très imparfaites se fait juge du travail de personnes infiniment plus compétentes que lui ce qui en dit long sur son potentiel intellectuel (toute personne normalement constituée connait et admet ses limites).

    Robert

    RépondreSupprimer
  5. Géd,

    A propos du dernier commentaire de notre manivelle :

    http://www.skyfall.fr/2016/12/10/record-de-chaleur-malgre-soleil-froid/#comment-182154

    Vous pouvez lui rétorquer que citer Gervais est rédhibitoire pour l'auteur de l'article, et que oui, du moins jusqu'à preuve du contraire, l'étude en question n'est qu'une tentative d'enfumage, chose habituelle chez les climatorigolos dont il fait partie.

    Robert

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne lui rétorquerai rien du tout, ce serait lui faire trop d'honneur en lui laissant penser que ses commentaires ont un quelconque intérêt.

      Si ça le soulage de déverser sa bile grand bien lui fasse.

      Supprimer
    2. Robert, votre premier commentaire était tombé dans la boite à spams, il va falloir que je fasse attention et la consulte régulièrement...

      Supprimer