Nombre total de pages vues

mardi 20 décembre 2016

La Terre du passé...

Dans mon précédent billet j'évoquais le site La Terre du futur où notre bon ami the fritz me faisait de la publicité.

Comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire à plusieurs reprises la meilleure façon de juger du sérieux de quelqu'un c'est encore de le confontrer aux âneries qu'il a pu commettre dans le passé.

Ainsi de ce billet intitulé FakeGate : réchauffement climatique bidon et documents pipeaux et censé nous « prouver » la malignité des climatologues truquant leurs données en citant (ne rions pas) le Heartland Institute qui serait « une institution regroupant des experts dans le but de produire des études et des propositions dans le domaine des politiques publiques » sans préciser bien sûr ses sources de financement...

Le plus comique et révélateur est quand même ce magnifique graphique supposé nous en mettre plein la vue :




On admirera :
  • l'absence de référence (d'où sort ce graphique ?)
  • l'absence d'information dans les ordonnées (de quoi parle-t-on, on imagine de températures ou d'anomalies, mais de combien ?)
  • le creux phénoménal supposé se produire en 2019 (dans 2 ans)
  • le pic fantastique de 1998 qui n'atteindrait pas les « sommets » de l'Optimum Médiéval !
  • la prévision pour 2038 et après, d'une finesse et d'une précision que le GIEC lui envierait presque !
Ce merveilleux graphique est à rapprocher de celui que tout le monde peut consulter sur wikipedia :

Cette image compare dix études de température par proxy reconstruites à partir de données couvrant les 2000 dernières années.

Ou encore celui-ci :

Graphique montrant les variations et la stabilité relative du climat au cours des 12 000 dernières années.

 Ou encore :

Estimations de température relatives pour les 800 000 dernières années à partir des carottes glaciaires EPICA en Antarctique. La date présente est à droite du graphique.


« Il parait » qu'il ne faut pas faire confiance à wikipedia, ce repaire d'anarcho-faschistes écolos qui ne veulent pas faire payer leurs services, ce qui est bizarre c'est que ceux qui ne lui font pas confiance sont en principe les mêmes qui produisent le genre de graphiques que nous a servi La Terre du Futur en 2012.

Bizarre, bizarre... 


 

4 commentaires:

  1. L'origine du graphique sont certains Cliff Harris et Randy Mann, de Harris-Mann Climatology (http://www.longrangeweather.com/global_temperatures.htm). Une source irréprochable. Harris a d'ailleurs quelques remarques très intéressantes sur les chemtrails !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci VB pour l'information sur l'origine de ce graphe.

      J'ai bien aimé, de la part de gens qui se prétendent météorologue et climatologue, « Our recent decline in the Earth’s temperature », à croire qu'ils ont trouvé leur diplôme dans une pochette surprise.

      Cependant le graphique est légèrement différent de celui montré à l'époque par TDF, par exemple le pic de 1998 a disparu et est remplacé par un pic en 2015 ; on a même l'impression que 1998 se trouve en fait dans le creux entre 1991 et 2015, du grand n'importe quoi (sans compter l'exagération des amplitudes et le manque d'info sur les ordonnées)

      Ce qui est comique c'est qu'on pourrait presque appeler ce graphique la courbe de Mann :)

      Pour les chemtrails j'imagine que vous faites référence à ceci : https://chemtrailsnorthnz.wordpress.com/2012/06/19/one-of-top-climatologists-covered-chemtrails-geo-engineering-in-coeur-dalene-press/

      Bof, encore deux originaux qui croient avoir tout mieux compris que tout le monde.

      Supprimer
  2. Il y a, en suivant le lien fourni aimablement par VB, une vidéo du « climatologist » Cliff Harris qui livre un scoop énorme. On y apprend que les Vikings cultivaient la tomate au Groenland au Moyen Âge.

    Ce scoop est immense.

    En effet, il prouve sans réfutation possible, que les Vikings avaient découvert l'Amérique du Sud bien avant les Espagnols !

    Olivier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des tomates et du raisin, car il est bien connu que la vigne adorait les versants exposés au sud dans les fjords encaissés des colonies vikings.

      Pour la tomate ce sont certainement les aztèques qui les ont importées après avoir effectué quelques incursions chez les vikings ; quand les européens sont arrivés ils les ont transformées en pastèques pour des raisons idéologiques et cela a donné ensuite le communisme puis les écolos qui veulent dominer le monde du haut de leurs 2% aux élections.

      Finalement tout s'explique, il suffit de s'informer aux bonnes sources et lire quotidiennement la Terre du futur.

      Supprimer