Nombre total de pages vues

samedi 26 mars 2016

Dis tonton, pourquoi tu postes?

Quand j'ai créé mon blog l'an dernier j'étais loin de m'imaginer que la majorité de mes articles porteraient sur le climat.

Je voulais simplement m'ouvrir un espace de liberté dans lequel je laisserais libre cours à mon imagination du jour, bref en parlant un peu de la pluie et du beau temps.

Du beau temps au climat le pas à effectuer n'est pas très grand, et il faut dire que l'air du temps, justement, se prêtait assez bien à la question climatique avec l'approche de la COP21.

Je n'avais pas attendu l'année 2015 pour m'intéresser à ce sujet, et bien que sans blog personnel il m'arrivait parfois d'intervenir sur celui d'autrui; mes interventions sur Skyfall ont donc commencé il y a déjà pas mal  d'années, sachant qu'au tout début j'étais plutôt d'accord avec la ligne éditoriale de ce site, eh oui, j'étais climatosceptique d'autant plus que je tenais alors Claude Allègre dans une certaine estime, ayant acheté (et lu dois-je préciser) plusieurs de ses ouvrages dont le mythique L'imposture climatique.

Mais voilà, ayant pris quelques tirs sur Skyfall suite à quelques questions que j'avais sûrement dû mal poser, je suis devenu progressivement sceptique du climatoscepticisme, et de fil en aiguille, en me renseignant ici ou là, j'en suis finalement venu à la conclusion que j'avais baigné dans de la pseudoscience pendant tout ce temps.

C'est un peu pour tout cela que j'essaye de rattraper le temps perdu et que ma cible favorite est le site Skyfall, tant il est vrai que quand on a été berné par quelqu'un on lui en veut quand même un peu et on cherche des moyens de se venger.

Et non, contrairement à ce que pense CK66 je ne cherche pas à convertir les vieux briscards du site:
  • 23.  CK66 | 26/03/2016 @ 6:04 Mano (#22),
    Contre-argumentation imparable … comme d’habitude . Je suis impressionné par sa profondeur insondable , c’est a se demander pour quelles obscures raisons vous ne nous avez toujours pas convertis … ou tout du moins convaincus ??? Ben tiens , la réponse est contenue dans la question , suis-je bête ?
La réponse à sa dernière question me brûle les lèvres ou plutôt me chatouille les doigts sur le clavier, mais je laisse à chacun le soin de l'imaginer.

Quant à mes "obscures raisons" je viens de les expliciter en précisant bien qu'il ne s'agit en aucune manière d'essayer de ma part de "convertir" ou de "convaincre" des gens qui ont déjà été convertis à la religion climatosceptique; quitter cette religion serait une apostasie intolérable qu'ils ne peuvent même pas imaginer.

En effet, admettre maintenant qu'ils se sont trompés (et ont trompé) pendant de nombreuses années serait comme avouer qu'ils ont été pendant tout ce temps des crétins et ont pris ceux qui ne pensaient pas comme eux pour des crétins; on peut donc comprendre l'immensité de la tâche.

En ce qui me concerne ma situation est heureusement plus confortable.

Je me contente de faire confiance à la science dite officielle, celle qui est enseignée dans la quasi totalité des universités et admise par la quasi totalité des académies de science dans le monde et dont on peut obtenir une liste sur wikipedia.

Assez peu bizarrement on y apprend que l'American Association of Petroleum Geologists est l'une des très rares à émettre des doutes sur la question, allez savoir pourquoi...
  • the AAPG membership is divided on the degree of influence that anthropogenic CO2 has on recent and potential global temperature increases ... Certain climate simulation models predict that the warming trend will continue, as reported through NAS, AGU, AAAS and AMS. AAPG respects these scientific opinions but wants to add that the current climate warming projections could fall within well-documented natural variations in past climate and observed temperature data. These data do not necessarily support the maximum case scenarios forecast in some models.

Par ailleurs il existe une liste de scientifiques qui s'opposent au consensus dans laquelle on peut notamment voir des noms bien connus:
Ce qui est assez comique est que ces scientifiques sont classés dans plusieurs catégories comme on classe des papiers dans des tiroirs différents, il y a:
  • Scientists questioning the accuracy of IPCC climate projections
  • Scientists arguing that global warming is primarily caused by natural processes
  • Scientists arguing that the cause of global warming is unknown
  • Scientists arguing that global warming will have few negative consequences
  • Dead scientists!
A mon humble avis la dernière catégorie va progressivement se remplir au détriment des quatre précédentes, car il arrivera bien un moment où plus un scientifique ne pourra nier l'évidence qu'il aura non seulement dans les chiffres et les graphes (les modèles) mais aussi dans les observations provenant des diverses mesures du réchauffement climatique:
  • hausse des températures
  • hausse du niveau des mers (avec ses conséquences sur des pays comme le Bangladesh ou les Pays-Bas, entre autres)
  • diminution des calottes glaciaires au Groenland et en Antarctique
  • diminution des banquises (aujourd'hui la banquise boréale, demain l'australe)
  • acidification des océans (avec les problèmes que cela entraine sur la biodiversité marine)
  • migrations d'espèces animales et végétales en direction des pôles
  • migrations de populations (ou leur disparition...)





Tout cela pour dire que oui, ma situation est vraiment plus confortable que celle des climatosceptiques qui se trouvent en si mauvaise et faible compagnie; moi au moins je peux dire que si ce en quoi je crois aujourd'hui se révèle être une grande fumisterie, alors je serais bien entouré par cette multitude de scientifiques, d'académiciens, d'universitaires en qui j'ai confiance quand ils me disent le résultat de leurs travaux.


1 commentaire:

  1. Il est vrai qu'on peut être climatosceptique au prime abord, c'es ma foi tout naturel, ce qui ne l'est pas comme je l'ai déjà dit c'est de le rester car dans ce cas on refuse d'accepter ce que dit la science, dans la majorité des cas sans avoir les compétences nécessaires, et on verse dans un déni plus souvent motivé par une idéologie quelconque (je rappelle qu'elles sont toutes nocives) que par une argumentation scientifique pertinente.


    Robert

    RépondreSupprimer