Nombre total de pages vues

lundi 14 mars 2016

Skyfall à la pêche au red herring

Nous avions déjà vu que Nicias ne savait pas quelle était la différence entre un hiatus et une pause, ni traduire correctement le mot anglais slowdown qui d'après lui signifierait pause, alors qu'il s'agit d'un ralentissement, aujourd'hui voyons la technique du red herring employée par un certain testut:

23.  testut | 11/03/2016 @ 13:18
Mano (#22),
Mano, vous en pensez quoi ?
http://www.earth-syst-dynam.net/7/203/2016/
Delaying future sea-level rise by storing water in Antarctica
Ca vous rappelle pas les Shadocks ?

Le sujet que j'avais soulevé concernait en fait l'hiver "chaud", c'est-à-dire moins froid que la normale, que nous connaissons actuellement, et l'occurrence de chutes de neige importantes.

Je faisais remarquer le comique des deux informations suivantes:
  • Hiver 2015-2016 en France : le plus chaud depuis 1900 Selon Météo France la température moyenne en France en Décembre-Janvier-Février a dépassé celle de la période 1981 – 2010 de près de 2.5 °C, plaçant l’hiver 2016 au premier rang des hivers les plus chauds depuis  1900, loin devant l’hiver 1989-1990 (+ 2 °C) et les hivers 2006-2007 et 2013-2014 ex-æquo (+ 1.8 °C).
  • Tombe la neige 
    L’hiver  2015 a été chaud, mais la neige n’en finit plus de tomber dans les Alpes  depuis la fin de février, de sorte que selon météo – Paris les hauteurs de neige sont désormais supérieures à la normale d’un début mars en haute montagne.
...par ce commentaire:

16.  Mano | 10/03/2016 @ 23:39
Il y aurait beaucoup de choses à redire dans ce bulletin, mais le plus comique reste « L’hiver 2015 a été chaud, mais la neige n’en finit plus de tomber dans les Alpes depuis la fin de février… »
Cette phrase sous la plume d’un climatosceptique signifie (c’est à dire veut faire comprendre au lecteur) que l’information de Météo France est incohérente, la neige tombant en abondance avec un hiver (prétendument) « chaud », ce qui fait irrésistiblement penser au sénateur James Inhofe et sa boule de neige censée contredire le réchauffement climatique!

La référence au sénateur Inhofe est connue et compréhensible pour n'importe qui s'intéresse au sujet du climat et aux polémiques qu'il entraine, il n'était donc pas besoin d'en dire plus.

Et c'est là que ledit testut me sort cette étude qui n'a rien à voir avec mon commentaire, en me demandant ce que j'en pense; voici quelques extraits du résumé:
  • Even if greenhouse gas emissions were stopped today, sea level would continue to rise for centuries, with the long-term sea-level commitment of a 2 °C warmer world significantly exceeding 2 m. In view of the potential implications for coastal populations and ecosystems worldwide, we investigate, from an ice-dynamic perspective, the possibility of delaying sea-level rise by pumping ocean water onto the surface of the Antarctic ice sheet. [...] The pumping energy required to elevate the potential energy of ocean water to mitigate the currently observed 3 mm yr−1 will exceed 7 % of the current global primary energy supply. At the same time, the approach offers a comprehensive protection for entire coastlines particularly including regions that cannot be protected by dikes.
Bref une étude qui
  1. ne conteste en rien le réchauffement climatique
  2. ne conteste pas non plus son origine humaine
  3. ne conteste pas le caractère "problématique" de la montée des eaux telle qu'elle est anticipée
  4. propose une solution de géo ingénierie consistant à pomper de l'eau de l'océan en le déversant sur le continent antarctique
Vous admirerez le red herring qui consiste à détourner l'attention des lecteurs en passant du sujet de l'hiver "chaud" avec ses chutes de neige abondantes à celui de la géo ingénierie pour lequel je ne suis évidemment pas qualifié pour donner un quelconque avis, ne pouvant que douter fortement de la faisabilité d'une telle opération (à ce sujet voir Sea-level rise too big to be pumped away)

Un autre commentateur me gratifie de ceci:

27.  CK66 | 11/03/2016 @ 16:54
Mano (#22),
Beaucoup de répartie mais peu ou pas d’évidences (sic) à nous offrir . il est bien connu que  » l’humour  » et la moquerie sont les marqueurs premiers d’un manque d’arguments à opposer …. CQFD .

...et enchaine avec:

28.  CK66 | 11/03/2016 @ 17:30
Voilà qui va faire plaisir aux croyants … en attendant une dizaine d’années que cela vienne en France ( durée moyenne des innovations US pour être appliquées en France … Wharf )
« Le ministère de la Justice des EU a considéré si les gens devraient être poursuivis pour le délit de démenti de changement climatique. Cette question a été discutée. Nous avons reçu des informations et les avons renvoyées au FBI pour considérer si vraiment elles respectent les critères pour lesquels nous pourrions agir  »
http://www.breitbart.com/big-g.....e-deniers/

Ce qui est comique c'est le "peu ou pas d’évidences à nous offrir", alors que mes sources, sur mon blog, sont disponibles chaque fois que nécessaire, et que monsieur CK66 nous inflige une référence au site Breitbart, un site décrit ainsi par wikipedia:
Un site qui est clairement du côté du climatoscepticisme sans aucune retenue.

De la même manière, les références usuelles sur Skyfall sont essentiellement:
Des modèles en matière de références scientifiques...

Mais puisque CK66 semble me dire que je ne fournis pas assez d'"évidences" (il voulait dire "preuves" évidemment) je peux lui montrer ce qu'il aurait pu facilement trouver s'il s'en était donné la peine, il aurait compris le ridicule de l'information fournie par le Bouquetin du Collectif des climaro-irréalistes.

En effet l'explication se trouve tout simplement sur le site alertes-météo.com, dont voici des extraits:
  • [...] plus la masse d'air est froide et moins elle peut contenir de vapeur d'eau à l'état gazeux. (le réchauffement climatique entraine donc une augmentation de la vapeur d'eau présente dans l'air)
  • Si toutes les températures sont négatives jusqu'au sol, il neige. (et même durant un hiver "chaud" les températures sont souvent négatives...)
  • Les chutes de neige sont moins importantes ou à peu près nulles quand la température est basse (ça doit être une terrible nouvelle pour nos amis climatosceptiques)
  • On remarquera que les plus fortes chutes de neige ont lieu pendant les glissements ascendants d'air chaud  (c'est comique hein! associer "fortes chutes de neige" avec "air chaud"!!) 
  • PRÉVISIONS   Lorsqu'il fait très froid dans nos régions, c'est-à-dire quand la température est de - 5 °C à –10°C, les chutes de neige sont rares, et il peut tomber tout au plus quelques flocons très légers. (quel coup dur pour testut, CK66 et leurs copains)
  • Les chutes de neige les plus fortes ont surtout lieu, en plaine, lorsque le temps se réchauffe (quand il dégèle), sous l'influence d'une importante perturbation venant de l'ouest l’air se réchauffe seulement lentement au-dessus des grandes étendues enneigées, car la liquéfaction puis l'évaporation de la neige nécessitent beaucoup d'énergie calorique.(est-il besoin d'en dire plus?)
Il est bien évident qu'il s'agit là de météo, et les effets d'un air chaud contenant davantage de vapeur d'eau sous forme gazeuse entrainant des chutes de neige plus abondantes étant de la pure physique/chimie il me semble (et je ne m'étendrai pas n'étant pas particulièrement doué en physique/chimie)

Par contre quand on parle de climat, le réchauffement global entrainera, lui, une baisse des chutes globales de neige essentiellement liée au raccourcissement de la saison hiver; n'avez-vous pas remarqué que l'hiver commençait régulièrement de plus en plus tard et se terminait de plus en plus tôt? En ce qui me concerne, je peux faire de la randonnée plus tard dans la saison et reprendre cette activité plus tôt. Mais ce n'est qu'une impression personnelle qui n'engage que moi.

Et il faudra un jour que je vous parle de mes chenilles processionnaires qui sont déjà descendues depuis fin janvier...










 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire