Nombre total de pages vues

samedi 16 avril 2016

La chaleur interne de la Terre a décidé à son tour de participer au rechauffement de la planète

Est-ce à rire ou à pleurer?

Peut-être peut-on en pleurer de rire tellement il semble s'agir de comique involontaire...

Coup sur coup nous avons WUWT et Skyfall qui se fendent d'un article pour commenter, à leur façon bien particulière, une étude qui vient d'être publiée, dont le titre est Melting at the base of the Greenland ice sheet explained by Iceland hotspot history; résumé:
  • Ice-penetrating radar1, 2, 3 and ice core drilling4 have shown that large parts of the north-central Greenland ice sheet are melting from below. It has been argued that basal ice melt is due to the anomalously high geothermal flux1, 4 that has also influenced the development of the longest ice stream in Greenland1. Here we estimate the geothermal flux beneath the Greenland ice sheet and identify a 1,200-km-long and 400-km-wide geothermal anomaly beneath the thick ice cover. We suggest that this anomaly explains the observed melting of the ice sheets base, which drives the vigorous subglacial hydrology3 and controls the position of the head of the enigmatic 750-km-long northeastern Greenland ice stream5. Our combined analysis of independent seismic, gravity and tectonic data6, 7, 8, 9 implies that the geothermal anomaly, which crosses Greenland from west to east, was formed by Greenlands passage over the Iceland mantle plume between roughly 80 and 35 million years ago. We conclude that the complexity of the present-day subglacial hydrology and dynamic features of the north-central Greenland ice sheet originated in tectonic events that pre-date the onset of glaciation in Greenland by many tens of millions of years.
Je ne suis pas scientifique et beaucoup de choses sont mystérieuses pour moi, cependant d'après ce résumé je pense comprendre les choses suivantes:
  • on parle ici d'une zone située au centre-nord du Groenland
  • la zone en question semble mesurer 1200km de long sur 400km de large, soit 480000km2, soit 22% de la superficie totale de l'ile (2166086km2)
  • l'"anomalie" dont il est question dans l'article expliquerait (au conditionnel, l'article dit "we suggest") la fonte observée notamment sur une bande côtière de 750 km de long située au nord-est de l'ile
  • on parle d'un processus qui se serait enclenché il y a "à peu près" (roughly) entre 80 et 35 millions d'années
  • la conclusion de l'étude serait que "la complexité de l'hydrologie sub-glaciaire et des caractéristiques dynamiques actuelles de la calotte de glace du centre-nord du Groenland a trouvé son origine dans des événements tectoniques qui sont antérieurs de plusieurs dizaines de millions d'années au commencement de la glaciation du Groenland"
Quand vous êtes un béotien comme moi mais que vous avez quand même quelques facultés de compréhension de lecture sans utiliser le doigt (comme beaucoup aiment à me conseiller) ce que vous déduisez de cette étude c'est que "bon, il se passe apparemment des choses sous nos pieds, on ne comprend pas tout mais on fait des recherches pour essayer d'en savoir davantage, de toute façon ça concerne une partie du Groenland et je ne vois rien qui remette en cause le réchauffement climatique d'origine humaine"

Que croyez-vous qu'un climatosceptique tirera "automatiquement" comme conclusion à la lecture (superficielle) de cette étude?

Pour le savoir il suffit de lire quelques commentaires.

Sur Skyfall

  • 1.  Bernnard | 13/04/2016 @ 12:25
    Encore un « oubli » des modèles !
    le Groenland en profondeur produisant une forte anomalie géothermique qui couvre un quart de la surface de l’ile.
    Quand on dit que la chaleur géothermique ne peut pas avoir beaucoup de conséquences sur « Le » climat, c’est sans compter que sur un climat particulier cette chaleur n’est pas négligeable et par voie de conséquence « Le » climat ne peut l’ignorer si un climat « global » est constitué de climats « particuliers ».
    Ces flux de chaleur localisés ne sont pas constants à fois dans le temps et l’espace. A force de tout globaliser, on perd de vue l’essentiel.
L'essentiel, pour Bernnard, c'est que les scientifiques sont des cons qui n'ont même pas pensé que la géothermie pouvait réchauffer la planète. C'est marrant parce que Vincent Courtillot, qui est géophysicien, affirme lui que "c'est le soleil" ma pauvre madame! Bernnard ne sait apparemment plus à quel saint de (dé)vouer.
  • 5.  Claude C | 13/04/2016 @ 17:40 Bernnard (#4),
    Très intéressant, tout cela relativise (ridiculise) fort notre gesticulation autour du misérable CO2 anthropique
C'est vrai que le CO2 se sent tout penaud d'être ainsi ridiculisé par Claude C.
  • 6.  Parousnik | 15/04/2016 @ 4:42
    Tiens c’est vrai cela… sous nos pieds il s’en passe des choses qui peuvent influencer le climat de la Terre. Mais c’est certain les théoristes du giec ont sans doute une explication co2 pour justifier la fonte de la banquise par dessous… C’est un peu comme les planétes du système solaire il y a toujours un météorite qui vient expliquer l’inexplicable pour coller à la théorie… des savants.
    http://www.nouvelordremondial......-partie-5/
Eh oui, on n'y avait pas pensé, les Illuminati sont responsables du réchauffement sous nos pieds, donc également au dessus de nos têtes, merci à Parousnik d'avoir (dé)joué ce complot!
  • 7.  Gilles des Landes | 15/04/2016 @ 21:33
    La conclusion basée sur la théorie d’évolution du système solaire serait que le système solaire ne peut pas exister.
    Bible, Psaume 19:2:
    Les cieux racontent la gloire de Dieu, Et l’étendue manifeste l’oeuvre de ses mains.
    De là à tout remettre en cause …je ne voudrais pas que l’on puisse affirmer : « la conclusion basée sur la théorie du réchauffement climatique serait que le réchauffement climatique ne peut pas exister ». Car on n’a pas de théorie fondée sur le réchauffement…
Voilà ce qui arrive à un landais quand il cogite un peu trop, il s'enlise dans les sables de sa région, et il a oublié ses échasses, quel ballot!
  • 8.  François | 15/04/2016 @ 22:01 Parousnik (#6),
    « Tiens c’est vrai cela… sous nos pieds il s’en passe des choses qui peuvent influencer le climat de la Terre ».
    Non, non, vous avez tort, c’est le climat qui influe sur ce qui se passe sous nos pieds. La preuve, Ségolène Royale l’a dit et Hollande à l’ONU a bien dénoncé comme conséquence du réchauffement climatique (pardon, « chaos climatique ») les tsunamis et tremblements de terre…
    Et, comme dirait Fernand Raynaud,  » Ils sont pas c… puis qu’ils sont ministre ou président »…
On remarquera la dérive (des incontinents?) qui fait qu'en partant d'un sujet sérieux (l'étude est sérieuse) on en arrive à citer Fernand Raynaud; à ce sujet ça en dit long sur l'âge de François...

Sur WUWT

  • Ben of Houston says:
    So, in summary: Lava is hot and hot things melt ice.
    Sorry, I just couldn’t resist, but we have to translate it into something our politicians can understand
S'agit-il de notre Ben national? On peut se poser la question étant donné d'une part le faible impact comique de la saillie, et d'autre part le dérapage du véhicule entrainant sa sortie de route scientifique pour le projeter sur le terrain politique.

  • FJ Shepherd says:
    So, does this mean that the “health” of the Greenland ice sheet is in danger because of geothermal activity? Does this mean that lava and CO2 are conspiring together to destroy mankind? Is it worse than we thought?
Encore une tentative humoristique révélant en réalité le fondement éculé de la (non)pensée de ce monsieur qui ferait mieux de garder ses moutons (shepherd = berger)
Ben oui c'est connu, l'Antarctique lui aussi fond à cause de ses volcans, d'ailleurs c'est facile à vérifier, dans le cratère d'un volcan en éruption toute la glace a fondu!
  • Resourceguy says:
    We need a magma tax to go with a carbon tax. I’m sure we can find a use for all the cash hoard.
Je proposerais en ce qui me concerne une taxe sur la connerie humaine, je suis sûr que ce gars à des ressources qui pourraient alimenter un joli magot!
  • Jim G1 says:
    Geothermal, the other heat source left out of climate science and the only other source of energy besides the big yellow thing in the sky. But neither one is significant in climate compared to the .04% of our atmosphere composed of CO2. Besides, out of sight out of mind since the oceans cover 70% of the earth’s surface and have such an unkown effect upon climate and weather of all types. Makes perfect sense if you are an idiot.
Et pour sûr Jim n'est pas un idiot, lui.
  • Nobody knows what the ocean is doing below 2,000 m which is half of it. The volcanic portion of the global heat balance is dismissed as trivial, but that’s terrestrial volcanism. Nobody knows how much heat and CO2 is produced at the ocean floor.
Nicholas ne sait pas, par conséquent personne ne sait; alors on va l'aider un peu, voici un lien pour comprendre un peu comment ça marche dans les océans.
  • Gamecock says:
    Why should Climate Scientists™ get all the money? Geologists want to get in on it, too. Every discipline should be creating their Big Scare.
Mince alors, les géologues ne sont pas considérés comme des climatologues, va falloir expliquer ça à Allègre et Courtillot.
Ah oui, il manquait encore la "conspiration des medias mainstream" qui nous cachent la vérité, heureusement nous voilà prévenus par juste cette autre personne qui nous met les points sur les i.
 

Conclusion?

Cela me parait assez évident.
 
La lave et tout le tralala en dessous de nos pieds ont attendu la création du GIEC et la mise en place des COP pour se mettre en branle et réchauffer les glaciers pour les faire fondre, faisant ainsi croire aux humains naïfs que nous sommes qu'en fait tout serait de la faute du vilain CO2 que nous injectons benoitement dans l'atmosphère.
 
Heureusement quand même qu'il y a des personnes assez lucides pour déjouer ce sordide complot dont les complices, tels Jouzel et Mann, devront rendre compte aux générations futures.
 
 
 
 
















 

1 commentaire:

  1. Bah comme dab les climatosceptiques, ne font pas preuve d'intelligence. Il ne leur vient pas à l'esprit que ce phénomène peut être significativement amplifié par le réchauffement climatique. Ils ont un raisonnement binaire : si c'est ça c'est que ce ne peut être ceci.

    Rien de bien nouveau.

    Robert

    RépondreSupprimer