Nombre total de pages vues

samedi 23 avril 2016

Le mur de la réalité

Faisons ensemble une expérience mentale qui consiste à regrouper dix volontaires devant un mur.

Je dis expérience "mentale" car d'une part je n'ai pas les moyens de me payer dix volontaires et le mur qui va avec, d'autre part chacun comprendra à la fin de l'expérience qu'il n'est nul besoin que celle-ci se déroule "pour de vrai" afin d'être validée.

Donc nous avons dix personnes se tenant debout face à un mur distant d'une dizaine de mètres.

L'expérience se déroule en deux parties.

Dans la première partie on demande aux dix personnes de se concentrer pendant une minute sur le mur, puis de consigner par écrit en une ou deux pages ce qu'ils pensent du mur en question.

Il y a fort à parier que l'on obtiendra dix dissertations toutes différentes, il y aura
  • celui/celle qui apporte de l'importance à la façon dont le mur a été construit
  • celui/celle qui jaugera la hauteur et se demandera si le mur est franchissable en hauteur
  • celui/celle qui s'attachera aux détails esthétiques du mur
  • celui/celle qui comparera le mur à la condition humaine
  • celui/celle qui trouvera l'expérience débile et se demandera ce qu'il fout ici
  • etc.
Ainsi ce n'est pas le mur qui sera décrit par les dix personnes, c'est plutôt leur processus mental leur permettant de décrire le mur qu'ils formuleront.

Dans la deuxième partie de l'expérience on demandera aux dix volontaires de se précipiter tête baissée sur le mur.

Vous allez me dire qu'aucun d'entre eux n'aura la folie de se soumettre à cette injonction, et vous aurez (peut-être) raison, mais pour la beauté de la démarche intellectuelle nous allons admettre que nos dix volontaires obéissent comme un(e) seul(e) homme(femme) et se ruent sur l'ouvrage en maçonnerie, en terre, en pan de bois ou de fer, en panneaux divers qui, dans un plan généralement vertical, sert à enclore un espace, à soutenir des terres, à constituer les côtés ou les divisions d'un bâtiment et à en supporter les étages.

A votre avis que va-t-il se passer lors de la rencontre de nos dix volontaires avec le mur?

Le mur va immédiatement avoir pour nos dix volontaires la même signification.


Entre le moment où nos dix volontaires ont couché sur le papier leur idée de ce qu'était le mur et le moment de la rencontre avec le mur, tout n'est qu'une question de temps.

Certaines personnes sont capables d'anticiper ce qui va se produire lors de leur rencontre avec le mur, d'autres personnes en restent à leur conception initiale et ne savent pas se "projeter" dans le futur qui verra leur rencontre avec le mur.

La rencontre avec le mur est le seul véritable juge de la validité de ce que l'on peut auparavant avoir imaginé de cette rencontre, malheureusement à cet instant il est déjà trop tard.

C'est pour cela qu'Homo sapiens (l'Homme sage) a imaginé des choses comme la planification ou le principe de précaution, choses jugées inutiles par ceux qui ne jurent que par le court-terme et la liberté individuelle qui, comme chacun sait, sont les garants de l'épanouissement de l'homme (et accessoirement de la femme)

C'était mon petit délire du week-end, maintenant je passe à autre chose car il n'y a pas que ça dans la vie.



 

4 commentaires:

  1. C'était mon petit délire du week-end

    Votre lucidité est admirable.

    En tout cas vous avez là brillamment passé du "mur du çon"

    RépondreSupprimer
  2. Certains délirent sans même s'en rendre compte, on les nomme des extralucides.

    Mais je vois avec plaisir que ma prose vous intéresse au point que vous passez de longues heures à la lire, il faut croire que ma (ma)çonnerie rencontre chez vous des échos favorables.

    RépondreSupprimer
  3. Echos favorables ? Bien plus que cela !

    Je suis carrément fasciné par tant de çonnerie !

    Je ne croyais pas cela possible, alors je vérifie régulièrement depuis quelques semaines que je n'ai pas rêvé…

    Vous êtes un exemplaire hors du commun à montrer dans les foires.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis ravi de fasciner au moins une personne avec mon blog, au début ce n'était pas mon intention, je ne fais qu'écrire ce qui me passe par la tête, mais que quelqu'un soit assez maso ou inconscient ou désœuvré ou les trois à la fois pour me suivre régulièrement moi je dis que ça force le respect.

    RépondreSupprimer